Courrier des lecteurs

Pêcheurs à terre… Chasseurs de primes en mer !

Lundi 18 Septembre 2017 - 09:36

Quel est l'objet de votre demande de contact ? : Pêcheurs à terre… Chasseurs de primes en mer !  Peut-on imaginer que le Gouverneur d’un état américain quelconque intime l’ordre à tous les shériffs de sa juridiction de ne plus s’occuper désormais que du « menu fretin » et réserve exclusivement la chasse aux « gros poissons » à des chasseurs de primes privés, très grassement rémunérés sur des fonds publics ?... C’est pourtant bien ce qui se passe à La Réunion : Notre gouverneur local, le préfet, fait rémunérer sur fonds publics quelques « chasseurs de primes » privilégiés pour « effectuer des prélèvements » de quelques dizaines de requins tigres et requins bouledogues, soi-disant dans le but de recherche et « d’études scientifiques ».

On atteint le fond dans ce « royaume d’absurdie » ! Il y a deux ans la préfecture publiait un arrêté HILARANT : « La pêche aux requins tigres et bouledogues est AUTORISÉE mais la vente et la consommation de leur chair sont INTERDITES à La Réunion !...» à La Réunion uniquement mais pas à Mayotte ! Les pêcheurs mahorais continuent de pêcher les squales et de vendre « légalement » leur chair très appréciée par la population… L’équilibre naturel immémorial est respecté et Mayotte n’a jamais connu et ne connaît toujours pas de « crise requins »…  Ces deux espèces de requins MANGEURS D’HOMMES, non seulement ne sont aucunement en voie de disparition mais encore sont en cours de PROLIFÉRATION EXPONENTIELLE depuis deux décennies, depuis leur absurde « sacralisation »…

LA « CRISE REQUINS » A 20 ANS !... Dès 1997, l’IFREMER a transmis au préfet de l’époque Robert POMMIES, (en poste du 18 décembre 1995 au 3 août 1998) un rapport scientifique le mettant en garde sur le risque réel et non négligeable de prolifération des requins suite à la création d’une réserve naturelle en zone balnéaire et aux conséquences de l’installation  future d’une ferme aquacole en baie de Saint-Paul : sérieux risque de sédentarisation permanente des squales aux abords, pouvant bénéficier du même « nourrissage » que l’élevage. Le pusillanime « Gouverneur » Robert POMMIES ne tient absolument aucun compte de ce rapport ô combien prémonitoire des « vrais scientifiques ». Il préfère attendre et « refiler le bébé » à son successeur Jean DAUBIGNY, (en poste du 5 août 1998 au 8 juillet 2001) qui, en 1999, sous la pression des lobbies « écolos », y compris le terroriste international et schizophrène Paul WATSON, et « créationnistes » (« Dieu a mis l’homme sur la terre et le requin dans la mer…), prend un arrêté inique :  La pêche aux requins est interdite à La Réunion !  

Désormais, les squales MANGEURS D’HOMMES, « Sublimes Créatures de Dieu » sont intouchables et sacralisés. La vie d’un requin est plus sacrée que la vie humaine ! Autour des dizaines de DCP installés et financés tout autour de l’île par les instances locales, à la côte ou à la traîne, il est permis de de pêcher tous les poissons « innocents et pacifiques » qui n’ont jamais fait de mal à personne : Espadons, marlins, thons-bananes, empereurs, dorades coryphènes, raies, bonites, carangues, mérous, etc.    Depuis cet arrêté criminel, l’équilibre naturel a été rompu VOLONTAIREMENT par les « terriennes » autorités qui nous gouvernent. Les populations de requins-tigres et requins bouledogues, qui, depuis la nuit des temps étaient maintenues à un niveau stable et raisonnable par la « pêche traditionnelle » et la prédation naturelle des juvéniles par d’inoffensives espèces de squales de récifs, ont explosé de façon exponentielle. Ne subissant désormais plus aucune prédation, en quelques années, l’effectif des squales est passé de seulement quelques centaines à plusieurs milliers. La Réunion est devenue « UN SANCTUAIRE POUR REQUINS TUEURS », une écloserie, une frayère, une zone privilégiée de préservation, un vivier d’élevage de ces espèces extrêmement prolifiques… la population des « bébés requinoux » n’étant plus « régulée naturellement » dans les lagons par les inoffensifs requins de récifs, ceux-ci ayant totalement été éradiqués par les tigres et bouledogues…

Tous les arguments les plus fallacieux sont invoqués par les autorités, phagocytées par les créationnistes. Au premier rang, la suspicion de cigüatera, alors qu’il n’en jamais été trouvé la moindre trace depuis des lustres dans toutes les analyses… C’est une tradition bien française que, chaque fois que se pose un problème, les « décideurs », ne voulant pas « se mouiller » et craignant de perdre leur place, s’abstiennent de toute décision autre que, pour se couvrir, créer des commissions d’enquête, commander des études, faire appel à des « experts », solliciter l’avis de « comités scientifiques », autrement-dit de décider de ne rien décider… Comme Robert POMMIES, refilant le bébé à son successeur Jean DAUBIGNY, tous les préfets successifs sans exception jusqu’à aujourd’hui ont suivi la même absurde ligne de conduite d’interdiction (Gonthier FRIEDERICI, Dominique VIAN, Laurent CAYREL, Pierre-Henry MACCIONI, Michel LALANDE, Jean-Luc MARX, Dominique SORAIN, Amaury de SAINT-QUENTIN actuellement…) et cela dure depuis 20 ANS !  TOUS les préfets sont aussi coupables les uns que les autres en perpétuant la sacralisation des requins, AUCUN n’ayant eu ni la volonté ni le courage d’abolir l’inique arrêté de 1999 en prenant la seule décision raisonnable de RÉTABLIR le droit de pêche, de commercialisation et de consommation de la chair de requin pour, progressivement, revenir à un vrai équilibre écologique naturel qui n’aurait jamais dû être interrompu par la scandaleuse décision loufoque d’un irresponsable et ignare « gouverneur » provisoire de passage sur l’île. GAG !... Jean DAUBIGNY, ce sinistre gougnafier, haut fonctionnaire de l’état, qui aurait dû être exemplaire est actuellement poursuivi par la justice pour fraude fiscale, n’ayant pas réglé ses impôts de 2011 à 2014.

Manque à gagner pour le fisc : Plus de 190 000 euros !... Le « pôvre » ex-préfet de l’île, se prétend « victime d'une phobie administrative » ! Que de souffrances, de faillites d’entreprises, d’astronomiques dépenses inutiles en « études » n’aboutissant sur rien, en pose de filets inefficaces prenant le large à la moindre forte houle et de pertes en vies humaines auraient pu être évitées si ce foutriquet, ce minable pantin irresponsable n’avait jamais débarqué sur notre île pour transformer nos côtes en MORTELLES FOSSES À REQUINS POUR VINGT ANS !... Combien de disparus, de handicapés, de mutilés à vie et de morts dans d’atroces souffrances à mettre au compte de ce sinistre énergumène pour qui la vie humaine avait à l’évidence bien moins d’importance à ses yeux que celle des requins ?... La république des pancartes et des arrêtés d’interdiction : Impuissantes et incapables de prendre LA SEULE DÉCISION RAISONNABLE, le retour à un équilibre naturel, les « zotorités », solidaires et au-dessous de tout, mairie de Saint-Paul, préfecture et procureur de la république n’ont qu’une seule réponse : INTERDIRE !  Interdire l’accès à la mer dans une île ! et punir sévèrement les contrevenants… « Ils n’ont pas respecté LA LOI !... » clament tous les réactionnaires haineux. Pour « respecter la loi » il faudrait d’abord que cette loi soit RESPECTABLE autant que ceux qui la promulguent… de pitoyables marionnettes et pantins arrogants qui ne sont heureusement « que de passage ». Faut-il le leur rappeler ?... MANIF À ROCHES NOIRES : Qui est le plus à blâmer ? Les braves citoyens qui, en toute connaissance de cause, ont décidé de passer outre à un arrêté scandaleux et de manifester pacifiquement sans nuire à quiconque ni « troubler l’ordre public » ou les successifs et irresponsables « gouverneurs » de bas étage, responsables de la « crise requins » ? Ces minables apprentis-sorciers qui ont décidé de supprimer l’immémorial ÉQUILIBRE NATUREL, en créant toutes les conditions favorables à la prolifération exponentielle des MANGEURS D’HOMMES intouchables, protégés de toute prédation, interdits de pêche DEPUIS 17 ANS car « sacralisés » par les créationnistes squalophiles.

Auront-ils un jour à rendre des comptes ?... LE COMBLE DE L’IGNOMINIE : Les créationnistes sont d’irrécupérables malades mentaux ! Selon eux, les requins sont investis d’une « mission divine », châtier tous ceux qui osent pénétrer leur domaine sacré « à leurs risques et périls ». Leur haine hystérique envers tous les surfeurs et tous ceux qui réclament le « libre accès à la mer » ne connaît pas de limite.

Non seulement ils réclament à cor et à cris des sanctions, des amendes et même des arrestations et des emprisonnements pour les contrevenants qui persistent, malgré les « pancartes » à se mettre à l’eau et les organisateurs des « manifestations interdites » (Ils ont défié la LOI, il faut les punir sévèrement !) mais encore, les plus tarés, les plus dégénérés et les plus extrémistes d’entre eux osent sans vergogne et avec une jubilation sadique, déclarer en substance sur les ondes et les multiples forums sur internet : « On attend l’annonce du prochain connard de surfeur qui se fera bouffer par un requin. Ça sera bien fait pour sa gueule ! On fêtera çà au Champagne !... ». Je préfère m’arrêter là, car si je continue, je crois que je risque de devenir grossier…
Monsieur PERLES
Lu 228 fois



1.Posté par polo974 le 20/09/2017 09:15

il manque juste l'épisode comique de l'interdiction de la vente à Mayotte 15 ou 20 ans après.

ça ressemble à un abus de pouvoir un arrêté de ce genre...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 16:12 La nuit, l’heure est venue de sévir …