Zot Zinfos

Pas de cours pour les élèves des collèges et écoles jeudi 9 octobre 2014 : Demi- journée banalisée sur projet socle commun et programmes

Lundi 6 Octobre 2014 - 10:12

A l’initiative du ministère de l’éducation nationale, une consultation sur le projet de socle commun du conseil supérieur des programmes ( sous forme de demi journée banalisée ) va être organisée dans les écoles et les collèges et ce avant les vacances d’octobre.
 
L’objectif affiché est de permettre aux personnels enseignants d’échanger sur le projet ministériel.
 
Pour notre académie, la première demi-journée arrêtée a été fixée, sans aucune concertation le jeudi 9 octobre après-midi pour une durée de 3h. 
 
Ni les organisations syndicales d’enseignants, ni les associations de parents d’élèves, ni les communes pourtant impactées par l’organisation de cette demi journée n’ont été consultées préalablement à la définition et à l’organisation de cette demi journée .Le rectorat continue de fonctionner en circuit fermé. 
 
Les enseignants devront libérer leurs élèves le jeudi après midi et les parents à l’instar des communes vont se retrouver devant le fait accompli, autrement dit pour le rectorat « qu’ils se débrouillent pour récupérer les enfants le jeudi 9 octobre après midi ».
 
Selon les services du rectorat , les animations pour la consultation sur le socle devraient être assurées par les directeurs d'école dans le premier degré et par les principaux en collège en utilisant l'aide à l'animation publié par le ministère. 
 
La consultation sur les programmes de maternelle aurait lieu au même moment. 
 
Sur le plan national , nous sommes intervenus pour exiger que les collègues soient consultés bien au-delà de la demi-journée qui a été prévue .Nous avons été partiellement entendue puisque 2 à 3 autres consultations toujours sous forme de demi journée banalisée devaient suivre prochainement.
 
Rappelons que le calendrier arrêté prévoit que les nouveaux programmes pour la maternelle devraient être transmis aux éditeurs en fin d’année et appliqués à la rentrée 2015. 
 
Pour l’élémentaire et le collège, le Conseil Supérieur des Programmes devra rendre sa copie en décembre et leur application est désormais prévue pour la rentrée 2016. 
 
Au-delà des principes des programmes,, nous avons rappelé qu’il faut des moyens pour réduire les effectifs par classe. Oui, faire de la maternelle une priorité nécessite aussi des moyens !
 
On peut globalement regretter l’absence du lycée dans ce calendrier alors que des besoins de modifications des programmes remontent des équipes. C’était le sens de l’intervention de la CGT Educ’action demandant une refonte des programmes d’Histoire-Géo au-delà des allègements décidés par le ministère.
 
Enfin, sur la consultation sur le socle , serons-nous véritablement écoutés. 
 
Nous pouvons très légitimement nous poser la question quand "la redéfinition du socle commun" est toujours l’une des principales missions du CSP ( conseil supérieur des programmes ) , quand ce même conseil doit plancher sur la "découverte du monde.... professionnel" et sur le "programme de morale laïque"... Que tout cela sonne petit et triste alors qu’il faudrait veiller à ce qu’on accorde une place ambitieuse à tous les enseignements qui pour certains doivent être vraiment repensés et d’autres retrouver toute leur place notamment l’enseignement artistique et scientifique. 
 
La CGTR Éduc'action rappellera son opposition à la réduction de la scolarité obligatoire au SCC. Loin d'assurer à tous les élèves une base commune, le socle conduit les enseignant-e-s à proposer une éducation au rabais aux élèves en difficulté et une éducation plus ambitieuse aux élèves les plus initiés. Le socle a peu de rapport avec l'émancipation personnelle que le système scolaire doit permettre. 
 
Pour la CGTR Éduc'action, le socle commun ne saurait se résumer à un minimum de savoirs pour les enfants des milieux populaires. Pour la CGTR Éduc'action, il s’agit de sortir de la transmission de la culture dominante, au bénéfice de la construction d’une culture commune émancipatrice, libérée de tout rapport de domination, dans le cadre d’une co-production des savoirs.
Lu 930 fois




1.Posté par rocco maloki le 06/10/2014 15:13

les branleurs parlent aux branleurs...le premier jour des futurs congés n'eût il pas été plus à propos pour faire de la pénétration de diptères ?

2.Posté par vanille le 07/10/2014 12:46

Comme je me félicite que mes enfants n'aient jamais mis les pieds dans une école.



3.Posté par noe le 07/10/2014 15:41

Le principe d’une « évaluation positive, simple et lisible, valorisant les progrès, encourageant les initiatives et compréhensible par les familles », figure dans la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République. Il s’inscrit dans le cadre d’un vaste chantier pédagogique au service des
apprentissages et de la réussite de tous et s’articule avec la refonte des programmes de la scolarité obligatoire et la définition d’un nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture.
L'Ecole doit s'adapter aux progrès , au Monde Nouveau ... les programmes de nos grand-père doivent être revus et corrigés pour les adapter au 21e siècle ...
Au lieu d'imposer des programmes sans queue ni tête , illisibles par les enseignants(es) (car ils ne lisent pas les textes , les circulaires , les décrets ...) , la ministre de l'EN, Mme Najat associe les Profs à la rédaction de ces nouveaux programmes du Socle Commun !
Une bonne idée , mais les réunions des profs devraient se faire hors temps scolaires ..
les élèves français ont déjà plein de vacances (seulement 36 semaines de classes par an )..Le reste du temps , les enfants le passe devant la télé , les ordi ...

Ces réunions sont importantes:
"Cinq questions seront au coeur du débat :
- Comment l’évaluation peut-elle être au service des apprentissages des élèves et participer à leurs progrès ?
- Comment rendre compte aux familles des progrès des élèves ?
- Quelle place et quelle forme de la notation dans l’évaluation des élèves ?
- Quels doivent être les moments de l’évaluation dans les parcours des élèves ?
- Comment mobiliser les évaluations dans la détermination des parcours des élèves, leurs choix d’orientation et les procédures d’affectation ?"

Espérons qu'il va en sortir quelque chose de bien !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >