MENU ZINFOS

Oui à la prescription de la nivaquine (chloroquine), Signons la pétition "Ne perdons plus de temps"

Lundi 6 Avril 2020

A ce jour, 344 cas de de Covid-19 sont recensés à La Réunion. 

Deux conclusions peuvent être retirées du document publié par Santé Publique France :

- Malgré un confinement effectif depuis 21 jours, la courbe épidémique du nombre de cas confirmés ne cesse de grimper ; ce qui signifie que les chiffres rendus publics, basés précisément sur ces "cas confirmés", sont probablement en dessous de la réalité;

- Les mesures préventives doivent être renforcées au regard du caractère hautement contagieux du virus Covid-19 et des faibles moyens dont disposent nos soignants et nos infrastructures médicales. Un constat s’impose : la population réunionnaise est extrêmement vulnérable. Si nous attendons que la pandémie prenne de l’ampleur pour mieux la contrer, il sera trop tard. 

Ne perdons pas de temps, #NePerdonsPlusDeTemps

Nous devons tous soutenir l’initiative des  Professeurs Philippe Douste-Blazy, Professeur de santé publique et d’épidémiologie, ancien Ministre de la Santé ; Christian Perronne, Chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Raymond Poincaré de Garches ; François Bricaire, ancien Chef du service de maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Membre de l’Académie de Médecine ; des docteurs Patrick Pelloux, Président de l’Association des médecins urgentistes de France ; Michèle Barzach, ancienne Ministre de la Santé, pour que :

- l'hydroxychloroquine ou, à défaut, de la chloroquine soient mis à la disposition de nos pharmacies en quantité suffisante ;

- un stock significatif d'hydroxychloroquine/chloroquine soit constitué dans les plus brefs délais à la Réunion ;

- chaque médecin hospitalier puisse en prescrire à tous les malades atteints de forme symptomatiques de l'affection à Covid-19 au stade le plus précoce, avant toute mise sous assistance respiratoire. D'ailleurs, tous les Réunionnais connaissent la nivaquine, un médicament contre le paludisme.

Ainsi, que ce soit à l’époque à La Réunion, ou encore maintenant lorsqu’ils se rendent dans des pays voisins concernés, les Réunionnais prennent de la nivaquine pour se prémunir contre le paludisme. 

Il faut savoir que la nivaquine, c’est le nom du médicament à base de chloroquine. La pétition qui a été lancée vise à permettre l’utilisation de la chloroquine, sur prescription médicale, dans la lutte contre le coronavirus. 
Nous invitons tous les Réunionnais à signer la pétition.

André THIEN AH KOON
Maire du Tampon



Zinfos974 - Mairie Tampon

 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes