MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Pas touche au RSMA !


Par André Pouchet - Publié le Jeudi 4 Décembre 2014 à 09:28 | Lu 335 fois

Qui pourrait être opposé au dispositif baptisé « continuité territoriale », lequel – rappelons-le – permet d’alléger le prix excessif du billet d’avion pour la métropole ? Personne, bien sûr, ni le « zoreil » que je suis désireux de ne pas trop laisser se distendre les liens familiaux et amicaux qu’il possède en Europe, ni le Réunionnais « de souche » soucieux d’échapper un peu au microcosme créole et de s’ouvrir aussi à la réalité plus vaste et plus riche que lui offre le macrocosme national, encore moins l’étudiant qui doit poursuivre ses études en métropole ou le Réunionnais aux revenus modestes qui souhaite pouvoir rendre visite à sa famille.

Aussi, l’actuel détenteur de la présidence de région, conscient que la faiblesse de son bilan rend sa réélection très aléatoire, a pensé qu’il pourrait être rentable pour lui, électoralement parlant, d’engager la bataille sur cette question sensible. En obtenant le vote par le Sénat d’un amendement au budget de l’Outremer attribuant 10 M pour le remboursement des billets d’avion, il vient de frapper un coup spectaculaire et de marquer un point. Et ses partisans aussitôt de crier bruyamment victoire. Certes, c’est un coup spectaculaire mais un coup qui sera probablement sans lendemain, car l’Assemblée Nationale à qui – on le sait – revient le dernier mot, s’empressera de supprimer bien vite cet amendement litigieux.

Cela n’aura donc été, en définitive, qu’une gesticulation démagogique. Une de plus, venant après la distribution d’ordinateurs à tous les lycéens (comme si une telle mesure était de nature à remédier à la dégradation continue, à La Réunion comme ailleurs, du niveau des études) ; venant après le lancement à grand fracas du projet pharaonique de Nouvelle Route du Littoral (un chantier qui va peut-être effectivement débuter mais qui, heureusement, faute de financement, ne pourra pas se poursuivre assez longtemps pour aboutir). Tout cela, ce n’est rien d’autre que de la poudre aux yeux. Une façon de détourner momentanément le regard des gogos de la situation économique catastrophique dans laquelle s’enfonce inexorablement notre île.

Mais, dans cette opération politicienne, à côté de l’aspect publicitaire finalement sans trop de conséquence, il y a un autre aspect beaucoup plus inquiétant. Pour financer sa « continuité territoriale », ce que propose tout bonnement notre Président de Région, c’est de « taper » dans le financement du Service Militaire Adapté. Et ça, c’est grave. Qui ne sait, en effet, que le RSMA est un dispositif extrêmement utile, parce qu’il offre, à des jeunes gens plus ou moins désemparés, gravement rebutés par l’échec scolaire, dont l’Education Nationale de plus en plus impuissante à remplir ses missions n’est parvenue à rien tirer de bon, une seconde chance, une possibilité de se rétablir, d’acquérir des compétences utiles, les rudiments d’un métier et souvent un emploi ? Qu’on se réfère sur ce point aux statistiques existantes qui sont tout à fait éloquentes ! A travers ces formations qu’elle dispense, l’Armée parvient ainsi tous les ans à remettre sur les rails des centaines de jeunes à qui elle rend un minimum de confiance en eux, de la dignité et même de la fierté. Et l’on voudrait y portait atteinte ? Ce serait là une mauvaise action caractérisée !

Alors, à votre avis, qu’est-ce qui est prioritaire, la « continuité territoriale » ou le RSMA ? Pour ma part, je n’hésiterai pas à trancher. Non, les gens dans mon genre n’ont pas vraiment besoin qu’on leur rembourse une partie de leur billet d’avion. Pour la plupart, ils sont parfaitement en mesure de financer leur voyage annuel en métropole (pour certains, c’est même plusieurs fois par an, le petit tour en métropole !) par leurs propres moyens. Oui, le plus important, c’est bien que le RSMA puisse poursuivre son action bénéfique et même la développer à plus large échelle encore. Le Service Militaire Adapté, c’est quelque chose qui ne devrait pas être limité aux seuls DOM mais qui, si à Paris on avait un gouvernement digne de ce nom, mériterait d’être étendu aux départements métropolitains eux-mêmes !

André Pouchet, le 1er décembre 2014




1.Posté par Gérard Jeanneau le 04/12/2014 10:57

Didier Robert a demandé qu'on restitue les 10 millions de la dotation de l'Etat, dotation qui englobe, entre autres, le budget de la continuité territoriale et celui du RSMA. Amendement accepté par les sénateurs. Et Didier Robert, qui ne pensait qu'à la continuité territoriale, s'est fait rouler dans la farine. Le gouvernement réagit en laissant courir le bruit que c'est alors le RSMA qui sera amputé des 10 millions; le gouvernement a réagi au quart de tour par la voix de la ministre des Outre-Mer qui veut la peau de Didier Robert. C'est retors, mais c'est bien joué. Réagissent aussi les larrons, Paul Vergès et Michel Vergoz, qui s'apprêtent à tirer les marrons du feu. C'est retors, là aussi, mais c'est bien joué.

Je n'en veux nullement à Didier Robert pour cela. Je m'écarte de ce raisonnement biscornu. Mais sous les cocotiers, on peut s'attendre à tout !

Je ne lui en veux nullement pour ses ordinateurs distribués généreusement aux lycéens. Ponchet doit revoir sa copie. Effectivement les résultats ne sont pas encore au rendez-vous. Les ordinateurs ne sont pas des baguettes magiques. Il faut donner du temps au temps. Pourquoi alors ne pas continuer ce raisonnement et jeter l’anathème sur les livres distribués par la Région Réunion ? Ce n’est pas l’instrument qu’il faut condamner, c’est l’usager qui n’est pas suffisamment guidé ou motivé. Si les professeurs à La Réunion semblent bouder les ressources d’internet - ce que je ne pense pas - il en est tout autrement à Gières, où j’ai déplacé mes pénates : les jeunes, du primaire à l’université, ont leur ordinateur et le manient où qu’ils soient grâce à la magie du WIFI. Les résultats, on les verra, mais plus tard.

On les verra, oui, mais si on met le doigt où le bât blesse sérieusement. Ce n’est pas en recrutant 60.000 professeurs qu’on va abattre l’illettrisme. Il faut s’attaquer à la racine du mal : au CP, il faut des classes de 20 élèves, pas plus ... et condamner la méthode globale pour l’apprentissage de la lecture, la vraie cause de l’illettrisme et revenir à la méthode syllabique. Et il faut instituer une école des parents chancelants pour leur apprendre à éduquer leurs enfants convenablement, à ne pas les considérer comme des enfants-rois et à rejeter le credo des soixante-huitards : il est interdit d’interdire. Malheureusement mai 68 continue ses ravages : il est maintenant interdit de noter les élèves. Encore un pas, et remettons-les dans leur berceau !

Mais revenons à notre mouton du jour : j'en veux à Didier Robert, et seulement à cause de son projet de route en pleine mer. Projet pharaonique qui fâcherait même les pharaons ! Voilà pourquoi je ne voterai pas pour lui !

2.Posté par polo974 le 04/12/2014 13:36

la ct façon didier robert, c'est du pur clientélisme.
mais en fait, il prend à tous pour finalement permettre à ceux qui ont déjà les moyen de mettre les 2/3 du voyage.

idem pour la nrl, qui ne sera utile qu'à une minorité de l'île. et encore, seulement si les routes aux 2 bouts (et sur de nombreux km) ne seront pas engorgées, ce qui est impossible, vu qu'elles le sont déjà maintenant.

bref, ce mec a foutu la réunion (encore plus) dans la mouise...

3.Posté par Gérard Jeanneau le 04/12/2014 20:01


Didier Robert n'a pas demandé à amputer le budget du RSMA.
La preuve :


Ce matin, en Commission des Affaires Sociales, le Sénateur Didier robert a présenté son rapport sur les crédits de la mission Outremer et un amendement visant à rétablir les 10 millions d’euros que le Gouvernement a décidé de supprimer au titre de la continuité territoriale en 2015.

Le Sénateur a d’abord insisté sur le fait que la hausse globale des crédits de l’Outremer ne représente que 2,46€ par habitant et ne permet véritablement pas de prendre en compte la réalité de la situation à La Réunion comme dans les autres territoires d’outremer :
◾ le budget 2015 a été amputé des crédits de l’aide à la rénovation hôtelière qui représentait 3 millions d’euros en 2014.
◾ Dans le même temps, rien n’a été prévu en ce qui concerne la réhabilitation et la rénovation des logements anciens. Or les estimations qui sont faites font état de 50.000 à 75.000 logements considérés comme insalubres outremer. Les opérations de réhabilitations connaissent une baisse de 37 % en 2014
◾ En outre en ce qui concerne les logements neufs le constat est celui d’une diminution de 13%

Sur le sujet particulier de la Continuité Territoriale, le Sénateur a plaidé devant les membres de la Commission des Affaires Sociales pour un rétablissement des crédits à la hauteur de ceux de 2014 : Il a évoqué à ce sujet les principes d’égalité des droits, de solidarité nationale et d’unité de la République. Depuis 2013 en effet, l’État diminue son intervention au titre de la continuité territoriale outremer :
◾ crédits de paiement 2013 : 55,2 millions d’euros
◾ crédits de paiement 2014 : 51,4 millions d’euros
◾ crédits de paiement proposés pour le projet de loi de finances 2015 : 41,1 millions d’euros

Cette diminution est d’autant plus injuste si l’on compare le niveau d’intervention de l’état au titre de la continuité territoriale pour la Corse (187 millions d’euros par an).

Le Sénateur a plaidé en faveur du dispositif en précisant qu’il s’agissait là d’une simple mesure de justice et d’égalité entre tous les Français avec la possibilité, pour chacun d’entre eux, de se déplacer le plus simplement possible sur l’ensemble du territoire national.

Cet amendement a été adopté à la majorité des membres de la Commission et sera donc présenté lors de la séance publique le 28 novembre prochain.


4.Posté par EXCLAVE le 04/12/2014 23:01

LA PRIORITÉ C LA FORMATION DES JEUNES, ENSUITE ZOT VA VOL DE ZOT PROPRES ZÉL , MAIS KASS PAS ZOT ZÉL PENDANT ZOT LÉ JEUNE ,SIGNÉ ,

ZINFOS974ZISTOIRÉUNIONFRANÇEINTER

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes