MENU ZINFOS
Economie

Patrick Karam : “Air Austral ne peut gagner sur tous les tableaux”


Le délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer, tente toujours de convaincre Gérard Ethève, PDG d’Air Austral, “de s’engager maintenant à signer la convention” qui doit permettre aux ultramarins de bénéficier de tarifs préférentiels sur les billets d’avion, lors des vacances de juin à septembre.

Par Jismy Ramoudou - Publié le Jeudi 27 Novembre 2008 à 06:39 | Lu 2483 fois

Patrick Karam : “Air Austral ne peut gagner sur tous les tableaux”
C’était juste après que Gérard Ethève répète au cours du JT d’Antenne Réunion, “qu’il ne signera aucun document”. “M. Ethève s’entête à aller contre les intérêts des Réunionnais”, regrette Patrick Karam.
“C’est quand même avec des fonds publics, c’est-à-dire l’argent de ses compatriotes que Gérard Ethève a créé Air Austral. Et s’il peut distribuer à ses actionnaires de confortables dividendes, c’est aussi parce qu’il bénéficie de fortes exonérations sociales de Loi Girardin”.
“Il y a là un geste significatif et une participation active de l’Etat dans la vie d’Air Austral. Est-ce qu’il ne serait pas normal que les Réunionnais en particulier et les ultramarins en général puissent aussi profiter de l’argent public. Air Austral n’a-t-il été créé pour être aussi au service des Réunionnais ?”
Selon Patrick Karam, c’est la conséquence première du refus de Gérard Ethève à signer la convention. Pour tenter de relancer le dialogue, le délégué interministériel, en accord avec Yves Jégo, secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, et l’Elysée, propose des modalités différentes. “Ce sera une convention par compagnie aérienne”.
Ainsi, Patrick Karam multiplie les ouvertures dans lesquelles il espère voir s’engouffrer le PDG d’Air Austral. Il y a deux raisons à cela. “D’une part, je veux montrer à ce grand capitaine d’industrie qu’est Gérard Ethève, combien je le respecte pour ce qu’il a réussi”.
“D’autre part, nous voulons éviter de passer en force”. Mais, le temps ne joue pas en faveur de cette solution. L’Elysée veut faire passer cette convention, une promesse électorale du président Sarkozy, avant le 15 janvier. Ce qui permettrait son application dès les vacances de juin 2009.
Aussi de gré ou de force, la convention sera appliquée. Mais si c’est de force, l’Etat pourrait aussi se rappeler des confortables exonérations sociales dont bénéficie Air Austral.
La compagnie aérienne régionale pourrait perdre encore plus que les sacrifices qui lui sont demandés aujourd’hui par l’Etat. Surtout si son image change aux yeux du public, et que ce même public, déçu de sa position actuelle, mettait à exécution ses menace, et décidait de “boycotter” Air Austral…




1.Posté par Claude RIbbe am.. le 05/01/2009 22:12

Ribbe devrait s'excuser pour son passé et remercier Karam qui lui a permis d'exister médiatiquement

Monsieur Claude RIBBE qui est ancien élève de l'école normale supérieure s’est rapproché pour la première fois du Collectifdom à l’occasion de la grande marche contre les discriminations organisée par Patrick KARAM le 11 décembre 2004. Il était auparavant un parfait inconnu auprès des populations ultramarines.
M. KARAM n’a eu de cesse d’intervenir en sa faveur (comme il l’a fait d’ailleurs pour des centaines d’ultramarins) et de le pousser afin qu’il puisse avoir une notoriété médiatique comme à l’occasion de la sortie de son ouvrage sur NAPOLEON que le Collectidom a propulsé en organisant une série de communications et différentes manifestations.

M. Karam l’a fait nommer à la CNCDH (la commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme) par le Premier Ministre Dominique de VILLEPIN.

M. karam l’a poussé à la tête du Collectif DOM à l'automne 2006 (Claude RIBBE en a démissionné le 19 juin 2007 après avoir fait exploser le Collectifdom). M. KARAM qui a organisé une réunion de travail avec Patrick de CAROLIS, président de France Télévision, son staff et la commission culture du Collectifdom dont Claude RIBBE afin de faire avancer les dossiers cultures du Collectifdom, à la démission de M. KARAM, M. RIBBE plutôt que défendre les projets de la commission obtient une convention d’écriture sur le général DUMAS, qui est un projet personnel de M. RIBBE.

M. KARAM lui a présenté François BAYROU et les hauts responsables de l’UDF afin de lui obtenir une investiture pour les législatives qui lui fut refusée. Aux élections législatives à Sarcelles, Claude RIBBE s’est ridiculisé en n’obtenant que 0,05% des voix alors que la veille sur son blog, il annonçait qu’un sondage non divulgué par M. STRAUSS-KHAN, le mettait au deuxième tour au coude-à-coude avec le député de Sarcelles. Son score démontre aussi le peu de crédibilité auprès des Antillais qui représentent plus de 30% des électeurs de la circonscription.

Cette démission a été acceptée par le Bureau du Collectif DOM qui lui demandait avec insistance de quitter ses fonctions après sa déroute aux législatives et surtout sa tentative d’instrumentaliser le collectidom à ses fins personnelles.

Dans les dernières années, Monsieur Claude RIBBE s'est notamment fait remarquer pour ses soutiens apportés à des personnalités ayant des combats ou des idées particulièrement controversées.

Il a ainsi apporté son témoignage en faveur de Paul AUSSARESSES qu'il a aidé dans la rédaction de son ouvrage, dans lequel il se vantait d’avoir torturé en Algérie.

Il apportait également son soutien au Président ARISTIDE, Président déchu de la République d'HAITI, et à ses milices Lavalas tristement célèbres pour ses atteintes aux droits de l’homme. Il était d’ailleurs fortement rémunéré pour ce soutien. M. RIBBE fut d’ailleurs dénoncé par différentes ONG, notamment Haïtiennes. D’ailleurs M. RIBBE a été stigmatisé par le rapport de l’Unité Centrale de Recherche des Crimes Financiers (UCREF) pour son action en Haïti.

D’ailleurs M. RIBBE était le Français à s’être opposé au changement de nom à Paris de la rue Richepance, (le boucher de la Guadeloupe qui s’est illustré en rétablissant dans le sang l’esclavage en Guadeloupe avec une violence extrême) en Saint-George (premier colonel noir, compositeur exceptionnel) dans une tribune publiée par le Figaro, le 5 février 2002. Ce qui lui a d’ailleurs attiré une réplique cinglante de M. Alain GUEDE dans le Figaro du 13 février 2002 « AUSSARESSES-RICHEPANSE : même combat douteux ».


2.Posté par femme des îles le 06/02/2009 16:42

Je suis d'accord avec vous tous,
C'est dégeulasse que ce soit toujours les mêmes qui s'en mettent plein les poches (Dindar, Vergès et toute la clique) avec l'argent publique. Notre argent en réalité. Il faut agir chers compatriotes!
La révolution c'est bien mais faudrait que tout le monde soit d'accord... Plus simple et à notre portée, je propose de ne pas utiliser les services d'Air Austral. C'est très simple, pour acheter votre billet pas cher allez sur le site web "Le cercle des vacances" qui vous proposera les tarifs les plus intéressants. Perso, ça fait des années que j'achète avec eux et aucun souci. Vous voyagerez avec CorsairFly qui ont des hôtesses et stewards très agréable (plus souriants que chez Air France dit-on) et la bouffe est bonne. Adieu Air Austral!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes