Océan Indien

Pêche illégale aux îles Eparses: Cinq navires malgaches interceptés par les Fazsoi

Mardi 8 Avril 2014 - 15:37

Dans un communiqué de presse, la Préfecture de la Réunion informe qu'une opération de lutte contre la pêche illégale a eu lieu aux îles Eparses. Ce sont les Fazsoi qui, par le biais de leur frégate "Nivôse", ont mené cette opération qui a abouti à l'interception de cinq navires pêchant illégalement dans le lagon.

Voici le communiqué:


Image d'illustration (www.defense.gouv.fr)
Image d'illustration (www.defense.gouv.fr)
Déployée depuis le 6 mars 2014 en mission de surveillance maritime dans les eaux des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), la frégate de surveillance « Nivôse » des Forces armées dans la zone Sud océan Indien (FAZSOI)  est intervenue pour mettre un coup d’arrêt à des actions de pêche illégale autour des îles Eparses du canal du Mozambique, formant le 5e district des TAAF.

Bien que la pêche y soit strictement réglementée, de plus en plus de pêcheurs en provenance de Madagascar sont signalés par les gendarmes en poste sur ces îles. Les pêcheurs sont à la recherche d’holothuries, aussi appelées concombres de mer, très prisés sur le marché asiatique. Cet animal contribue à l’équilibre écologique des lagons et à l’oxygénation des océans. Sa disparition par action de pêche massive provoquerait un préjudice irréversible.

Le samedi 29 mars au matin, à quelques milles de l’île française de Juan de Nova, la frégate « Nivôse » a déployé ses trois embarcations rapides et son hélicoptère de type "Panther" dans le cadre d’une opération de police d’envergure. Cette action aéromaritime a permis l’interception de cinq navires présents illicitement dans le lagon. Pendant l’opération, deux voiliers ont tenté de fuir mais se sont vus barrer le chemin par  la frégate.

Les visites des cinq navires de pêches provenant de Mahajanga (Madagascar) qui transportaient 112 personnes, ont permis d’établir que trois navires pratiquaient la pêche de manière artisanale, mais que les deux autres, plus imposants, semblaient avoir une vocation quasi-industrielle. Près d’une tonne d’holothuries a été appréhendée et rejetée à la mer sur instruction du directeur de la mer sud océan Indien (DMSOI). Ont également été recensés 95 blocs de plongée, plusieurs dizaines de paires de palmes, des sondeurs, des dizaines de harpons ou encore des lignes, remis aux autorités françaises, qui témoignent de l’organisation de la filière. Après rédaction des procès verbaux, les navires ont été sommés de quitter la mer territoriale française.

Ces derniers mois, les îles Éparses ont fait l'objet de nombreux signalements d'incursions et d'activités de pêches illicites suivis par le service de surveillance des pêches du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Réunion.

Cette opération constitue un signal fort à l’encontre des flotilles de pêche en action illicite dans les zones économiques exclusives françaises et plus particulièrement  autour de Juan De Nova.

Le "Nivôse" fait partie des cinq unités de la Marine nationale des FAZSOI, dispositif complété du patrouilleur des affaires maritimes "Osiris" pour la surveillance des activités de pêche, qui patrouillent régulièrement dans le canal du Mozambique et dans les mers Australes pour assurer le respect des droits souverains français dans la zone économique exclusive des 11 îles françaises du sud de l’océan Indien.
Lu 2206 fois



1.Posté par Olive le 08/04/2014 17:09

BRAVO !!!

2.Posté par neptune le 08/04/2014 17:27

Pourquoi les barques et navires des trafiquants pris en flagrant délit de pêche illicite dans NOS eaux territoriales n'ont pas été confisqués afin de mieux marquer les esprits de tous les trafiquants de la zone, ça aurait un impact certainement plus efficace ?

Dés que notre navire aura fait demi tour , il est à parier que ces trafiquants vont informer par radio leurs dalons des ports d'où ils viennent, de préparer du matériel de pêche qu'ils viendront récupérer pour continuer leur trafic !!!

3.Posté par Gajac J-L le 08/04/2014 22:02

La France a volé les îles du canal du Mozambique à Madagascar et se permet d'arrêter illégalement des malgaches dans les eaux territoriales MALGACHES et de t-détruire ou saisir leur matériel. La France commet un crime à la fois contre la souveraineté malgache sur ces îles et contre les pêcheurs malgaches !

Lors de l'annexion de Madagascar la France a annexé l'île de Madagascar et les îles qui en dépendent, Donc lors de l'indépendance de Madagascar la France devait restituer les îles qui dépendent de Madagascar.

La complicité de l'ONU dans le maintien de la France à Mayotte, volée aux Comores, et sur ces îles volées à Madagascar n'est plus à démontrer.

Il n'y a rien à dire de plus, la France, par une décision illégale de De Gaulle, a volé ces territoires à un pays souverain et le nouveau gouvernement de Madagascar se devrait de tenir la promesse de campagne de Rajaonarimampianina de récupérer les îles du canal du Mozambique par une action devant l'ONU.

Au lieu de cela, Rajaonarimampianina a récemment changé de discours et s'est mis à parler de co-gestion de ces îles avec la France. Ce sont des accords secrets, comme cela se fait toujours avec la françafrique, entre la France et le Président en exercice. Un chantage politico-économique dont personne ne saura jamais les clauses secrètes.

N'oublions pas que le pétrole et le gaz, malgré la profondeur, deviendra très rentable dans quelques années.

4.Posté par Pirate le 09/04/2014 07:56

Les côtes malgaches sont pillées par les flottes étrangères, c'est une grande RAZZIA organisée.
Le crime profite à quelques pêcheries peu scrupuleuses dont certaines ont leur base pas très loin
de Madagascar.
Il ne reste aux malgaches que le choix de piller les holothuries pour le bonheur financier d'un filière
asiatique que seul le profit financier intéresse.
Les responsables administratifs et politiques malgaches ont sûrement des choses à se reprocher !

5.Posté par pipoteur le 09/04/2014 09:08

d'accord avec post3 à la nuance prêt que l'exploitation du pétrole et du gaz présumés dans les îles éparses est une catastrophe écologique qui se profile. Et dans tous les cas ni la France ni Madagascar ne seront gagnants. En particulier madagascar car pour tous les pays africains pétrolifères, l'or noir est une malédiction: Nigéria en particulier! Malédiction environnementale et sociale.
Le contrôle et la puissance des multinationales sur les réserves de pétrole fait que les populations des pays qui en possèdent n'en tirent que très peu de bénéfice. C'est une minorité qui se gave...

6.Posté par Môvélang le 09/04/2014 09:29

normal, il y a les captureur et les rabatteurs, , il n'y a pas de délinquants innocents, sauf pour tobirat

7.Posté par julien le 09/04/2014 10:29

bien répondu P3.
Les incultes qui précède ton post vont
pouvoir se mettre à jour.....

8.Posté par Bayoune le 09/04/2014 10:39

Avec la colonisation de la Réunion et de Mayotte volée par la spoliation de la RIM, l'Etat colonial se croit partout chez lui et impose leurs lois. Ainsi par la spoliation des droits des peuples à disposer d'eux mêmes, l'Etat impérialiste français, succursale des USRaël se partage le monde des océans. A la Réunion, toute échelle gardée, elle vole, toujours sous le prétexte de protéger la nature, la terre des planteurs avec son Parc National. Le colonialisme français, puissance occupante prive les réunionnais de son bord de mer, leur interdit de pêcher in ti kari de pwason pour améliorer son maigre ordinaire, et donner à manger à leurs enfants. L'Etat français se considère partout chez lui. La raison du plus fort devra t-elle être toujours la meilleure ? Peuple de l'océan indien, il est temps de se donner la main pour vaincre ensemble. Nos pays appartiennent à nos peuples. Les Sankoulers d'europe ne doivent pas imposer leurs lois dans nos régions.

9.Posté par pipoteur le 09/04/2014 11:10

Bayoune, le racisme incarné! On peut avoir une opinion, tout en restant mesuré surtout quand on raconte des âneries!
Que l'on conteste le néocolonialisme à la française, pas de soucis, que l'on conteste la rigidité des services de l'Etat dans l'application de la réglementation pour les réserves naturelles ok, mais dire que le petit kréol aille pêcher son poisson ou cueillir son palmiste librement est stupide! La réunion d'il y a 50 ans et ses 200000 habitants n'est pas la réunion d'aujourd'hui avec ses 850000 habitants qui ne sont pas des zoreils contrairement aux idées reçues!

10.Posté par Gajac J-L le 09/04/2014 12:08

Pipoteur (post 5), tout à fait d'accord avec vous, puisque de toutes façons Madagascar n'a pas les moyens d'extraire elle même le gaz et le pétrole, même sur sa terre (Tsimiroro, Bemolanga) et ne profiterait donc comme toujours, que de un à deux pour cent de l'exploitation par des firmes étrangères de ses richesses minières et pétrolières et de quelques kilomètres de routes, de quelques emplois ou de quelques écoles, et de plus récolterait la pollution de ses eaux. Le delta du Niger ou le golfe du Mexique sont des exemples de ce qui adviendra de l'environnement de ces îles un jour ou l'autre. de même, l'exemple du Canada pour la pollution monstrueuse des eaux par l'exploitation des sables bitumineux.

C'est d'ailleurs sur ce côté environnemental (les anglo-américains font de même à Diego Garcia pour bloquer Maurice) que joue le colonisateur français qui prétexte la protection de la Nature pour garder la main sur les îles rapinées. (Si encore la France classait tout en réserve inviolable par quiconque, mais Total n'accepterait jamais çà). Mais on n'est pas dupes, comme de "l'Amour des Mahorais pour la Patrie" .... du baratin médiatique qui cache l'appétit vorace de tous pour le profit et pour l'argent avant toute autre considération.

Déjà le pétrole bitumineux (catastrophe au Canada) va polluer irrémédiablement l'eau dans des zones de Madagascar pour générer de la vapeur pour extraire le pétrole bitumineux lourd (qui sera utilisé tel quel à Mada, encore heureux), dans l'indifférence absolue du parti "écologique", qui n'est qu'une émanation du clan Ranjeva-Ravalomanana pour noyauter le nouveau pouvoir.
Seules des associations non politisées du genre Alliance Voahary Gasy ou le Collectif pour la Défense des Terres Malgaches – TANY, font une veille active sur la braderie polluante des ressources minières et pétrolières et la braderie des Terres que le nouveau chef de l'Etat a déjà engagée dans l'opacité (Daewo and Co a réactivé son projet de 2009 et les palmiers à huile attendent le feu vert dsu président pour envahir le pays, Varun l'Indien Idem ...).
La Constitution a pourtant installé un régime semi-parlementaire, mais le nouveau Président viole cette Constitution en se déclarant seul maître à bord, voulant un Premier Ministre potiche non responsable devant l'Assemblée mais responsable devant lui seul, la dictature d'avant, qui a la vie dure ! Il va changer la Constitution, car çà ne plait pas du tout ni à la France ni aux partisans des anciens régimes de voir un parlement qui ne soit pas, comme en France, à 100% acquis au projet d'un seul homme, un PDG, le Président-Dictateur-Général de Madagascar.

La grande braderie reprend donc avec Rajaonarimampinanina qui a bien roulé son monde et ses électeurs, et a beaucoup fréquenté en misouk la diplomatie française. Pourquoi croyez vous que Ady Gasy System et le clan du Collectif de la Réunion et GTT ne s'expriment plus du tout sur Zinfos ou ailleurs à la Réunion ? Parce que leur tactique de charme envers le nouveau Président est en bonne voie et ce qu'ils n'ont pas pu avoir en 5 ans de Transition, ils espèrent désormais l'avoir en léchant le derrière du nouveau Président et par l'achat de députés corruptibles (un grand nombre le sont dans la nouvelle Assemblée Nationale, d'autant plus qu'ils n'ont pas encore touché leur salaire, tout juste des bons d'essence !)

Voilà un lien vers le Collectif Tany, un organisme qui défend véritablement Madagascar et la souveraineté nationale de ce pays, néo-colonie comme toujours depuis l'indépendance-association avec la France. (un autre lien : http://terresmalgaches.info/)

11.Posté par Créole informé le 09/04/2014 13:17

10.Posté par Gajac J-L

Pourquoi au lieu d'être assis tranquillement derrière votre ordinateur, dans un bureau climatisé à La Réunion, département Français de cet Etat colonialiste que vous abhorrez tant mais qui vous laisse dire toutes les conneries que vous voulez ....

N'êtes-vous pas sur le terrain à Madagascar pour enflammer de vos diatribes révolutionnaires les foules qui auront sans doute, vite fait de vous faire taire à tout jamais !!!

LA TROUILLE SÛREMENT ???

12.Posté par Gajac J-L le 09/04/2014 14:35

Post 10, "à tout jamais" dites vous ?

vos envies de meurtre protégées par votre anonymat vous font traiter les autres de trouillards, mais qui l'est le plus, celui qui fantasme sur mon assassinat par malgaches interposés pour me faire taire à tout jamais ou celui qui s'exprime sous son nom ? pauvre type !

13.Posté par pipoteur le 09/04/2014 14:41

@post10: Comme vous vous en doutez, je ne peux qu'appuyer vos propos sur la première partie. Pour les moutons de la politique françafricaine, voir http://transnationale.eelv.fr/2012/08/03/petrole-ou-biodiversite-geostrategie-de-la-france-dans-le-canal-du-mozambique/.
En revanche, indirectement vous sous entendez que Rajoelina (sans le citer) via son MAPAR pourrait changer la donne! Il n'a pas prouvé sa probité pendant ces 5 ans illégaux au pouvoir! Au contraire et l'absence des aides extérieures ne suffit pas à justifier ses choix désastreux pour le pays.
5 ans durant lesquels le pays a été livré aux chinois et mafieux en tout genre dont une bonne partie était au pouvoir.
La constitution approuvée sous Rajoelina est pleine d'insuffisances qui conduisent au blocage actuel. Et les républiques parlementaires conduisent malheureusement toujours au blocage quand il n'y a pas de bipolarisation de la vie politique. Et Madagascar en est loin avec une atomisation des partis politiques qui se font et se défont au rythme des personnalités qui émergent.
A mon sens seule solution pour remettre ce pays à flot totalement corrompu et en ruine: un dictateur éclairé mais existe t-il???

14.Posté par Gajac J-L le 09/04/2014 15:55

post 13, merci pour le lien très intéressant que je remets ici en lien actif (il suffit de le mettre dans la case Site Web). Je ne l'avais pas lu.
Cette question des îles éparses a fait l'objet de très nombreux articles très documentés que j'ai réunis dans un dossier qu'il faudrait pouvoir mettre sous un lien actif car les copier coller serait trop lourd ici.

15.Posté par Gajac J-L le 09/04/2014 21:23

Un article de Madagascar Tribune de ce jour sur le sujet qui tombe à pic.

Voici le début et si çà vous intéresse, voilà le lien vers l'article. N'oubliez pas de vous régaler des commentaires dont certains apportent des éléments intéressants, au moins vous saurez ce qu'en pensent des malgaches, et qu'ils ne sont pas tous prêts à m'assassiner et à me faire taire DEFINITIVEMENT, comme en rêve le créole informé du post 11 ! :

Les « îles éparses » Mad-Tribune.com
Négociables à quel point et comment ?
mercredi 9 avril 2014


" La question des « îles éparses » embarrasse le président Hery Rajaonarimampianina. Lors de la campagne de propagande de la présidentielle, il avait laissé croire qu’il allait examiner ce dossier qui est pendant auprès de l’ONU et qu’il allait réclamer le retour des ces petites îles sous la souveraineté malgache. Une fois élu, la presse nationale qu’internationale lui court après à chaque occasion qui se présente pour le taquiner au sujet de ces « îles éparses » tout en sachant qu’une partie est co-gérée par la France et l’Ile Maurice et qu’une autre partie est devenue française. Dernièrement lors de sa mission en Europe, cette question des « îles éparses » lui a été posée. Le président malgache, Hery Rajaonarimampianina, a avoué qu’il faudrait discuter et négocier avec l’État français à propos de ces territoires qui, du reste étaient propriétés de Madagascar mais qui, au cours de la décolonisation, lui ont été retirées par le gouvernement français. .../... " (voir la suite sur le lien ci dessous)

16.Posté par aou le 10/04/2014 10:35

dès que la frégate sera partie, les pêcheurs reviendront sans aucun souci et sans problème! La marine serait plus utile contre les passeurs entre Mayotte et les Comores!

17.Posté par Tony le 25/04/2014 12:25

Je l'admet je suis français, je suis né français! Mais sur ce sujet la France n'est qu'une voleuse! Sérieusement le gouvernement malgache doit faire tous les moyens pour revendiquer ses îles (îles appartenant à MADAGASCAR). L'idée d'une co-gestion est vraiment minable (désolé pour ce mot mais c'est la vérité). De même la France elle même le sait déjà qu'elle n'a aucun droit sur ces îles, exposer devant l'ONU elle sera perdante mais tout dépend du gouvernement malgache s'il veut vraiment reprendre leurs biens ou pas! Il n'imagine pas que ces îles leurs apporteront beaucoup de profit d'ici peu et que la génération future malgache sera riche et respectée. A mon avis le président malgache actuel il n'a vraiment rien à sirer de l'avenir de Madagascar! Parmi tous les pays d'Afrique, Madagascar est le seul qui peut vraiment rivaliser avec les grandes puissances (USA, Japon . . . ) Mais par faute de mauvaise gestion politique les malgache resterons toujours pauvres. Vraiment ça me fait beaucoup de la peine pour eux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues