MENU ZINFOS
National

Paris : La violente attaque d'une voiture de police


- Publié le Mercredi 18 Mai 2016 à 17:15 | Lu 3691 fois

"Urgence, notre police nous assassine" , le collectif qui voulait se rassembler mercredi sur la place de la République a été interdit de manifestation par la PP (Préfecture de police).

Le collectif voulait organiser une contre-manifestation, le jour même où les syndicats devaient se réunir contre la "haine anti-flics".

L'interdiction n'a pas suffi, des débordements ont eu lieu. Des jeunes munis de bâtons se sont rassemblés vers le quai de Valmy et se sont attaqués au véhicule de police. Deux policiers ont été blessés.

Cet acte de vandalisme a été condamné de façon ferme par le préfet de police qui a adressé tout son soutien aux forces de l'ordre. Des suites judiciaires seront données à cet "acte déplorable".

Vidéo : à partir de 3'20 sec.





1.Posté par Pamphlétaire le 18/05/2016 17:23

L'interdiction n'a pas suffi, des débordements ont eu lieu. Des jeunes munis de bâtons se sont rassemblés vers le quai de Valmy et se sont attaqués au véhicule de police.
Des merdeux qui seront aux commandes de la France demain!!! Un lance flammes pour les griller c'est ce qu'il y a de mieux!

2.Posté par Jose le 18/05/2016 17:30

Ils sont fort nos élus pour s'insurger, et condamner ces actes inacceptables!
Mais ce n'est que du blabla, les voyous le savent pertinemment, et s'en donnent à coeur joie, se sachant intouchables!
Envoyez l'Armée, il faut démonter ces racailles, et de cette façon leur faire comprendre que force est du coté de l'Autorité.

3.Posté par Le Corbeau le 18/05/2016 18:39

Qu'attend-t-on pour retirer cette abominable loi anti-sociale El Khomri ??? Qu'il y ait des morts ???

4.Posté par Fidol Castré le 18/05/2016 19:06

Quand les syndicalistes menacent et agressent les commerçants, l'Etat ne fait rien. Il laisse faire et même encourage. (hier encore, vu sur Antenne Réunion, des syndicalistes obligeant des commerçants à baisser leur rideaux sous peine de...)

Quand les policiers se font attaquer au cocktail molotov, l'Etat laisse faire.

Quand arrivera le temps des attaques au couteau, à la kalach, à la grenade, à poings nus directement à l'encontre de ces salauds d'hommes politiques, ils bougeront. Mais ce sera trop tard. Et en plus les agresseurs, cette fois ci, auront le soutien du peuple.

5.Posté par Laurent le 18/05/2016 19:27

Le President,Le ministre de l'interieur,les Prefets n'ont pas de couilles !!!!!
Utilsez des balles à blancs ou en caoutchouc pour exterminer ces racailles, montrez leur c'est qui la loi, comment voulez vous respecter la police ou la gendarmerie si ils sont là à faire les toutous et ne pas riposter au cas oû l'un de ces connard de casseur se blesse.RENTREZ DANS LE TAS !!!!!

6.Posté par Le Corbeau le 18/05/2016 19:54

A QUOI SERVENT LES DEPUTES

En effet, il semble qu'ils ne servent à rien, puisque le Gouvernement à la possibilité de faire ce qu'il veut avec le 49-3.
Certes, il y a la motion de censure - mais un certains nombre de députés - par peur de ne pas retrouver leurs sièges à l'Assemblée Nationale, n'osent pas la voter et puis la soupe est trop bonne pour renverser la gamelle.
Plûtot trahir - une fois encore - la classe ouvrière qu'ils prétendent défendre.
C'est la première fois que l'on demande aux salariés de renier à leurs acquis antérieurs et d'accepter un recul social.
La loi EL KHOMRI, c'est comme Mers-el Kébir en 1940.
Un véritable désastre pour le monde du travail

7.Posté par Pamphlétaire le 18/05/2016 19:56

La République apaisée tant promise par François Hollande, c’est ça !

Heureusement "Ça va mieux"...

Pour la énième fois depuis l’élection de François Hollande, le Ministère de l’Intérieur tolère que se déroule dans les rues de Paris une manifestation pourtant interdite… Interdite mais tolérée… Une habitude désormais à gauche. Disparues les craintes liées au fait de braver les interdits. Non. Ça n’existe plus. Maintenant grâce à la gauche on sait qu’on peut les braver sans risquer d'en être inquiétés. On peut tout faire : personne ne dira rien, personne ne sera puni. Pire : demain on peut recommencer. Demain et les jours suivants !

Lorsque je parle d’une manifestation « interdite mais tolérée », je veux évidemment parler de celle qui incendie en ce moment-même dans Paris une voiture de Policiers. Vous savez, cette manif idéologique qui prétend dénoncer « les violences policières », concept importé en France par une extrême gauche avide de solutions rapides, faciles et efficaces pour rallier un peu n'importe qui et n'importe comment à sa cause, pour encore mieux semer le désordre.

Une contre-manifestation organisée en même temps que celle de nos Policiers qui, légitimement, protestent contre les violences qui leur sont faites.

L’impuissance. Que dis-je… Le laxisme de l’Etat doit être dénoncé. Derrière ces uniformes se cachent avant tout des hommes et des femmes, nos frères, sœurs, pères, mères, amis et autres proches.

A chaque flic que le Ministre de l’Intérieur laisse se faire caïlasser, à chaque bagnole de flic incendiée, à chaque flic insulté, tabassé, provoqué et que sais-je encore, c’est la crédibilité même de l’ordre Républicain qui est remise en cause. Cet ordre qui aussi bien dans certains de nos quartiers que dans nos rues ou dans le cadre de manifestations interdites mais tolérées, ne dissuade plus, n’effraie plus. Ne fait plus reculer. Ne fait plus réfléchir. N’impressionne plus.

Tolérer des manifestations pourtant interdites, c’est implicitement accepter le risque d’escalades. Violentes.

Moi Président de la République avait promis de réconcilier les français entre eux : quarante-huit mois plus tard, les français ne peuvent que constater, médusés et malgré eux, que cette promesse, comme toutes les autres d’ailleurs, n’était que pure esbroufe. Optimisme béat, mensonge ou pur amateurisme ? Ou les trois ? Dans tous les cas, la situation telle qu’elle est ne peut plus durer.

Au Gouvernement de faire face à ses responsabilités et de prendre la situation en mains pour que cessent ces violences inacceptables qui nuisent à la crédibilité de l’autorité Républicaine et plus généralement, nuisent à l’image de la France et à l’image de Paris. Publicité dont nous préférerions nous passer à quelques semaines de l’ouverture de l’Euro 2016, dans un contexte terrorislamiste déjà particulièrement tendu.

Par ailleurs la Place Beauveau devrait réfléchir à reconsidérer nos forces de sécurité… Entre les heures supplémentaires à rallonge, les heures supplémentaires non payées, les vies de familles sacrifiées, au détriment très certainement de la santé de nos Policiers, cela ne peut plus durer.

Ou Bernard Cazeneuve rétablit l’ordre Républicain de manière forte, ou il démissionne.

Maintenant ça suffit !

Je sais que pour François Hollande "Ça va mieux", mais il ne doit pas oublier qu'il y a eu il y a quelques dizaines de minutes, dans les rues de Paris et dans le cadre d'une manifestation interdite mais tolérée, une tentative d'homicide sur les Policiers qui étaient présents dans ce véhicule au moment où il a été incendié. Juste inacceptable. Un acte qui ne doit pas rester impuni! (la vidéo par le lien ci-après)

8.Posté par stop le 19/05/2016 04:41

Quand vous voyez des journalistes qui ne pensent qu'au scoop, filmer avec leur caméra ce qui se passe sans venir en aide aux 2 flics, une honte! Une meute Armée de téléphones portables qui prend des photos. Seule une elle crie arrêtez arrêtez. Messieurs les journalistes présents à ce moment je vous vomis, vous êtes des fouille merde sans foi ni loi.

9.Posté par PATRICK CEVENNES le 19/05/2016 07:41

fukcd473
"Ça va mieux"
Merci à cette gauche qu'il nous faudra pulvériser en 2017.
Problème, en face il n'y a pas mieux. Mais entre le pire et le moins pire nous n'aurons pas d'autre choix.

10.Posté par LORHEIN le 19/05/2016 09:13

Il faut supprimer les T.A qui sont des Tribunaux d'exception et qui ont permis à ces Criminels de Bruler cette voiture de police, en leur permettant de manifester, alors que le Préfet avait pris des mesures cohérentes envers ces casseurs connus et identifiés.
Il faut que la Justice, aujourd'hui condamne ces individus à la peine maximale.

11.Posté par le taz le 19/05/2016 11:08

allez, on attend avec impatience la réaction de la cgt, et ses dessins qui caricaturent la police...
et hollande qui ne bouge pas, qui laisse faire...

un grand président j'vous dit....

12.Posté par SEVERIN le 19/05/2016 11:24

M.DUPUIS LOL le titre n'est pas approprié a la circonstance.Paris:MALGRÉ L'INTERDICTION DE LA MANIFESTATION ANTI-FLIC C'EST LA FRANCE QUI VA MIEUX.In yab des Yvelines

13.Posté par SEVERIN le 19/05/2016 11:57

Ah non non non,on change pas un titre qui honore une image,inflige les consciences,c pas gentille M.DUPUY
IN YAB DES YVELINES

14.Posté par Nout France i fé pitié le 19/05/2016 11:58

Vraiment triste d'être spectateur de ce genre!!!

COURAGE AUX FORCES DE L ORDRE FACE A CE GENRE DE CONNERIES .


(...)

_ Modéré par La Rédaction.

15.Posté par Zarin le 19/05/2016 12:16

Tour de vis en préparation ?

16.Posté par SEVERIN le 19/05/2016 13:08

C pas sympa la censure merci in yab des Yvelines

17.Posté par GOUT A NOU le 19/05/2016 13:33

Trop de flic font du zèle , moi je suis fière et extrêmement content quand zot i gagne galot.

18.Posté par Emmanuel le 19/05/2016 14:17

On peux critiquer nos policiers comme on veut, mais aux Etats-Unis les gars auraient déjà dégainé et tiré pour tuer. Bravo pour leur sang-froid.

N'oublions pas qui sont les vrais responsables de cette situation. Hollandouille et son minion Valls.

19.Posté par La rage le 19/05/2016 15:29

C'est vraiment du n’importe quoi.Vous croyait que c'est de la faute de ses pauvres policiers, il ne font qu’obéir au ordres c'est leur boulot.Ils sont aussi humains et ils ont une famille à nourrir. Si votre patron il vous donne un ordre vous faite quoi hein? si vous n' obéissez pas vous serez virer. Alors, il faut arrêter et réfléchir quand on le peut avant d'agir comme des gros cons.

20.Posté par Pamphlétaire le 19/05/2016 18:56

Militaires attaqués par des casseurs : quel signal envoyé aux terroristes !

Quelle sorte de signal renvoie aux terroristes le spectacle de nos soldats conspués en toute impunité par une bande d’étudiants attardés ?

Les casseurs, on le sait, prennent pour cible les policiers. Des policiers qui manifestent ce mercredi de façon totalement inédite, pour dénoncer la « haine anti-flic » et réclamer enfin un peu de fermeté. « Ils en veulent clairement à nos vies », témoignait sur France Info un policier blessé. D’aucuns disent qu’il faut relativiser. Que les flics ne sont pas non plus des enfants de chœur. Qu’on les a vus à l’œuvre, hein, dans d’autres manifs.

Depuis quelques jours, les casseurs s’attaquent aussi aux militaires. Comme le montre une petite vidéo prise devant le musée de l’Armée, aux Invalides. « Tout le monde vous déteste, enc… de militaires ! » éructent les casseurs qui tentent de rentrer, frappant, cognant, balançant des projectiles, tandis que les soldats à l’entrée, pris pour cibles, battent en retraite et se pressent de fermer les grilles.

Et ceux-là, que leur ont-ils fait ? Va-t-on aussi les regarder, bras croisés, se faire caillasser ? On les respectera une autre fois, quand ils reviendront aux Invalides les pieds devant, après s’être fait trouer la patate au Mali ou en Centrafrique, et qu’il faudra bien épingler une ou deux décorations sur leur cercueil ?

Car, dans notre pays, il y a Nuit debout et Nuit debout. Nuit debout vautrée place de la République, celle que politiques et people engagés draguent et encensent. Nuit debout violente, sectaire et désœuvrée, souillant les rues qu’elle occupe, vandalisant le mobilier urbain qu’elle croise sur son chemin.

Et il y a Nuit debout cachée au fin fond de l’Afrique, infiniment moins médiatisée et courtisée, qui veille en silence non pas pour que, demain, on rase gratis et que les poules aient des dents, mais pour défendre les intérêts de la France. Nuit debout qui, après l’Opex, enchaînera avec Sentinelle, parce que les budgets militaires, réduits année après année comme peau de chagrin par des gouvernements inconséquents, ne permettent pas une relève suffisante, loin de la famille qu’elle a laissée dans une ville de garnison en rase campagne – à l’instar de Verdun où, on l’a vu, les édiles portent haut les couleurs de l’armée française -, les régiments, comme chacun sait, servant à soutenir les tissus sociaux moribonds par une population calme, remplissant les écoles et ne vivant pas des prestations sociales.

Mais quelle sorte de signal d’intransigeance, d’implacabilité, de screugneugneu-on-va-voir-ce-qu’on-va-voir renvoie donc aux terroristes le spectacle de nos soldats l’arme au pied, conspués en toute impunité par une bande d’étudiants attardés ?

21.Posté par Pamphlétaire le 19/05/2016 18:57

L’INCROYABLE vidéo qui buzze depuis hier !
HIER
« Tout le monde vous déteste, enc**** de militaires ! »
C’est en hurlant de tels slogans qu’une meute enragée a voulu pénétrer dans le musée de l’Armée.
Cette vidéo tourne sur les réseaux sociaux depuis hier.

Il faut la faire tourner partout, qu’elle soit vue par tous les Français patriotes.
Partagez cette page le plus possible.

22.Posté par KLD le 19/05/2016 22:13

"par tous les Français patriotes" .................c'est plus compliqué que ça , non ? bien que je condamne la violence ??? mais arreter la manichéisme , cela participe au chaos .

23.Posté par une réunionnaise teresa le 19/05/2016 22:15

post 21, je suis allée voir la vidéo, je suis choquée que cela se passe en France.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes