Economie

Peigeo.re : L’urbanisme à portée de clic

Jeudi 28 Février 2019 - 11:13

L’agence d’urbanisme Agorah présentait hier sa plateforme interactive de données publiques. En quelques clics, il est désormais possible de visualiser sous forme de cartes et de tableaux dynamiques, les données collectées depuis 27 ans par ses différents observatoires. L’objectif de l’agence est de rendre ces informations parfois difficiles à exploiter, plus accessibles au grand public.


"Nous voulons proposer ces chiffres aux élus, aux citoyens, à toute la population réunionnaise, pour avoir plus d’impact sur les politiques publiques", explique la présidente de l’agence Fabienne Couapel-Sauret.
 
Car à travers ses différents observatoires, l’agence Agorah réunit une quantité phénoménale d’informations sur le territoire réunionnais : du cadastre aux réseaux de transports, en passant par les zones de risques naturels jusqu’au réseau de lignes à hautes tension.
 
Une grande partie de ces informations est dormais accessible sur la plate-forme peigeo.re. Pour rendre ces quantités de données plus digestes pour le commun des mortels, elles sont présentées sous forme de cartes et de tableaux interactifs.

 

En sélectionnant "Saint-Denis" et "boulodrome" on obtient le nombre de terrains de pétanque dans la commune soit 14
En sélectionnant "Saint-Denis" et "boulodrome" on obtient le nombre de terrains de pétanque dans la commune soit 14
"On veut développer l’accessibilité de ces données au grand public, on sent que la population veut être mieux informée pour se faire une opinion plus objective" indique la présidente.
 
Des "portraits de quartiers" sous forme de tableaux doivent prochainement intégrer la plateforme, et permettront par exemple de comparer les prix moyens du mettre carré immobilier d’un quartier à l’autre, ou encore de connaître "le nombre précis de F3 non occupés dans le quartier de la Bretagne. Cet état des lieux en temps réel va ainsi beaucoup plus loin que la simple mise en page de données brutes" , précise l’agence.
 
Actualisée à chaque nouvelle donnée disponible, la plateforme nous permet par exemple d’apprendre que La Réunion compte aujourd’hui 367.000 logements, dont 22% sont des logement sociaux; qu’il faut compter en moyenne 213.000 euros pour l’achat d’une maison, ou encore 159.000 euros pour un appartement 3 pièces. Il suffit ensuite de parcourir les tableaux pour accéder à ces moyennes dans sa commune, et bientôt dans son quartier.
Charlotte Molina
Lu 1391 fois



1.Posté par GIRONDIN le 28/02/2019 12:11

Super

......... Responsabilité
PEIGEO n’est tenu qu’à une simple obligation de moyens concernant les informations qu’il met à disposition des personnes qui accèdent à son site Internet. PEIGEO ne peut garantir l’exactitude, la précision, la mise à jour ou l’exhaustivité de ces informations, ou être tenu pour responsable des résultats qui pourraient être obtenus par leur usage.
Des liens hypertexte peuvent être proposés sur le site PEIGEO afin de faciliter l’accès à l’information des utilisateurs vers d’autres sites Internet, publics ou privés. Ces sites n’engagent pas la responsabilité de la rédaction du site PEIGEO quant à leur contenu.... peigeo.re

2.Posté par Nou la fé le 28/02/2019 13:58 (depuis mobile)

Merci Didix pour cette belle photo de l’equipe de l’Agorah. Chèrs créoles titulaires de master en statistiques en sciences éco...passez votre chemin, la Région n’a que faire du taux de chomage ici, elle prefere recruter des goyaves de france.

3.Posté par Pierre Balcon le 28/02/2019 19:27

Excellente initiative

Mais j'y suis allé pour consulté un PLU ou le SAR ou le schéma d'aménagement commercial et tous les autres schémas territorialisés .

Impossible ou en tout cas difficile à trouver.
Alors ?

4.Posté par @ post 2 le 28/02/2019 20:35 (depuis mobile)

@ post 2

les goyaves = français ?

sans les goyaves : fini le RSA, la CAF, et le livret À






5.Posté par GIRONDIN le 28/02/2019 21:03

3.Posté par Pierre Balcon
+1

6.Posté par Nou la fé le 28/02/2019 21:17 (depuis mobile)

@post4
Ok , laissons comme vous dites, les goyaves financer le Rsa et la caf pour les creoles diplomés laissés sur le carreau. Il ne faudra pas ensuite les traiter de fainéants ou d’assistés, juste des exclus de l’emploi dans leur région.

7.Posté par daredevil le 01/03/2019 06:02 (depuis mobile)

C est juste un sig . En poussant un peu Google earth peut le faire . Il faut bien justifier les salaires ... pour une association 1901 , il n’y a que des zoreils recrutés par qui ? Demain si le pharaon saute, la présidente aussi ...

8.Posté par Hardcore le 01/03/2019 09:05 (depuis mobile)

@nou c est normal souvent les prétendants de métropole ont plus d'expérience.... Ah oui c'est vrai, les créoles ont plus de mal a se faire recruter en métropole, donc c'est normal. A l époque on osait dire nous le pa plus nous le pas moins.

9.Posté par GiletJaune le 01/03/2019 14:05

Si on n'est pas coloré on ne peut pas être créole...??? Le monsieur au centre de la photo est un créole !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Juin 2019 - 10:46 Recherche coupeurs de canne désespérément