MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Palindromes, anagrammes, lipogrammes… Vocabulaire marrant


Par Jules Bénard - Publié le Dimanche 25 Août 2013 à 09:08 | Lu 3297 fois

Palindromes, anagrammes, lipogrammes… Vocabulaire marrant
On aurait pu appeler ça "vocabulaire pour les nuls"… à condition de m’inclure dedans. Or personne n’est nul. Donc, appelons ça "les merveilles de notre vocabulaire français".

Je ne peux m’empêcher de vous faire profiter des drôleries que me communique mon frangin, scientifique de haut vol mais encore plus passionné et connaisseur de notre littérature. "Pour le plaisir"…

Tenez, le plus long palindrome, mot qui se lit dans les deux sens : ressasser. Si ! Et le lipogramme donc, mot sans "e" ; le plus long serait "institutionnalisation". Mais si vous trouvez plus long, je suis preneur.

Vous voulez deux petits anagrammes faciles (l’anagramme concerne deux mots composés des mêmes lettres) : "guérison" et "soigneur", deux mots se rapportant à la même thématique. C’est comme "endolori" et "indolore", ce qui peut paraître paradoxal mais c’est comme ça.

On continue d’explorer le bizarre ? "Squelette" serait, selon Michel, le seul mot masculin finissant par "ette". Moi je veux bien. De même, les mots suivants seraient sans rime : "simple", "triomphe", "quatorze", "quinze", "pauvre", "meurtre", "monstre", "belge", "goinfre" ou "larve". J’ai vérifié dans mon "Dictionnaire de rimes"; force est de constater que c’est vrai. Il y en a sûrement d’autres.

Ah !... "Amour", "délice" et "orgue" que Ti-Mallol nous faisait répéter par cœur au vieux lycée Leconte-de-Lisle. Masculins au singulier, ils deviennent féminins au pluriel. Avec une exception notable en chanson : "Ah ! la belle amour, ah ! l’amour que je te donne… Ah ! la belle amour, l’amour que j’ai pour toi". C’était, si je ne m’abuse, du Patrice & Mario des années 50. Voilà qui me rajeunit.

Il y a un seul cas où "aigle" devient féminin au pluriel : "les aigles romaines". Il s’agissait de ces figurines sculptées, louves, sangliers, faisceaux de licteurs en réduction, brandies eu haut de longues piques portées par les hommes-léopards précédant les légions de César. Les autres "aigles", du haut de leur orgueilleux perchoir, demeurent désespérément masculins. Na !

"Oiseaux" serait, toujours selon mon informateur de frangin, le plus long à comporter toutes les voyelles de notre alphabet. Il serait également le seul dont on ne prononce aucune des lettres en tant que telle. Même le "s" zézaye lamentablement. Quant au "x ", il finit à pertes et profits. Marrant, notre vocabulaire, non ?

Pour le plaisir, je vous informe qu’il y a un prénom qui prend un seul "e" au féminin et deux au masculin : "Irène" et "Irénée". Ont bien raison, les puits de science affirmant qu’il y a du féminin en chaque mâle. Qui s’en plaindrait, nom d’une pipe ? Oups…

On musarde un court moment dans l’orthographe d’usage ? Pour ceux qui l’auraient oublié, l’orthographe d’usage est une des branches de l’apprentissage du français au même titre que le vocabulaire, la grammaire, l’analyse grammaticale (fonction des mots dans la phrase), l’analyse logique (fonction des propositions dans la phrase), la conjugaison, la rédaction, la dissertation, la rime et toute cette sorte de choses. L’orthographe d’usage concerne les mots qui, par un usage séculaire, se sont écrits différemment de ce que veut la pratique courante.
C’est ainsi qu’on écrit, sur une plaque, "Rue Jean-Chatel", "Rue Alexis-de-Villeneuve", "Rue Méziaire-Guignard". Evidemment, pour avoir droit au tiret, les deux composants du nom doivent être dans les mêmes caractères. Donc, exit les majuscules, sauf pour la première lettre. Ce n’est pas moi qui l’ai inventé mais… l’usage. C’est comme la jurisprudence au tribunal : ça a force de loi. Cette force de loi se retrouve dans la prononciation : "les poules du couvent couvent". Pour dire au passage que l’orthographe n’a pas pour but de rendre compte d’une prononciation mais d’un concept. Certains se sentent visés ? Allons bon !...

Pour finir, à tout seigneur tout honneur. Le général De Gaulle a été désigné par les téléspectateurs de France, de Navarre et d’Outremer "le plus grand Français de tous les temps". Normal que lui revînt d’avoir inventé le plus long mot de la langue française : "anticonstitutionnellement". Fallait le faire. Elle est pas amusante, notre langue française ? Hein Armand ?
Bon, je vous laisse en souhaitant vous avoir fait partager un instant de plaisir. Et si vous trouvez à me prendre en défaut, n’hésitez pas : je suis "pour le colloque", disait Devos.

Orthographiquement vôtre (vous notez l’accent circonflexe… d’usage ?),

Jules Bénard




1.Posté par cognard le 25/08/2013 11:44

On s'en cogne un peu de ton courrier Jules . On va pas avoir du boulot grâce au contenu de ton Courrier inutile.la retraite ça doit être ennuyeux mais évitez de nous ennuyer aussi.

2.Posté par Ray_bientot_au_Port le 25/08/2013 15:43

Excellentissime !

Même si l'Autre s'en cogne ! ! !

Je n'ai pas mis le chapeau sur le o volontairement.

Au vu de ce qui se passe présentement avec nos jeunes, nous sommes là dans la quatrième dimension.

Et je m'y plais bien,

3.Posté par Post 1 le 25/08/2013 15:52

Y a une faute dans votre pseudo : le g est de trop !
Le courrier est signé, si vous n'aimez pas, ben ne le lisez pas, mon vieux !
Le propos de ce courrier n'était certainement pas de donner du boulot aux lecteurs sans emploi.
Armand
P.S. : Ce qui n'est pas amusant, à La Réunion, c'est que les Créoles d'ici ne connaissent pas orgue au masculin singulier ni orgues au féminin pluriel !!!

4.Posté par Zarin le 25/08/2013 16:14

..... appelons ça "les merveilles de notre vocabulaire français".

Retour à l’émerveillement de Bertrand Vergely
Un essai brillant sur la nécessité de retrouver cette capacité propre aux enfants, qui permet de porter un regard neuf sur le monde et sur sa vie (Albin Michel, 2010).

Petit Manuel d’émerveillement d’Érik Sablé
L’émerveillement est aussi un chemin spirituel. L’auteur mêle ici réflexions personnelles et textes issus de différentes traditions : bouddhisme, soufisme, hassidisme… (Dervy, 2004).

5.Posté par David Asmodee le 25/08/2013 19:46

Excellent courrier qui nous change du langage sms.

La nouvelle génération ne tourne vraiment plus sa peine vers les livres. En tout cas, On apprécie vraiment le tout de votre cru. Je me demande quand même où vous avez péché ces lubies ! J'adore quand on nous envoit dans la culture !

Vivement la suite : apprendre à calculer en cent leçons. Mais pas trop vite quand même car à force de vouloir aller plus vite que le son, vous risquez de vous briser la nuque.

6.Posté par Y le 25/08/2013 23:20

Quelle -mauvaise- blague attend celui ou celle qui fera remarquer qu'à "oiseaux" il manque le Y pour avoir toutes les voyelles ?
Armand

7.Posté par Comarese le 26/08/2013 02:15

"Anagramme" est féminin, me semble t-il? Mais concernant l’orthographe du français ("l'ortografe du fransais" serait préférable), que celui qui n'a jamais fauté nous lance la première pierre. Quant aux lipogrammes (masculin), ils peuvent être en "a", en "i", etc. A étudier: l'Oulipo, Ouvroir de littérature potentielle, fondé par François Le Lionnais et Raymond Queneau en 1960 (cf. l'Atlas de littérature potentielle). Le roman "La Disparition" de Georges Perec est un lipogramme en e.
Merci à David Asmodee de ne pas oublier dans ce tableau, l'Art de décaler les sons. Car l'oublier serait long comme lacune. Et un cas nuisible à l'humour!

8.Posté par polo974 le 26/08/2013 09:53

""" Pour dire au passage que l’orthographe n’a pas pour but de rendre compte d’une prononciation mais d’un concept. Certains se sentent visés ? Allons bon !... """

j'en reste "kw", comme écriraient certains....

excellent ! ! !

9.Posté par David ASMODEE le 26/08/2013 09:55

@post 6
D'ailleurs, il faut mettre deux "L" à "hirondelle". Sinon elle ne peut pas voler.

10.Posté par WQS le 26/08/2013 11:10

Cet excellent courrier mérite cependant quelques objections , votre honneur !

"simple", "triomphe", "quatorze", "quinze", "pauvre", "meurtre", "monstre", "belge", "goinfre" ou "larve" riment tous avec quelque chose....

Simple rime avec la plupart de nos responsables politiques !
Triomphe avec "belles motos" .
Quatorze avec "margoze" , quinze avec "sinze" .
Pauvre meurtre et monstre avec "rubrique faits divers".
Belge rime avec "dur de la comprenette".
Goinfre rime avec macdo !
Et larve avec...bave !

Dieu ôtez donc de ma vue cette gluante larve !
Son corps gélatineux écoule une puante bave !
(-_-)

11.Posté par Pascal Maillot de la Réunion Bleu Marine le 27/08/2013 22:31

Pas mal, j'aime surfer sur ma langue, super!
J'en ai aussi mais plus tard!

12.Posté par ASSEMIEN MESSOU INNOCENT le 29/01/2018 22:04 (depuis mobile)

J'ai beaucoup appris avec vous. Merci
Mais le plus long mot en français serait Hippopotomonstrosesquipedalioph
Qui signifie '' la peur des long mots"

13.Posté par prout le 08/09/2018 21:32

Est-ce-que vous savez que PASCAL OBISPO est un anagramme ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes