MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Pâques, un chemin de libération


Par Reynolds MICHEL - Publié le Vendredi 25 Mars 2016 à 13:40 | Lu 104 fois

Pâques, un chemin de libération
La célébration du 70e anniversaire de la départementalisation nous a aidés à une meilleure prise de conscience du mal qui ronge la société réunionnaise, le mal sous ses diverses formes : le chômage, la dépendance, la violence, la recherche effrénée du profit… D’où le vœu unanime d’un autre modèle de développement pour la société réunionnaise.

Nous assistons dans le monde qui est le nôtre à la montée de la violence sauvage, dont le déferlement en certains lieux nous pousse, objectivement, à parler des forces du mal à l'œuvre. L’homme, fait à l’image et à la ressemblance de Dieu selon la tradition biblique, est capable des pires violences, des pires destructions. Il est capable de créer "l’enfer pour les autres". Pour expliquer ce paradoxe, les chrétiens, en référence aux textes bibliques, parlent de chute, du péché, du mal comme pouvoir de séduction, personnifié par le diable.

Le péché, s’il est toujours un acte de la personne, acte de liberté, se répercute d’une certaine manière sur les autres, sur le monde. Il est social, historique, en tant qu’absence de fraternité, d’amour dans les relations humaines, de justice et d’équité envers les plus pauvres. Comme le souligne le théologien péruvien, Gustavo Gutierrez, le péché fait partie des structures oppressives, de l’exploitation de l’homme par l’homme, de la domination des classes sociales et des peuples. Le péché apparaît alors comme l’aliénation fondamentale, comme la racine d’un état d’injustice et d’exploitation.

Empêtrés dans un certain spiritualisme, certains chrétiens (prêtres et laïcs) ne voient le péché que dans sa dimension exclusivement personnelle, occultant de ce fait ses autres dimensions : sociale, économique, écologique, politique. En accordant une place trop grande au diable et au diabolique, ils minimisent le message de Pâques : la victoire de la vie sur la mort, du bien sur le mal, de la lumière sur les ténèbres. Certes, Pâques est la victoire du Christ sur la mort, sur les forces du mal, mais cette victoire est prémices, début, commencement, de notre propre victoire, comme le souligne saint Paul (1cor, 15/20).

C’est là, dans cette proclamation que la foi chrétienne prend son origine ; non pas comme un événement du passé dont on cherche à préciser le sens, mais comme ce à partir de quoi prennent forme notre présent et notre avenir. Car l’événement s’ouvre sur le « pas encore », sur l’espérance de l’humanisation de "tout l’homme et de tous les hommes", de socialisation de l’humanité, de justice et de paix dans toute la création.

Cette mission nous est confiée. Le passage de la mort à la vie, comme le souligne saint Jean, se joue dans l’amour du frère (1Jean3/14), c’est-à-dire dans le renouvellement de nos relations avec nos frères, dans notre engagement pour un monde de justice et de paix.
Dans un monde de plus en plus livré à la spirale de la violence, cette mission semble relever de l’impossible, d’autant plus que cette violence nous affecte et nous altère. Commencer par se reconnaître dans cette violence du monde et assumer sa complicité est la première tâche. Penser ensuite la violence, car par rapport à la violence la pensé perd souvent sa propre liberté de critique pour se mettre au service d’un idéal moralisant et manichéen (noir/blanc ; bien/mal). Penser la violence sous toutes ses formes pour atteindre ses racines dans l’organisation de nos sociétés. Penser la violence pour penser le changement dans la solidarité et la justice. Oui, c’est possible. Pâques nous invite, non seulement à découvrir l’espérance là même où il y a souffrance, violence…, mais à prendre tous les chemins pour une réelle transformation de nos sociétés, donc pour une société réunionnaise inclusive et conviviale. C’est ainsi que Pâques sera un chemin de libération.

Joyeuses Pâques.

Reynolds MICHEL

 



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes