Courrier des lecteurs

Osons une lettre ouverte à La Cour des comptes et, indirectement, à Monsieur le Président de la République…

Lundi 16 Octobre 2017 - 11:00

Osons une lettre ouverte à La Cour des comptes et, indirectement, à Monsieur le Président de la République…
Dans un rapport en date du 11 Octobre dernier, la Cour des comptes vient de rendre publique une sévère critique de la gestion financière des collectivités territoriales réunionnaises. Cette critique vise à expliquer la situation "dégradée" des finances communales par une masse salariale "excessive" et notamment le recrutement "massif" via les "contrats aidés".

Stéphane Fouassin, le Président de l’Association des Maires de La Réunion, a immédiatement répliqué en soulignant que, dans notre île, recruter n’est pas un caprice d’élus : "Nous jouons un rôle d’amortisseur social. Le chômage sur l’île est structurel et avec les contrats aidés, cela nous permet de recruter des personnes qui ne seraient pas employables autrement".

Suivra forcément, dans les débats à venir, un échange d’arguments sur le clientélisme dans les embauches ou la surrémunération des fonctionnaires. Il ne faudra pas alors sous-estimer le poids énorme du chômage et le coût de la vie dans notre petit département. Mais là n’est pas mon propos.

J’ose simplement dire à la Cour des comptes et, indirectement, à Monsieur le Président de la République, qu’avant de viser les petites gens qui arrivent à trouver un petit boulot dans leur commune, il serait peut-être plus utile et plus juste qu’ils se penchent sur une grave question : est-il nécessaire que nous ayons à la Réunion 7 députés et 4 sénateurs ? A quoi cela sert-il de compter autant de conseillers municipaux et des adjoints dans nos communes ? A quel travail réel correspondent autant de vice-présidents et de membres dans nos Communautés d’Agglomérations et dans les SPL et autres SEM dont la République a cautionné qu’ils soient désignés ?

Oui, osons la question qui fâche : avons-nous besoin d’autant de personnes dans toutes ces structures ? Est-il acceptable que tout ce monde soit indemnisé alors qu’il est admis par tous que les indemnités ne correspondent pas à un travail réel ?

Pourquoi dans une structure comme l’Etablissement Public Foncier de La Réunion (EPFR), aucun élu qui y siège n’est indemnisé ? Et pourtant, l’EPFR, ça fait du bon boulot, avec un personnel dévoué et compétent. L’EPFR a eu comme président des personnes d’opinion politique différente. Dans le passé, jamais Serge Camatchy, Stéphane Fouassin, Robert Nativel, moi-même ou actuellement Olivier Rivière, qui avons eu à assumer cette responsabilité, nous avons posé le problème de rémunérer les élus, fusent-ils le Président. Pourquoi ce qui est admis pour l’une ne serait pas généralisé aux autres structures de ce type ?

Je tiens à insister sur le fait que les responsables du dévoiement d’argent public ne sont pas les élus. C’est la Loi qui permet (et donc impose) qu’il y ait un certain nombre d’élus. C’est notre Loi qui permet que ces élus soient payés, ce qui les oblige à être présents. N’est-ce pas là une situation ridicule et honteuse ?

Reprocher aux maires de trop embaucher et, dans le même temps, leur faire obligation d’avoir une masse financière importante pour l’indemnisation d’élus en surnombre, oui, j’ose poser la question à la Cour des comptes et, indirectement, à Monsieur le Président de la République pour l’élection duquel j’ai voté : quand dénoncerez-vous cela et quand prendrez-vous les mesures législatives pour arrêter la gabegie ?
Raymond Lauret
Lu 613 fois



1.Posté par JORI le 16/10/2017 11:15

Et j'ajouterais, a t on besoin d'avoir un conseil départemental et un conseil régional sur notre île???. Notamment quand on voit, par exemple, dindar qui cumule vice présidente de la région, présidente du département et sénatrice!!.

2.Posté par MICHOU le 16/10/2017 12:36

intéressant

3.Posté par justedubonsens le 16/10/2017 15:57

Excellent ! Toutefois Monsieur Lauret faire abstraction du rôle des élus dans le vote de la Loi et la d éfinition du nombre d'élus c'est oublier leurs responsabilités dans le résultat actuel qui a encore augmenté le nombre de conseillers dans les syndicats d'agglomérations. Pour mémoire le nombre d'élus en France s'élève à plus de 615 000. De quoi trouver de substantielles économies !

4.Posté par Boa Bill le 16/10/2017 16:52

ENFIN ! Cela semble avancer mais si ce Raymond Lauret là, alors pftttttt :

"Au Port, Raymond Lauret a été l’adjoint de Paul Vergès de 1971 à 1989. Plus tard, il a siégé à ses côtés à la Région."
Source : http://www.linfo.re/videos/la-reunion/706468-raymond-lauret-ancien-adjoint-de-paul-verges-a-la-mairie-du-port

"il serait peut-être plus utile et plus juste qu’ils se penchent sur une grave question : est-il nécessaire que nous ayons à la Réunion 7 députés et 4 sénateurs ? A quoi cela sert-il de compter autant de conseillers municipaux et des adjoints dans nos communes ? A quel travail réel correspondent autant de vice-présidents et de membres dans nos Communautés d’Agglomérations et dans les SPL et autres SEM dont la République a cautionné qu’ils soient désignés ? ".... nous dit-il ?

Ce genre de réflexion me fait penser aux sportifs qui se sont dopés, ont raflé toutes les médailles.... et viennent se confesser 20... 30... ans plus tard !

Cela ne semblait pas gêner Monsieur Raymond Lauret lorsque le fils de... se désignait comme pdg de la sr21 ! Alors Pourquoi cette réaction..... seulement maintenant ?

5.Posté par Boa Bill le 16/10/2017 18:27

La captivité... due à notre insularité a permis à certains de se faire des couilles en or sur la misère des captifs !

http://twitter.com/metoonet

6.Posté par Dazibao le 17/10/2017 01:41

Je tiens à insister sur le fait que les responsables du dévoiement d’argent public ne sont pas les élus. C’est la Loi qui permet (et donc impose) qu’il y ait un certain nombre d’élus. C’est notre Loi qui permet que ces élus soient payés, ce qui les oblige à être présents. N’est-ce pas là une situation ridicule et honteuse ?
.........................

M. Lauret ce n'est pas la loi qui permet le dévoiement vu que vous ne l'avez pas appliquée à l'EPFR. C'est par la seule volonté des élus que la loi permettant le "défraiement" est mise en mouvement ou pas. Dès lors, les coupables sont les élus. Et si c'est la loi, qui l'a votée ? Les élus. Dans les deux cas, les élus sont donc responsables de cette situation.

M. Lauret: les responsables de nos malheurs, ce sont les élus tous confondus. Certains sont hautement corrompus. D'autres le sont moins. Certains pas du tout, mais ils sont complices de la corruption ambiante et ce par leur "silence" au regard du principe de l'unicité des élus, d'un parti etc. Difficile de faire croire à un citoyen qu'un élu ne sait pas ce que fait un autre élu de sa majorité. Parfois,un élu "fatigué" d'avoir trop vu, démissionne pour "raisons personnelles". On est pas dupe. C'est à se demander si on ne serait pas moins dans la mouise si des robots dirigeaient le pays.

S'agissant de votre question, vous connaissez la réponse. Avant d'être élu, chaque élu a été simple citoyen. Une fois élu, les leviers du pouvoir permettent de réaliser des "ambitions" cachées et le prurit du lucre prend le pas sur toutes les valeurs. Les élus ne cherchent qu'à tirer profit de leur activité. Citez moi un seul homme politique ( à part l'abbé Pierre) qui soit moins riche "après qu'avant". Même DASSAULT a été plus riche "après qu'avant" au regard des faramineux et couteux contrats qu'il a politiquement obtenus (l'Etat détient 30% de son capital, paye à Dassault des loyers pour ses usines, finance ses études et achète les produits. C'est tout bénef.). La politique est une activité lucrative (pour ceux de premier plan). En une seule décennie, petite fortune ou grande (selon le poste) est faite en comparaison d'un employé lambda qui doit bosser plusieurs générations pour obtenir un maigre bien.

La gabegie (financière) n'est possible que par la gabegie morale.

7.Posté par Lauret Raymond le 17/10/2017 09:58

Je ne prétends pas être capable de tout expliquer et cela de manière parfaite. Mais c'est signé. Cela ne se cache pas derrière l'anonymat pour le moins simpliste de certains.
Si celui qui poste sous le sobriquet de "Boa Bill" voulait me communiquer ses coordonnées, c'est bien volontiers que je 'appellerais pour lui causer librement. Mais de grâce, sortons de cet anonymat indigne....
Raymond Lauret

8.Posté par Lauret Raymond le 17/10/2017 10:41

A Monsieur "Dazibao"... J'apprécie que vous releviez qu'à l'EPFR, les présidents (de droite ou de gauche) n'ont jamais posé la question de l'indemnisation des élus qui y siègent. Mais, permettez moi une anecdote.En Avril 2001, le nouveau conseil d'administration de la SEMADER se réunit sous la résidence de Monsieur Hamilcaro. Premier point à l'ordre du jour: le vote de jetons de présence. Je demande la parole pour dire que, jusqu'à présent, les élus qui siègent à la SEMADER n'ont jamais été indemnisés. On m'écoute poliment. Aucune discussion. Et on met au vote : 1 voix, une seule voix contre.
Tout le monde sait qui est celui qui a voté contre. Et je n'étais pas le seul élu "de gauche" à être présent ce jour là. A la fin de l'année, j'ai fait don à l'Association AGIR CONTRE LE CHOMAGE A LA REUNION, association présidée par Jean-Pierre Técher, de la somme que j'avais reçue de la SEMADER. Jean-Pierre, sur ma suggestion, a envoyé un courrier au Président de la SEMADER pour lui dire que, grâce à cet organisme, son association avait un peu de moyens pour agir.
Je ne m'en vante pas. C'est juste pour vous dire que ce sera dur d'attendre des élus qu'ils mettent un terme à la gabegie. Seuls la Cour des comptes ou le Président de la République peuvent le faire.
Raymond Lauret

9.Posté par Boa Bill le 17/10/2017 11:52

"Si celui qui poste sous le sobriquet de "Boa Bill" voulait me communiquer ses coordonnées, c'est bien volontiers que je 'appellerais pour lui causer librement. Mais de grâce, sortons de cet anonymat indigne....
Raymond Lauret "


Boa Bill est mon identité numérique .... il faudra faire avec .... ou m'ignorer ! .... mieux encore ... demandez donc à Zinfos que chacun s'identifie .... avec son identité réelle ! .... LOL... Lorsque ce sera le cas, je donnerai ma véritable identité ! Mon compte Twitter est accessible à tous !

En attendant, vous avez choisi une tribune et je ne partage pas votre avis ! Devrais-je me taire pour autant ???.... allez-vous jouer au flicage de ceux qui ne partagent pas votre avis ? Serions-nous en Corée du Nord ?...

Ce qui est indigne, c'est que ceux qui ont été au pouvoir ont toujours cautionné la gabegie des élus qui ne servent à rien, sinon à appauvrir encore un peu plus le Peuple des Travailleurs et Contribuables ! Les bonnes questions ne viennent que sur le tard et je fais partie des citoyens qui ne sont pas dupes et qui ne se laisseront pas endormir.... indéfiniment !

Dans ce DOM captif.... PERSONNE .... je dis bien personne n'a été capable de faire avancer le dossier du transport aérien !!! Personne ! Le développement de ce DOM bute sur ce nœud .... depuis toujours !

Et ne me parlez surtout pas du machin air austral... ! Siouplé !.... compagnie dont les bénéfices sont privatisés mais les déficits mutualisés !.... sous toutes les mandatures du CR ! Osez me dire le contraire !

10.Posté par Boa Bill le 17/10/2017 11:56

LOL.... Bizarrement ... Salut Camarade Dazibao... Pour Monsieur Raymond Lauret ... Votre identité percute mieux que la mienne !

.... kréol la dit.... la chance ti poule lé pa la chance ti canard ! ....

11.Posté par Soyons realistes le 17/10/2017 15:30 (depuis mobile)

Faut surtout poser la question de 175 000 000 d'euros pour la continuité territoriale si celle ci n'est pas financée par l'Europe et quand bien même elle le serait, contraindre que.les financements publics servent à loger et faire travailler le peupl

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?