MENU ZINFOS
Communiqué

Pendant que la France affronte une double crise, le gouvernement s'acharne à réintroduire les néonicotinoïdes tueurs d'abeilles


Par Vincent Defaud - Publié le Vendredi 30 Octobre 2020 à 18:41 | Lu 1290 fois

Pendant que la France affronte une double crise, le gouvernement s'acharne à réintroduire les néonicotinoïdes tueurs d'abeilles
#Honteux Alors que la France affronte une pandémie, alors que la France affronte le terrorisme islamiste, alors que le plan vigipirate est porté au niveau urgence attentat, le gouvernement n'a pas daigné changer l'ordre du jour des travaux de l'Assemblée Nationale conformément au règlement de celle-ci qui permet pourtant de le faire dans des circonstances exceptionnelles. En effet, le gouvernement n'a pas changé l'ordre du jour de l'Assemblée. Il n'a pas demandé de report et persiste dans sa volonté de faire voter ce vendredi 30 octobre le texte de la Commission Mixte Paritaire de réhabilitation des néonicotinoïdes tueurs d'abeilles. Pour Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres et présidente de Génération Ecologie, il est honteux dans ces circonstances où nous avons besoin d'unité nationale que le gouvernement continue discrètement, en missouk, le débat sur la réhabilitation des néonicotinoïdes. L'unité nationale, c'est l'unité nationale, ce n'est pas par cynisme s'attaquer à l'écologie et remettre en cause une loi qui constitue une avancée pour la biodiversité.

VINCENT DEFAUD, membre du Conseil Exécutif de Génération Ecologie, chargé de l'écologie de la mer et des Outre-mer, Délégué Départemental de Génération Ecologie La Réunion




1.Posté par Zero defau, zéro déchet le 31/10/2020 07:26

Depuis l'arrivée en France, en 1994, des pesticides néonicotinoïdes, environ 300 000 colonies d’abeilles domestiques périssent chaque année, dénonce l’Unaf (l'union nationale de l'apiculture française).

Or en condamnant à mort les populations d'abeilles et autres pollinisateurs, c'est nous-même que nous condamnons. Car est-il besoin de le rappeler, ces insectes contribuent à la pollinisation de 80% des plantes à fleurs.

Ainsi l'INRA nous alerte : "En cas de disparition des pollinisateurs, il ne saurait y avoir de production de graines ou de fruits essentiels à notre alimentation. Les équilibres alimentaires mondiaux seraient profondément modifiés pour trois catégories : les fruits, les légumes et les stimulants (café, cacao)"

De plus, il est reconnu que les pesticides dont il est question contaminent durablement l'environnement, la terre, les cours d'eau et font peser sur nous une menace durable.

Nous pourrions nous réjouir de ce qu'une loi a été votée le 17 mars à l'Assemblée Nationale pour interdire ce pesticide dit "tueur d'abeilles".

Malheureusement cette loi, soumise au vote du Sénat a été rejetée par la majorité des sénateurs, et parmi eux, notre président de Région, Didier Robert.

Comment comprendre ce vote honteux d'un ancien maire d'une commune dont le Miel vert est une vitrine !
Comment comprendre ce déni de démocratie quand 76 % des français interrogés lors d'un sondage IFOP se déclarent contre l'usage de ces pesticides néonicotinoïdes !

2.Posté par Fred B le 31/10/2020 10:52

FredB
L'état ne s'acharne pas, il avait prévu cette réintroduction considérée comme nécessaire pour protéger provisoirement la betterave.
Il n'y a pour l'instant pas de produit alternatif.
Il est hors de question de couler la betterave française au profit des betteraves étrangères et des caprices dogmatiques de certains.
Les pesticides existent depuis l'Antiquité , ce ne sont pas quelques années de plus qui changeront quoique ce soit.
Nos concurrents se frottent les mains s'il ny a plus de pesticides en France.
De toute facon  le sénat c'est-à-dire le peuple a voté. C'était une décision urgente qui ne devait pas être remise à plus tard.
Didier Robert était le maire d'une ville agricole,  et il défendait les agriculteurs contre l'écologie punitive.
Il ne faut pas faire dire aux sondages ce qu'ils ne disent pas. Tout le monde aimerait qu'il n'y ait pas de pesticides , moi aussi.
Mais les conseilleurs ne sont pas les payeurs, les français le savent bien. Le bio trop cher ne nourrira jamais les gens.
La voiture aussi est néfaste pour la santé, on n'arrête pas sa production pour autant.
Il faudra évidemment faire pression pour que ce provisoire ne dure pas.

3.Posté par anais le 04/11/2020 12:55

il y avait quand même un problème de substitution, car l’impact neurotoxique des insecticides interdits néonicotinoïdes dont il s’agit, par ingestion ou inhalation, est plus modéré chez les mammifères, par rapport aux autres insecticides ; leur absence de sélectivité est certes nuisible aux insectes pollinisateurs, dont les abeilles mellifères, mais il n’y a pas d’abeilles sur les champs de betteraves … : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique-2/la-prevention-des-risques-professionnels-des-insecticides

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes