MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Osez l'égalité économique !


Par Hugues MAILLOT - Publié le Mercredi 10 Juin 2015 à 14:30 | Lu 422 fois

Osez l'égalité économique !

Monsieur le Premier ministre, 

Le 10 mai dernier en Guadeloupe, le Président de la République a fixé un cap pour les départements d'outre-mer : l'égalité réelle. Cet objectif s'inscrit naturellement dans le processus de départementalisation engagé depuis 1946. Ce dernier a amélioré considérablement les conditions de vie des ultra-marins. Cependant, la départementalisation n'a pas encore porté tous ses fruits en matière de développement économique. 

Le mal développement des départements d'outre-mer

Nos territoires ont connu ces dernières décennies une croissance supérieure à la moyenne nationale. Cependant, la crise de 2009 a montré combien notre modèle économique était fragile et dépendant des transferts publics. Même en période de croissance soutenue, le chômage se maintient à un niveau très élevé.

Face à ces constats, nos dirigeants ont considéré depuis 30 ans que notre rythme de croissance était indépassable, que le chômage était chez nous une fatalité liée à la démographie. Pourtant, nos territoires présentent des atouts largement sous exploités : notre potentiel touristique, nos richesses maritimes, les énergies renouvelables et surtout notre jeunesse. Leurs impacts sur la croissance et l'emploi pourraient être multipliés. 

Dans cette perspective, la relance de nos économies exige une réforme de notre modèle de développement pour orienter plus massivement l'investissement vers l'économie productive. Il s’agit de lever deux obstacles : un système fiscal qui favorise l'importation et les monopoles et un enclavement structurel qui bride la capacité d'innovation du territoire. 

La TVA par principe, l'octroi de mer par exception

En outre-mer l'impôt sur la consommation prend la forme d'un savant dosage de TVA et d'octroi de mer, appliqué à toutes les marchandises, sensé protéger la production locale. 

Cependant, l'octroi de mer n'est pas le " chevalier blanc " qui nous est présenté. Droit de douane auquel s’ajoute la TVA, il est en réalité à l'origine de profits excessifs. Il gonfle le coût de revient des marchandises. Dans un contexte de faible concurrence, il accroît mécaniquement les prix de vente et les marges des entreprises. Il donne aux opérateurs installés les moyens d’éliminer toutes velléités de concurrence. L'application de la seule TVA à tous les produits rendrait du pouvoir d'achat aux ménages. Comme la Chambre régionale des comptes de La Réunion l'a démontré en 2006. De plus, l’octroi de mer alimente encore aujourd’hui jusqu’à 40% des recettes de fonctionnement des communes et les rend "otages" des importations. 

La production locale doit pourtant être protégée. Il convient donc de refonder l’octroi de mer pour qu’il ne concerne que les importations qui concurrencent la production locale. Dans ce cas, il serait cohérent qu'il se substitue à la TVA. Son produit continuerait à abonder les budgets des collectivités pour financer les investissements les plus favorables à l'activité économique : les équipements touristiques et les zones d'activité notamment. 

La vraie continuité territoriale pour tous

Depuis la départementalisation, notre ouverture sur le monde s’est accélérée. Pourtant, elle ne se traduit toujours pas en termes de fréquentation touristique ou d’exportations. Aujourd’hui, la question de notre relation au monde se pose surtout en termes de valorisation de nos richesses. C’est la capacité d’innovation de nos territoires qui est interrogée. L’innovation n’est pas seulement technique. Elle est d’abord une réponse à un besoin non satisfait. Elle doit puiser sa source dans la créativité de nos populations. Elle passe par l’ouverture sur le monde du plus grand nombre. 

C’est l'enjeu d’une vraie continuité territoriale, pensée comme une compensation permanente et pour tous de l’enclavement de nos territoires. Elle doit prendre la forme d’une délégation de service public qui garantira des tarifs de transport de voyageurs et de fret, comparables à ceux pratiqués sur le territoire hexagonal et européen. 

Ce dispositif aura un coût. Mais il peut être largement compensé par une réorientation de la contribution de la France au développement des anciens pays de l’Est (9 Milliards d’euros par an). En outre, une vraie continuité territoriale rendra enfin possible un débat serein sur les sujets qui fâchent comme la défiscalisation ou la sur rémunération des fonctionnaires...  

Le courage d’agir

Monsieur le Premier ministre, oser l’égalité économique c’est donc agir. C’est redistribuer une partie des marges des importateurs vers les ménages et la production locale. C’est ouvrir nos populations au monde pour libérer notre potentiel d’innovation, sans coût supplémentaire pour la solidarité nationale. Oser l’égalité économique demande juste le courage d’affronter réellement les monopoles et de donner la priorité à la France d’outre-mer plutôt qu’à l’Union européenne de l’Est.                                                     

Hugues MAILLOT 

Délégué national à l’Outre-mer de Debout la France.





1.Posté par maçonnerie le 10/06/2015 15:35

l'Etat n'a pas envie de se fâcher avec le lobby de la FEDOM..ne l'oublie pas Hugues..

pourquoi ne pas évoquer dans ton courrier, la situation des dotations versées par l'Etat aux collectivités, scandaleuse pour la Région Réunion, trop connue pour les communes..?

Faut aller au bout du raisonnement et demander à ce que le statut de département, soit réévalué..

2.Posté par KLD le 10/06/2015 17:12

ha , ex dom tom contre pays de l'est ..............vive l'Europe !

3.Posté par KLD le 10/06/2015 19:53

"donner la priorité à la France d’outre-mer plutôt qu’à l’Union européenne de l’Est. " : discours récurrent de la France "debout" ........... etre anti européen , contre le libéralisme , oui , mais contre l'Europe ds son principe :, affligeant venant d'une "grosse tete " ,où vu comme tel, part certains du CD ...........reuseument que ce parti reste confidentiel comme son prédécesseur du puy du fou !!!!!

4.Posté par Mécébiensur le 10/06/2015 21:05

@KLD... Il n'y aurait donc qu'une seule façon de faire l'Europe ? Si on adhère pas à l'Union soviétique européenne on est contre le bonheur des peuples ? Vive l'Europe oui mais pas l'Union européenne !

5.Posté par KLD le 10/06/2015 22:19

opposer les collectivités d'outre mer et l'Europe de l'Est , ???? étonnant ! c'est ce que je voulais dire .

6.Posté par Mécébiensur le 10/06/2015 23:09

@KLD
Charité ordonnée commence par soi même, avant de donner de l'argent pour rattraper les retard de l'Europe de l'Est, la France ferait de mieux de rattraper les retards de son Outre-mer… Non ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes