Faits-divers

Pas de remise en liberté pour le principal du collège de Salazie

Vendredi 25 Mai 2018 - 07:44

Pas de remise en liberté pour le principal du collège de Salazie
Le principal du collège de Salazie, Jean-Leu Enilvent, mis en examen pour harcèlement moral et sexuel et agression sexuelle, a vu sa demande de remise en liberté être rejetée par la présidente de la chambre de l’instruction.

"Une décision essentiellement motivée par le risque de pression sur les victimes", écrit Le Quotidien. Des victimes qui doivent encore être entendues prochainement.

Lors de sa garde à vue, Jean-Leu Enilvent avait reconnu les faits qui lui étaient reprochés, avant de les nier. Il devrait être entendu dans les deux prochains mois par un magistrat instructeur écrit de son côté le JIR.

Passé ces deux mois, s’il n’a toujours pas été entendu et en cas de nouvelle demande de remise en liberté, la chambre pourra le mettre en liberté sous contrôle judiciaire strict, ajoute le média.
NP
Lu 1146 fois



1.Posté par Tatave le 25/05/2018 10:48 (depuis mobile)

Mince. Ce n'est pas un malfrat, tout de même. Si coupable, il paiera. Regardez Weinstein aux États Unis.. N'est-ce pas pire ? Il est encore libre malgré la loi US.

2.Posté par rito le 25/05/2018 13:13

Il y a beaucoup d'acharnement concernant cet homme, présumé coupable ou pas. Il sera jugé pour ça. Entre temps, présente-t-il vraiment un danger ou est-ce une dérive du phénomène Weinstein? Quand on voit avec quelle passivité et quel laxisme on traite les centaines de voyous qui écument l'île en toute impunité, on est en droit de se poser des questions. Le vrai danger pour notre société c'est de laisser ces multirécidivistes détrousseurs de personnes âgées exercer leurs funestes desseins, comme si être voyou patenté représentait une immunité de fait.

3.Posté par fonctionnaire indexé vie chère le 25/05/2018 20:17

Enfin un nevrosé psychopathe qui est sanctionné par la justice. Mais combien d'autres montent en grade dans l'administration? et demain avec la remuneration au merite ce sont que des ordures de ce genre qui passeront chefs de service.

4.Posté par Tatave le 26/05/2018 13:53 (depuis mobile)

@post 3.Tu n''es qu''un maloqui, pauvre boug. Monter en grade nécessite des diplômes, un succès au concours, et de très grandes capacités. Et aussi des relations humaines reconnues. Pov de ou.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 17 Novembre 2018 - 23:28 Les barrages levés sur la quatre-voies de St-Louis