Courrier des lecteurs

Pamphlet

Vendredi 23 Août 2019 - 09:51

Le style Afro non admis..avec l'uniforme.

Ce qui passe au Conseil des ministres et avec la porte parole du gouvernement, ne passe pas au collège privé de St André : cheveux ébouriffés remplacés par des locks ou tresses à bas prix de chez Wish, que néni ! Touchez pas à ma met tresse ...répond l'autre.

Les pièges de l'uniforme et de l'uniformité... Le fantasme de beaucoup. ..pour bâtir leur autorité.

Le fleuron des établissements privés de la Réunion se distingue.
Carl JOSEPH
Lu 1174 fois




1.Posté par C.J le 23/08/2019 10:14 (depuis mobile)

Qu'on revienne au chignon de la madame la cathéchèse...moins séducteur mais ça fait sérieux. ..on se demande s'il reste du temps pour enseigner. ..

2.Posté par Saucratès le 23/08/2019 11:38

Salut Carl. Quelle productivité en terme d'articles ! Moi, la position du lycée Sainte Geneviève ne me gêne pas. Je peux comprendre que des personnes, des parents, des enfants, des jeunes, veulent affirmer leurs personnalités et leurs origines ethniques mais je comprends aussi qu'une école privée veuille imposer un style vestimentaire (uniforme) et une tenue. Les dreadlocks ou rastas véhiculent une certaine image qui peut ne pas correspondre à celle qu'un lycée bourgeois veut donner. Peut-être que le règlement de l'école devrait être plus précis sur les chevelures acceptées, et prévoir par exemple le chignon pour les filles dès lors que leur longueur dépasse X centimètres. C'est une très bonne idée !

J'imagine très bien que les dreadlocks puissent être acceptées au gouvernement français, tout comme le voile islamique (cela ne saurait tarder) ou la minijupe, mais qu'ils puissent être refusés dans un établissement scolaire privé catholique. De la même manière qu'il n'y a pas encore d'uniformes institués pour les membre du gouvernement alors qu'il peut y en avoir dans l'établissement Sainte Geneviève.

Enfin et dernièrement, des parents qui font un tel battage médiatique sur une simple histoire de chevelure de leur enfant ne se sont-ils pas trompés en cherchant à entrer dans l'enseignement privé catholique ? Car, l'enseignement catholique, c'est avant tout des valeurs éthiques et morales religieuses. Les catholiques ne mettent pas leurs enfants dans ce genre d'école juste afin qu'ils soient entre eux. Les catholiques mettent leurs enfants dans ce genre d'établissement pour qu'on leur inculque une éthique, des valeurs de respect des autres, de la société et des règles de cette société. Je ne vois pas cela dans cette épisode et dans le comportement des parents. Je ne sais pas quel objectif ces derniers poursuivent, mais manifestement, cela n'a pas grand chose à voir avec le respect des autres et des règles de la communauté.

Alors évidemment, je peux comprendre que ma position choque certains, notamment ceux qui mettent en première ligne les valeurs du public, l'ouverture aux autres, à la diversité. Mais l'ouverture aux autres ne veut pas dire licence vestimentaire ou de tenue. Amitiés. Saucratès

3.Posté par A mon avis le 23/08/2019 11:46

Pamphlet ça ?

Prétentieux ! 😊😊😊

4.Posté par C.J. le 23/08/2019 12:08 (depuis mobile)

@3...je vs ai déjà répondu hier je ne change pas d'avis .. retournez-y.

5.Posté par C.J. le 23/08/2019 12:14 (depuis mobile)

@2 slt toi...ce sont les effets d'opposition,contradictoires, sur une même situation qui m'intéressent .Je lis donc tjrs avec plaisir ce que tu écris. Continues comme ca-même.

6.Posté par JORI le 23/08/2019 12:19 (depuis mobile)

2. Saucrates. J'adhère à vos propos.

7.Posté par C.J. le 23/08/2019 12:46 (depuis mobile)

@3 "Petit écrit en prose au ton polémique, violent et agressif ; libelle." Larousse.... C donc le caractère du texte indépendant du contenu, sa valeur et sa longueur. Encore une occasion manquée.

8.Posté par C J le 23/08/2019 13:01 (depuis mobile)

@2 porter ceci en post, ne définit pas mon positionnement personnel ni comme élève ni comme chef d'établissement..c lire les autres qui m'intéresse.

9.Posté par Nivet le 23/08/2019 13:07

A partir du moment où une élève entre dans un établissement d'enseignement privé, les parents en acceptent l'éthique. ..Et ils l'ont choisi pour cela d'abord !
J'ai connu semblable expérience au collège de St Michel, où j'avais des responsabilités au conseil des parents d'élèves, il y a très longtemps.
Un père excité a agressé verbalement le Directeur : " pourquoi avez-vous obligé ma fille à enfiler le tee shirt de l'école à son entrée au collège un matin ?
Réponse du Directeur :" d'abord il y a un règlement intérieur définissant les exigences de la tenue vestimentaire, ensuite , au moment où nos jeunes garçons s'éveillent à la sexualité, cela n'est pas le moment de stimuler leurs pulsions par des tenues provocatrices"........
" Maintenant, je ne vous retiens pas, rejoignez l'école publique, le portail est en face" .
Quant à la jeune collégienne de St André, les parents doivent comprendre que "oui" , l'uniformité place au même niveau l'ensemble des élèves sans discrimination. Le port de sa chevelure est certainement maladroit et a semblé provocateur. Je ne pense pas que cela fut sa volonté. Elle a compris la leçon, je pense. mais ses parents .........,?

Alain Nivet,
ancien chargé de mission pour le Nord, de l'Ecole Catholique.

10.Posté par C J le 23/08/2019 13:10 (depuis mobile)

@2..oui Ste Geneviève c la culture de l''entre soi ! Certains parents se seraient tt simplement trompés de boutique ! Ils en ont ft les frais ...difficile pr eux d''admette de s'être trompés.C en filigrane ds mon texte. .

11.Posté par C J. le 23/08/2019 13:21 (depuis mobile)

@2".je partage les productions de mon fb....yes, j ss comme ça en réactions. G tellement horreur de la docilité d''autres! Des bofffs.. ? A quoi ça sert? Rassures-toi, je ne me changerai pas . Amicalement.

12.Posté par Modeste le 23/08/2019 13:41 (depuis mobile)

Post 2 en clair et à vous lire j''appelle cela de la masturbation intellectuelle.... à force de regarder son nombril..... voilà le résultat 🙄!

13.Posté par popol le 23/08/2019 14:16

bjr, pamphlet ! on a vu mieux. Totalement OK avec Saucrates. J'ai 60 ans au compteur, des filles "sové cogné" j'en ai côtoyées un bon paquet durant toute ma scolarité du CP à l'université...A cette époque (pas si lointaine), elles attachaient déjà une très grande importance à leur aspect physique mais surtout, elles privilégiaient leur réussite. Je n'ai jamais vécu de situation où une fille, quelle que soit son ethnie, fasse un caca nerveux pour des questions de parures à l'école. Elles venaient en cours avec les atours de leur condition et les atouts de leur naissance (physiques et intellectuels) et le monde scolaire tournait rond comme une toupie.
Même pas il serait venu à l'idée d'un parent de venir faire du scandale à l'école pour une remarque concernant l'aspect vestimentaire de la progéniture. C'était plutôt le contraire. Le manquement à la tenue pour nos parents étaient vécus comme une honte qui nous valait de sacrées remontages de bretelles (que nous n'avions pas à nos shorts l'ARESS).
Cet épisode montre bien, s'il en était besoin, combien la mode, le paraître, le bling bling, a pris le dessus sur l'essentiel, c'est à dire que l'école, privée ou publique, est un lieu où on vient pour apprendre, pas pour faire le beau.
Pour ça, on avait la fête foraine, la messe le dimanche matin, les repas de famille...et plus tard les bals du samedi soir (la liste n'est pas exhaustive).
Pour finir, je ne crois pas un seul instant que le but de cette mère, en mettant des tresses de dix kilogrammes sur la tête de sa fille, soit de facilité l'entretien de sa chevelure. Le caractère ostentatoire de la coiffure relève plus d'un désir de plaire, de se faire remarquer, que d'autre chose...
Bonne réussite à cette jeune fille qui j'espère pourra trouver sa place....

14.Posté par Jack depuis PC le 23/08/2019 14:24

La polémique autour des cheveux de Sibeth Ndiaye prouve qu'il y a encore du chemin à parcourir pour que les mentalités changent. Le modèle républicain que l'on nous vend est loin d'être atteint. N'EST- CE PAS C J ?

15.Posté par C J le 23/08/2019 14:27 (depuis mobile)

Mon intérêt pr le sujet ? J'ai été chef d'établi ds 2 degré et je réfléchississais à la position à adopter. ..ds l'entretien d'oral pr le concours ça peut être une étude de situation ..face au jury. Je revis ma carrière en sommes. Voilà p quoi. .

16.Posté par Saucratès le 23/08/2019 15:27

A Carl, A.Nivet, Jori et les autres. Je partage évidemment vos positions. Ce sont les opinions contradictoires des uns et des autres qui font l'échange. On sera souvent en désaccord, parfois d'accord. Ou pas. Tant que cela reste dans la limite de l'échange. J'allais dire dans le respect des opinions des autres. Mais ce n'est pas toujours simple. Je connais des enseignants du public chez lesquels la simple mention du mot privé déclenche des torrents de haine et d'imprécations. Des hussards noirs ou plutôt des assoiffés de pouvoir et des haineux/haineuses.

Pour revenir à l'enseignement catholique, il y a parfois des formes d'injustice dans les méthodes d'enseignement (que l'on doit d'ailleurs trouvé dans le public mais j'imagine moins souvent ... comme il y a moins de soucis d'ordre) ... et j'ai eu l'impression que ces vécus d'injustice permettaient aux enfants de découvrir l'existence de la justice. C'est en découvrant l'injustice que les enfants apprennent ce qu'est la justice.

L'injustice est inhérente d'une certaine manière à l'autorité des adultes. Toutes nos décisions autoritaires ne sont pas forcément motivées ou justes et les enfants, les jeunes peuvent parfois sentir qu'elles sont alors injustes. Vous avez une opinion ? Saucratès.

17.Posté par C.J. le 23/08/2019 15:48 (depuis mobile)

@2 je ne me fais p. porteur de la morale de Ste Geneviève , pas + que de celle des parents pas plus que je joue le rôle de censeur de l''établiss .. avec cynisme certes j''expose les contradictions entre les parties qui s''opposent à l''unité de l''étab

18.Posté par C.J. le 23/08/2019 15:54 (depuis mobile)

@16..tu prêches à un convaincu. Voici mon pedegree :maternelle chez les soeurs des écoles chrétiennes. . CE à l''école des frères..4e au petit séminaire. . 40 ans de carrière à l''EN publique et laïque.pure et dure! ..c pr ça que ça m''amuse. ..

19.Posté par Saucratès le 23/08/2019 15:58

Ne nous trompons pas. Quand je parle de hussards noirs, outre que le mot est plutôt élogieux, je ne vise aucunement tous les enseignants du public. En aucun cas. Mais seulement ceux qui haïssent ou méprisent l'enseignement privé. Que ce soit clair. J'ai fait toute ma scolarité dans le public et j'ai encore souvenir de certains enseignants qui m'ont marqué... pour m'en souvenir encore près de 40 ans plus tard. Je ne souhaiterais pas qu'il y ait incompréhension/méprise.

20.Posté par C J. le 23/08/2019 16:01 (depuis mobile)

@14..une polémique grotesque et déplacée, je vs l''accorde ! Le modèle républicain qui plus est venant d''une( 1)Républicain .

21.Posté par A mon avis le 23/08/2019 16:04

@ 7.Posté par C.J. :
C'est bien ce que je dis !
Quelle prétention de considérer comme un "pamphlet" votre maigre éructation !

22.Posté par C.J. le 23/08/2019 16:09 (depuis mobile)

Saucratès a un pseudo bien mérité. . Avouons-le! Et il me semble qu''''il est dans son bon jour. .

23.Posté par Richard Zoreil de Sin Dni le 23/08/2019 16:21

Quand je lis certains commentaires parfois j'ai honte d'être un catholique...

Les dreadlocks ou rastas véhiculent une certaine image qui peut ne pas correspondre à celle qu'un lycée bourgeois veut donner
.
Pfffffff, SAUCRATES vous me faites doucement rigoler ,

Pour info les tresses que les jeunes filles mette Koméla c'est pour faire style Afro et surtout pas rasta, mais passons pour votre ignorance.....

Est-ce que vous pouvez me dire ou est-ce qu'il est écrit que Jésus est venu sur la terre pour que les riches mettent leurs enfants dans les écoles de riches et les pauvres dans la géhenne

Méditez ce texte et après on en reparlera !
Luc 14, 15-24
En ce temps-là, au cours du repas chez un chef des pharisiens, en entendant parler Jésus, un des convives lui dit : « Heureux celui qui participera au repas dans le royaume de Dieu ! » Jésus lui dit : « Un homme donnait un grand dîner, et il avait invité beaucoup de monde. À l’heure du dîner, il envoya son serviteur dire aux invités : “Venez, tout est prêt.” Mais ils se mirent tous, unanimement, à s’excuser. Le premier lui dit : “J’ai acheté un champ, et je suis obligé d’aller le voir ; je t’en prie, excuse-moi.” Un autre dit : “J’ai acheté cinq paires de bœufs, et je pars les essayer ; je t’en prie, excuse-moi.” Un troisième dit : “Je viens de me marier, et c’est pourquoi je ne peux pas venir.” De retour, le serviteur rapporta ces paroles à son maître. Alors, pris de colère, le maître de maison dit à son serviteur : “Dépêche-toi d’aller sur les places et dans les rues de la ville ; les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux, amène-les ici.” Le serviteur revint lui dire : “Maître, ce que tu as ordonné est exécuté, et il reste encore de la place.” Le maître dit alors au serviteur : “Va sur les routes et dans les sentiers, et fais entrer les gens de force, afin que ma maison soit remplie. Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient été invités ne goûtera de mon dîner.” »

AN, CJ, ,JORI, SAUCRATES etc .... même combat
SIC

24.Posté par C.J. le 23/08/2019 16:46 (depuis mobile)

L''histoire des tresses n''a pas retenu longtemps mon attention mais la difficulté à gérer un établissement, oui. Tt incident incompris, mal géré en interne au point d''agir en rappelant l''autorité du règlement est repris à l''extérieur pr le pire.

25.Posté par C.J le 23/08/2019 16:51 (depuis mobile)

@21.. ok on tourne ! Les talons et le reste qui suit av vous c la meilleure solution .

26.Posté par chikun le 23/08/2019 17:07

19.Posté par Saucratès le 23/08/2019 15:58
Quand je parle de hussards noirs je ne vise aucunement tous les enseignants du public. En aucun cas. Mais seulement ceux qui haïssent ou méprisent l'enseignement privé.
Tous (ou presque) les enseignants du public mettent leurs enfants dans le privé. Et ils se disent de gauche de 4000 à 8000 € /mois . Ils ont les moyens de mettre leurs gosses dans le privé et ne s'en privent pas et donnent des leçons de fraternité, de vive les immigrés, de sauvons la planète avec votre argent . Bref , ils sont complètement à côté de la plaque, ne s'en rendent pas compte et veulent gouverner avec le fric des imbéciles du privé.

27.Posté par C.J. le 23/08/2019 17:10 (depuis mobile)

@21 ds mon pedegree ci-dessus, j''ai cité un certain nombre d''institutions qui n''ont pas résisté et ont renoncé à ma bonne éducation. .. permettez-moI alors d''ajouter à ma maigre éructation un pet, à votre attention. Cela fera complet.

28.Posté par Nivet le 23/08/2019 17:47

23) Zoreil, je vous cite : "AN, CJ, Jori, Saucrates, etc....même combat" ! Vous devez vous sentir bien seul !

A.N.

29.Posté par klod le 24/08/2019 01:16

post 14 a tout dit ...........................

30.Posté par Nivet le 24/08/2019 08:31

Ces enseignants du public qui fustigent, ont la haine, de l'école privée, sont bien hypocrites l Ce sont les premiers, soit à mettre leur enfant dans leur classe, soit à choisir "le meilleur maître" pour pour un meilleur enseignement.

Ces propos, je les ai tenus en salle des profs parce qu'il m'avait été reproché d'avoir assisté à un rassemblement pour l'école libre.

S'il y a bien une chose qui m'exaspère, c'est bien l'hypocrisie !

A.N.

31.Posté par y.féry le 24/08/2019 09:00

Il y a des enseignants du public qui mettent leurs enfants dans le privé.

32.Posté par C.J le 24/08/2019 09:47 (depuis mobile)

A N .. Les exemples pullulent ! ... de grands debatteurs de la laïcité qd leur progéniture fait leur scolarité dans le privé. ..

33.Posté par C.J. le 24/08/2019 10:49 (depuis mobile)

Tt ceci dît, on va pas se créper le chignon pour une affaire de cheveux mis en tresses...il y a des choses plus sérieuses ds un établissement scolaire. ..est-ce qu''il leur reste du temps pour ça ?

34.Posté par Grangaga le 24/08/2019 11:46

An tou lé ka, po lo pri zot' y domann' po l'ins'kripsyion in z'anfan………
San konté lo bann' …..kotizacyion toutt' o lon d'l'ané…….
Mwin n'oré plito fèrm' ma...bouss'.....

A lirr' zot' déba là, zot' y krwa vréman ke lo trèss' ti fy là.......lé vréman lo motif' de son ranvwa???
Issi La Rényion, a nott' èrr' là, y ès'pass' ankorr' in z'afèrr' konm' sa là ????
Mwin nana konm' l'inprécyion, nana in pé y rodd' plito bann'... klak' volé.....
Si la pwin de ranvwa mèm' ou dé démicyion dann' l'èrr'.........

35.Posté par Kayam le 24/08/2019 12:43

"Les dreadlocks ou rastas véhiculent une certaine image qui peut ne pas correspondre à celle qu'un lycée bourgeois veut donner" .... c'est attristant de se focaliser uniquement sur ce qui se trouve sur la tête et non de ce qui peut se dégager de la tête ; quand on sait qu'il n'y a plus de preuves à donner concernant les belles prestations venant de Rastas.

Même si être dans un hémicycle ne fait pas partie de la politique des Rastas, il n'en reste pas moins que :

- le bien diplômé Nandor Tanczos est le premier à siéger au Parlement néo-zélandais
- une citation de Bob Marley a été reprise par Michel Calatano et appréciée de François Hollande https://www.youtube.com/watch?v=trTixuJ6N1E
- beaucoup de personnes tels que journalistes, grands sportifs... portent des dreadlocks et la multitude de stars de toute la planète.

Ces gens-là ↑ sont-ils tous des ignares à référencer une population que VOUS voyez comme différente ? Si tel était le cas, on n'en aurait jamais entendu parler. De ces Rastas.

Savez-vous que Bob Marley est aujourd'hui une des personnes les + influentes au monde ? Et cela ne cesse de s'accroître, 38 ans après sa mort. Et beaucoup de monde se retrouve dans ce qu'il veut faire passer. C'est une intelligence que je suis (suivre) car elle est bien différente des prétendues leçons de morale et d'hypocrisie que soit-disant les "espécialistes" veulent nous faire avaler. Pure love de moi à lui.

Un jour sera où les vraies valeurs rastas seront reconnues mais pas uniquement pointées vers le zamal, la saleté, le blâme :
🎶 Forgive them Jah, they don't know what they're doing, they blame the Rastaman (Aswad---nana 1 terlà y koné li 😉)

Qui nous dit que la bourgeoisie n'assiste jamais à un concert de grands chanteurs et musiciens Rastas ? Il n'y a qu'à voir la diversité de couleurs, de différences de personnes lors de concerts qu'on (ceux qui apprécient cette musique) a la chance de voir sur Youtube. Les bourgeois parmi les Rastas : rassemblement de la haute couture lol

Enfin... chacun considère à sa manière son vis-à-vis quoi ! en le jugeant, en le snobant, en le jaugeant. Tout n'est que superficiel l'aspect vu de l'extérieur.

Sinon vivent : la Paix, L'Amour, l'Unité...et c'est le message de tous les Rastas (physiquement ou pas mais profondément dans le cœur) ------- alé di partout !

36.Posté par Nivet le 24/08/2019 13:30

35) Kayam,Vos propos n'ont rien à voir avec le sujet. Quand vous regardez les problèmes de discipline dans les établissement en ZEP, avec un public indiscipliné, sans aucun respect , sans aucun repère, vous plaignez l'équipe de Direction car la tâche est difficile.

Maintenant, je vais vous surprendre : pourquoi le RSMA suscite-t-il un tel engouement ? Il est rejoint par les ados sortis du système scolaire pour diverses raisons. Ils réclament 'un encadrement, une discipline,un chef, une valorisation aux yeux des dalons par le port de l'uniforme, enfin un métier. J'insiste sur la tenue militaire.........
Objet du sujet, la tenue !

A.N.

37.Posté par " VIEUX CREOLE " le 24/08/2019 14:06

" SAUCRATES " ( du post 2 ) J' AI LU ATTENTIVEMENT TOUS LES COMMENTAIRES de cette page(jusqu'à 11h15 . . jJ' APPROUVE DANS L'ENSEMBLE dans l'ensemble ce que vous dites et j'ajoute ceci : en Métropole, beaucoup d'Etablissements privés confessionnels acceptent des enfants de Confession musulmane ,sansproblème et les Elèves ne récitent aucune prière en classe le matin ( je le sais par une Amie Franco- Mauricienne- Mauricienne qui enseigne dans l'une de ces Ecoles de la Région-Centre ..J.'AI même assisté à l'une d es fêtes de cet Établissement car elle devait présenter un spectacle au cours duquel Elle faisait chanter à ses elèves des Airs connus- à travers l'Histoire de notre Pays ... Et, j'ai été surpris et n'ai pu m'empêcher de sourire d'entendre ses Élèves entonner gaiement le "ah çà, çà ira , çà ira" ! de 1789 ! Et les Elèves ont été applaudis ( je ne sais pas si tous les Parents d’Élevés ont vraiment apprécié les paroles de" ce chant Révolutionnaire (c'est la Région de" la Droite Louis XI "dit-on souvent des Habitants de ce Coin de Métropole!) ! !
Je précise que je suis un Partisan Déterminé de L' ÉCOLE LAÏQUE! ! !

38.Posté par C.J. le 24/08/2019 14:33 (depuis mobile)

@35 . Je vs remercie ! Ce n''est pas une prise de position de ma part. Un remerciement à l''é largissement que vs apportez ds les échanges, en contradiction à ce qui pu être déjà dit.C''est ds ce sens que publie sans autre prêtention personnelle.

39.Posté par Kayam le 24/08/2019 15:43

@36, Nivet

Je faisais le tour de la 1ère phrase que j'ai mise entre guillemets en apportant mes visions. On a parlé de dreadlocks et de Rastas. Maintenant être hors sujet... ?

Je vais développer court sur le sujet des tresses en milieu école privé alors.

Comme dans tous établissements scolaires, il y a un règlement intérieur. Est-ce qu'il est vraiment respecté ?
Hier, sans faire exprès, en déposant ma fille au collège, je lui dis que le téléphone est interdit. Et elle me répond : c'est une légende Maman, il n'y a que les Sages qui y croient. C'est sûr que d'être dans du public amène + à contourner ce règlement.

Dans une école privée, le fait de porter un uniforme, d'avoir des cheveux bien peignés, d'être des "sages" embellit la structure éducative et ramène des yeux envieux sur la réussite des enfants qui y sont placés.

Le règlement intérieur approuvé et signé par les parents doit servir de contrat + sérieusement. L'école privée a besoin d'avoir et de dévoiler de très bons résultats. Mais à quel prix ? Et le prix proposé est-il à la hauteur des espérances des parents ? Est-on sûrs que ce qui se passe dans le milieu public n'arrive jamais dans le milieu privé ? Pas d'écart dans le privé m'étonnerait...certaines langues en disent long des fois.
L'impact des tresses sur le voisinage scolaire est à mon sens exagéré. Privé = m'as-tu-vu !
De toute façon, c'est privé...je ne m'en mêle pas davantage.

À démêler le vrai du faux, c'est à en perdre les dents de peigne.
----
Une petite anecdote : ma fille, des cheveux assez droits, jusque dans le dos. Dès lors qu'elle fait un chignon, 6jours/7, ses cheveux se retrouvent en dreadlocks. Je n'ai jamais compris ce processus... Et si elle était dans une école privée, qu'est-ce que j'aurais fait ? 2 h de démêlage minimum....

40.Posté par y.féry le 24/08/2019 15:43

à post 37 Vieux créole

Vous savez, pendant les années cinquante et soixante, l'école Saint Michel de saint-Denis accueillait aussi des musulmans . Je dis bien école et non collège (à l'époque c'était : classes primaires et cours complémentaires). Les élèves disaient la prière avant le premier cours, ceux de confession musulmane bien sûr ne prononçaient pas les mots; lors des cours d'instruction religieuse, ils restaient dans la classe, ils lisaient, s'occupaient silencieusement et même certains écoutaient les récits lors de la fameuse séance d'histoire sainte!
Pourquoi, les commerçants musulmans mettaient leurs enfants dans cette école....?

41.Posté par C.J . le 24/08/2019 16:04 (depuis mobile)

@37..bien d''accord avec vs.Ce n''est pas le sens à donner à votre observation mais Le lycée Levavasseur a aussi son quota d''élèves" muslim"..fils ou filles de qqes notables .. je ne fais pas de jugement juste pour information.

42.Posté par Nivet le 25/08/2019 09:41

39) Kayam, je respecte votre raisonnement. mais une phrase m'interpelle : "Dans une école privée.............et ramène des yeux envieux sur la réussite des enfants qui y sont placés" ! Posez-vous la question : Pourquoi ?
je rappelle que l'école catholique , que je connais très bien, n'est pas une école réservée à l'élite, mais à toute confession et à toute classe sociale. Si les parents, même de condition modeste, confient leurs enfants à cette école , c'est qu'ils ambitionnent leur réussite dans un environnement encadré avec des règles et une éthique.

Cordialement,
A.N.

43.Posté par Kayam le 25/08/2019 23:56

D'abord une précision de mon point de vue : envieux ne veut pas dire jaloux. ex : à une amie je dirais : je t'envie d'avoir encore ta maman, c'est une chance ! mais je ne suis pas jalouse, car j'en avais une aussi.

Pourquoi ?
embellir la structure éducative = harmonisation. Un peu comme adopter un dress-code dans une entreprise, c'est joli ; et c'est vrai qu'il y a une différence avec les établissements publics où les vêtements sont choisis. Mais voir des élèves habillés de la même façon pour une journée à thème dans le public, est tout autant joli sauf que ce n'est pas répétitif.

ramène des yeux envieux sur la réussite des enfants qui y sont placés = parce qu'on envie ceux qui peuvent de pouvoir donner sans avoir à compter et que quand c'est payé, forcément il y a attente de très bons résultats, en +, et souvent des cours particuliers : donc réussite sans faiblesses.

Ce qui différencie du public, c'est d'avoir envie de voir de très bons résultats de son enfant, et qui réussit malgré un dossier de demande de fonds social...sic...même si ça peut gêner.
-------
Quand on sait et on a vu que la monarchie britannique a accepté une maman aux dreadlocks lors du mariage de sa fille dans le milieu de la haute société bourgeoise avec un prince -Meghan et Harry- on peut être amené à se demander :

Si la reine d'Angleterre a accepté une tête tressée sans s'offusquer des qu'en-dira-t-on et en desserrant ses freins, autrefois rigides --- pourquoi des écoles privées du 974, n'accepteraient-elles pas quelques tresses d'un tête qui ne demande qu'à apprendre et pourquoi ne commenceraient-elles pas aussi (les écoles privées) à être un peu moins pointilleuses ?

44.Posté par Nivet le 26/08/2019 10:52

43) Kayam, je respecte vos idées, j'ai les miennes.Ce qui induit un respect réciproque. Vous êtes adorable, c'est vrai ! Vous défendez bec et ongles vos positions, et, ce, dans le respect !
Vos propos m'interpellent car ils m'apportent une autre vision des choses, et j'en tiens compte. On s'enrichit de l'autre. Telle est ma devise.

Bien cordialement,
A.N.

45.Posté par Nivet le 26/08/2019 10:58

4") Kayam, j'espère ne pas avoir avoir été maladroit dans ma réponse. je pense m'adresser à une dame.

A.N.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 12 Décembre 2019 - 14:43 Quand la RATP et la SNCF sabordent la France !