MENU ZINFOS
Faits-divers

Pêche illégale : Les braconniers ont été condamnés


Le tribunal correctionnel de St-Pierre s’est, ce mardi, penché sur plusieurs affaires de pêche illégale. Une audience au cours de laquelle, le représentant de la société a martelé la nécessité de préserver les ressources pour les générations futures.

Par - Publié le Mercredi 16 Septembre 2020 à 09:09 | Lu 4702 fois

Pêche illégale : Les braconniers ont été condamnés
Jean-Pierre, 51 ans, a appris à pêcher avec son frère. Mais les pratiques d’antan n’ont plus leur place à l’heure où la ressource n’est plus aussi abondante. Le 17 octobre 2018, parti de Cilaos, le pêcheur a été pris en flagrant délit dans le Bras de la Plaine. L’homme a monté un barrage avec des bâches et des roches dans le lit de la rivière du coté de l’Entre-Deux. Les gardes-pêche l’ont surpris avec 124 cabots bouches rondes, des bichiques adultes interdits à la pêche. Afin de s’assurer des prises abondantes qui n’ont rien de miraculeuses, Jean-Pierre a également utilisé du cassis marron, une plante qui a pour effet d’assommer les poissons. Ce jeudi, le quinquagénaire aurait pu éviter de se présenter devant le tribunal si il s’était rendu à un stage sur la préservation de l’environnement mais "trop loin de Cilaos", a-t-il expliqué.

"Si tout le monde fait comme vous, vous pensez que l’on va pouvoir continuer à manger des caris bichique", l’a tancé le vice-procureur, Benoit Benard, en plus de lui rappeler le danger que constitue le plastique sur l’environnement. "S’adonner à sa passion de la pêche est possible lorsque l’on adopte un comportement durable et responsable", a-t-il ajouté

Jean-Pierre a été condamné à 1 000 euros d’amende dont la moitié avec sursis. 

La pêche illégale est également préjudiciable pour les récifs coralliens. Dans la nuit de 18 avril 2019, Nathael, pêcheur depuis tout jeune, a été interpellé par les gardes de la Réserve Marine à St-Leu.  Son butin : 24 kg de perroquets et des langoustes dont certaines avec des oeufs. Le braconnier d’une trentaine d’années s’est, cette nuit-là, rendu coupable de pêche en quantité supérieure à celle autorisée, de surcroit dans une zone renforcée de la Réserve marine, de nuit, le tout en récidive. Son matériel a été saisi et les toutes les prises récupérées étant déjà mortes ont été transmises à la cellule locale de l'IFREMER pour études. Si Nathael a tenté d’abord de se justifier en déclarant qu’il n’avait plus rien à manger, il a rapidement avoué pêcher pour sa consommation personnelle et la vente. "Ce serait cher payé de finir à la Cayenne pour des poissons et des langoustes", l’a prévenu une dernière fois le vice-procureur. Pour ces délits, le braconnier a été condamné à 3 200 euros d’amende, la confiscation du matériel saisi et l’interdiction de pêcher durant 5 ans. Le tribunal a également ordonné l’affichage de la décision à la mairie de St-Leu dans un délai de 2 mois. 

Des langoustes plein le frigo...

Daniel a lui aussi tenté d’attendrir la présidente du tribunal correctionnel en expliquant que ses prises n’étaient destinées qu’à "remplir son frigo de petits sachets pour tenir l’année". Avec 36 langoustes pêchées le 19 janvier dernier à St-Joseph, ses propos n’ont évidemment pas convaincu. Le quadragénaire au RSA, ancien militaire, a prétexté ne pas connaitre la période d’interdiction de pêche et de vente de langoustes. Celle-ci s’étend du 1er décembre au 31 mars inclus en raison de leur reproduction. Le père de famille n’a revanche pas hésité sur le prix à la vente des langoustes, mets délicats très appréciés en période de fêtes: 45 euros le kilo à St-Gilles, 35 euros dans le sud, avait-il déclaré lors de son audition par les gendarmes. Il a écopé de 3 000 euros d’amende dont 2 000 avec sursis et l’interdiction de pêcher durant 5 ans. 

Le dernier pêcheur poursuivi durant cette audience a lui été relaxé. Serge, 62 ans ancien pêcheur professionnel à St-Gilles, a été intercepté du côté de St-Leu en pleine nuit du 2 février 2018 dans une embarcation dans une zone interdite à la pêche. Difficile de se repérer quand les balises emportées depuis le passage de Bejisa (fin d'année 2013) n’ont toujours pas été remplacées faute de moyens. 3,5 kilos de poissons avaient été retrouvés en sa possession. L’ancien pêcheur professionnel ne remet pas en cause l’existence de la Réserve Marine mais a profité de son procès pour s’exprimer et proposer sa solution contre la ressource en baisse : "pourquoi est-ce si difficile de faire des écloseries et des relâchers?"


Prisca Bigot
En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Veridik le 16/09/2020 09:20

le représentant de la société a martelé la nécessité de préserver les ressources pour les générations futures

Ça me fait bien rire cette hypocrisie .
Ce qui se passe au large c'est pas grave hein ?

2.Posté par #lareunionnite le 16/09/2020 09:57


Bravo
Défend pêche 2 poissons mais laisse gros politiques détourne millions


3.Posté par DOGOUNET le 16/09/2020 10:49

EXCELLENT ... et faites le savoir aux médias et sur les lieux d'affichage publics (mairies etc) !

4.Posté par tito le 16/09/2020 11:45

Oui oui les gros bateau n'epuise pas la ressource c'est connu on tape encore sur les plus petit c'est plus simple...kan o juge MDR les voleurs prennent du sursis sans remboursé la victime et sans amende ben oui il fo préserver les délinquants

5.Posté par La reunion le 16/09/2020 11:50

Post 1 toute la communauté des pêcheurs et politique lé au courant , mé lé + facile de taper le petit ,trop enjeux financiers pour les armateurs ,qui subventionne et dicte les règles.. tout ce qui se pass en mer reste en mer!!! même le gaspillage énorme dû au cota...mais bon trap 2 ti poisson près de la côte lé + grave ...chalut, seineur thonier,a moin 300m des côtes tou va bien😡 moin la pa dit qu'il ne fo pa préserver mais 2 poid2 mesure

6.Posté par boss974 le 16/09/2020 14:48

salut les gars,la prochaine fois faite venir un avocat de metropole, histoire de delaliser

7.Posté par NEO le 16/09/2020 17:45

LES HOMMES POLITIQUE Y VOLE I DIT PAS RIEN POUR QUELQUES POISSONS AVEC LANGOUSTE I JUGE A ZOTE COMME UN GRAND VOLEUR LES MALHEUREUX

8.Posté par Ouais... le 16/09/2020 18:43

Maintenant, qu on sait pourquoi la ressource diminue, les petits braconniers s adonnent à leur passion, et les gros armateurs à leurs gros pillages. Oui faut punir le braconnier, mais ne prétendons pas qu il sont la grosse partie du problème. Avec l état on paie et on prélevé, on est délinquant quand on se sert gratos...

9.Posté par babar ©® le 16/09/2020 19:19

.....c'est dur d’être aimé par des c.ns............comme dirait Mahomet dans Charlie.......

10.Posté par klod le 16/09/2020 19:37

l'écosystème du "grand large" est criticable dans l'Océan Indien , nombres de "pavillon français "détruisent cet écosystème , en partance des seychelles notamment, avec des soit disant armateurs bretons : honte!


mais là , on est en face de l'écosystème lagunale , ces gens fragilisent nout lagon ! une tradition ?

oté créole , protège zot zarlor , protège zot lagons !

à tout confondre entre la survie d'un lagon plus qu'abimé, et la survie des espèces du grand large , on porte confusion dans la tete des gens !


oui nout lagon , lé en danger ! et mwin mi voi , au cap la houssaye , notamment , des pécheurs dit "natifs" qui laissent zot zameçon et zot déchets sur place : ca nout tradition : mi croi pas !

la tradition c'est le respect de la nature et là , non !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


hin ?


la tradition lé démalvoyé ici , respect la nature , na deux trois certains qui crient "à la tradition" y respecte plus la nature, tout comme les pesticides et l'élevage en cage !!!!!!! ………………….. mais bon , de l'acculturation dans les ex colonies de la framce , à paraitre en 2050 ( ca donne le tan de la "réflexion"????????????????)


oté la run ????????????????? pov nature dans la run .

oui , nout lagon lé en danger , oui na deux trois certains agriculteurs ek zot pesticide y respectent pas la nature , oui , l'élevage en cage lé pas naturel…………………

nout tradition ???????????????????????

ben , la soit disante tradition y démavouze la konsience chez deux trois certains .

hin ?

11.Posté par klod le 16/09/2020 21:07

post 5 a dit beaucoup !!!!, merci à lui .

mais bon , les capitalistes de la haute mer ( hontes à eux!!!) ne sont pas une excuse pour détruire nout nature , mais c'est pas faux , mon dalon .

12.Posté par Miro le 16/09/2020 22:48

illogique ce jugement ! avant de penser aux descendants de ces soi-disant contre-venants, il serait bon de penser que ces derniers doivent d'abord se nourrir pour prétendre assurer une descendance ..., s'ils ont le ventre vide, comment vont-ils y parvenir ?

13.Posté par monpéi le 17/09/2020 11:18

Et les bateaux usines au large ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes