Blog de Pierrot

[PIERROT DUPUY] L'ile Maurice est-elle encore une démocratie ?

Mercredi 31 Juillet 2019 - 14:39

Le 9 novembre dernier, nous avions publié un article au titre volontairement provocateur : "L'île Maurice est-elle en train de devenir une dictature ? ". Certains des lecteurs de Zinfos ont très certainement pensé en leur for intérieur : "Pierrot Dupuy va trop loin, l'île Maurice n'a rien d'une dictature, quand on va passer une semaine là-bas dans des hôtels de luxe, on n'a vraiment pas l'impression d'être dans une dictature".

Les faits sont malheureusement en train de nous donner raison. Shameem Korimbocus, un ressortissant mauricien qui vivait depuis 10 ans à Dubaï, a été arrêté le 29 juillet dernier et jeté dans les geôles de cet état connu pour ses violations régulières des Droits de l'Homme et l'inhumanité de ses prisons. Son crime ? Avoir créé une page Facebook "La vérité ki pou dérange Zot ", suivie par plus de 250.000 personnes dans laquelle il n'hésite pas à dénoncer sous forme de courtes vidéos humoristiques la situation politique à Maurice. 

Depuis plusieurs jours, Shameem Korimbocus est maintenu en détention sans aucun contact extérieur et sans avoir pu recourir aux services d'un avocat.

Selon ses proches, il a été placé en détention et sera expulsé par les autorités dubaïotes dans les jours qui viennent. 
 
Pour rappel, Shameem Korimbocus avait déjà été inquiété par les autorités dubaïotes en novembre 2018 suite à une vidéo caricaturale qu’il avait postée. On lui aurait intimé l'ordre de cesser ses provocations envers les autorités mauriciennes sous peine d’être expulsé du territoire dubaïote. Cette précédente convocation avait eu lieu quelque temps après les amendements apportés au Judicial and Legal Provisions Act. 

De quoi s'agit-il ?

Pour qu'on comprenne bien, je vais reprendre les explications que je donnais déjà le 9 novembre dernier.

À l'île Maurice, tout le monde sait que la presse n'est pas vraiment libre. Que la censure existe et qu'à plusieurs reprises des journalistes se sont retrouvés en prison. C'est d'ailleurs pour cette raison que nous avons décidé de domicilier légalement notre site d'information mauricien, Zinfos-Moris à la Réunion, de façon à pouvoir échapper aux poursuites du gouvernement mauricien.

Mais depuis quelques semaines, le gouvernement du Premier ministre Pravind Jugnauth a décidé de passer à la vitesse supérieure en matière de répression.
 
Une loi punissant de 10 ans de prison les auteurs de messages électroniques vexants, menaçants, pouvant déranger ou agacer un autre individu

Au mois de novembre, il y a donc moins d'un an, le président de la République mauricien par intérim, Barlen Vyapoory, a promulgué la Judicial and Legal Provisions Act, "malgré les critiques et craintes exprimées par les Mauriciens", selon le journal L'Express.

Cette loi a vocation à restreindre non seulement la liberté d’expression des internautes, mais aussi celle de la presse. Les médias en ligne encourent, tenez-vous bien, jusqu’à dix ans d’emprisonnement.

Interrogé par L'Express, le chef de l’État par intérim a affirmé que la majorité des internautes n’a rien à craindre. "S’ils n’ont rien fait de mal, ils ne seront pas inquiétés. Mais forcément, ceux qui font tort à autrui seront sanctionnés. C’est une loi pour protéger les bons", a déclaré Barlen Vyapoory.

Cette nouvelle loi punira de dix ans de prison toute personne qui "envoie un message électronique qui peut être vexant, menaçant, peut déranger ou agacer un autre individu". Or, comme le font remarquer certains juristes, les dispositions de la loi sont très vagues et permettront tous les abus.

Pour un ancien attorney général, Yatin Varma, cité par L'Express, il ne s’agit ni plus ni moins que d’un outil politique entre les mains du gouvernement visant à faire peur.

Et il n'aura pas fallu longtemps pour voir les premiers effets de cette loi avec l'arrestation à Dubaï de Shameem Korimbocus et sa probable expulsion dans les jours qui viennent vers l'île Maurice où il risquera, rappelons-le, une peine de 10 ans de prison !

À noter au passage que ce faisant, on va le séparer de sa femme et de ses enfants qui eux, sont restés à Dubaï !

Pour conclure, je voudrais citer deux citations sur la liberté de la presse :
“Je m'inquiète pour le jour où, dans 10 ou 15 ans, ma fille me demandera : "Papa, tu faisais quoi quand ils ont censuré la liberté de la presse sur Internet ?"
Mike Godwin

Et...
“Notre liberté dépend de la liberté de la presse, et elle ne saurait être limitée sans être perdue”

Thomas Jefferson



 
Lu 17177 fois
Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

51.Posté par Tristan Lefebvre le 04/08/2019 22:53 (depuis mobile)

Amonavis, cette info concernant Maurice est intéressante et je l''ai dit (bien de dénoncer...) J''attend un article titrant la France est en train de devenir une dictature, 2000 gj en prison, 25 eborgnés, des mutilés, des morts.

52.Posté par Ilois le 06/08/2019 14:39

Des que Shameem Korimbocus est arriver a l'ile Maurice, il a est passer a la radio Mauricienne qui a tenter d'eclaircir l'affaire pour demeler le vrai du faux, Il a assurer ne pas adherer a aucuns parti politique dont notamment le Parti Travailliste Mauricien de Navin Ramgoolam. Hors le lendemain meme le cher monsieur prend la parole et est lui meme inviter d'honneur a un congres du parti.. A l'Ile Maurice la politique est tres fourbe et ce qu'on lis ou ce qu'on voit n'est pas toujours la verite. Shameem avait le soutient d'une grande partie de la population Mauricienne dans cette affaire et beaucoup lui croyait victime, hors lorsqu'il s'affiche publiquement en faveur d'un parti alors qu'il se decrit comme Humoriste et critiqueur de politiciens, il perd tout credit

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie