MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Parti de Gauche : La loi Macron renforce la finance en dilapidant le patrimoine de l'Etat !


- Publié le Mardi 20 Janvier 2015 à 10:01 | Lu 350 fois

Sous les doux mots d’efficacité et d’allégement de la dette, le banquier Macron propose pour la France les mêmes recettes inefficaces imposées à la Grèce s’agissant de la privatisation de son patrimoine public.

Au nom de la libre circulation des capitaux défendue par le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, les biens de l’Etat seront bradés aux financiers privés pour 5 à 10 milliards d’euros. L’expérience grecque montre pourtant que ces politiques de boutiquiers augmentent la dette (+36,5% entre 2007 et 2013) et sont sources de corruption : exemple, le directeur du fond de privatisation grec, le Taiped, a été débarqué en 2013 pour « raisons éthiques » !

Macron brade le savoir-faire militaire de l’Etat à des financiers allemands soupçonnés de corruption !  Les « raisons éthiques » ne semblent pas poser problème au banquier Macron. En effet, sa loi autorise le transfert à la famille Wegmann de la majorité du capital de la société Groupement industriel des armements terrestres (GIAT industries) et de ses filiales, Nexter Systems et SNPE, fournisseurs de systèmes de combat terrestre et fabricants d’explosifs et de missiles.

La famille Wegmann est actionnaire de KMW, l’équivalent allemand de GIAT industries. Elle est accusée d’avoir versé des pots de vin pour faciliter la signature de contrats de ventes d’armes à la Grèce entre la fin des années 1990 et le début des années 2000.La privatisation d’une partie de l’industrie militaire française est également inquiétante s’agissant de l’autonomie militaire de la France. L’État se met ainsi en risque de perdre le contrôle de certaines activités industrielles nationales d’armement. La constitution du nouveau groupe annoncé et son siège aux Pays Bas facilitera par exemple le détournement des restrictions d’exportations d’armes décidées démocratiquement par l’Etat français.

 Privatisation des aéroports : nos infrastructures sacrifiées !  La période actuelle nécessite plus que tout de relancer l’économie et de renforcer les infrastructures de l’Etat. Macron décide pourtant de transférer au secteur privé les aéroports de la Côte d’Azur et les aéroports de Lyon, ce malgré le constat d’échec des expériences passées.La privatisation d’infrastructures aussi stratégiques que les aéroports s’accom-pagne systématiquement d’effets de rente massifs. Ces dividendes seront privatisés au dépens des usagers, comme le démontre la privatisation des autoroutes au cours des années 2000.

Rien que pour 2011, l’Etat se sera ainsi privé de 7,6 milliards d’euros de recettes de péages, captés depuis la poche des usagers par les actionnaires des groupes Vinci, APRR et Sanef. La cession des aéroports aux investisseurs privés rendra impossible toute politique d’aménagement du territoire autonome et ambitieuse. Les dirigeants ne seront désormais ni responsables, ni transparents, comme le présage la vente de l’aéroport de Toulouse en juillet dernier. Cette vente s’est faite au profit d’un groupe chinois immatriculé dans des paradis fiscaux et associé à un groupe canadien radié par la Banque mondiale pour des faits graves de corruption. L’Etat renonçait déjà à tous ses droits d’actionnaires.

La droite et le patronat se réjouissent d’avance de cette destruction de notre patrimoine économique et social.
 



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes