MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Parfois, le débat est possible... alors allons-y dalons !


Manifestement moins politisé que les quelques membres de Laklarté, le collectif "tinn pa nout memoir" a fait l'effort de lire ce que l'OCP avait écrit et d'y répondre, en argumentant. Chose rare. Pas de diabolisation ni de procès en sorcellerie colonialiste, pas de posture indépendantiste victimaire... Ce qui ne veut en aucun dire que l'OCP agréée et fait siens tous lesdits arguments mais qu'en revanche nous saluons la démarche intellectuelle qui traduit une maturité certaine, une capacité au débat contradictoire (un oxymoron... mais parfois on se demande). Donc merci à ce collectif de ne pas avoir sombré dans l'anathème et de faire avancer la discussion.

Par Observatoire Péi de la Couilloniisse - Publié le Samedi 16 Janvier 2016 à 10:29 | Lu 505 fois

Parfois, le débat est possible... alors allons-y dalons !
Le papier du collectif : http://www.zinfos974.com/Maloya-Pourquoi-pourris-tu-son-nom_a96380.html (note : le titre du papier de l'OCP "Maloya : je pourris ton nom ?" signifiait que pour l'OCP c'est le mouvement "Tir Sa" qui pourrit le nom du Maloya... Jamais l'OCP n'a entendu pourrir le nom d'une musique, d’une culture qu'il aime et pour qui il a une vraie curiosité !)

Le fond du propos est intéressant à plusieurs titres :

     - un aspect didactique car il nous interpelle au sujet d'une composante peu connue (et à notre avis marginale, mais réelle) : la dimension "cultuelle" du Maloya, religieuse. Un point à développer, à étayer, pour la bonne connaissance du sujet... car ce point n'est pas assez développé, voire pas du tout dans le papier. Un culte de quelle nature, où, comment etc...

     - un aspect rassurant : non, tous les militants culturels péi ne versent pas dans l'extrémisme politique, et les idées nihilisto-indépendantistes à la Anyel B.. Ouf, on avait eu peur.

     - Mais aussi comme souvent, une vision erronée de la "zoreyitude", de ce qu'est et représente une catégorie qui n'existe, finalement, que dans la tête de certains kréols : "LE" zorey, "LA" zoreyitude.

Nous aimerions développer ce point : le phantasme du "zorey unitaire", ou de la métropole monobloc et uniformisée... et un certain nombrilisme insulaire (qui existe dans toutes les îles, c'est un fait). Croire que l'autre, celui qui ne se définit au fond que par "élimination" (il n'est pas né à la Réunion voire il n'est pas né de parents eux-mêmes nés à la Réunion) appartient à une entité homogène. En corse ils ont les "pinzuts", les gitans (leur île à eux n'est pas "géographique") ont leurs "gadjos" etc... La Réunion a ses "zoreys", terme tantôt neutre ("ce boug lé lé zorey mi kroi"), tantôt péjoratif ("rentt out péi pess zorey"), tantôt affectueux ("téééé, zoli zorey sa" !), cela dépend du contexte et de la bouche de laquelle sort le mot.

Extrait de l''article du collectif tinn pa nout mémoir :

"Il est aussi opportun de rappeler que la Réunion n'est pas la Bretagne ou la Corse. Il s'agit d'une région ayant son contexte géographique, historique, culturelle, cultuel. Hors pendant longtemps la pratique du maloya, ou du moins le séga des noirs, était assimilée à la folie, à une bande d’alcoolique, à une nuisance sonore que l'alcool poussait le corps dans ces retranchements. Puis vint les années 80/90 qui virent l'émergence et la reconnaissance de cette musique, de cette pratique. Aujourd'hui en 2015, on fait abstraction de cette réalité historique en assimilant à nouveau maloya / soin psychiatrique".

Quelle erreur que de penser que seuls la Réunion et les autres dom-toms ont une identité forte et une histoire particulière ! Seul le phénomène de l'esclavage compte-t-il pour vous ? Quelle méconnaissance de notre pays à tous, la France ! Chèr(e ) débatteur/euse, si vous connaissiez la Corse et surtout les corses (pas les "expats", lol, ceux qui y sont restés), vous seriez étonné(e) de constater à quel point leur culture est au moins (beaucoup plus en réalité !) aussi "dissidente" que la vôtre et s'est construite en opposition aux diktats (supposés et réels) de Paris. Presque idem pour le Pays basque, la Bretagne, la Provence, l'Alsace etc. Vous seriez étonné(e) de voir que "LA" France est une fiction salutaire au sein de laquelle différent(e)s cultures, terroirs, et langues (régionales ou "patois" selon les points de vue et les linguistes...) coexistent... et se mélangent à l'occasion pour donner : la France et sa richesse/diversité extraordinaire.

Cette vision de la métropole, des autres régions comme un bloc unitaire traduit un phantasme, celui d'une métropole uniforme vs des îles "tropicales" avec de "vraies" différences culturelles et historiques. Le phénomène d'unification linguistique et les revendications identitaires/culturelles qui vont avec ont existé ailleurs qu'à la Réunion et existent encore, voir l'histoire des langue d'oc et d'oï (le combat pour le provençal ou le Breton à l'école, ça ne vous rappelle rien ;-) ?), et les différents processus historiques d'unification administrative, juridique et linguistique du royaume français puis de la République (en prenant des raccourcis historiques). Voyez un peu vos homologues associatifs toulousains, des artistes comme les fabulous trobadours, les marseillais de Massilia Sound System, les corses d'I Muvrini etc : ils sont au moins autant "créoles" que vous !

Ce ne sont pas les kilomètres qui éloignent de la métropole qui font le particularisme culturel. Quand on débarque du Sud de la France, là où les marseillais portent des t-shirts "Marseille c'est pas la France", quand on revient du Pays Basque, de Corse, d'Alsace puis que l'on visite voire s'installe à la Réunion, on est frappé par le fait que dans l'ensemble les réunionnais sont des "patriotes" (attention, pas des nationalistes, le patriotisme est un terme positif et non excluant, contrairement au nationalisme). Les réunionnais sont sans doute "les plus français" de tous les îliens français (voir l'exemple corse : à 200 km du continent ils se sentent "moins français" que des réunionnais vivant à 10.000 km de ce continent !) et même sont bien plus attachés à la République que beaucoup de compatriotes d'autres régions métropolitaines. Ce qui explique à notre sens, en partie, le très bon accueil que reçoivent les métros divers et variés qui s'installent ici. A eux d'ailleurs de rendre la pareille et de donner/apporter quelque chose en retour.

On sent, quoi qu'on en dise, une vraie et belle fraternité sur cette île. C'est pourquoi tout le monde ou presque aime la Réunion et les réunionnais : il s'agit d'une des plus belles composantes du peuple français, une population qui mérite bien mieux que son traitement actuel. Une population qui n'a pas les élus qu'elle mérite (contrairement à d'autres régions) car les dominants péi utilisent et dévoient la "douceur", le côté éminemment pacifiste et consensuel des réunionnais ; un peuple qui n'est pas traité avec suffisamment d'égard et de respect par Paris, Paris qui préfère baisser la culotte devant l’agressivité voire la violence de certains autres français "régionalo-dissidents" plutôt que d'honorer la gentillesse et l'ouverture des réunionnais, dans leur immense majorité. C'est tout le drame du "baba i plèr pa gaingn' pa béké".

L'OCP saura j'espère vous surprendre, mes dalons : l'OCP poursuit un rêve, un but qui est sans doute le même que celui de bien des réunionnais "de souche" (lol) y compris de régionalistes d'extrême gauche (ou droite c'est selon, pas vrai Huguette ?) : l'égalité réelle, la citoyenneté pleine, la dignité effective.

Seulement, à la différence des séparatistes de tout poil, l'OCP pense que c'est PLUS DE RÉPUBLIQUE qui permettra aux Réunionnais d'accéder à une pleine et entière citoyenneté. Nous aurons l'occasion de développer plus avant ce point central. Pour l'OCP, c'est plus de République Française qui permettra plus de "réunionnité", cela peut sembler paradoxal mais nous tâcherons de démontrer que non.

Pour l'OCP, il existe un pacte conscient ou non, entre les "élites" locales et l’État français et ce pacte est un pacte scélérat. L’État français a renoncé à protéger les Réunionnais (santé publique, droits sociaux, droits environnementaux, économiques etc) car les institutions censées garantir cette protection des "faibles" contre les "forts" sont des coquilles vides, pour les plus grands profits des makros locaux, comme nous l'avons déjà évoqué dans un précédent article. Les élus locaux excipent de fausses "spécificités locales" pour voler le peuple de ses droits fondamentaux (ex : le droit à l'alcoolisme vs le droit à la dignité par le travail), si bien que la citoyenneté des réyonés est trop souvent théorique. Le sous-développement économique de l'île est semble-t-il volontaire ou presque (humour) et permet de tenir le peuple dans sa main avec des contrats aidés ineptes et participant d'un système proche de la servitude. C'est de l'esclavagisme "light".

Mais, malines et manipulatrices, ces "élites" pas intellectuelles pour un sou (des marchands de tapis, en somme), instrumentalisent le sentiment régionaliste et la culture péi pour masquer leur forfaiture. Et ces "militants de la réunionnitude" sont trop souvent des pantins à qui l'on jette des "miettes culturelles" afin qu'il omettent de mener les vrais combats, notamment ceux qui permettront aux réyonés d'accéder à la dignité qu'ils méritent. Ce qui ne signifie nullement que le militantisme culturel soit en en soi inutile et inepte, pas du tout. Cela signifie simplement que de façon fort perverse, la kiltir péi est devenue le moyen pour ces dominants "makrocentrés" de ne pas faire le job relatif aux droits fondamentaux : sociaux, économiques, environnementaux etc.

C'est pourquoi cette histoire de "tir sa" est pour nous triste mais malheureusement parfaitement représentative de l'aspect "à côté de la plaque" du militantisme péi. Juste un exemple : il y a quelques années une étude parue dans le JIR a pu démontrer que les femmes réunionnaises mourraient 3,5 fois plus en couche que les autres françaises. Personne n'a bronché. Et pourtant, avec cet exemple parmi une foule d'autres, on voit l'évidence : les Réunionnais sont partiellement laissés pour compte par l’État français et leur vie vaut moins que celle des autres Français. Voilà le type de combat qui intéresse l'OCP. Comprenez bien que le foin fait autour de la dénomination d'une unité hospitalière, à côté de ce fait abominable, est... plus que superfétatoire et contre-productif.

Nou retrouv'

https://observatoiredelacouillonnissepi.wordpress.com/2016/01/16/parfois-le-debat-est-possible/




1.Posté par kld le 16/01/2016 19:13

pas inintéressant ...........mais bon , beaucoup de blabla .on ne peut comparer un destin créole d'une ile ( ex francophone ou anglophone , special requiest à mes frères des Caraibes que j'ai connu............... chacun comprendra !)


le passage de la "colonisation" , tout en se tournant vers le future , ne pourra permettre ( de nombreux sociologues et historien l'on dit mieux que moi!!) à se comparer à des iles de "l"hémisphère nord " ............../ tien bo larg pa mon band frère créole , à travers le monde ............. civilisation créole partout !!!!!!! ben , moucate sak y veut ............... mais mi conné na deux trois y comprend ! I and I know is gonna be a melting pot , yes I !

2.Posté par justedubonsens le 17/01/2016 06:55

Post 1 ce n'est pas parce qu'on ne comprend pas un texte qu'il faut se croire obligé de le commenter surtout de manière négative. Tout au contraire si on peut lui reprocher une certaine redondance, ce texte est plein d'esprit et de bon sens. Je dirai même très documenté car il est bien vrai que de nombreux combats ont été menés et le sont encore (plus pacifiquement) dans de nombreuses régions françaises. Quant aux "élites" politiques, elles ont effectivement maintenu les Réunionnais et la Réunion dans un état de dépendance qui ne profitaient qu'à elles. Je suis "zorey" et je souffre de voir le peu d'empathie des jeunes créoles pour la politique. La liste "Citoyens" des régionales est porteuse d'espoirs pour tous sans distinction d'origine !

3.Posté par Génération Goldman Coluche le 17/01/2016 07:23

G essayé de lire en diagonale.
Bocou tro long pour être percutant.
Trés peu prendront la peine de lire l'intégralité des arguments.
Donc communication illisible et inutile.
C malheureusement sa l'intellectualisme.
Laisser donc parler votre coeur y a ke sa ki compte.

4.Posté par Jean Luc Hoarau le 17/01/2016 09:09 (depuis mobile)

C''est quoi (et c''est qui) cet observatoire de défense du bon zoreil ?

5.Posté par ocp le 17/01/2016 10:17 (depuis mobile)

L'OCP ne vous prenant pas pour des kouyons, il se laisse aller à l'explicitation de ses vues. Redondance sans doute. Désolé pour ceux qui n'aiment pas lire, ravi pour les autres. Intellectualisme ? Non, refus de ceder à la mediocratie !

6.Posté par Au bal au bal masqué le 17/01/2016 11:00 (depuis mobile)

Bon..l ocp reprend des constats déjà formulés ici depuis 2007..rien de nouveau sous le soleil en somme

7.Posté par la crise le 17/01/2016 11:05

C'est long, en effet; il faut prendre le temps de lire... Je retiens surtout l'avant-dernier paragraphe... des vérités pas bonnes à dire.

8.Posté par Simandèf le 17/01/2016 11:32

Comme dirais l'autre, il y a chez moi ce besoin de rugir parce que les descendants d’esclaves, êtres déchirés, ont été opprimés, dépouillés de notre langue et de notre terre.

9.Posté par Eno2016 le 17/01/2016 11:34

C'est quoi toutes ces conneries pour embuer les esprits des gens qui sont allés prier dans les églises ?
Le "maloya" , danse bébête d'outre-tombe sous les effets des tikalités bien fumés , envoute que ceux et celles qui y croient encore ...
ça n'a pas la côte dans le monde , juste dans quelques coins reculés de la Réunion , derrière les basse-cour ! juste pour remplacer les tambours tamouls empêchant les travailleurs de rêver à un bon sommeil ! le rhum coule à flots ! les croupes endiablées roucoulent ....

10.Posté par Moi le 17/01/2016 17:59

Ocp et ce courrier des lecteurs égal même personne...qui vient de l'hexagone et prend les reunnionais pour des incultes

11.Posté par " Vieux Créole " le 18/01/2016 11:12

JE FÉLICITE CHALEUREUSEMENT L'AUTEUR DE CET ARTICLE , DE CE PLAIDOYER INTELLIGENT ET PARTICULIÈREMENT OBJECTIF QUI FAIT PLAISIR A LIRE !!! NOTRE "BIEN-VIVRE ENSEMBLE " ( qui n'est pas parfait ) A BESOIN DE TELS DÉFENSEURS !!!
Certains slogans ( de gauche ou plutôt émanant de " milieux identitaires et idéologiques") ) et de droite depuis deux ou trois ans " INFANTILISENT" une fraction de la population , font partie de l'"arsenal démagogique et populiste" que CERTAINS politicards utilisent pour pouvoir être élus !!! J Je répèterai ce que je dis souvent : " nous ne devons , absolument pas ,occulter "le passé esclavagiste et colonialiste " de notre Île qui a été odieux ! Des dates sont ,à jamais gravées dans nos mémoires !! NOUS DEVONS AVANCER ET CONSTRUIRE L'A VENIR ,sans avoir, continuellement l,es yeux rivés dans le rétroviseur d'un passé douloureux mais nous devons retenir les leçons de ce passé !!!

12.Posté par Bayoune le 18/01/2016 13:19

Kèl baratin la taye, o fèt OCP kosa i vé dire, sans doute Organisation de Colons ou Couilloniste Patentée?? aux choix Tousa pou dire kosa, noute maloya i pé konfonn èk la maladi domoune la pou swaye azot. Dann tan pa tro lwintin, nou té blizé alé batt maloya an kasiète, zordi, konm lo maloya la ginye mark detrwa lespri, la fini par inpoze ali, pa vré Frimin - bin na in bann zorèyolizé, makropolitin a koté inkonsian i vé moukate lo mizik konfonn ali in mizik bann fou, diskrdité kwa. TIRE SA. Ladoge la bourgeoise parvenue i dwa kasiète dann so loge pou moukaté konm èl la touzour fé.

13.Posté par Observatoire de la Couillonnisse Péi (OCP) le 18/01/2016 16:29

post 11 et 12 : désolé camarades analphabètes malokis-paranos, l'OCP ne recommencera plus, lol. Pour répondre au 11, non l'OCP ne prend pas kreols pou kouyons, mais si tu te sens visé il doit y avoir des raisons, pas vrai gros malin ?

Avant de brailler et de crier au colonialisme et à la persécution, commencez par lire un livre ou deux sur l'histoire de votre île, ça ira mieux après.

Vous faites pitié les deux : allé tir in fey !

14.Posté par Observatoire de la Couillonnisse Péi (OCP) le 18/01/2016 16:37

L'OCP remercie "Vieux Créole" pour ces mots gentils et sa sagesse et s'excuse pour son commentaire précédent : il fallait comprendre "posts 10 et 12" au lieu de "posts 11 et 12", in ti lerrèr ;-)

... et oui regarder dans le rétroviseur est indispensable pour conduire, pour "dépasser" certaines choses notamment... en revanche ne regarder que dans le rétroviseur quand on est sur la 4 voies de la vie garantit de se manger le mur à coup sûr. Le passé est utile pour comprendre le présent, mais vivre dans le passé, sans le connaître qui plus est (@11et 12), est une attitude peu recommandable.

nartrouv'

15.Posté par " Vieux Créole" le 18/01/2016 20:12

JE PRÉCISE pour ceux qui n'ont pas lu attentivement ce que j'ai écrit ( je ne crois pas pour autant posséder "la science infuse"et détenir la Vérité !) : -1) "NOUS NE DEVONS ABSOLUMENT PAS OCCULTER le passé esclavagiste et colonialiste de notre Île qui a été odieux ! Des dates sont inscrits à jamais dans nos mémoires " !
-2) "Mais nous DEVONS AVANCER ET CONSTRUIRE L'AVENIR sans avoir les yeux continuellement rivés dans le rétroviseur d'un passé douloureux, MAIS ,nous devons retenir les leçons de ce passé " !
Ce sont des convictions qui sont les miennes . Je les ai exposées ,SANS INSULTER PERSONNE ! Je les ai profondément ancrées en moi aprés avoir étudié longuement de nombreux livres sur l'esclavage à la Réunion et aux Antilles notamment ...Je ne livrerai pas toute ma bibliographie sur ce thème et me contenterai de citer deux ou trois ouvrages ,au hasard : "le Discours sur le colonialisme "d'Aimé Césaire , les livres de Fuma , "La France et ses esclaves" de Frédéric Régent ," L'Affaire de l'Esclave Furcy", "Clotilde ,de la servitude à la Liberté " d'Expédte Laope Cerveaux ( fille de Maxime Laope et , surtout ,le " Code Noir" imposé par Colbert ...
" Créole métis ",issu d'une famille nombreuse pauvre , j'ai toujours combattu toutes les formes de discriminations et les injustices mais je ne crois pas qu'il faille entretenir une sorte de "dolorisme lancinant" (dans lequel semblent se complaire Certains) pour faire avancer la société réunionnaise : c'est mon point de vue .D'autres peuvent penser le contraire...Je ne chercherai pas à polémiquer inutilement avec eux et surtout je ne les insulte pas !!!

16.Posté par Observatoire de la Couillonnisse Péi (OCP) le 19/01/2016 09:34

Merci pour la bibliographie Vieux Créole ! Puissent les quelques zouaves adeptes de la posture de la victime facile les lire et gloser à bon escient ("c'est où bon escient ?"). Mais lire c'est fatigant, on est tous d'accord, la preuve les zouaves des post 10 et 12 ont "commenté"... sans avoir lu. Ou alors, c'est un souci de compréhension ;-) !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes