Courrier des lecteurs

Paillotes déor ! Et après, à qui le tour ?

Mercredi 7 Février 2018 - 17:40

Les débordements qui se sont produits le 4 février à l’Hermitage lors de la mobilisation contre la privatisation de la plage traduisent-ils un phénomène nouveau? On le sait, certains individus s’en  sont pris ce jour-là à des « zoreys » et à des touristes en leur conseillant de rentrer dans leur pays. Le discours des divers collectifs qui se sont emparés de ce thème laisse peu de place au doute, l’accent y est surtout mis sur une défense du mode de vie créole qui serait menacé par les « exogènes », comprendre « les métros ». Au départ il y avait un simple collectif de riverains animé par un ancien élu de Saint Paul, lui-même riverain, qui protestait surtout contre le bruit occasionné par quelques restaurants installés sur la plage. Très vite cependant, le mouvement prend de l’ampleur et en vient à pointer avec raison l’illégalité des constructions sur le domaine public maritime. On ne peut que se féliciter de voir  d’anciens élus de Saint Paul découvrir le phénomène d’accaparement de l’espace public que la SREPEN dénonce, elle, depuis des années.

Mais ce collectif de riverains transformé depuis peu en une « Union des Réunionnais en colère » aborde le problème sous l’angle exclusif d’un « communautarisme créole », ce qui permet à des organisations  identitaires de se joindre au mouvement en se focalisant uniquement sur la présence trop marquée selon elles, des métropolitains installés sur le littoral ouest comme en témoigne l’urbanisation croissante à Saint Gilles mais aussi à Carros, Roquefeuille, etc.

Ce qui fait qu’on a d’un côté, ceux qui veulent mettre en cause le maire actuel accusé d’avoir accordé des autorisations temporaires à ces restaurants et de l’autres, des gens qui n’hésitent plus à brandir le spectre du colonialisme pour dénoncer la « métropolisation » du littoral. Quoiqu’il en dise, l’initiateur du mouvement est désormais dépassé par son succès,  la préservation du littoral sert de prétexte aux activistes identitaires à mobiliser pour des motifs qui n'ont plus rien à voir avec la protection de l'environnement.

On ne peut s’empêcher de voir le lien qui s’est d'ailleurs  établi entre cette « Union des Réunionnais en colère » et les  militants d’un « comité pour la conscientisation des Réunionnais ». Ce « comité » multiplie depuis quelques semaines des conférences intitulées « Le Grand Remplacement » dans lesquelles, l’animateur, un enseignant d’éco-gestion, affirme  que les créoles sont en train d’être « remplacés » sur le territoire réunionnais  par des métropolitains de plus en plus nombreux ! L’appellation « Grand Remplacement » n’est d’ailleurs pas neutre, elle renvoie directement à une théorie conspirationniste développée par l’extrême droite en France qui vise à accréditer l’idée que les Musulmans seraient en train de « remplacer » les Française « de souche » sur le territoire national. Cette théorie est notamment propagée par l’écrivain  Renaud Camus favorable à l’apparition d’un mouvement français  calqué sur Pegida, ce parti politique xénophobe qui en Allemagne veut chasser les immigrés.

C’est  pourquoi il est étonnant  de voir que ces conférences d’un genre très particulier se déroulent aujourd’hui dans des mairies, à Saint-Benoit, Saint Pierre, Sainte Marie, et bientôt à la mairie de Saint-Denis, classée à gauche. Pourtant les chiffres de l’INSEE contredisent cette propagande grossière puisque  84 % des habitants de la Réunion sont nés sur l'île ce qui fait de notre territoire l’une des régions de France où il y a le moins d’arrivants. Mais voilà, Marine Le Pen a atteint, voire dépassé, les 50% des voix au second tour de l’élection présidentielle dans de nombreuses communes,  "le temps de l'innocence" où toutes les communautés vivaient en relative harmonie semble révolu. Or, si les « zoreys » ne représentent que 10 % de la population, ils sont surtout concentrés sur le littoral ouest. On comprend maintenant pourquoi, alors que les constructions illégales sont si nombreuses sur tout le littoral,  la mobilisation ne se concentre que sur la plage de l’Hermitage et ne vise que les établissements supposés fréquentés par des métros. On veut mettre les  "paillotes déor", soit, mais après, ce sera au tour de qui ?
Julien Lebrun
Lu 1587 fois



1.Posté par Nivet Alain le 07/02/2018 17:50

Si les paillotes sont construites dans la légalité, même si l'autorisation est temporaire.......rien à revendiquer. Au cas contraire, la loi doit s'appliquer.

Bonne analyse générale, Julien Lebrun.

A.N.

2.Posté par Samwinsa le 07/02/2018 18:07 (depuis mobile)

Kisa na le pouvoir d''achat ici? Kisa lé capab achète encore terrains? Kisa i vien dir nou nout'' façon mangé la pa bon? Kel pourcentage chômage chez les métros? Etc etc... Apré zot i étonne à zot sak i arrive? Et le minm zafèr i spasse en Corse.

3.Posté par Samwinsa le 07/02/2018 18:10 (depuis mobile)

Aux Antilles i entend pa trop: zot la gagne mett le frein avant les abus. Si la Rényon la pa bon, essaye les Antilles et la Corse. Travay po kréols en premier. Et respect aussi po kréols.

4.Posté par Samwinsa le 07/02/2018 18:13 (depuis mobile)

Ousa ou la vu un péi i di son zenès "allé ailleurs na point travay po zot ici, na point l'avenir po zot ici", et dans le même temps néna lé pa né ici et i gagne travay. I vive dann kaz alors ke kréols lé dann cités.

5.Posté par Samwinsa le 07/02/2018 18:16 (depuis mobile)

Kan mi di sa, mi oubli pa ke néna politiks lé responsabs aussi. Mwin lé pa racistes mé mi demande simplement un peu plus justice po le peup kréol. Le plus dangereux encore: domoun i vien ici lé premier po crié na trop domoun su not l'île. Incroyab!!

6.Posté par Elle le 07/02/2018 18:45

"84 % des habitants de la Réunion sont nés sur l'île, ce qui fait de notre territoire l’une des régions de France où il y a le moins d’arrivants ".

1. Il serait bon de s'interroger sur l'origine et les objectifs des stats produites par l'insee (pour rester sobre) ;
2. Etre né à la Réunion suffit-il à la qualification de réunionnais ? Par exemple, l'enfant de mon amie polonaise est né ici, son père est espagnol. Est-il réunionnais ?
3. Je lis entre vos lignes, qu'à priori, ce sont moins les "arrivants" qui sont fustigés que les "restants". ( un petit inside joke pour dédramatiser).

Plus sérieusement, je note comme vous une tendance de + en + fréquente à saisir le moindre sujet pour opposer "demoun deor" à "réunionnais".
Je pense que votre dernière question trouvera rapidement une réponse, vu le contexte.
Si votre tribune a pour objectif de signaler un nouvel alibi pour le "racisme ordinaire anti zorey", votre communication n'est pas différente de celle de "l'autre clan".
Demander que soient recherchées et contrées les causes réelles (non supposées) de cette situation serait plus constructif qu'une dénonciation spéculative.
PS : quel % de racistes dans ce mouvement ?
Oh ! C'est pour rire !

7.Posté par Si Nivea le 07/02/2018 18:51 (depuis mobile)

Si Nive A dit que c unz bonne analyse donc c mauvais.

8.Posté par antiacapareur le 07/02/2018 18:54

La loi est la loi.
Le problème est que la loi ne s'applique pas à certains.
L'exaspération ne fera que s'amplifier, c'est une évidence sur une île aussi petite où les "acapareurs" privatisent et font payer l'espace qui est public.

Ce courrier masque la réalité en détournant du vrai problème : l'application des lois doit être la même pour tous ! Point.
Il est plus que temps que l'ensemble des habitants de la Réunion se mobilise pour retrouver l'accès gratuit à son patrimoine littoral.

9.Posté par JORI le 07/02/2018 19:19 (depuis mobile)

La loi n''est pas appliquée sur notre littoral et il n''est pas question de "zoreils" car quand la préfecture n''applique pas la loi suite au rapport de la crc à ste marie, quels sont les "zoreils" concernés ?. La loi est la loi pour tous.

10.Posté par Marie le 07/02/2018 20:22

à post 8 oui comme dans l'esprit de beaucoup de locaux tout doit être dû....! continuez il y a quelque chose qui pend au nez de beaucoup.....après vous pourrez toujours discuter autour d'un feu de bois avec vos ancêtres et demander aux malgaches comment c'est la misère au soleil......!

11.Posté par JORI le 08/02/2018 08:07 (depuis mobile)

10. Marie. La misère est tout de même meilleure au soleil que sous la neige 😄

12.Posté par Richard Zoreil de sin dni le 08/02/2018 11:16

Je suis toujours stupéfait lorsque je lis que les zoreils (que je suis) sont victimes de racisme et personnellement je n'ai jamais été victime de racisme même si parfois où me dit que je suis un zoreil c'est la vérité et elle ne pourra être autrement.
Pour revenir au sujet, lorsque l'on regarde la photo publiée dans Zinfos974 il n'y a pas que des Créoles qui étaient là le jour de la manifestation
Pour moi vous allumez un feu de pailla...te inutile dans le contexte. Il y a un mouvement qui s'organise autour d'un problème sur les constructions de restaurant et autres activités sur les rivages de l'OUEST qui 'est une juste cause. C'est tout à fait légitime que les opposants aux constructions soient réunionnais et qu'ils revendiquent leur propre identité.

Il y a un fait réel c'est la métropolisation de la Réunion depuis ces 20 dernières années (qui n'est pas du fait uniquement des zoreils) et qui a court terme risque de faire perdre à la Réunion ses valeurs. Mois je suis à la réunion depuis 30 ans (et jusqu'à la fin de ma vie) et je vois ces changements qui se sont accélérés...

Le FN fait partie de ces changements, mais quelle en est la raison?

Déjà pour moi le vote FN et un vote de contestation plus qu'un vote de conviction (la preuve le décalage énorme entre les présidentielles et les législatives) et vous ne pouvez pas dire que le vote FN a une cause à effet avec le racisme anti-zoreils, c'est du grand n'importe quoi...

Il y a aussi un truc qui m'amuse c'est votre avis gauchisant qui ferait croire que le racisme anti-zoreils et à droite, vous méconnaissez la Réunion...

BREF comme dirait Coluche quand on n'a rien à dire on n'a qu'à fermer sa ...

13.Posté par Nivet Alain le 08/02/2018 12:49

Post 12. Il faut constater que nous vivons une époque "formidable' et à laquelle je ne souscris pas : le sexisme (l'Homme est devenu la plaie de l'Humanité), l"antisémitisme a changé de bord ( islamiste), et le débat zoreil créole s'invite insidieusement......Il n' y a qu 'à lire ces colonnes..

PS :J'ai, demain, 50 ans de Réunion.

Cordialement,
A.N.

14.Posté par Zarin le 09/02/2018 08:08

Mais un jour sur cette petite île,
L'Homme a débarqué
Avec son esprit mercantile,
Il a commencé à tout saccager...

"La Réunion" - Graeme Allwright
Châteauvallon 1978 !!!

15.Posté par margoz amer le 10/02/2018 10:18

Très bonne lecture de ce qui s'est passé , j' y adhère totalement , je suis extrêmement choqué par les propos de ces associations qui parlent de grand remplacement et aussi d'appropriation culturelle . Ils reprennent les thèses des identitaires d'extrème droite , refusant même l'idée que des zoreys adoptent un mode de vie local . Dire qu'une communauté est responsable des problèmes existentiels de certains Réunionnais c'est du racisme , voire de l'incitation à la haine , la même chose qui a valu une procédure judiciaire a Renaud Camus.

16.Posté par A mon avis le 10/02/2018 16:56

@ 12 Richard Zoreil de sin dni : vous écrivez :
"Pour revenir au sujet, lorsque l'on regarde la photo publiée dans Zinfos974 il n'y a pas que des Créoles qui étaient là le jour de la manifestation"


Ah bon ! ... Et comment distinguez vous sur une photo des "créoles" et des "zoreils" ?
Vous ne trouvez pas que ça fait penser fortement à ce qu'on appelle le contrôle au faciès ?

Et de plus, quelle est pour vous la définition de "créole" ?

17.Posté par pascal le 10/02/2018 20:23 (depuis mobile)

Il n''y a pas de théorie conspirationiste mais un raz le bol général où les ogres accapareurs se foutent de la loi pourtant très claire au dépend de la population reunionnaise.
Il faut maintenant partir...et ça fait mal...d''or.

18.Posté par A mon avis le 10/02/2018 21:33

@ 6 Elle : vous dites:
" Etre né à la Réunion suffit-il à la qualification de réunionnais ? Par exemple, l'enfant de mon amie polonaise est né ici, son père est espagnol. Est-il réunionnais ? "


Réunionnais, n'est pas une nationalité.
Donc, cet enfant est Réunionnais, comme ses parents ou tout habitant de la Réunion qui a sa résidence principale, vit, travaille et paie ses impôts à la Réunion, quelle que soit son origine.

@Elle, si vous allez vous installer en Corse, vous serez Corse ! (Humm!... mauvais exemple😊😊)
Si vous allez vous installer en Creuse, vous serez Creusoise.

19.Posté par grand n''''importe quoi le 11/02/2018 08:03

Le grand n'importe quoi c'est ce que raconte le post 12, on trouve toujours des zoreys de ce type, le brave zorey caricatural, méprisé et content de l'être, on suppose qu'il sa balade en savate deux doigts et baragouine maladroitement quelques phrases en créole pour faire couleur locale. Il vit à La Réunion depuis trente ans et il ne voit pas la montée de l'idéologie identitaire. Il vit à La Réunion depuis trente ans et il ne voit pas le problème d'un FN à près de 50 % des voix dans dans la moitié des communes réunionnaises, il n'est pire sourd.....

20.Posté par Elle le 11/02/2018 10:44

Merci A mon avis. Je me sens plus instruite ce matin (chut ! Mais, je ne savais pas que Réunionnais n'est pas une nationalité).
Enfin qqn pour me définir le Réunionnais !
Quelle belle leçon ... d'hypocrisie !
Le parisien qui va s'installer à Montluçon est un Parisien 20 ans
après ; idem pour le "provincial" à Paris !
Mais, c'est juste une vue de l'esprit hexagonale ! A mon avis !

21.Posté par A mon avis le 11/02/2018 14:04

@ 20 Elle : heureux de vous avoir appris que Réunionnais n'est pas un nationalité ! 😊
Mais au vu le votre commentaire je ne suis pas certain au fond de vous avoir convaincue !

Car selon votre raisonnement, tout descendant d'esclave est un Africain, tout descendant d'immigré indien est Indien etc ...
Et au final, aucun habitant de la Réunion n'est Réunionnais !

22.Posté par Elle le 11/02/2018 16:47

21.
A votre avis, quelle est l'appartenance d'un individu résidant à l'ouest (très à l'ouest) de la Réflexion Socio-psychologique, à mi-chemin de la Conscience, dans un endroit nommé Belle Certitude ?
Vit-il dans un État proche de la Bien Pensance ou de la Mauvaise Foi ?
Bienvenue dans Ma Pensée !

23.Posté par A mon avis le 11/02/2018 23:01

@ 22 Elle : merci de votre accueil !
Mais je ne saurais m’aventurer dans une pensée aussi confuse 😊😃😅😅 !

24.Posté par Richard Zoreil de sin dni le 12/02/2018 09:04

Post 19
Si mais j 'ai bien écrit que la montée du FN fait parti des changements à la Réunion (dans le mauvais sens du terme) vous ne savez pas lire......
Oui je suis un zoreil qui parle créole couramment et on entend bien que je suis zoreil mais mes amis ne font plus attention depuis bien longtemps, par conte je suis désolé pour vous je porte des savates que très occasionnellement ! Je ne suis pas méprisé je comprends pas votre bafouille, je suis Zoreil comme il y a des Yabs, des malbars, des chinois etc.. mais je suis intégré dans la vie réunionnaise et je vis dans un quartier difficile de Saint denis et lorsque l'on est intégrés on n'a pas de problème.....
Et pour votre gouverne je combat les idées du FN depuis que j'ai 15 ans et je n'ai pas l'intention de laisser la France et la Réunion prendre le pouvoir.
Mais si vous êtes aussi malin expliquer moi comment le FN fait des scores de plus plus important à la Réunion et à Mayotte ? je serai curieux de lire votre analyse.
Vive la Réunion sans le FN !

Post 16: Oui je reconnais que j'ai fait du délit de faciès et je m'en excuse.

25.Posté par vous le faites exprès ??? le 12/02/2018 11:44

Faire glisser le débat des restaurants de bord de mer vers un débat Zoreil / Créole, avec en filigrane, la perte des repères identitaires et des coutumes réunionnaises à cause des vilains zoreils colonisateurs et accapareurs des plages publiques, quelle bonne blague !!!
Pour rappel, les familles riches de la Réunion qui détiennent à peu près tout se nomment Apavou, De Chateauvieux, Goulamaly, Ravate, etc. Ce sont eux qui régissent la vie économique de toute l'île, y compris des bords de mer, qui passent outre les lois et les désidératas de chacun. Pointer du doigt les deux ou trois restaurateurs zoreils, comme responsables de la perte des valeurs réunionnaises, quelle fumisterie ! Est-ce que le collectif qui s'offusque de la "métropolisation" du littoral a évoqué par exemple la construction des WC de la plage de trou d'eau qui permet aux clients de l'hôtel Akoya d'aller uriner entre deux baignades (merci qui? zoreils ou la famille Narayanin ???).
La perte des valeurs culturelles réunionnaises, je la vois personnellement dans la construction de centres commerciaux monstrueux, dans le fait que les gens vont désormais passer leurs week-ends dans les grands magasins, comme c'est le cas partout ailleurs en France et ailleurs. L'européanisation de La Réunion, elle est orchestrée par ces grandes familles réunionnaises richissimes, qui décident de nos vies, autorisent ou interdisent, moutons que nous sommes, désormais totalement tributaires et dépendants de ces grands groupes ! Les Mc DO, Decathlons géants, Hypermarchés divers ont transformé les caris traditionnels en hamburgers frites dégueulasses, nos balades dans la nature en activités concentrationnaires (vous avez vu l'aire d'activités qui jouxte le Décathlon de St Pierre où les gosses s'agglutinent tous les week-ends???), nos achats à la Boutik avec la poignée de main traditionnelle, en poussage de caddie compulsif et irraisonné avec bientôt passage aux caisses automatiques où on répondra à une voix électronique.
Chercher un coupable au fait que l'humain est un mouton par définition, qu'il est voué à devenir ce qu'on lui propose d'être, cela a déjà été fait, ici, les mahorais ont été pointés du doigts, les zoreils, ailleurs, les arabes, les portugais. Le monde est régi par une lutte des classes, pas par une lutte raciale, tant que nous ne l'aurons pas compris, nous aurons toujours droit à des débats identitaires puants !!!

26.Posté par A mon avis le 12/02/2018 14:06

@ 25.Posté par vous le faites exprès ??? : vous parlez de :
"La perte des valeurs culturelles réunionnaises"

C'est quoi les "valeurs culturelles réunionnaises" ?

27.Posté par Nono le 12/02/2018 14:39

@25 Commentaire d'une rare intelligence, chapeau bas...

28.Posté par grand n''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''importe quoi le 12/02/2018 17:31

Post 25 OK avec vous. Post 12, si le FN monte c'est bien parce que nombre de créoles ont le sentiment d'être dépossédés de leur île. Mais est-ce une raison pour cautionner la théorie du grand remplacement ? Je vous trouve bien discret sur ce sujet...

29.Posté par Richard Zoreil de sin dni le 13/02/2018 09:16

Je voudrais rebondir quand vous écrivez : et baragouinez maladroitement quelques phrases en créole pour faire couleur locale.
Eh bien J'aimerais que vous m'expliquiez comment un Zoreil peut apprendre à parler créole (ou alors qu'il n'a pas le droit car c'est une langue interdite). Il y a deux moyens 1- en fréquentant des Réunionnais qui ne parlent que créole 2- en allant faire des cours de créole (pour moi cette solution est exclue).

Oui j'ai baragouiné comme toutes les personnes qui apprennent une langue qui n'est pas la sienne. Oui quand je suis arrivé à la Réunion et que l'on m'a fait écouter en boucle au zamal et bien je ne comprenais rien. Oui j'aime la Réunion et les couleurs locales, le bleu de la Mer (cotés de l'Est), le Vert des montagnes (de présence Mafate et l'ilet aux orangers) le rouge dans les scories du volcan et le jaune dans le carry poisson (de préférence la Barbe ou le sap sap). Moi Monsieur je suis un zoreil pays (c'est comme cela que je me définis) je ne baragouine plus depuis bien longtemps et je chante en créole sans aucune difficulté (de préférence les chants créole liturgique).

Concernant la théorie du grand remplacement mois je n'ai aucune compétence en la matière j'en ai jamais entendu parler je suis désolé pour vous.

Vive la Réunion sans le FN !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Novembre 2018 - 11:44 Collusion ARS, departement et ... SANOFI