MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Paul Dubourg, un grand Saint-Paulois


- Publié le Jeudi 29 Décembre 2016 à 09:45 | Lu 764 fois

Paul Dubourg, un grand Saint-Paulois
Je n’oserais affirmer que Paul Dubourg fut un humaniste ce mot est souvent galvaudé. Dans le courant des années quatre vingt, je rencontrais cet homme ordinaire par le biais d’une association qu’il avait créée avec d’autres concernant la parapsychologie. L’annonce était parue dans la presse et je ne me faisais guère d’illusion sur la finalité de cette association. Je n’étais pas loin de penser qu’il s’agissait d’un repère pour adeptes de superstitions diverses. Or une première rencontre avec l’intéressé dans un snack à la rue de Poivre me permis de découvrir que l’objectif de la petite association était d’éclairer nos contemporains sur toutes sortes de sciences occultes et leurs représentants.Les charlatans, marabouts de divers ordres, fakirs modernes devaient commencer à trembler.  Pour revenir à la parappsychologie, le dictionnaire Larousse nous indique qu’il concerne l’étude des aptitudes humaines paranormales. Quoi de plus normal. 

Paul Dubourg à travers sa profession était amené à fréquenter la population, à partager parfois leur condition de détresse. A l’époque il était enquêteur au service de l’habitat social, ce qu’il rencontrait dans ses visites n’égalait en riend la situation de logement actuelle. Il connu les cases en paille, les cases en bois sous tôles, la prosmicuité, les familles nombreuses, les toilettes « turques »…Cet homme ordinaire avait vu la ville se developper sous l’ère du sénateur-maire Paul Bénard. Un élu rigoureux, un tantinet rude, anti-communiste notoire, qui avait fait du bien en faveur de sa commune aux dires de beaucoup de citoyens. Il avait succédé à une autre éminence d’un autre bord politique, Evenor Lucas. 

Toujours souriant, d’un  commerce facile, P. Dubourg nous avait parlé de son expérience à Madagascar dans les années 50-60, dans la brousse et du système D souvent déployé pour venir en aide aux populations déshéritées. Ses talents de «soignant » étaient bienvenus.

Paul possédait un atout que l’on retrouve souvent chez les hommes de bonne volonté, il ne mènait pas la course pour la popularité. Il me disait parfois, « parlez de tel sujet, mais vous n’avez pas besoin de moi ». 

Il évoluait dans la discrétion surtout dans un univers où les maitres authentiques sont rares. 

Au début des années 2000 je revins le voir à son domicile à la Cité Panon, pour lui remettre un microphone. Par le biais de sonassociation il l’avait acquis avant de le mettre entre mes mains de jeune journaliste. A la fin d’une carrière particulièrement rempli, le retraité de l’habitat social de Saint-Paul n’avait pas besoin de cela, mais il me tenait à cœur de lui restituer cet appareil.

Je ne crois pas trahir sa mémoire en estimant que Paul Dubourg appartenait à un petit cercle de saint-paulois de bonne volonté dans lequel on retrouvait les Bostral, Louisin…liste non exhaustive. Tous héritiers du grand Leconte de Lisle. 

Jean-Régis Ramsamy




1.Posté par Jules Bénard le 30/12/2016 08:51

Ton texte me fait regretter de ne pas avoir connu cet homme, Régis.
Tu n'en dirais pas du bien s'il ne l'avait mérité.

2.Posté par Kévin Dubourg le 14/01/2017 18:05 (depuis mobile)

Un grand homme et une grand père qui me manquera toujours merci mr Ramsamy pour cette article.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes