Société

Pauvreté: "La cause déterminante de ce constat est l’absence d’emploi"

Mercredi 3 Octobre 2018 - 19:02

Plus de la moitié des Réunionnais vivent dans des quartiers précaires selon la cartographie de l’Insee de la pauvreté par quartier à La Réunion. 13 quartiers urbains ont été répertoriés comme concentrant des difficultés économiques. Parmi eux, des quartiers de Saint-Louis.

En 2014, la ville a lancé une analyse des besoins sociaux. 52 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. "La plupart des foyers vivent malheureusement des prestations sociales et ils ont besoin de retrouver leur dignité. C’est vrai que ces revenus modestes leur permettent de survivre mais la cause déterminante de ce constat est l’absence d’emploi", explique Emmanuelle Sinacouty, conseillère municipale et vice-présidente du CCAS. La ville entend créer les conditions favorables à l’installation d’entreprises sur son territoire pour tenter de pallier l’arrêt des contrats aidés.  

Les quartiers de la Zac Avenir, le centre-ville, Palissade, le Gol ou encore Roche Maigre concentrent des populations qui cumulent des difficultés socio-économiques. Outre les cas d’urgence, le CCAS a pour objectif de davantage informer ces populations sur leurs droits sociaux par la mise en place d’ateliers numériques pour les personnes âgées ou la création d’agences communales pour l’accès au droit, à l’information et aux services (ACADIS). 

Entre 2010 et 2015, la situation s’est dégradée dans les quartiers urbains qui cumulaient déjà les difficultés socio-économiques, observe l’insee. Un constat qui pose la question de l’efficacité des politiques publiques à lutter contre la pauvreté.

N.P
Lu 5767 fois



1.Posté par klod le 03/10/2018 19:10

70 ans de "départementalisation" ............. et la run reste le "département framçais" le plus impactés par le chômage ............ et certains se gargarisent : nou lé foormidable .

je n'ai pas de solution ............... mais en tant que payeurs d'impôts , je pense que certains "politiques" de droite ou de gauche endémiques se "gargarisent" pour pas grand chose et certains suivent ......................

nou la fé rienk l'emballage ?

2.Posté par le taz le 03/10/2018 20:03

Au delà du constat accablant :

quand il n'y a pas assez de logements,
quand il n'y a pas assez de budget pour les hopitaux, la santé plus globalement,
quand il n'y a pas assez de policiers, de militaires, de profs, bref, que la fonction publique n'est plus financée... sauf par de la dette....
et surtout
quand il n'y a pas assez de travail et donc un CHOMAGE très important....

on continue à accueillir tous les pauvres de la terre ?

klod qui réagit sur le chômage va pouvoir nous répondre : oui bien sur.... (sinon, on est des fachos etc...., leur truc simpliste qui leur permet de se contredire sans-cesse)

mais du coup : on ne peut pas critiquer que le chômage perdure.... et qu'en même temps, il faille l'augmenter par naïveté à la mode bienpensant ?

comment on fait, klod ???????????????????????

3.Posté par la langue na poin le zo le 03/10/2018 20:08

"La ville entend créer les conditions favorables à l'installation d'entreprises sur son territoire" OUI OUI RIEN QUE CELA mais si c'est pour saigner à mort ces entreprises par des taxes qui les pousseront à immigrer dans les communes voisines c'est donner un d'épèe dans l'eau ou pisser dans la mer pour essayer d'en faire monter le niveau !!!!!!! Il est vrai surtout que certaines échéances électorales arrivent et branle bas de combat pour essayer de donner l'impression " Que nous la pas oublie à zot mais vote po nous" TROP TARD !!!!!! NU FOUT DEHORS !!!!!!!!Question : po remplace par qui? surtout pas par les 2 ch

4.Posté par Fidol Castre le 03/10/2018 20:09

L'emploi est un problème facile à régler. Il faut un pot de peinture, un rouleau, 500 employés municipaux socialistes. Il s'agit alors de multiplier les passages piétons pour que les gens traversent la rue plus facilement. C'est la recette donnée par notre président-banquier-de-gauche.

Qu'est-ce qu'on attend pour multiplier les passages piétons par dix ? On arriverait au plein emploi en moins d'un an ! (une semaine si on fait sous-traiter le boulot par une boite privée et deux bonhommes).

5.Posté par Marie le 03/10/2018 20:11

Le CCAS devrait s occuper de ces personnes mais lorsque vous voyez que 80/100 des subventions
passe dans la masse salariale dixit la cour des comptes il y a comme un probléme a régle
n oublions la femme de l ex maire de St louis qui a mis en place son épouse a 12.000€
certes elle a fini par partir mais quand meme

et pendant ce temps la des gens sont dans la misére a espérer des jours meilleurs

il y a peut etre quelque chose a dire et a faire

6.Posté par La vérité vraie... le 03/10/2018 20:31

Mais il y a 4 000* créations d'emplois par an (dans le marchand uniquement), et encore La Réunion est parmi les régions les plus dynamiques avec les aides aux entreprises, etc.
Question que je repose encore une fois : quels sont les individus qui occupent ces postes ? Notamment au niveau des cadres...vu le nombre de diplômés au chômage dans l'île ?
Et on va encore me dire que c'est scandaleux de parler de régionalisation des emplois. Continuons, continuons...jusqu'à la Révolution sociale qui fera réveiller tout ce beau monde : ça couve, ça couve.

* voir les propos du préfet Sorain en 2015
https://www.zinfos974.com/Boom-du-chomage-chez-les-seniors_a81703.html
L'INSEE évoque 1 700 emplois/an avant 2015
https://www.insee.fr/fr/statistiques/3553686

7.Posté par klod le 03/10/2018 20:43

Pauvreté: "La cause déterminante de ce constat est l’absence d’emploi"

ha bon , vous etes sur ?

8.Posté par Yab le 03/10/2018 21:27 (depuis mobile)

Y'a pas de travail, ont-ils traversé la route ?

9.Posté par Collomb a traversé la rue le 03/10/2018 22:29 (depuis mobile)

Collomb a traversé la rue et Macron porte un costume trop grand pour lui.

10.Posté par klod le 03/10/2018 22:32

ha selon le taz : c'est la faute que la framce accueille les "damnés de la terre" ..............

salauds d'immigrés , salauds d'Europe ............... cela ne vous rappelle rien ............ de Fernand Raynaud à dupont la joie ....le taz a raison , pour sur, comme ses potes ;

ya bon la framce à la "le taz" . c'est pas compliqué qu'"ils" disent .

11.Posté par une réunionnaise 97410 le 04/10/2018 00:17

cette photo terrible et qui fait peur, c'est pas un quartier du port?On se croirait à » Haiti « et en Afrique,mais pas sur notre ile, en 2018. ; quand il n'y a pas d'emploi, c'est évident que aucun salaire ne rentre la fin du mois, et donc il y a pauvreté, pas d'argent.Bien souvent sur notre ile et en métropole, beaucoup de foyers vivent d'allocations, c'est sur.Ils ne demandent qu'à s'en sortir, et ne plus rester dans ces conditions.Il y a un quartier à st pierre, « Tanambo » en haut de terre sainte.Dans les années 90/2000, c'était terrible ce quartier là, j'avais des proches qui y habitaient.La nuit c'était terrible, pas de lumières, des ruelles indéfinies,on escaladait pleins de gros rochers, cailloux pour atteindre « l' habitation ».Mais il faut leur tirer leur chapeau, l'habitation est propre et mieux rangé que chez moi en métropole, propre, encaustique rouge qui brille dans la nuit sur le sol.Et c'est grand, les chambres ne font pas 9/12m2, elles sont grandes.Il y a que l'extérieur qui déconne, qui choque un peu comme sur la photo.Meme dans les hauts de Tampon j'ai mangé chez des proches dans un « truc » comme çà, là c'était tout en longueur, mais propre et un grand terrain pas possible.Il ne faut pas regarder l'extérieur il faut rentrer, « tu tombes sur (le cul) », car tu t'attend au pire à l'intérieur mais non, c'est beau je dirais meme, et ce sol en encaustique, je ne mettrais pas chez moi, mais je trouve beau.Et là, tu manges bien et bon surtout.Et puis, il y a l'amour et l'affection de tes "gramounes", et tu te sens bien avec eux,Je parle des années 90/2000.Nous sommes en 2018.....
Est ce que cette habitation sur la photo est "toujours de service et debout" à ce jour?
Je trouve que les "paillotes" au bord de la mer font un peu le meme effet, un peu moche quand meme vu de l'extérieur comme çà, non?l'intérieur je ne sais pas, je ne suis jamais allée dans ce genre d'endroit "les paillottes".de notre ile.

12.Posté par maroco le 04/10/2018 05:40

Il y a en fin de compte qu'un problème que tout le monde connait mais dont personne ne parle : la surpopulation. Arrêtez de pondre comme des lapins ; à quant la limitation à 1 enfant par couple, au niveau mondial sinon ça ne sert à rien. Comme ça ne viendra jamais, dame nature va se charger de réguler cette surpopulation, ça a déjà commencé, c'est pas fini.

13.Posté par Môvélang le 04/10/2018 06:14 (depuis mobile)

Oui, bon, on a quand même le bichique à 100 € le kilo les croisières qui explosent, plus d''une voiture par personne , les mangues d''Égypte à 10€ le kilo qui se vendent comme des petits pains etc

14.Posté par Un couillon le 04/10/2018 06:17

Quel na point travail ? c'est do moun i voie que néna travaille lé dégradant parce que i salie a zot ou bien i fé faire un peu de z'effort et un peu de sacrifice .

Ca de li veut réveille l'heure li veut pour aller travaille et travaille quand li veut .
Ben ouais , ou vienne débarque dans la vie active ou la pas encore fé out band preuve et ou veut pas travaille trop trop et gagne bon peu l'argent ? Mais mon coco néna la fini essayer avant ou , la pas gagner .


Et a moin chef d'entreprise , aller embauche z'affaire comme ça ?
Ma fé mon travaille moin même , i seras mieux fais et vas coutent à moin moin chère .

15.Posté par Loulou le 04/10/2018 09:05

Ce n'est pas avec le gouvernement actuel que la misère reculera. Bien au contraire...

16.Posté par Dodo la saumure le 04/10/2018 10:08 (depuis mobile)

C'est clair qu'on peut pas rouler en Audi et habiter dans un château .... aux frais des contribuables....

17.Posté par Jp POPAUL54 le 04/10/2018 10:12

J'ai récemment entendu que du travail, il y en a de l'autre côté de la rue.
Si fainéants il y a, il y en a au moins un qui travaille...du chapeau !

18.Posté par Modeste le 04/10/2018 10:55

à kLOD "quels sont les individus qui occupent ces postes ? Notamment au niveau des cadres...vu le nombre de diplômés au chômage dans l'île ".....vous allez pas nous faire croire que cette catégorie vit dans ces bidonvilles.....arrêtez de prêcher pour votre paroisse, là on parle DE CEUX QUI VIVENT DANS CES BIDONVILLES, et quand à faire il aurait été aussi utile de préciser le nombre de familles, d'enfants, et sans parler racisme si c'est bien des réunionnais ou des familles mahoraises venues sur l'ile avec leurs nombreux enfants (légitimes, neveux, nièces on connait tous la musique) et ce pour toucher plus d'alloc!
appelons un chat un chat, maintenant il y a des créneaux où on cherche des travailleurs, mais même là ils ne veulent pas se déplacer alors on fait quoi???
il fut une époque où les collectivités ont construits des logements sociaux pour justement supprimer ces bidonvilles, maintenant si ceux d'ailleurs arrivent et en construisent d'autres???? supprimons déjà les allocs au delà de 3 enfants, cela limitera déjà les naissances "alimentaires" de ces personnes!

19.Posté par MICHOU le 04/10/2018 11:35 (depuis mobile)

Absence d'emploi ou embauche ciblée et réservée à une catégorie précise?

20.Posté par GIRONDIN le 04/10/2018 11:44

....... Pauvreté: "La cause déterminante de ce constat est l’absence d’emploi"....

Combien a coûté cette étude ?

21.Posté par PAS POSSIBLE le 04/10/2018 12:06

Encore une interview qui dresse l'état des lieux et aucune action concrète... C'est désolent

22.Posté par La vérité vraie... le 04/10/2018 12:41

@18 Modeste ! Oui d'accord avec vous sur la problématique mahoraise déjà largement exposée ici (et merci à zinfos974, ailleurs ça coupe alors que des études sérieuses posent le problème de l'immigration mahoraise)
Quitter Mayotte pour aller où ? Revue informations sociales publiée par la CNAF (donc ils sont au courant...)
- > https://www.cairn.info/revue-informations-sociales-2014-6-page-59.htm

"La population mahoraise installée à La Réunion est plus jeune (notamment les hommes) et plus féminisée (54 %) que celle installée en métropole. Le poids des mineurs y est particulièrement important ; ceux-ci peuvent avoir accompagné leur(s) parent(s) ou les avoir rejoints un peu plus tard. [...] La part des natifs de Mayotte âgés de 18 ans et plus sans diplôme est nettement plus forte à La Réunion qu’en métropole (deux tiers des femmes et plus d’un homme sur deux, contre une femme sur trois et un homme sur quatre). La part des diplômés du supérieur y est trois fois moins importante (12 % contre 37 %). Le taux d’emploi est toujours plus faible chez les femmes (en métropole, 20 % des natives de Mayotte âgées de 18 ans et plus occupent un emploi, contre 46 % des hommes). À La Réunion, rares sont celles qui sont actives occupées (5 %) ou au chômage (24 %). En métropole, les étudiants représentent un quart des natifs âgés de 18 ans et plus contre un tiers des hommes et une femme sur cinq à La Réunion. Dans la tranche d’âge des 18-24 ans, ils représentent en métropole un jeune homme sur deux et six jeunes femmes sur dix et, à La Réunion, deux tiers des jeunes hommes et six jeunes femmes sur dix."

Pour La Réunion maintenant, les chiffres et études démontrent que la majorité des diplômés de La Réunion sont des Réunionnais modestes...la plupart des Réunionnais "friqués" quittant l'île pour l'hexagone. Ces Réunionnais modestes qui ont cru en l'ascenseur social et fait des études avec des parents souvent endettés (pour le financement des études)...où sont-ils ? Où vivent-ils ? Je vous laisse deviner : très souvent chez leurs parents ou dans des logements sociaux miteux. La pauvreté à La Réunion est relative, mais réelle (rien à voir avec celle des subsahariens).
Et vous croyez encore que ces jeunes vont se laisser faire pendant encore combien de temps ? La révolte gronde en missouk et les premiers jets sont entrain de partir : violences dans les paillotes, propos condamnables de Loran Dalo, etc. Mais continuons à ne rien faire ! Continuons ! Quand ça explosera pour de bons, on cherchera encore des coupables dans les rangs des victimes...

Pour infos. Je reposte le dossier de l'Express dédié à l'étude des métros à La Réunion et leur qualité de vie (dossier réalisé par L. Decloître, un métro donc...on ne pourra accuser de racisme). A lire : les parties sur le logement, zoreyland, etc.

-> https://www.lexpress.fr/region/dom/qui-sont-les-metropolitains-de-la-reunion_1619532.html

La misère n'est pas pour tout le monde dans cette île...alors que le niveau d'instruction à plus que doublé depuis les premières actions de M. Debré.

23.Posté par le taz le 04/10/2018 12:56

klod,
tu ne sais pas lire.
mais la mauvaise foi et la malhonnêteté est une constante de votre coté.

il y a du chômage et c'est la faute d'un système qui ne fonctionne pas.
DE PLUS, ajouter des millions de chômeurs potentiels au stock actuel est une faute irréparable que l'on laissera à nos enfants.

va demander à l'abruti de 1981 avec son programme démagogique combien de chomeurs il a engendré depuis ?????

quand il y a un feu on l’éteint. on ne jette pas d'essence dessus.

24.Posté par Developpement le 04/10/2018 13:36 (depuis mobile)

Titre erroné..c'est le deficit de revenus bruts disponibles qui explique la pauvreté..allié à une carence totale des elus en charge depuis 40 ans du developpement economique.

25.Posté par klod le 04/10/2018 18:20

a post 18 : "si c'est bien des réunionnais ou des familles mahoraises venues sur l'ile avec leurs nombreux enfants"................

Mayotte est framçaise , il me semble , selon les choix de giscard et sarko et ......................des mahorais. , pour le "meuilleur "ou pour "le pire" ............ ainsi va l'histoire post coloniale à la framçaise ....................... NAN ?

un problème pour post 18 et d'autres sur la "libre circulation" des citoyens français sur le "territoire français" '???????????????????????????????????????????

en math : axiome de base à respecter

en "réalité sociale" , pareil : les citoyens français , dont les mahorais , bénéficient de la libre circulation sur le territoire" national" ................................ HIN , nan ?

26.Posté par angelA le 04/10/2018 20:39

Est ce que Pauvreté rime avec VIVRE DANS LES ORDURES ET LA saleté ???

27.Posté par Grangaga le 05/10/2018 03:04

Es'ké lo salèrr' ak'tièl' an .......Franss' lé ékivalan a noutt' nouvèl' .......èrr'...............
Ou toutt' lé an......nouvèl' tèk'nolozi........
Lé z'étidd' èk' satt' ou dwa payé an .....tan, konm' an l'arzan.......
Es'ké lé rékonpansé...........
Kan a koté ou nana d'mounn' y vivv' mié ke ou san bouz' lo p'ti dwa......
Pou kwé travèrss' la ru.....
Po gainll' in kou d'z'èl' l'oto, po in salèrr' de ......pli mizèrr'......non la pa konm' sa, mi vé dirr'....
In salèrr' y rann' a ou, ankorr' pli mizèrr'..........

No z'ansètt' lé Golwa, zot' y koné.......
Si nana in z'afèrr' nou la éritt' de bann' na zis'ka zordi.........
Sè lo salèrr'.......
Di la Franss' oubli lo ....l'informatik' li..........
Oubli lo.....otomatiss' li............
Oubli lo tak'til' li...........
Oubli toutt' satt' y fé lèvv' bann'..... péï povv' là....ins'trik'cyion èk' salèrr' édan.......
Et ar'tournn' a li o tan.....artizanal', èk' lo pèss', lo koléra, é toutt' satt' y swivv'............

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter