Economie

PLFSS 2019: La CPME et le MEDEF en appellent au Président de la République

Samedi 10 Novembre 2018 - 21:01

PLFSS 2019: La CPME et le MEDEF en appellent au Président de la République
Après avoir émis des réserves sur l’impact de la mission Outre-mer du projet de loi de finances, les organisations patronales montent de nouveau au créneau pour alerter sur les effets des nouvelles mesures prévues pour les Outre-mer dans le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2019.
La CPME critique fortement les propositions du gouvernement et lance un appel au MEDEF afin d'unir leurs forces pour tenter de convaincre le président de la République.
Retrouvez ci dessous le communiqué publié sur le site Outremer360°.


La CPME Réunion a participé, ce mardi, à une réunion avec le Ministère des Outre-mer sur les seuils d’exonérations de charges sociales dans le cadre de la prochaine Loi de Finances. Il apparaît que le compte n’y est pas.

Elle a remonté au Gouvernement par l’intermédiaire de plusieurs courriers et rencontres, les simulations d’impact de plus de 100 entreprises par secteur différencié (BTP, environnement, numérique, commerce) sur leurs charges sociales dans le cas où les seuils proposés seraient maintenus.

La réunion technique au Ministère a permis de confronter les chiffres respectifs et poser les désaccords : là où les entrepreneurs livrent une analyse micro-économique, entreprise par entreprise, le législateur raisonne lui par grande masse macro-économique en évoquant "des gagnants et des perdants". Ce même législateur qui avait fait la promesse que la réforme des aides économiques boosterait l’activité et simplifierait les dispositifs d’aides afin de libérer les forces entrepreneuriales.

Les CPME ultramarines ont demandé au Président national de la CPME, François Asselin, de se positionner en défaveur du projet actuel au niveau de l’Elysée et de proposer une démarche conjointe avec son homologue du MEDEF, Geoffroy Roux de Bézieux, afin d’afficher une unité patronale. Deux autres réunions techniques ont lieu cette semaine et la semaine prochaine au Ministère des Outre-mer afin de prolonger les échanges
Pierrot Dupuy
Lu 1813 fois



1.Posté par La gitane le 10/11/2018 21:46 (depuis mobile)

on a voulu une France sociale... on assume

2.Posté par La vérité vraie... le 10/11/2018 21:55

Non qu'ils paient comme tout le monde. Sinon venez avec les gueux le 17.11.2018. Mais j'oubliais que pour ces messieurs on ne mélange pas les torchons avec les serviettes...
L'argent du CICE c'est déjà trop.

3.Posté par Ikki le 11/11/2018 00:54 (depuis mobile)

@1 Elle a quoi de sociale la France ? Et on assume quoi ? Le fait d''être dans une dictature ? On va tous se retrouver à la rue et sans planète.

4.Posté par GIRONDIN le 11/11/2018 07:52

Cgpme cpme

Y a pas pire comme syndicaliste !

5.Posté par DOGOUNET le 11/11/2018 10:20

Zot kanar lé noir à force de vivre aux frais du contribuable. La vérité si je mens à nombre de ces profiteurs.

6.Posté par A post 1 le 11/11/2018 10:49 (depuis mobile)

Macron ne mène pas une politique sociale surtout quand les petits et la classe moyenne trinquent.

Il pilote à vue et change souvent. Le dernier exemple en date, confier le code de la route à l école et non plus aux autos écoles : démago En plus.

7.Posté par Babafigue le 11/11/2018 11:53

Pour changer les choses, ils... en appellent au Président de la République !

J'en connais qui, tous les jours, en appellent à Dieu, Allah, Bouddha, Shiva, Jah...

Et si la réponse était "Aide-toi et le Ciel t'aidera" depuis au moins 1827 ?

8.Posté par Marcus gavé le 11/11/2018 13:18 (depuis mobile)

Ma fait un reve kreol retourne madagascar .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 18:18 ▶️ La Chambre de métiers "confiante" pour 2019