Municipales 2020

Patrick Dalleau, candidat à St-Benoît: "L'urgence c'est de désenclaver la ville"

"Avant de me situer dans une logique de partis, je me situe dans une logique de projets". Et des projets, Patrick Dalleau n'en manque pas pour Saint-Benoît. Candidat sans étiquette pour son premier plongeon dans le bain politique, ce cadre administratif d'une cinquantaine d'années, qui réussit une bonne campagne sur le terrain, compte bien succéder à Jean-Claude Fruteau en mars prochain dans le fauteuil de maire et sortir la capitale administrative de l'est de sa "léthargie". Entretien.

Mercredi 22 Janvier 2020 - 16:00

Ce qui vous a poussé à vous présenter ?

Quand je regarde mon territoire au fil du temps et quand je constate combien il est en panne, qu'il est délabré, que les gens, mais aussi les entreprises sont en souffrance, deux postures s'offraient à moi: soit rester fataliste soit la posture d'un citoyen engagé qui est de dire qu'on n’accepte pas cette situation. Je souhaite avec mon équipe contribuer à ce que cela change de manière ordonnée et pérenne. C'est pour cela que mon engagement a pris corps qui était une idée dans un premier temps, mais au fil du temps, cette idée a pris forme en fédérant autour de moi un certain nombre de personnes de la société civile qui aujourd'hui n'acceptent plus que notre territoire se trouve dans cet état de délabrement avancé comme il l'est aujourd'hui.  

Qu'est-ce qui coince à Saint-Benoît selon vous ?

Cette situation est multifactorielle. Tout d'abord, les entreprises souffrent et ne sont pas forcément accompagnées par la puissance publique pour leur installation et leur développement. Elles ont besoin de locaux, mais aussi de foncier. Saint-Benoît est la seconde commune de l'île en termes de superficie et à ce titre je ne pense pas que le foncier fasse défaut, mais il faut une vraie politique d'aménagement qui permettent aux investisseurs et aux entreprises de s'installer. Vous avez également un obstacle majeur à Saint-Benoît qui est l'obstacle routier. C'est 1h30 d'embouteillages le matin et la même chose le soir: pour un chef d'entreprise le temps passé dans des embouteillages c'est de l'énergie et de l'argent perdus qu'il ne peut pas investir ailleurs. C'est une contrainte forte qu'il conviendra de lever si nous sommes aux affaires.

Sous quelle étiquette ?

Je suis sans étiquette. Je suis avant tout un Bénédictin engagé et mon parti ce sont les Bénédictines et les Bénédictins. Je vois que c’est quelque chose d'entendu puisque j'ai vu dans un article de presse précédemment qu'on m'avait classé dans les divers-droite. Comment veut-on redresser un territoire comme Saint-Benoît qui est aujourd'hui tombé aux oubliettes, pauvre dans tous les domaines sans qu'on ait le soutien de l'État, mais aussi de l'Europe, de l'intercommunalité, de la Région ou du Département ? Avant de me situer dans une logique de parti, je me situe dans une logique de projets. C'est quelque chose de très important pour nous.

Comment expliquer cette perte d'attractivité de Saint-Benoît, pourtant l'une trois des sous-préfectures de l'île, au détriment de Saint-André, devenant la capitale "officieuse" de la microrégion est ?

Saint-Benoît est la capitale administrative de l'est, c'est un fait et on ne peut pas le nier aujourd'hui. Je partage votre avis, les pôles d'attractivité sont partis de Saint-Benoît, qui a perdu de sa superbe sur le plan économique, commercial, de l'animation et de l'aménagement du territoire.  Plusieurs experts vous le disent, nous avons à Saint-Benoît une population qui est en grande partie sous le seuil de pauvreté. Le panier moyen du consommateur est extrêmement bas. Quand vous combinez les commerçants et les investisseurs qui n'ont pas de consommateurs capables d'avoir un pouvoir d'achat convenable, des difficultés routières et manque d'infrastructures, on arrive à cette situation…Saint-Benoît est pourtant la capitale des eaux vives, c'est un joyau qu'il convient aujourd'hui de polir. Nous avons des ressources naturelles comme aucun autre territoire de l'île, avec trois rivières pérennes, le Piton des Neiges est sur le territoire de la commune de Saint-Benoît ! Aujourd'hui qu'est-ce que cela nous apporte ? Quelles activités économiques et touristiques développons-nous autour de ces ressources naturelles ? Rien, absolument rien…Nous sommes une ville côtière, qu'est-ce qu'on fait de l'économie bleue et de l'aménagement de notre littoral ? Si la population de Saint-Benoît nous fait confiance, nous allons ouvrir ces grands chantiers en partenariat avec les collectivités et l'État. J'en ai discuté avec les présidents de Région et du Département qui sont d'accord pour accompagner la prochaine mandature, tout comme avec l'ensemble des parlementaires que j'ai rencontré. Ils sont tous d'accord pour dire qu'il faut absolument regarder ce territoire avec une attention particulière et procéder enfin à ce rééquilibrage.

Votre discours trouve-t-il un écho favorable auprès de la population ?

Je suis très bien accueilli parce que sans doute je parle vrai et que je ne fais pas de promesses. C'est facile de promettre énormément de choses, mais ce n'est pas notre crédo aujourd'hui. La seule promesse que nous faisons c'est celle de travailler avec acharnement pour redresser Saint-Benoît. Je me suis entouré de personnes qui disposent de compétences dans la société civile et nous allons regarder les compétences de chacun pour les mettre au bon poste. Et puis quand je parle aux gens, je ne leur parle pas de politique, mais de leur vie quotidienne. Disposez-vous de services de proximité dans votre quartier ? Non. Votre quartier est-il propre et permet-il aux jeunes de bénéficier d'activités sportives et culturelles ? Non. J'attire l'attention des gens sur ce que la municipalité pourrait faire et qu'elle ne fait pas aujourd'hui. Ce qui est paradoxal aujourd'hui ce n'est pas le manque de personnel. On nous explique qu'une commune comme Saint-Benoît avec 38 000 habitants devrait compter environ 900 employés communaux et nous comptons à l'heure où je vous parle de 1500/1600 employés. J'en ai rencontré quelques-uns et certains vous disent qu'ils sont sous-utilisés et aimeraient avoir un réel impact sur la vie des Bénédictins, mais que rien n'est organisé, il n'y a pas d'ambition et de dessein qui permet aux gens de se projeter. L'organisation municipale devra bien évidemment être revue.

Ce manque d'ambition ne serait-il pas lié aux finances dégradées de la commune, comme révélé par la CRC ? Si vous êtes élu maire, pensez-vous pouvoir lancer vos projets avec une possible mise sous tutelle de la commune ?

La Chambre régionale des comptes a mis au grand jour la situation financière de la commune, qui est complexe et critique. Ce rapport attire l'attention sur un fait particulier, à savoir le taux d'endettement de la commune, très préoccupant. Les charges de fonctionnement sont de 72% et pèsent sur le budget communal. Après je dis que les ressources en RH dont dispose la commune sont une chance pour elle: cela voudrait dire que nous devrions avoir un territoire plus propre ou il y a de l'animation partout…Ces problèmes financiers sont également liés avant tout à un manque d'organisation, d'optimisation et de dynamisation de nos ressources. Nous demandons aux employés communaux de nous aider à faire rayonner de nouveau notre beau territoire de Saint-Benoît.

Que reprochez-vous à la majorité sortante ?

Il ne m'appartient pas de porter un jugement sur le maire actuel, c'est quelqu'un qui a sans doute plusieurs raisons pour expliquer cela, il l'a fait lors de précédents conseils municipaux en disant que sur Saint-Benoît, il assume son bilan et qu'il a fait avant tout du social. C'est vrai que le nombre de logements sociaux sur la commune a explosé, avec les difficultés que cela engendre dès lors qu'il n'y a pas d'accompagnement en termes d'équipements publics. Nous dans notre équipe, nous avons pris le parti de ne pas regarder ce que les autres font: nous avons un projet, nous voulons le mettre en place et on veut vraiment avoir l'adhésion des Bénédictines et des Bénédictins pour nous accompagner dans la mise en oeuvre de ce projet.

Sur quoi allez-vous mettre l'accent si vous êtes élu maire ?  

Notre projet s'envisage sur plusieurs temps. Il y a tout d'abord le très court terme avec des choses que nous pouvons faire très rapidement comme l'embellissement de notre cadre de vie. Ensuite, dans un second temps, il va falloir que les projets que nous établissons puissent être financés et demander du partenariat avec l'État et les autres collectivités pour que l'aménagement de notre territoire puisse se faire de manière ordonnée. J'ai déjà rencontré un certain nombre d'investisseurs qui sont d'accord pour venir s'installer à Saint-Benoît dès lors qu'on facilite leur installation au niveau du foncier et qu'on les aide au niveau fiscal. La création d'emploi est aussi quelque chose qui relève du secteur économique. La mairie ne peut pas être Pôle emploi, celle qui embauche tous les Bénédictins. Nous allons également travailler avec les chambres consulaires pour que soit mis à Saint-Benoît un vrai "Plan Marshall" de formation pour nos jeunes de manière à ce que l'entreprise qui s'installe trouve immédiatement à proximité de la RH pour la faire fonctionner. Pour les compétences départementales d'action sociale de proximité ou d'accompagnement des familles, le Département accompagnera la commune à aller dans les quartiers soutenir nos familles et nos associations en difficulté.

Dans le domaine du sport, des crédits sont disponibles via l'Agence nationale du sport pour accompagner les associations et faire l'inclusion du sport dans les quartiers. Nous ne voyons pas uniquement le sport comme étant une production d'élite et de champions, mais aussi comme une école de la vie, ça apprend à nos jeunes le goût de l'effort et le respect des règles et en faire des citoyens. C'est le plus important pour moi. Chaque euro donné en investissement, chaque euro donné aux associations sera un euro qui devra être justifié et qui sera contrôlé par les services de la mairie. Les citoyens attendent qu'il y ait de la transparence, une des valeurs que l'on porte. Ils doivent être informés sur les actions menées et comprendre comment est géré l'argent public.

Dernier mot à rajouter ?  

L'urgence, c'est de désenclaver Saint-Benoît. Où est-ce que vous avez vu une quatre-voies qui se termine en rouleau d'étranglement à l'entrée d'une ville ? Si ça continue, Saint-Philippe ou Sainte-Rose vont avoir une déviation comme à Saint-Joseph, et nous à Saint-Benoît nous n'avons pas au moins une contournante…En matière de développement durable, nous allons œuvrer pour qu'à l'intérieur de l'intercommunalité qu'un projet de rail voit le jour. La Cinor est en train de faire son projet comme la Région et nous allons rester les bras croisés en regardant les autres territoires se développer ? Nous ne voulons pas de concurrence avec les autres projets, mais de la cohérence et que les citoyens de l'est bénéficient de ça aussi.
Lu 3912 fois
Samuel Irlepenne
Passionné d'histoire et de géopolitique, travaille depuis 2012 à Zinfos974 où je couvre les... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par Guillaume le 22/01/2020 16:35 (depuis mobile)

Bravo monsieur Dalleau un discours et un programme clair et Cohérent face à la réalite du territoire bénédictin, j’adhère à vos idées et j’invite les habitants usés à voter massivement le 15 mars pour SBDC un vrai changement et une nouvelle dynamique

2.Posté par Karine st benoit le 22/01/2020 16:47 (depuis mobile)

Et ben dit donc enfin un vrai Candidat pour st benoit c''est exactement lui qui nous faut avec une belle équipe en ce moment ont parle que de vous à st benoit je vous félicite Mr Dalleau c''est avec vous que st benoit retrouvera sa Capitale de l''est

3.Posté par Teddy boy le 22/01/2020 17:07 (depuis mobile)

Merci Mr Patrick Dalleau, vous incarnez plus qu’un projet, vous apportez un véritable espoir pour les familles, les jeunes, les actifs et surtout, la population entière. Votre engagement, votre volonté de faire revivre St Benoit est sincère. Merci !!

4.Posté par Jo le 22/01/2020 17:09

Voila enfin un candidat qui élève le niveau....un discours réfléchi, des idées claires, des propositions concrètes.....ça change, du changement vite!

5.Posté par Marylise le 22/01/2020 18:48 (depuis mobile)

Je suis 100% avec voisin fera du bon travail

6.Posté par vieux bénédictin le 22/01/2020 18:52

Monsieur Fruteau dit assumer sa gestion ! C'est beau comme du Verlaine. Et après ? Ben, il a dit. Et on doit se contenter de ça et vivre dans une ville en pleine déliquescence. Lui, il s'en va vivre dans l'Ouest. En créole il dirait "demerde à zot". Merci pour ceux qui habitent toujours saint benoit et qui doivent subir les innombrables erreurs de gouvernance de l'équipe actuelle : propreté, sécurité, développement, animation,....
Un mandat de trop et la ville est devenue un cloaque. Pour les embouteillages du pont de la Rivière des Marsouins, il faudrait fouiller dans votre futur service, en tant que maire M Dalleau, et se poser la question du pourquoi sur cet élargissement qui n'a jamais été réalisé depuis des années, alors que toutes les autres villes se sont appropriées leurs voies de contournement. Orgueil ? Parti politique opposé avec la Région ? dossier mal ficelé ? Et faire connaître vos investigations à ceux qui hurlent tous les soirs et matins à l'entrée de la ville.
Monsieur Dalleau, vous avez un bon programme et un sacré boulot vous attend.

7.Posté par Dielette le 22/01/2020 19:47 (depuis mobile)

Vive Dalleau il fera du bon travail comme Mr Fruteau

8.Posté par Marylise le 22/01/2020 19:49 (depuis mobile)

Je suis 100% avec vous on fera du bon travail

9.Posté par J.R. le 22/01/2020 20:28 (depuis mobile)

Bonsoir.
Fier de voir un candidat aussi dynamique et neutre pour mener à bien notre mairie.
Bravo.

10.Posté par Meneno le 22/01/2020 22:18 (depuis mobile)

La. Mairie.. Centre d. Animation jeunesse..???

11.Posté par la di la fé le 22/01/2020 23:54

Vous avez donné les grandes lignes de votre projet et bientôt les copieurs sans idée, vont les reprendre et se pavaner!
Restez honnête et surtout aucun élu de la majorité actuelle dans vos effectifs!
Il y a eu des titularisations massives, qu'en ferez-vous?

12.Posté par Jafa le 23/01/2020 00:43

POURQUOI SAINT PAUL NOUS LA POINT UN CANDIDAT COMME ÇA ??
NOUS LE BIEN BAISER AVEC SINIMALE...... AU MOIN MARMAILLE LA Y GAGNE COSÈ

13.Posté par Tro kon le 23/01/2020 02:34 (depuis mobile)

C’est bizarre que ce Dalleau qui sorte je ne sais où, Li gaingne in article comme ça ek Zinfo.
Vréman bizarre.
Et les autres candidats sra pareil????

14.Posté par Meneno le 23/01/2020 04:23 (depuis mobile)

Comment exister en dehors de l'aide mu icipale.. La. Mairie est un bateau fou dans lequel les titulaires rasent les murs face aux non titulaires.. À moins que ces derniers ne soient que des animateurs face à l'inutilité des premiers.

15.Posté par C'est quoi cette commune le 23/01/2020 06:06

Je me rends rarement à St Benoit, mais j'y étais la semaine dernière, et j'étais choqué de voir l'état de cette ville, (les rues, les magasins, la végétation, les habitations, les commerces abandonnés...). J'avais l'impression d'être dans une ville mortuaire et abandonnée. Mais que fait-on pour cette partie de l'île depuis tout ce temps ??????

16.Posté par Si n’a l’odèr c’est que ou l’a marche dedans le 23/01/2020 13:26 (depuis mobile)

Beau discours, jolies projets et quel bel article! (Combien té coûte?)
En revanche moin n’a l’impression de relire (surtout dans le vocabulaire) en grande partie ce qu’un candidat l’a déjà dit depuis novembre!
Alors coïncidence? Qui copie qui?

17.Posté par troforpoumoin le 23/01/2020 18:00 (depuis mobile)

Bravo pour votre approche M. Dalleau. Stop à cette équipe actuelle complètement IRRESPONSABLE, je vous souhaite de réussir, St Benoît a un potentiel énorme. espérons aussi que ça ne fasse pas comme pour M.Audifax.

18.Posté par Jean le 23/01/2020 19:13 (depuis mobile)

Le candida soutenu Par l’equipe en place il travaille déjà avec Dgs et Dga on reprend pareil et nous recommence

19.Posté par lé pas vrai le 23/01/2020 23:45

M. Dalleau,
Est-ce que vous gardez les mêmes DGS et DGA? C'est une intox? Si c'est vrai, vous nous décevez! Aucun d'entre eux ne peut continuer à la mairie! C'est une catastrophe!

20.Posté par Benedictin le 24/01/2020 07:03 (depuis mobile)

Sans étiquette ?? He ben a votre meeting a beauvallon il y avait beaucoup de personnes de droite,bizarre que vous vous dite sans partit ??? Votre discours ressemble mot pour mot à ce que un certain mr Selly a fait au mois de novembre, donc bien avant

21.Posté par Fab97470 le 24/01/2020 07:09 (depuis mobile)

Vous faite du copier collé sur ce que propose d''''autres candidats mr dalleau. Ou lé pour les bénédictins(es) porte a porte ou ca jamais.arret a ou don.ou veux pas fatigue a ou ou bien nous le trop bas pou ou? Fait pense amoin un boug ca.sorte la don.

22.Posté par Cloclo le 24/01/2020 07:34 (depuis mobile)

Comment osez vous dire qu'il gardera les mêmes DGS, DGA ? Il faut revoir vos sources d'information. Il a toujours dit une nouvelle équipe et c'est clair

23.Posté par David le 25/01/2020 16:51 (depuis mobile)

Il va reprendre ceux qui ont coulé sainbenoit ?Ces marionnettes Pigeon vol

24.Posté par Fab97470 le 26/01/2020 20:05 (depuis mobile)

Cloclo.ma vu son meeting. Gros blanc devant et boug au ki derrière. Costume cravate. Li lé pou gros blanc point barre. Regarde vidéo Beauvallon zot va fait a zot une idée du personnage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie