MENU ZINFOS
Justice

Pénitentiaire : L'UFAP-UNSa Justice n’attend rien de la visite du garde des Sceaux


Remy Bultor, secrétaire national du syndicat UFAP-UNSa Justice, ne mâche pas ses mots quant à la venue du ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti ce jeudi à La Réunion. "Le ministre vient sans rien", et surtout pas pour régler la vétusté de la maison d’arrêt de Saint-Pierre, "une des dernières verrues qui existe dans la pénitentiaire".

Par PB - Publié le Mercredi 9 Mars 2022 à 13:20

Les personnels et surveillants pénitentiaires tiennent la prison de Saint-Pierre "à bout de bras sauf que le système a atteint ses limites", alerte Remy Bultor
Les personnels et surveillants pénitentiaires tiennent la prison de Saint-Pierre "à bout de bras sauf que le système a atteint ses limites", alerte Remy Bultor
Par deux fois, Eric Dupond-Moretti a reporté sa visite dans notre île. Le garde des Sceaux a finalement maintenu son déplacement à La Réunion et débarquera ce jeudi. Attendu au tribunal judiciaire de Saint-Denis et Saint-Pierre, le ministre de la Justice n’a pas prévu de se rendre dans les prisons de l’île. Remy Bultor, secrétaire national du syndicat UFAP-UNSa Justice, n’attend donc rien de ce déplacement. "Si c’est un bon avocat, c’est un très mauvais ministre à sa façon de snober la pénitentiaire et la justice", lance le syndicaliste qui affirme que "le ministre vient sans rien". 

La construction d’une nouvelle prison à Saint-Pierre ou sa réhabilitation apparait ainsi comme un serpent de mer. "Le projet de nouvelle construction est dans les cartons depuis des années". Installée en 1930 dans les anciens locaux de la Compagnie des Indes, la maison d’arrêt de Saint-Pierre constitue désormais "une des dernières verrues qui existent dans la pénitentiaire", déplore Remy Bultor, lui-même agent pénitentiaire dans la prison sudiste. "Nous sommes encore dans un système de 12 à 14 personnes dans un dortoir, ce qui pose évidemment des problèmes de promiscuité et de violences", témoigne-t-il, appelant également à davantage de suivi socio-psychologique pour les détenus. Des travaux ont pourtant été réalisés, "pour mettre une couche de vernis" ou "ont été mal réfléchis", pointe Remy Bultor, hors département pour le bureau national du syndicat. 

"Il faut raser et reconstruire"

Il y a une dizaine d’années, 450.000 euros ont ainsi été investis pour la pose de filets tout autour de la maison d’arrêt dans le but de bloquer les colis jetés par dessus les murs. Une mesure sans effet. "Prochainement, l’administration va poser un filet nouvelle génération pour 220.000 euros et couvrir les cours. Avec cet argent, on aurait pu investir différemment. Si on construit sur l’existant, dans 10 ans, on en sera encore là. Il faut raser et reconstruire dessus parce qu'aucun maire ne veut construire de prison sur sa commune". Pour le syndicaliste, "la maison d’arrêt de Saint-Pierre est à l’image de la pénitentiaire en France : un bateau à la dérive". 
 

Au-delà du manque de personnel, Rémy Bultor pointe également un métier qui n’attire pas les foules. "Nous sommes la troisième force de sécurité intérieure mais sommes les oubliés de la République. Ça ne vaut plus le coup actuellement vu la rudesse du travail pour 1.500 euros en début de carrière. Dans 5 ans comment va-ton fonctionner ? Même les jeunes ne restent pas". 




1.Posté par patoche le 09/03/2022 14:25

La seule solution pour proteger les citoyens des bandits est de rendre constitutionnelle la possibilité pour tous citoyens français de détenir une arme à feu !!
Seule cette mesure sera efficace pour lutter contre la délinquance et permettra aux citoyens de se défendre.
Pétain et de Gaulle ont désarmés les citoyens français , l’un pour faire plaisir aux allemands et l’autre par trouille d’une révolte populaire !!! Il est grand temps de demander l’avis aux peuples français et de de soumettre au référendum le droit pour tous citoyen français de porter une arme à feu.

2.Posté par Veritas le 09/03/2022 18:42

Les vendeurs de rêve sindycat penitentiaire fait rentre demoun les pas originaire avec zot camarade et laisse les autres créoles crever en France

3.Posté par ilestouf le 09/03/2022 19:17

Selon « Patoche », détenir une arme permet « de fait baisser la criminalité ». C'est pas ce qui se passe aux Etats-Unis, c'est l'inverse qui se produit, la société devient plus violente. C'est dans les états où les armes circulent le moins qu'il y a moins de tueries (New York 3,9%/100000) et l'inverse pour le plus grand nombre d'armes en circulation (Alaska 64,5%), (Mississipi, 55%) soit 24.4/100000.
Vous avez pas compris que la différence entre le passé et le présent est l'évolution de la société de consommation qui produit une plus grande délinquance, mais vous voyez que la petite délinquance, la grande ne vous préoccupe pas alors qu'elle plus conséquente.
L'air de rien, ils pérennisent le travail des autres ; les médias, l'avocat, le juge, les matons etc.. il y a une chaîne qu'il ne faut pas briser, sinon ils ne vivraient plus confortablement.

4.Posté par Et puis voila le 10/03/2022 08:10

grace à ce gouvernement, il va y avoir des armes offertes gratuitement en Ukraine

que des mafieux vont revendre sur l'"europe et cela payé avec nos impots

et puis voila

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes