Education

POP: Des bons de 600 euros pour 17.000 lycéens et apprentis

Mercredi 18 Septembre 2013 - 11:04

Didier Robert et Thierry Terret ont lancé le POP 2013 hier au lycée Payen de St-Paul (photo : Région Réunion)
Didier Robert et Thierry Terret ont lancé le POP 2013 hier au lycée Payen de St-Paul (photo : Région Réunion)
La Région fait sa rentrée "POP" (Plan ordinateurs portables). Hier au lycée Louis Payen de Saint-Paul, le président de Région, Didier Robert, a formalisé son partenariat avec l'Académie dans le cadre d'un conventionnement et a aussi listé les nouveautés de la rentrée.

Matériel plus léger et doté d'une meilleure autonomie, la Région accompagne les améliorations techniques dont peuvent bénéficier les élèves. Les élèves de seconde ont ainsi reçu leur bon de 600 euros à faire valoir chez un revendeur informatique.

Depuis la rentrée, l'ensemble des lycées publics disposent d'une connexion haut-débit de 2 Méga garantie (SDSL). Afin de faciliter l’utilisation des outils numériques au sein des lycées, des zones wifi sécurisées ont également été installées dans l’ensemble des lycées, le plus souvent dans une salle équipée comme le CDI.

L'avancée technique ne s'arrête pas là. Pour améliorer davantage les connexions et y apporter ce débit, des travaux pour amener la fibre optique dans les lycées ont démarré. Le premier lycée câblé pourra être opérationnel dès la fin du mois de septembre.

Afin de faire des lycées des établissements du numérique, Didier Robert et le Recteur Thierry Terret, ont évoqué la mise en place d’une "gouvernance du numérique partagée", ce qui se concrétisera par la participation de la Région au Comité Territorial et Académique du Numérique, instance partenariale en charge de la définition de la stratégie du numérique.

17.000 lycéens et apprentis concernés cette année

Enfin, la signature prochaine d’une convention cadre du numérique devra "fixer les objectifs communs et les moyens mis en œuvre".

"Le POP a, depuis 2010, bénéficié à 50.000 jeunes", se félicite la Région. Le développement de l'outil informatique dans les établissements a permis de réduire "les fractures numériques et sociales, mais aussi permis de développer la culture du numérique pour tous". La mise en oeuvre du POP a bénéficié à l'économie locale avec 27 millions d'euros injectés, le tout en partenariat avec 66 entreprises.

Pour cette rentrée 2013/2014, le POP bénéficie à 17.000 lycéens et apprentis réunionnais.

-------
2013-2014, une expérimentation "tablettes"

La Région lancera en 2013-2014 en partenariat avec le Rectorat, une expérimentation sur l’utilisation pédagogique des tablettes tactiles. Cette opération sera menée dans 13 lycées pilotes à partir de projets pédagogiques interdisciplinaires, validés par l’Académie.
.
Lu 1404 fois



1.Posté par olivier le 18/09/2013 13:34

J'ai vote Didier Robert des le 1er tour mais je pense que cette initiât est malheureuse ! Comment voulez vous que les jeunes aient une juste vue de la valeur de l'argent si on leur donne tout sur un plateau sans demander AUCUN effort ???

2.Posté par William le 18/09/2013 18:38

Avant de continuer à distribuer les bons POP à tout va... a-t-on réalisé un bilan des campagnes précédentes ?
Je ne parle pas du nombre de bon POP distribués mais de l'apport réel aux lycéens et de l'adéquation de ces outils avec les besoins...

3.Posté par moin mi pense que.... le 18/09/2013 22:01

Je vais apporter de l'eau au moulin du post 1.
Effectivement, si le principe de donner des portables aux lycéens part d'une bonne démarche ( reduction de la fracture numerique et sociale ), dans les faits cela devient une vraie gabegie car les portables sont au final peu utilisés, pire pas du tout dans le cadre scolaire.
Je connais un jeune qui en a profité et il a préparé son travail sur son ordi, sauf qu'au moment de le projetter en classe, il y avait un souci de "compatibilité "entre les divers systèmes ou matériels. Du coup, si ce n'est que surfer sur internet, je trouve l'apport de cetet opération POP très dommageable par rapport au coût financier.
Je trouve qu'il vat mieux laisser le libre choix aux usagers d'acheter ce qu'ils veulent ( y compris prendre l'option actuelle ), quitte à payer le supplément pour ceux qui le veulent.
Mais au moins, l'outil sera vraiment optimisé...
A côté de cela , quand je vois que des etudiants qui préparent une prépa pour devenir de futurs ingenieurs dans un lycée de st denis, n'ont même pas une connection wifi, je m'interroge...

4.Posté par In The Pocket. le 18/09/2013 22:03

Le POP, il est beau le POP... Quelques petits éléments, qui viennent du terrain, concernant le POP:
1) Beaucoup d'élèves virent Linux pour y mettre Windows à la place, passons... Il font là preuve d'un grand manque de curiosité intellectuelle, ça n'est qu'être dans l'air du temps, rien de bien grave. Certains disent même que c'est parfois le vendeur de la machine qui propose de se charger de changer le système Linux pour Windows, curieux non?
2) D'autres élèves, ayant déjà une machine à la maison, et donc pas un réel besoin de cet ordi POP, le revendent ou l'échange. No Comment.
3) Les plus honnêtes, ont donc leur ordi POP. Quand celui-ci est victime d'une panne matérielle, ils ne prennent pas la peine de faire jouer l'extension de garantie de 3 ans pourtant payée avec le bon (c'est à dire nos impôts!) et donc, ils n'ont plus d'ordi pop. (cassé, snif)
Pourquoi ne pas avoir soumis l'attribution du POP à des conditions de revenus?
Franchement, c'est de la dilapidation d'argent publique ce POP. Sous des prétextes pédagogiques, la région a camouflé un TI KADO au peuple réunionnais et aux marchands d'ordi locaux et c'est pas une réussite... C'est une réussite pour préparer une éventuelle ré-élection de notre cher président adoré.
Tout cet argent publique aurait pu être utilisé pour créer des EMPLOIS locaux. Du boulot dans l'informatique au sein des établissements scolaires, il y en a pléthore!!! Cet argent peut aussi servir à FORMER des réunionnais en interne, pour qu'ils soient compétents pour gérer les parcs informatiques des Lycées.
Enfin bon, je dis ça, je sais que je vais me faire taper sur les doigts, car le POP, c'est FORMIDABLE.
Au fait, autre petite précision, la SDSL dont l'article salue l'arrivée dans les établissements, c'est pas forcément dédié aux réseaux pédagogiques, c'est plutôt pour les réseaux administratifs, donc en termes d'impact pédagogique c'est zéro calbasse la fumée grand bois. Cela dit c'est très utile l'administratif, pour faire des statistiques, gérer les flux, les indicateurs de réussite, la tambouille ministèrielle... heureusement qu'ils ne font pas que ça.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter