Société

Pêcheurs Ste-Rose: Un fonds de solidarité exceptionnel débloqué après Fakir

Samedi 1 Septembre 2018 - 09:16

Le 24 avril dernier, la tempête Fakir fonçait sur La Réunion à plus de 40 kilomètres/heure. Un épisode aussi court qu’intense qui aura fait beaucoup de dégâts sur l’Ile. Les quarante embarcations qui sont habituellement stationnées dans l'abri Sainte-Rosien ont été particulièrement touchées, laissant les pêcheurs professionnels avec des outils de travail très endommagés voire détruits. Le CRPMEM a voté le 21 août une aide d’urgence.

En cas de grosse houle et de vent fort, les pêcheurs sont normalement avertis suffisamment à l’avance, ce qui leur laisse toujours le temps de sortir leurs embarcations de l'abri côtier de Sainte-Rose pour les mettre à l’abri. Mais la tempête FAKIR, météore à l’exceptionnelle vélocité, aura eu raison de la vigilance des services de prévisions météo et des usagers du port de Sainte-Rose. Fakir a arraché les amarres des barques, lorsqu’elle ne les a pas simplement coulées ou fait disparaître au large, occasionnant plus de 180.000 euros de dégâts.
 

L’ensemble des bateaux de pêche professionnelle étaient assurés avec une simple responsabilité civile obligatoire, les pêcheurs ne pouvant assumer, en plus de charges sociales et d’exploitation déjà trop élevées, des cotisations allant jusqu’à 2 500 euros par an. Résultat, sur les 12 pêcheurs sinistrés, 6 n’ont à ce jour toujours pas pu reprendre la mer, avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer pour ces familles se retrouvant sans source de revenus. Pêcheurs dont l’activité avait déjà été mise à mal, du fait de conditions météorologiques très défavorables depuis le début de l’année.

L’arrêté interministériel de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour 15 communes du département de La Réunion suite au passage de la forte tempête tropicale "Fakir" est publié au Journal Officiel du 22 juin 2018, mais malgré cette mesure, à ce jour, les seules indemnisations proposées par l’Etat aux pêcheurs reposent sur des prises en charge si dérisoire qu’elles ne permettent pas aux professionnels de remettre leur outil de travail en état et d’entrevoir un retour rapide en mer.

Les pêcheurs professionnels sinistrés de Sainte Rose se sont donc tournés vers le Comité des Pêches pour solliciter une aide exceptionnelle. Cette dernière a pu être débloquée grâce à la signature de la nouvelle convention Légine pour tous qui prévoyait un fond d’urgence pour ce genre de situation. Un budget global de 24.000 euros, attribué aux 12 pêcheurs professionnels sinistrés, a été voté en conseil budgétaire du CRPMEM le 21 août dernier.

L’aide leur a été remise en main propre à Sainte-Rose ce vendredi, par Bertrand Baillif, Président du Comité des Pêches de La Réunion: "cette aide vient en complément de celles existantes, dont celle que nous sommes en train de finaliser avec la Région Réunion mais nous sommes bien conscients que les pêcheurs restent dans une situation extrêmement précaire et doivent, seuls, faire face à une perte de tout revenu. C’est encore un coup dur pour une pêche artisanale plus que jamais en péril à La Réunion".
N.P
Lu 1455 fois



1.Posté par Et anse des cascades ? le 01/09/2018 12:35 (depuis mobile)

Et l anse des cascades ? Toujours à l abandon.

Le maire de cette ville (connais plus nom) devrait demander à son pote Macron de l aider financièrement.

2.Posté par Grangaga le 01/09/2018 18:45

Nana in pé an ....kas'kètt' y liss' lo dwa ......Baya........
Do warr' la min là y san..........pwasson, bèrrrrrk............

3.Posté par barbouzeries le 03/09/2018 09:37

soit 2000 € chacun .... en espèces ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter