Education

Patrick Corré dénonce "les méthodes de nervis" du maire de La Possession

Jeudi 25 Avril 2013 - 07:00

Patrick Corré dénonce "les méthodes de nervis" du maire de La Possession
En affichant son souhait de déployer la réforme des rythmes scolaires dès août 2013, la commune de La Possession ne pensait sans doute pas déclencher de telles hostilités syndicales, de parents d'élèves et d'enseignants. Peu habitué à offrir de tels spectacles, le parvis de l'hôtel de ville a aussi livré un bras de fer étonnant entre la CGTR et le PCR.

La manifestation de l'intersyndicale s'est laissée surprendre hier après-midi par une contre-manifestation qui n'avait rien de spontané, à en croire les parents d'élèves et enseignants présents sous la bannière de l'intersyndicale.

En première ligne, Patrick Corré, secrétaire général de la CGTR Educ'Action, a eu des mots très durs vis-à-vis, dit-il, des "méthodes de nervis du maire Roland Robert". Le syndicaliste tenait à marquer ici une certaine idée de l'indépendance syndicale.

"Malheureusement, on connaît les méthodes de certains politiques, on ne peut que les déplorer, débute-t-il. Ce sont des méthodes d'intimidation qui visent à opposer des jeunes qui sont en attente d'emploi à des parents d'élèves alors que la question de l'emploi à La Possession n'est absolument pas liée à la question des rythmes scolaires. Rien n'empêche le maire, au regard des dysfonctionnements existants dans les écoles actuellement, de recruter des jeunes pour améliorer le fonctionnement des établissements", propose Patrick Corré, chahuté par une quarantaine de contre-manifestants lorgnant sur la promesse des contrats d'avenir.

Des "méthodes détestables" déjà éprouvées à Saint-Louis

Encore moins évasif sur les commanditaires supposés de cette contre-manifestation, le syndicaliste parle de "manoeuvre basse" qui "ne grandit surtout pas le maire de La Possession". Selon Patrick Corré, et ce malgré la proximité historique entre CGTR et PCR, son syndicat joue son rôle. "La CGTR exprime sa plus vive désapprobation quant à la méthode utilisée par ce maire qui est pour nous une méthode de voyous (…) La CGTR fait du syndicalisme. La CGTR condamne les méthodes de nervis employées par ce maire comme elle pourrait condamner des méthodes de nervis employées par d'autres couleurs politiques. On n'entre pas dans des considérations politiques".

Cet épisode possessionnais, Patrick Corré le classe dans le même album des mauvais jours pour la démocratie syndicale. "Ces méthodes détestables nous rappellent les méthodes utilisées à une certaine époque par le maire de Saint-Louis lorsque l'on combattait aux côtés des employés municipaux pour demander la non baisse des salaires". Là aussi, c'est avec "les nervis" qu'ils avaient dû parlementer, se souvient-il.

ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2276 fois



1.Posté par mi marche ec Melenchon le 25/04/2013 07:45

ouaip savigny montre qu'il est comme panechou et simonin: un imposteur qui a fait de l'entrisme au front de gauche pour le parasiter depuis l’intérieur.

On a vu ce qu'il a dans le ventre avec son collaborationisme social democrate. On va pas s'emmerder a voter utile pour un guignol de ce genre.

2.Posté par tout sauf roro le 25/04/2013 09:12

La méthode de Roro s applique depuis des années : diviser, opposer, récupérer ceux du camp d en face, pour mieux asseoir ses proches et sa famille dans la Mairie de la Possession.

Devant une telle attitude la seule méthode est le tout sauf roro.

3.Posté par JH Savigny le 25/04/2013 10:02

quand on "marche ec Mélenchon", on n'a pas peur de le faire visage découvert. On n'a pas peur du rapport de force. J'invite ces jeunes à s'emparer de cette question de l'emploi. L'emancipation du prolétariat sera l'oeuvre du prolétariat lui-même. Si vous pensez que la bourgeoisie locale va vous concéder une place alors que le pays est écrasé par le chômage, que la société se délite, vous êtes de la bisounoursie. Le 1er mai devra être un 1er mai, le 5 mai nous marcherons pour l'instauration d'une VIème république. Le droit de révocation y sera proposé. Je le dis à ceux qui voient des méthode de staline ou de nervis. C'est pour cette raison que nous nous battons pour l'amnistie sociale au sénat. Croyez vous que nous ferions s'il n'y avait pas eu de débordements ? Alors d'accord pour le débat avec les syndicalistes, mais pas pour ceux qui se replient sur du corporatisme.

4.Posté par ANTI NERVI le 25/04/2013 10:14

A la possession les nervis sont encore la et toujours. voila la méthode RR.
2014 approche à grand pas.

5.Posté par mi marche ec Melenchon le 25/04/2013 11:18

fait pitié avec l'argument du "visage découvert". Quand on vient à vos pique nique, aux manifs quand colle les affiches, fait tourner les mails et les tracts, ya personne pour nous demander notre nom et notre visage découvert ......et on réclame pas de billet de 50 euros.

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/04/2013 12:29 (depuis mobile)

oui a la reforme. une demie.journee de plus ceux la qui la condamnent en ont beneficie en leur temps.. au boulot les jeunes et les moins jeunes. pour une fois que je soutiens l action de roro a vouloir satisfaire a la loi.

7.Posté par SMN le 25/04/2013 12:57

A Post 1 :
Les Alternatifs sont membres du Front de Gauche au niveau national. D.Simonin.

8.Posté par La fouine le 25/04/2013 13:37

Savigny
Arrêt a ou
6eme republik ek band nervi ou la tomb sur la tête ou koue

9.Posté par GroKafrine le 25/04/2013 14:28 (depuis mobile)

La savigny ek ndldlp la pèrde toute krédibilité zot lé pouri mèm kom rolan robèr

10.Posté par La fouine le 25/04/2013 15:07

Savigny doit jouer la transparence
Il va a la soupe que lui verse roro et il est obligé de faire le sale boulot sinon roro coupe des indemnités
Povre de lui
Mi compati fai pas bon d'être un alimentaire

11.Posté par noe le 25/04/2013 15:08

Nos jeunes sont inquiets ... Si on ne met pas l'école les mercredis dès le rentrée 2013 , ces jeunes ne seront pas recrutés pour faire du TAP avec les élèves !
Les manifestants qui sont des "nantis" ne pensent jamais aux autres mais à leur confort personnel ... étant des fonctionnaires (surtout ces représentants syndicaux qui ne bossent pas , donc non contrôlés) ..
ça aboie beaucoup mais ça ne mord pas !
Vive la jeunesse en mouvement !

12.Posté par mi marche ec Melenchon le 25/04/2013 19:23

7.Posté par SMN

ah ok, merci pour la precision.
En attendant, sur mon mur, la photo de savigny a rejoint celle de de Peillon.

13.Posté par ndldlp le 25/04/2013 20:45 (depuis mobile)

9.
je.ne.vois pas.en quoi satisfaire a la loi est synonyme de perte de credibilite. votre pseudo par contre permet de le croire.

14.Posté par dionysien le 25/04/2013 20:55

Cette méthode est déplorable , ce maire n'a pas agi en démocrate ,mais joue avec le feu .A une époque, au Tampon des femmes se sont fait tabassées devant la mairie . Cette manifestation de syndicat était prévue , leur cause légitime ou non mérite d’être écoutée , libre ensuite au maire d'argumenter concernant sa décision . Ce genre de pratique devrait être sanctionné .

15.Posté par coup de balai le 25/04/2013 22:10

(...) pour que le peuple s'empare par une Constituante du grand coup de balai qu'il faut donner pour purifier cette atmosphère politique absolument insupportable

oui, un grand coup de balai pour virer ces politiciens qui distribuent des ti contrats, maintiennent les gens la tete sous l'eau pour rester à flot.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter