MENU ZINFOS
Société

Pêche : Un navire transportant illégalement 3,5 tonnes de poisson congelé intercepté


Une opération inter-administrations d’envergure a permis la découverte d'une importante quantité de poissons congelés achetée à Madagascar, dont la revente en tant que poisson frais était envisagée à Mayotte.

Par Nicolas Payet - Publié le Jeudi 19 Janvier 2023 à 15:18

Sollicités par la brigade nautique côtière de la gendarmerie nationale suite au contrôle en mer d’une barque de pêche immatriculée à Mayotte, les agents de contrôle de l’unité littorale des affaires maritimes ont constaté l’absence de titre de sécurité du navire et la présence d’un matériel de sécurité incomplet et obsolète. De plus, les individus présents à bord ne correspondaient pas aux marins déclarés sur la liste d’équipage.

Les premières constatations menées par le service maritime et littoral de la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt, la direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités, la DEALM, ont permis d’attester d’un transport de produits de la pêche maritime provenant d’une activité illégale.
 

Un faisceau d’indices conduit à l’hypothèse forte d’un avitaillement en produits de la pêche ne provenant pas des eaux sous souveraineté française, mais achetés congelés à Madagascar et vendus à Mayotte comme issus de la pêche locale. La quantité de poissons saisie s’élève à 3,5 tonnes et montre l’ampleur du trafic.

Le service alimentation de la DAAF a quant à lui contrôlé les conditions de conservation et effectué une analyse sanitaire des poissons présents à bord. Les pôles concurrence et travail de la DEETS ont évalué l’activité pratiquée au regard de la réglementation en vigueur en matière d’emploi et de commercialisation.

Cette pratique illicite met en péril la sécurité des individus embarqués, ainsi que le développement durable de la filière pêche à Mayotte et se caractérise par une addition d’un certain nombre d’infractions graves relevant notamment du code rural et de la pêche maritime, du code des transports et du code du travail.

Tout propriétaire de navire engagé dans une activité de cette nature s’expose en particulier à de lourdes sanctions devant le tribunal judiciaire de Mamoudzou.




1.Posté par MMarley le 19/01/2023 16:01

C'est fou qu'on arrive à intercepter ce genre de bateau illégaux et a faire condamner les propriétaires et les pilotes...par contre pour l'immigration illégale : La Réunion et Mayotte ils n'y arrivent pas.

2.Posté par Le Jacobin le 19/01/2023 16:19

Dommage que nos fin limiers d'observations en Mer ne repère jamais un Bateau Sri Lankais en situation illégale qui traverse ??

Ils sont formés que pour renifler l'odeur poisson ?

3.Posté par HULK le 19/01/2023 16:23

Lourdes sanctions? Mdr!

4.Posté par Baloo le 19/01/2023 16:23

C'est vrai qu'on a dû leur souhaiter la bonne année et, pour ces salopards, cela signifiait que , peu leur importait la santé, voire la vie de leurs semblables, l'essentiel étant de se remplir les fouilles, et de se prosterner devant le Dieu " POGNON "...
AU GNIOUF !

5.Posté par TCHAO BYE le 19/01/2023 18:27

fouillez bien dans les calles ;ya autres choses !
l odeur de poissons ,cache bcp de choses !

6.Posté par Mister Magoo le 19/01/2023 18:40

La Loi à Mayotte...🤣🤣🤣

7.Posté par valeo le 19/01/2023 22:29

1.Posté par MMarley
a raison.

8.Posté par Tilouli le 20/01/2023 06:46

En lisant les commentaires, je vois que les ci sciences n’ont pas intégrés que les océans étaient réellement vides des ressources en poissons.
Les pêcheurs parcourent des milliers de Km car les cotes de leurs pays n’ont plus de poissons.
Vous prenez cette infos à la légère alors que c’est le début de la fin pour l’humanité qui continue à se reproduire alors que nous sommes en surpopulation extrême.
Il. ´y en a plus pour tout le monde!

9.Posté par Dignité le 20/01/2023 12:14

@ post 1

Entièrement d'accord avec vous.
L'Etat déploie des moyens idoines pour intercepter les bateaux transportant des produits illégaux mais se montre incapable d'intercepter les rafiots pourris ayant à leur bord des migrants en situation irrégulière s'étant donnés pour but de rejoindre nos côtes de manière résolue.
Si les embarcations ne sont pas l'objet d'avaries ou ne risquent pas de sombrer dans les profondeurs océanes, il n'y a aucune obligation de venir au secours de passagers dont la vie n'est pas menacée.
L'Etat est en droit de leur dire : passez votre chemin car vous n'êtes pas en règle pour visiter l'île.

10.Posté par amiral974 le 20/01/2023 16:49

Rassurez moi, ils ne vont pas jeter le poisson ??!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes