Société

Paris 2024: Des champions à la rencontre des marmailles

Mardi 28 Août 2018 - 17:56

Mis en place en début d’année, le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a symboliquement choisi l’outre-mer pour faire sa première rentrée scolaire. En visite sur notre île, une délégation enchaîne ainsi depuis hier les visites dans les établissements scolaires pour présenter le volet éducatif du projet Paris 2024.

Après un passage à la Plaine des Cafres ce lundi, en présence notamment du célèbre handballeur péi Daniel Narcisse, ce mardi matin, la basketteuse Emmeline N
dongue (Vice-championne olympique Londres 2012) et le nageur réunionnais Franck Schott (28 fois champion de France) se sont rendus à l'école Jean-Luc Daly-Eraya de Saint-Paul (Tour des Roches), labellisée génération 2024, pour échanger avec les enfants. L'occasion de se voir présenter "Les jeux de l’ULIS" et le "projet Natation". Mais aussi d'évoquer leur expérience et répondre aux questions des petits curieux.

17 établissements déjà labellisés Génération 2024

"C'est beaucoup de partage. Le territoire est éloigné de la métropole et pourtant ils sont tout proches dans l'engagement, ça fait du bien. C'est génial qu'on arrive à emmener toutes les populations par le biais de l'organisation de ces jeux", commente Emmeline Ndongue, en charge du volet "éducation" au sein de Paris 2024. "J'ai été très ému par ces échanges, c'était un grand plaisir. J'ai essayé de faire passer les valeurs du sport que sont l'entraide, la fraternité, l'amitié, la paix", résume Franck Schott. 

"Avec les enfants, nous avions en amont parlé des symboles de l'olympisme et préparé la venue des sportifs. Un projet comme celui-là amène énormément de choses au niveau de la tolérance, toute une ouverture d'esprit autour de l'acceptation de l'autre, de la différence", indique Béatrice Lapeyre, enseignante d'une classe Ulis (unités localisées pour l'inclusion scolaire) au sein de cette école labellisée.

Un label qui "consiste à valoriser les écoles, collèges, lycées et bientôt les universités qui développent des passerelles entre les établissements et les clubs et qui favorisent les doubles projet scolaires et sportifs des élèves", souligne Thierry Terret, délégué ministérielle aux jeux olympiques et paralympiques, également présent pour l'occasion. "Il y en a 17 à La Réunion, nous espérons dépasser la centaine d'ici les jeux de 2024".

M.A
Lu 1512 fois



1.Posté par 974 le 28/08/2018 19:47 (depuis mobile)

Espérons que Terrey nous laisse les journalistes à la Reunion.

Nou vé Floricourt pou nou.

2.Posté par spartacus974 le 29/08/2018 08:51

Le choix de Terrey pour défendre les valeurs de l'olympisme me fait sourire.Pas de doute,la personnalité de l'individu est un condensé des valeurs de l'olympisme.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >