MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Pas en mon nom


- Publié le Vendredi 9 Octobre 2015 à 14:37 | Lu 596 fois

Pas en mon nom
"Pas en mon nom.

Qu'ils soient de droite ou qu'ils soient de gauche, toutes les têtes de liste pour les prochaines élections régionales n'ont qu'un mot à la bouche : faire pour la jeunesse.

Mesdames et messieurs les politiques, s'il vous plaît, ne parlez plus au nom de la jeunesse.

Quand la jeunesse souffre du chômage et de l'exclusion et que les politiques ne prônent que la libéralisation des marchés et la déstructuration du code du travail avec la complicité d'une grande partie de élus locaux, quel est son avenir?

Quand on fait la chasse aux chômeurs et non aux exilés fiscaux qui détournent des milliards d'euros au profit de grands groupes, quel est son avenir ?

Quand au prétexte de défendre la libre concurrence non faussée on favorise la constitution d'une oligarchie financière et prédatrice, au travers des traités internationaux comme le TAFTA, projet dont l'ambition est de nourrir les multinationales, défendu par le PS-UMP-UDI-FN, quel est son avenir ?

Quand un parti dit de gauche permet, avec l'approbation silencieuse de la droite, la remise à plus tard (pour ne pas dire jamais) de l'adoption d'une loi sur la transaction financière en Europe, privant ainsi la jeunesse des investissements d'avenir nécessaires sur l'écologie, sur le social, sur l'économie solidaire quel est son avenir ?

Quand rien n'est fait pour la séparation de la banque de dépôt et de la banque d'investissement, poussant les spéculateurs à jouer avec notre argent en ayant la garantie que l'état, donc nos impôts, leur viendra en aide en cas de coup dur, quel est son avenir ?

Quand elle voit que les lois du marché seront toujours supérieures à la vie des hommes, quand l'économie détruit son cadre de vie, son environnement, sa maison commune pour reprendre l'expression du Pape François, quel est son avenir ?

Quand une ministre socialiste de l'écologie autorise les forages pétroliers, qu'un président de région hypothèque l'avenir de sa région avec un projet pharaonique, quand un ancien Président de la République veut liquider l'héritage du Général et du Conseil National de la Résistance, lorsqu'il s'attaque à la sécurité sociale et lorsqu'il met en avant l'exploitation du gaz de schiste mettant fin, encore une fois, à toute autre alternative, c'est l'avenir de la jeunesse qu'il sacrifie sur l'autel du capitalisme financier. Encore une fois quel est son avenir ?

Quand elle meurt lorsqu'elle manifeste pacifiquement comme à Sivens, parcequ'elle était un semeur d'espérance, quel est son avenir ?

Quel modèle pour la jeunesse et quel exemple ?

Quand on licencie 14 000 personnes et que l'on est récompensé par des millions d'euros de bonus.

Quand on triche, que l'on est un spécialiste de l'évasion fiscale et que l'on est nommé à la tête de l'Europe à l'instar de M.Juncker.

Quand on est condamné et que l'on se représente aux élections.

Quand on ne remet en question la démocratie, le pouvoir du peuple, comme en Grèce en 2015, comme en France en 2007.

Enfin quel avenir pour la jeunesse quand, d'un coté, on veut nous faire croire que localement tout sera possible alors que le carcan européano capitaliste, tel qu'il est constitué par les traités néolibéraux, voit son pouvoir sur les collectivités territoriales augmenté ? Il n'y a qu'à voir les réformes sur le découpage territorial et la baisse des dotations de l'Etat au profit d'une dette privée devenue souveraine pour s'en convaincre.
Ce temps doit être révolu.

La jeunesse ne vous attendra pas pour se réveiller, elle se réveille déjà, elle ne se révolte pas, elle est pacifiste, elle ne s'exprime pas encore mais son silence est évocateur ; elle ne prépare pas l'alternance mais l'alternative intégrale.

Ils nous disent matin, midi et soir, que la jeunesse doit prendre sa place. Chiche !

Prenons les aux mots et devenons enfin les acteurs de notre propre monde"

Yohan Cervantes




1.Posté par kld le 09/10/2015 16:00

intéressant et lucide , pas d'accord sur tout mais pour une fois un vrai discours réaliste , pas "je suis content de la société comme elle va , pourquoi changer , elle est tellement juste rt puis mes intérêts sont protégés............................." !!

2.Posté par kld le 10/10/2015 01:08

"cervantes" ? au nom de "dom Quichotte" et des moulins à prière , pardon , à vent ?

3.Posté par La Réunion sans octroi de mer le 10/10/2015 11:02

La jeunesse à toujours été une cible pour les politiciens parce qu'elle n'a pas de "mémoire politique" (qui se souvient des nombreux affaires judiciaires de ces dernières décennies et des condamnations prononcées par la justice à l'encontre des hommes politiques, certainement pas les jeunes puisqu'ils n'étaient que des enfants ou des adolescents, voire même pas nés à l'époque des faits).
Je ne donnerais pas ici la liste de tous les hommes politiques condamnés par la justice par peur d'en oublier, mais j'aimerais leurs répondre lorsqu'ils disent qu'ils ont payé leur dette à la société et donc, qu'ils peuvent se représenter devant les électeurs et "câliner" de nouveaux les caisses des collectivités locales.
La société n'accepte pas qu'un pédophile, même après avoir "payé sa dette à la société", d'être en contact avec des enfants, alors il doit en être de même pour les escrocs, car "payer sa dette à la société" ne veut pas dire retrouver "toute son intégrité moral', mais uniquement qu'ils ont exécuté la peine prononcée à leur encontre.
Par ailleurs, si ces politiciens avaient un peu d'honneur, c'est à dire un peu de respect pour eux-mêmes, ils se retireraient de la vie publique comme l'a fait Mr Eric Boyer, le seul jusqu'à présent. (je m'excuse auprès de lui pour l'avoir remis dans la lumière, mais je voulais montrer aux politiciens que l'on peut être un homme politique et avoir du respect pour soi)
Aussi, je crois qu'il serait nécessaire que ces politiciens ne puissent plus se représenter devant les électeurs (malheureusement les politiciens ne voteront pas eux-mêmes une loi qui risqueraient de les mettre sur la touche), ou au pire que soit affiché sur les bulletins de vote, les affiches et autres courriers de propagande, leur passé judiciaire en tant qu'élu.
Si je fait un rapprochement entre pédophilie et escroquerie, c'est parce qu'ils sont tous deux des vices ("une disposition naturelle à faire le mal" dit le Larousse)

4.Posté par kld le 10/10/2015 15:32

fectivement Eric Boyer a été digne ,et c'est rare ds le "conglomérat politique endémique" (pour ne parler que de la Réunion !) c'est peu de le dire , respect à lui.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes