MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Pas de retour à la normale pour les vaccinés


Par Collectif Covid Médecins 974 - Publié le Mercredi 7 Avril 2021 à 11:25 | Lu 1561 fois

Que se passe-t-il donc en France et dans les pays développés à propos des vaccins anti-Covid-19 ? Si l’on en juge de ce qui se passe en Israël, malgré la forte diminution des contaminations grâce à leur politique vaccinale intensive, il n’y a pas de retour à la normale : on doit désormais montrer patte blanche pour tout acte de la vie civile ou publique dans ce pays. De là à penser que s’installe subrepticement une démocrature numérique basée sur la santé et la vaccination…
 
En France, un homme de 83 ans s’est adressé au Conseil d’Etat, demandant qu’en tant que vacciné, il puisse librement circuler sur le territoire et que les mesures sanitaires ne s’appliquaient désormais plus à lui. Le juge observe que la diffusion du virus s’est aggravée de manière significative sur l’ensemble du territoire, mettant fortement sous tension les hôpitaux, et conduisant à la généralisation des restrictions à tout le pays. Bien que la vaccination assure une protection efficace, le juge des référés relève que les personnes vaccinées peuvent être porteuses du virus et contribuer à sa diffusion dans des proportions qui ne sont aujourd’hui pas connues. La levée des restrictions de déplacement pourrait dès lors aggraver le risque de contamination, notamment pour les personnes vulnérables qui sont majoritairement non vaccinées. Pour ces différentes raisons, ces restrictions de déplacement, même pour les personnes vaccinées, n’apparaissent pas disproportionnées. Le juge des référés du Conseil d’État rejette la demande du requérant: 
https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/les-restrictions-de-deplacement-des-personnes-vaccinees-sont-justifiees..
 
Il ressort de l’avis du Conseil d’Etat que si le vaccin vous protège des formes graves, il ne vous dispense pas de transmettre le virus autour de vous : vous devenez un asymptomatique contaminateur. Le gouvernement utilise la même rhétorique depuis 1 an : vous pouvez contaminer sans vous en rendre compte, d’où la politique des confinements. De plus, le terme « proportions non connues » indique que chaque personne vaccinée est un danger potentiel de contamination. Le même narratif de la peur entraîne le même désir de contrôle de la population.

Olivier Véran en rajoute sur le danger du vaccin : « Les personnes vaccinées sont aussi celles qui sont le plus exposées aux formes graves et aux décès en cas d’inefficacité du vaccin, ou de réinfection virale, ou de la virulence d’un variant ». On marche sur la tête. A quoi sert un vaccin ? Juste un traitement individuel ? Où se trouve la sempiternelle rengaine « altruisme vaccinal ? » :
https://www.sudouest.fr/sante/coronavirus/vaccin/covid-19-un-octogenaire-vaccine-demande-au-conseil-d-etat-de-ne-plus-etre-confine-1859560.php

Enfin Alexandra Henrion-Caude, généticienne, sur les vaccinés : ils sont plus vulnérables aux variants et répandent plus de particules virales. Ils sont donc plus contagieux :
https://planetes360.fr/alexandra-henrion-caude-se-lache-en-direct-les-vaccines-seraient-plus-contagieux-que-les-non-vaccines/
 
Nous tombons donc dans une boucle sans fin entre variants et vaccins, à tel point qu’on se demande à l’image de Benjamin Netanyahu si désormais l’on ne doit pas se vacciner tous les 6 mois, de manière définitive, comme une société de la vaccination permanente : la vaccination favorise l’émergence de variants contre lesquels il faudra se vacciner… Comme disaient les devises Shadoks : « Vous croyez qu’en obéissant ça va s’arrêter… Alors que c’est parce que vous obéissez que cela continue… » Ou encore : « Quand on ne sait pas où on va, il faut y aller !! Et le plus vite possible… »

Collectif Covid Médecins 974




1.Posté par JORIELE974 le 07/04/2021 12:57

ILS nous prennent vraiment pour des cons à quoi servent le vaccin alors? veran la toupie du gouvernement le pire gouvernement de la cinquième république , faîtes vous vacciner mais nous sommes pas sûr de son efficacité , c'est le vaccin en position ramasse brède!

2.Posté par martin lane le 07/04/2021 14:24

bien que les vaccinés lisent les " petites lignes" de leurs assurances vies. et vérifient que dans leurs contrats une clause restrictive concernant l'inoculation volontaire d'un produit expérimental les couvrent toujours .....

3.Posté par Mwin la pa di le 07/04/2021 14:32

Il n'y a que les naïfs ou les complotistes qui trouverons plaisir en cette attitude...

4.Posté par A mon avis le 07/04/2021 17:07

La cacophonie scientifico-médico-médiatique ne fait qu'ajouter au climat anxiogène provoqué par cette pandémie. Climat anxiogène que vous, Collectif Covid Médecins 974, contribuez largement à maintenir en publiant ce billet qui n'apporte aucune information concrète, mais ne fait que relater les contradictions qui se répandent dans les médias.

Cette pandémie nous montre combien notre civilisation, soi-disant supérieure et fière de ses techniques hyper développées, est somme toute bien fragile lorsqu'un grain de sable vient perturber son fonctionnement !

5.Posté par kalou le 07/04/2021 19:31

Au post 2 .
En effet , les assurances dont les assurances vie fonctionnent en cas de décès par maladie .
Cependant , celles-ci ne fonctionnent pas en cas de décès à la suite d'une vaccination dans le cas présent, inoculation volontaire d'un produit expérimental car la phase d'essai sera terminée , pour les vaccins ARNm fin 2022 .
Déjà confirmé qu'aux USA et au Canada ces polices d'assurance ne fonctionnent pas dans ce cas .
Pas eu le temps de vérifier pour la France , il n'y a pas de raison que ce soit différent ...

6.Posté par MICHOU le 08/04/2021 00:14

ça rapporte aux labos!

7.Posté par JORI le 08/04/2021 08:59

4.Posté par A mon avis le 07/04/2021 17:07
👍👍👍

8.Posté par Dr Anonyme le 08/04/2021 12:37

La cacophonie que vous dénoncez, à juste titre, trouve sa source principale dans l'intervention des médias dans les contradictions scientifiques, en réalité des discussions très habituelles chez les leaders d'opinion en médecine.

La science n'avance que dans la dispute. Pasteur contre Koch en est un exemple inoubliable.

D'habitude, ces débats des médecins leaders se tiennent cachés dans les congrès internationaux où ils échappent à la connaissance du public ne paraissant que dans des revues médicales.

Cette fois, les contradictions des grands leaders d'opinion ont été relayées par les médias qui organisent des débats sur écran de qualité bien inférieure à ceux organisés dans les congrès.

La surprise, cette fois, vient du fait que les autorités de santé publique se sont crus obligés de s'emparer de toutes les décisions au lieu de laisser les médecins de terrain agir seuls comme ils le faisaient auparavant depuis toujours avec des succès et des échecs; je le reconnais.

C'est en effet la toute première fois - en 60 ans et les huit épidémies que j'ai connues- que les autorités sanitaires de notre île imposent à la population majoritairement saine des restrictions de circulation et d'activités, croyant ainsi déranger la circulation de ce minuscule virus qui n'en a que faire.

En matière d’épidémie nul ne peut prévoir une quelconque évolution. On risque d’aller de surprise en surprise comme dans l'affaire du sang contaminé.

Je me souviens de l'affaire du sang contaminé avec le Dr Michel Garretta l'ancien directeur du Centre national de transfusion sanguine (CNTS). Ce confrère était accusé d'avoir privilégié des objectifs de rentabilité financière aux considérations éthiques et déontologiques de la médecine.

Ce n'est pas le plus important. Dans le détail médical, qu'avait-il commis comme erreur? Avec le soutien de plusieurs politiques dont celui de Simone V..., il a été reconnu coupable d'avoir sciemment distribué à des patients hémophiles séropositifs, de 1984 à la fin de l'année 1985, des produits sanguins qu'il savait pertinemment probablement contaminés par le virus du sida puisque venant d’un mélange de dons du sang de prisonniers volontaires.

Il pensait bien faire et sauver les hémophiles de leurs hémorragies sans aggraver leur positivité établie par de nouveaux virus VIH qui selon son idée n'apportaient rien. Il se trompait. Les nouveaux virus ajoutent en fait de la pathologie à celle des anciens virus. Les politiques ont cru que GARRETTA avait raison. Ils ont été condamnés.

Empêcher aux virus du Covid d'entrer dans nos organismes en ajoutant aux entrants des extraits de virus plus anciens est-ce sans danger. Nul ne sait encore ce qui peut en résulter. Un énorme progrès ? Ou un scandale ?

9.Posté par martin lane le 08/04/2021 16:27

Comme la question est posée ; sommes nous plus ou moins résistant aux virus ?
Est-il possible que notre " organisme " soit moins résistant et pourquoi ?

10.Posté par A mon avis le 08/04/2021 16:52

@ 8.Posté par Dr Anonyme
C'est tout a fait juste de préciser que la science ne progresse que par essais et erreurs. Que chaque découverte fait l'objet de débats et de controverses. Plus la découverte est importante, plus les débats sont passionnés. Et si ces débats ne franchissent que rarement le cercle des spécialistes, c'est que la culture scientifique, notamment en France, est plutôt faible, dont une des causes est sans doute à rechercher dans l'indigence des les programmes scolaires en la matière.
Mais peut-on qualifier de "débats" la plupart des plateaux télé de "spécialistes" notamment sur les chaînes d'infos en continu ?

On peut trouver de nombreux points communs entre l'épidémie due au VIH et la pandémie actuelle :
- virus inconnu ; pas de traitement ; pas de vaccin.
-> emballement médiatique anxiogène et élucubrations de toutes sortes notamment à propos de l'origine du virus.

A une nuance près, les moyens de communication et d'information actuels sont décuplés, ce qui démultiplie la cacophonie générale.
Un point positif toutefois, le regain d'intérêt de chacun pour la connaissance des virus, de la biologie cellulaire , de la fabrication des vaccins etc. de la science en général. (le nombre d'émissions scientifiques à la radio et à la télévision augmente notablement).

Une phrase m'étonne à la fi de votre commentaire, après avoir parlé de l'introduction du VIH par le sang contaminé, quand vous dites :

"Empêcher aux virus du Covid d'entrer dans nos organismes en ajoutant aux entrants des extraits de virus plus anciens est-ce sans danger."


Serait-ce identique pour vous d'inoculer des virus entiers (comme avec le sang contaminé) ou d'inoculer des virus atténués, ou modifiés comme dans les vaccins ; ou encore de simple fragments d'ARNm ?
C'est le principe même de la vaccination que vous contesteriez là ?

11.Posté par Dr Anonyme le 08/04/2021 18:15

Empêcher aux virus du Covid d'entrer dans nos organismes en ajoutant aux entrants des extraits de virus plus anciens est-ce sans danger."

Nul ne sait encore ce qui peut en résulter. Un énorme progrès ? Ou un scandale ?

Garretta a t'il commis une erreur en ajoutant de nouveaux VIH à ceux qui en avaient déjà ?

12.Posté par JORI le 08/04/2021 20:02

11.Posté par Dr Anonyme le 08/04/2021 18:15
Vaccination contre l'hépatite A (celle là parmi d'autres), un énorme progrès ? Ou un scandale ?
Vous ne m'avez pas répondu lorsque vous critiquez big pharma: où vous ravitailliez vous en traitement pour vos patients. Chez le tisaneur du coin??.

13.Posté par Dr Anonyme le 08/04/2021 21:22

PPour mes patients, la CHINE est imbattable ! Non seulement les chinois sont devenus imbattables pour les prix des molécules d'usage courant en dehors du Covid.

Mais même certaines molécules trop peu rentables ne sont plus vendues chez nos pharmaciens.

Un véritable livre-cimetière des molécules retirées pour un défaut de rentabilité reste à constituer.

Par contre, les vétérinaires-propharmaciens amis sont encore libres d’agir quand les médecins sont contraints. Les vétos resteront un autre moyen de se ressourcer, par exemple en ivermectine pour les médecins voulant entrer en résistance sur ce thème.

Je suis pour toutes les vaccinations du carnet classique. Par contre, me fondant sur le scandale du sang contaminé (une addition de virus VIH apportant plus de mal que de bien), je suis partisan d'attendre encore s'agissant des vaccins ARN m. Empêcher aux virus du Covid d'entrer dans nos organismes en ajoutant aux entrants des extraits de virus plus anciens, est-ce sans danger."

Nul ne sait encore ce qui peut en résulter. Un énorme progrès ? Ou un scandale ? Je ne sais pas.

Le Dr Garretta directeur du centre de transfusion a t'il commis une erreur en apportant de nouveaux VIH à ceux qui en avaient déjà venus d'ailleurs ?

14.Posté par A mon avis le 08/04/2021 21:36

@ 11.Posté par Dr Anonyme
Donc pour vous, introduire un virus par transfusion sanguine c'est identique que d'introduire une fraction de virus vaccinal ?
Cela demande des explications.

(par ailleurs, je crois me souvenir que le sang contaminé n'a pas été transfusé qu'à des personnes déjà porteuses du VIH. C'était bien là le scandale !)

15.Posté par A mon avis le 08/04/2021 21:58

@ 9.Posté par martin lane
Nous sommes très inégaux en ce qui concerne la résistance à une infection par des virus ou autres organismes.
En effet, le système immunitaire est propre à chaque individu car il dépend d'une multitude de facteurs et de plus, il peut varier dans le temps. Ce qui explique qu'il y ait autant de formes différentes de Covid-19 de plus ou moins grande gravité.
Ce qui explique aussi la différence de réactions aux vaccins.

16.Posté par polo974 le 08/04/2021 22:23

Quel méli-melo d'infos d'ordre juridique, médical et politique avec en plus un zeste de couillonisse feinte pour déformer ce qui a été dit.

Messieurs les toubibs de ce collectif, demandez un peu leurs avis aux soignants qui triment aux urgences, en réa, etc... Allez y faire quelques vacations...

17.Posté par polo974 le 08/04/2021 22:30

Dr anonyme.
Simone Veil n'était pas aux affaires en 84. C'est Georgina Dufoix qui était "responsable mais pas coupable".

18.Posté par polo974 le 08/04/2021 22:41

Pouvez-vous donner le début d'un commencement de preuve à votre affirmation:
""""la vaccination favorise l’émergence de variants contre lesquels il faudra se vacciner…"""

Juste un petit rappel : les variants qui nous emmerdent actuellement circulaient déjà dans une population vierge de vaccin. le variant brésilien a collé une seconde couche à une population ayant déjà fortement goûté de la version précédente.
Les variants apparaissent d'autant plus fréquemment que le virus est fortement en circulation.

19.Posté par Dr Anonyme le 09/04/2021 09:33

Simone était impliquée pas comme Ministre, mais comme partenaire commerciale dans une société autant que je me souvienne. Mais je ne suis plus certain de ma mémoire.

Sur les variants du virus initial avouons donc que nous ne comprenons pas encore ce qui se passe.

20.Posté par Dr Anonyme le 09/04/2021 11:12

Je lis : "Messieurs les toubibs de ce collectif, demandez un peu leurs avis aux soignants qui triment aux urgences, en réa, etc... Allez y faire quelques vacations."

Eh bien vous en faites partie non ? Question à POLO974. J'ai 80 ans et je suis de santé délicate (trois motifs d'ALD). Cependant j'ai encore assez de force pour aider le service d'urologie du CHU SUD; disons trois mois !

Or je reçois ceci : " Le centre hospitalier universitaire de La Réunion (Site saint Pierre) recherche pour son unité d’hospitalisation d’oncologie médicale (service hémato-oncologie) un médecin généraliste, interniste ou médecin spécialisé en soins support en cancérologie. L’unité d’hospitalisation conventionnelle d’oncologie médicale se compose de 8 lits (chambres individuelles) avec une activité centrée sur la cancérologie.

Dans le domaine du cancer prostatique, je pourrais aider les confrères. Que me conseillez vous ?

L’activité du praticien consiste à superviser l’administration des chimiothérapies programmées, gérer la douleur, les complications infectieuses et les soins palliatifs.

L’équipe médicale comprend 4 oncologues médicaux (temps plein) répartis sur différentes activités (Consultation, hôpitaux de jours, RCPs et avis intra et extra hospitalier).

Le praticien participe à un staff hebdomadaire avec l’ensemble de l’équipe médicale. Au cours du staff sont discutés les dossiers des patients hospitalisés et ceux programmés pour une chimiothérapie.

Le CHU dispose du plateau technique du CHU complet (radiothérapie, curiethérapie, imagerie diagnostic et interventionnelle, médecine nucléaire, plateforme de biologie et bio-pathologie, endoscopies,…). Toutes les spécialités médicales et chirurgicales sont présentes.

Une équipe mobile de soins palliatifs participe activement dans la prise en charge des patients atteints de cancer notamment en situation palliative.

Le poste a été créé dans le cadre du projet médical régional de cancérologie, disponible immédiatement, proposé pour un temps plein ou temps partiel, en remplacement ou longue durée avec évolution en praticien hospitalier.

Le praticien sera accompagné dans son évolution professionnelle notamment aux aspects propres à la cancérologie, par un compagnonnage avec les médecins du service ainsi que les équipes impliquées dans la prise en charge de cette pathologie.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes