MENU ZINFOS
Faits-divers

Parricide à La Saline : Violenté depuis sa naissance, l'enfant non désiré poignarde son père pour un mauvais regard


Billy Zitte, 26 ans, vient d'être condamné à 12 ans de réclusion criminelle par un jury populaire. Le 9 novembre 2019, devant la case insalubre qu'il occupait, il avait tué son père en lui portant onze coups de couteau pour un regard de travers.

Par Isabelle Serre - Publié le Lundi 28 Novembre 2022 à 15:55

En requérant 12 ans de réclusion pour un crime puni de la réclusion criminelle à perpétuité, l'avocate générale a démontré aux jurés qu'il fallait prendre en compte la personnalité de l'accusé avant de décider de la juste peine.

Car, si à la barre de la cour d'assises, Billy Zitte a confirmé avoir eu l'intention de tuer en portant 11 coups de couteau à son père, c'est que le paroxysme du conflit qui les opposait depuis l'enfance avait été atteint. Humiliations, dévalorisation, menaces, Antoine Zitte, mortellement poignardé par son fils le 9 novembre 2019, n'y allait pas de main morte avec ses enfants. "Le repli de Billy sur lui-même lors de son adolescence alors que son père aimait communiquer a décuplé ses accès de violence", a résumé l'experte psychologue face au jury populaire, ce lundi matin.

"J'étais un fantôme dans cette famille"

La professionnelle a également relaté que la mère de l'accusé avait vécu 9 ans avec la victime dont elle avait eu trois enfants. Un concubinage émaillé de nombreuses violences y compris pendant la grossesse de Billy qui était "un enfant non désiré". Ainsi, Billy avait développé la croyance selon laquelle il n'était pas né dans cette famille dont il se sentait étranger, persuadé d'avoir été abandonné par sa génitrice et placé chez les Zitte chez qui il évoluait "tel un fantôme".

"Après son geste mortel qu'il regrette, il ressent un deuil qui n'est pas celui d'un fils pour son père", a conclu l'experte psychologue, décrivant un jeune homme au fort sentiment d'insécurité psycho affective.

Face au conflit qui opposait Antoine Zitte, 62ans, à ses enfants, Billy avait obtenu l'autorisation d'aller s'installer sur une parcelle paternelle à La Saline-les-Hauts. Depuis deux ans, il y vivait dans une case sous tôle sans eau ni électricité. En échange, il s'occupait des animaux. Ce funeste samedi, Billy reconnait "être parti un vrille" pour un regard de travers alors que son père était venu nourrir ses bêtes. "Il y a eu acharnement et répétition des coups", a détaillé la représentante de la société au cours de ses réquisitions.

Traitement de défaveur

Si certains membres de la famille du défunt pensaient que Billy souffrait de schizophrénie, l'expert psychiatre l'ayant examiné n'a observé aucun trouble chez le sujet ainsi qu'aucune altération ni abolition du discernement au moment des faits.

La défense n'a cependant pas manqué de sensibiliser les huit jurés ainsi que les deux assesseurs et le président de la cour, Michel Carrue, sur le traitement de défaveur dont a bénéficié son client depuis sa naissance. "Depuis qu'il est mort, je suis soulagée", avait témoigné la fille du défunt lors de la première journée de l'audience criminelle. "Il le traitait de bon à rien, de clochard. Il disait à ceux qui voulaient aider son fils qu'il méritait de vivre comme ça, seul, dans la misère", a précisé Me Sébastien Navarro.

La cour, après en avoir délibéré, condamne Billy Zitte à 12 ans de réclusion criminelle et 5 ans de suivi socio-judiciaire.



 




1.Posté par Choupette le 28/11/2022 17:10

Quelle tristesse mais quelle tristesse ... .

2.Posté par Lulu le 28/11/2022 17:13

triste destin pour ce jeune homme déjà enfant non désiré.....voilà le résultat, et bien entendu c'est encore lui qui "morfle" en finale....., dévalorisé toute une vie quel avenir l'attendait!

3.Posté par Loozap le 28/11/2022 18:47

Les parents doivent assumer et bien s'occuper de leur enfant qu'ils ont eu

4.Posté par Atikaf le 28/11/2022 19:02

12 ans mais purée il a vécu un enfer , pendant toutes ces années et on le condamme a 12 ans de prison la justice on comprend plus rien

5.Posté par Nono le 28/11/2022 22:29

C’est trop lourd

6.Posté par valeo le 29/11/2022 06:09

Pauvre gars, condamné 2 fois.

7.Posté par Marie le 29/11/2022 06:48

on est vraiment encore dans une société patriarcale...
un homme tue sa femme : 3 ans
un homme tue ses enfants : folie
un homme viole des enfants, des femmes : 6 mois
...
un enfant tue son père suite à une existence de haine : 12 ans !

Tuer un homme restera toujours plus sanctionné que tuer une femme ou un enfant. Terrible

8.Posté par oté la Réunion le 29/11/2022 07:09

C'est de la légitime défense et l'Etat est coupable de non assistance à enfant en danger! Il devrait porter plainte contre l'Etat pour n'avoir pas su le protéger. Et l'Education nationale, elle n'a pas vu pendant toutes ces années que cet enfant était maltraité? Il n'y a pas eu de signalement?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes