Economie

Partenariat BEI-BFCOI : Un coup de boost pour les TPE-PME

Vendredi 15 Juin 2018 - 16:50

Dans la continuité de la création de La Financière Région, Didier Robert, président de la Région, Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne d'investissement et Aubin Bonnet, du Fonds européen d'investissement ont signé ce vendredi une convention entre le ce dernier et un établissement de crédit local (BFCOI). Une convention qui permettra de renforcer le soutien aux moyennes, petites et très petites entreprises (PME-TPE) réunionnaises.

"Ce partenariat avec BFCOI est une première en Région et va permettre d’injecter, au cours des quatre prochaines années plus de 62 millions d’euros pour le financement d’environ 850 TPEPME réunionnaises, lesquelles bénéficieront de conditions financières particulièrement attractives", commente la Région.

"Nous sommes très fiers de regrouper nos forces avec la Région Réunion et les bailleurs de fonds Européens pour apporter une solution aux entrepreneurs réunionnais, susciter l’innovation et la création d’emplois à La Réunion", a déclaré Ridha Tekaïa, Directeur Général de la BFCOI. "En qualité de banque réunionnaise de plein exercice, la BFC renforce son ancrage régional par ce mode de financement structurant baptisé "i-RUN" qui intègre une composante de garantie et de fonds européens."

"Ce premier partenariat bancaire avec la Banque Française Commerciale de l’Océan Indien est une étape décisive pour la mise en oeuvre opérationnelle de "La Financière Région Réunion". Nous sommes désormais en capacité d’accroître l’accès au financement des entreprises réunionnaises tout en développant leur croissance et leur compétitivité", a déclaré Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI. "Le soutien aux entrepreneurs est un axe fort de notre action. C’est pourquoi le Groupe BEI innove avec ses partenaires en développant des outils financiers nouveaux, aptes à répondre au plus près des besoins des entrepreneurs réunionnais."

"C’est bien l’entreprise qui crée l’emploi, nous devons ensemble mettre les moyens nécessaires pour permettre aux porteurs de projets de se développer. La Région se positionne comme facilitateur avec la BEI, l’Europe et les partenaires pour les entreprises", a insisté le Président de Région Didier Robert. "La convention que la Région et la BEI ont signé ensemble, engage une enveloppe de 50 millions d’euros pour des prêts et des garanties pour les TPE-PME. C’est un volume de fonds important et nécessaire pour le tissu économique réunionnais. Il est nécessaire qu’on accompagne les secteurs porteurs, comme le développement durable, les énergies nouvelles, l’industrie agroalimentaire et le numérique…"

En septembre 2017, Didier Robert, Président de la Région Réunion et Ambroise Fayolle, Vice- Président de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) ont lancé officiellement "La Financière Région Réunion".

La Financière Région Réunion, c’est-à-dire le Fonds de Fonds, sera ainsi dotée de 50 millions d’euros de fonds publics. Cette enveloppe se compose de 30M€ de fonds FEDER – Région ainsi qu’un concours financier de 20 M€ de la BEI au travers de la Région apporté dans le cadre du Plan d’investissement pour l’Europe dit Plan Juncker. Ces financements permettront de soutenir environ
1 000 TPE-PME d’ici 5 ans pour un niveau d’investissement de 100 millions d’euros. En partenariat étroit avec la Région, les entreprises soutenues par ce Fonds de Fonds pourront bénéficier de deux instruments financiers développés par le Fonds Européen d’Investissement (FEI), filiale de la BEI.

Deux instruments financiers : un instrument de dette et un instrument de Haut de Bilan

Le premier instrument sera un "Prêt avec Partage de Risque". Cet instrument sera en capacité de fournir de la liquidité et de la protection de risque de crédit à l’Intermédiaire Financier sélectionné à savoir la BFCOI, afin que ce dernier puisse développer un portefeuille de nouveaux financements en faveur des TPE-PME réunionnaise. L’entreprise pourra ainsi accéder plus facilement au financement bancaire grâce notamment à un taux d’intérêt réduit. Concrètement cela va se traduire par un taux d’intérêt annuel de 1.25% pour des prêts ayant une maturité inférieure à 5 ans et un taux annuel de 1.5% pour des prêts ayant une maturité supérieure à 5 ans.

Quant à l’instrument de co-investissement, il sera axé sur le soutien aux PME non cotées ayant à La Réunion leur siège social, un centre de décision ou un site d’exploitation principal ou suffisamment significatif. Grâce à l’investissement de la "La financière Région Réunion", les fonds propres et quasi fonds propres des entreprises éligibles pourront être renforcés selon un montant adapté au cycle de vie de ces entreprises et de leurs besoins spécifiques. La signature avec l’Intermédiaire Financier devrait se concrétiser d’ici le mois d’Octobre 2018.

Depuis le lancement du Plan d’investissement pour l’Europe appelé plus communément Plan Juncker, ce sont ainsi 124 opérations qui ont été approuvées pour financer des projets à fort impact économique et social pour le territoire, qui généreront 42,7 milliards d’euro d’investissements additionnels sur le territoire français.
N.P
Lu 2230 fois



1.Posté par Robert le 15/06/2018 18:40

Les "conventions" sont à la mode en ce moment...


"Une convention qui permettra de renforcer le soutien aux moyennes, petites et très petites entreprises (PME-TPE) réunionnaises."

1) Pourrions-nous savoir quelles seront les petites entreprises concernées, les segments, entreprises existantes ou en création, entreprises en difficultés ou non, à jours de ses charges sociales ou non, entreprises unipersonnelle ou non ?

2) "Les fonds propres et quasi fonds propres des entreprises éligibles pourront être renforcés selon un montant adapté au cycle de vie de ces entreprises et de leurs besoins spécifiques" .
Phrase très vague qui ne veux strictement rien dire. Je doute que les TPME-TPMI en difficultés et ayant besoin d'aide, soit éligibles au dispositif. Si la région pouvait communiquer la dessus, ce serait bien.

2) Il s'agit de prêts et non de subventions. La banque BFCOI prêterait donc de l'argent à un taux de 1.50 %, sans finalement ne prendre aucun risque. Les risques ne font-ils donc plus partie du processus bancaire ? La BCOI est donc certaine de retrouver quoiqu'il advienne son capital, grâce au financement public en fait. N'oublions pas que ce sont également les aides publiques, qui ont permis de recapitaliser ces banques pour leur éviter la faillite.

3) "La Financière Région Réunion, c’est-à-dire le Fonds de Fonds, sera ainsi dotée de 50 millions d’euros de fonds publics. Cette enveloppe se compose de 30M€ de fonds FEDER – Région ainsi qu’un concours financier de 20 M€ de la BEI au travers de la Région apporté dans le cadre du Plan d’investissement pour l’Europe dit Plan Juncker.

Il n'y aurait donc plus que 25 millions de disponibles sur ce fonds de 50 millions d'euros, puisque la moitié, soit 25 millions d'euros, ont déjà été prêté, sur une durée de 10 ans, à une "petite entreprise" ayant besoin d'aide, appelée "TELCO OI", dont les deux actionnaires sont deux milliardaires bien connus, dont un s'appelant Xavier NIEL, patron d'entreprises cotées dont ..."Free" notamment. Je ne comprends plus dès lors le discours qui visent à assurer aux Réunionnais que la région aide les petites entreprises qui en ont besoin. Là encore, on utilise de l'argent public pour financer les structures privées apportant des bénéfices énormes aux principaux intéressés ! Qu'en est-il ? La Région pourrait-elle répondre par la voie des commentaires ?
En attendant, à la Réunion les TPME-TPMI, les indépendants, ceux qui sont vraiment en souffrance pour maintenir à flot leur entreprise et conserver leurs salariés, quand ils en ont, peuvent toujours espérer. Mais comme "soeur Anne", ils ne voient rien venir, si ce ne sont, à leur porte, les huissiers.

Je m'étonne de la non curiosité des journalistes qui écrivent et font paraître ce que leurs donneurs d'ordres exigent. Rien n'est fait, strictement rien pour aider les indépendants et artisans !

2.Posté par GIRONDIN le 15/06/2018 19:09

Après AIR MAURITIUS qui sauve l'aéroport de pierrefond, merci à la The Mauritius Commercial Bank (MCB) de venir aider les entreprises Reunionnaises.

Merci aux cousins


1.Posté par Robert
Journaliste sur zinfo ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie