Courrier des lecteurs

Orange au goût amer

Jeudi 18 Janvier 2018 - 18:07

Orange au goût amer ou : « ça a la couleur du cyclone, c’est dangereux comme un cyclone, mais ce n’est pas un cyclone » !

Notre préfet a décidé de conserver cette couleur d’alerte pour quoi ? A ce que j’ai compris, les critères d’intensité du météore ne remplissent pas la qualification de cyclone, alors, pour une question de définition, on sort …. «le parapluie » ! De l’avis des maires concernés au premier chef, la situation est dangereuse, la circulation est suicidaire au regard des nombreux radiers à franchir. Les consignes , et ils sont gonflés en Préfecture :  « danger réel, restez chez vous » ! Ce qui est imposé en alerte rouge d’ordinaire…..

Hormis cette incompréhension, d’autres interrogations m’interpellent . Tout d’abord, l’alerte orange n’interdit pas l’activité économique. Quid des personnels administratifs ou autres acteurs économiques qui ne se sont pas rendus à leur travail ? Bénéficieront ils de la clémence ou de la compréhension de leur employeur pour ne pas se voir amputés d’une journée de travail ? Peuvent-ils bénéficier du Droit de retrait ? Le monde agricole devrait voir les régions touchées, labélisée « catastrophe naturelle ». Mais quid des particuliers qui ont subi des dégâts considérables, et attendent de leurs assurances un remboursement accéléré ? Leur commune peut-elle demander le classement du phénomène en catastrophe naturelle, puisque la qualification « cyclone » n’a pas été retenue ? Une question juridique à laquelle je n’ai pas la réponse.

Autre interrogation : « si nous nous étions trouvés en période scolaire, le préfet aurait-il laissé les établissements scolaires ouverts ? » La Réponse est : NON ! Ce qui aurait entrainé automatiquement la mise en alerte rouge . Alors……. ?

Pour avoir vécu au rythme des cyclones un bonne partie de ma vie, mon Père étant prévisionniste météo, je puis affirmer que la situation a déjà été vécue. Le préfet d’alors ait pris la décision, après consultation, de ne mettre en état d’alerte rouge que les régions concernées et bien définies. Ne bloquant pas, ainsi la vie économique de l’ensemble de l’île.

Aujourd’hui, les zones impactées sont définies et délimitées administrativement. A l’heure où j’écris, le nord est faiblement concerné. Alors pourquoi le préfet s’entête-il à défier Dame Nature ? Le Sud/Sud-ouest et les hauts sont dangereux….

Le principe de précaution dans cette situation dantesque pour le Sud, aurait dû être appliqué sans état d’âme.

Bon séjour, M. le Préfet.
 
A.N. Bellepierre
Lu 1000 fois



1.Posté par PAT le 18/01/2018 18:31

Ben oui, restez à l'abri chez vous, ne sortez pas, danger réel. Ben mi comprends pu, ça c'est l'alerte rouge ça? oui, non? en attendant le désarroi là envahit tout le sud. En passant, bravo Mr TAK. Bravo de penser à toutes ces personnes en danger. car la vie n'a pas de prix.

2.Posté par citoyen le 18/01/2018 20:46

La décentralisation c'est le pouvoir aux locaux, chaque maire (Tampon, St-Joseph) n'a qu'à prendre sa décision d'interdire la circulation sur son territoire; assez d'entendre une rafale d'abrutis chialer l'application de l'alerte rouge et ces mêmes portraits seraient entrain de balader sur le bord de ravine ou le bord de mer défiant la houle. ou alors ils n'ont qu'à se terrer mais inutile de chercher un bouc émissaire pour se défouler leur baveuse hargne. Ils n'ont qu'à appliquer eux-mêmes et pour eux l'alerte qu'ils désirent

3.Posté par Lesseps le 18/01/2018 21:40

Mauvaise argumentation : les établissements scolaires sont fermés dès l’alerte orange ... pas besoin d’attendre le niveau rouge .... et la mise en alerte rouge de certaines régions et pas les autres a été abandonné car non adapté et incohérent... ça ressemble à du NIVET plein nez.. donc nul et non avenu... donner des leçons n’est pas à la’ portée de tout le monde... par contre critiquer et hurler avec les loups après coup relève de l’imposture intellectuelle ....

4.Posté par Marie le 19/01/2018 06:56

Merci post 2 Citoyen, car à lire certains il fallait de suite déclencher l'alerte rouge et comme vous l'avez si bien écrit pour retrouver ces mêmes personnes à proximité des ravines, faut les comprendre un peu ils n'ont pas pu profiter du spectacle car obligés d'aller travailler, mais pour certains j'ai un sacré doute sur leur pseudo travail car écrire sur le net à 10h du mat cela laisse supposer ou qu'ils ne bossent pas ou en vacances....où alors ils ne foutent rien dans leur entreprise.s'ils sont sur le net....!

5.Posté par belocs le 19/01/2018 08:58

Bonjour,

Je n'ai rien contre les autorités, je dirai même plus que j'ai un grand respect pour les institutions, mais chose incompréhensible de la part de ces messiers de la "bureaucratie", ne pas prendre en compte la pluiviométrie et le relief accidenté de certaines communes pour une prise de décision dans le cadre de l'alerte rouge est complètement absurde.
J'ai été surpris par la réponse du Préfet quand au respect de la norme mise en place et validée par les instances internationales au sujet des alertes cycloniques. La norme pose un gros problème dans notre pays, tout le monde se réfugie derrière le système et on voit aujourdui, à travers cette catastrophe naturelle, l'urgence d'amender la procédure pour que l'humain retrouve sa place et que la détresse de la population soit prise en compte.
Nous ne pouvons pas nous réfugier derrière des textes non adaptés aux circonstances pour ne pas prendre de décisions. Laisser les gens partir au boulot le matin sans savoir si ces personnes pourront rentrer cheux dans la journée est "criminel".
Je vous souhaite mallgrés tout bon courage aux autorités, il n'est jamais trop tard, il y a une réflexion à mener et surtout ne rester pas bloquer sur ce "putain" de texte à la con.
Cordialement.

6.Posté par Nivet Alain le 19/01/2018 10:35

Lesseps, pour les écoles et leur fermeture à l'orange, vous avez raison. N'ayant plus d'enfant à charge, j'ai oublié. Quant à l'incohérence de la mise en alerte rouge, nous avons eu la démonstration du contraire. Votre agressivité ressemble bien à du Lesseps. Merci, cependant d'adhérer à la majeure partie de mes propos.

A.N.

7.Posté par Nivet Alain le 19/01/2018 11:51

Marie, j'ai de la sympathie pour vous, mais là, vous poussez le bouchon un peu loin: traiter l'internaute de "pseudo travailleur" puisque devant son ordi à 10 H du mat' ! Oui, certains sont en vacances, certains sont au chômage,nombreux sont retraités . Certains aussi sont au bord des ravines, n'osant les franchir, d'autres contemplent le spectacle d'une mer déchaînée. Cela n'en fait pas pour autant des tricheurs, des paresseux.

Cordialement,
A.N.

8.Posté par Marie le 19/01/2018 15:24

Monsieur Nivet je retire ce que j'ai dit....ce sont des travailleurs vous avez raison :) !

9.Posté par A mon avis le 19/01/2018 18:21

à A.N. de Bellepierre : malgré l'amertume de votre orange , vous n'ignorez pas que le préfet ne prend pas sa décision dans son petit coin, selon son humeur du moment. Vous n'ignorez vous que sa décision est prise en liaison avec de nombreux conseillers notamment de Météo-France.
A vous lire (et ceux qui pensent comme vous) on croirait que la mise en alerte rouge aurait arrêté le vent, évité toutes les catastrophes, les éboulements de murs, les inondations et débordement de ravines.

Les degrés d’alerte et leur mise en œuvre sont très codifiées. Pensez vous que le préfet les ignore ?

L'alerte orange met chacun devant ses responsabilité (individus, employeurs, élus ...) . A chacun de répondre intelligemment en fonction de ses compétences et de ses responsabilités.
Il faut peut être aussi faire confiance aux individus et ne pas vouloir toujours leur dicter leur conduite en toutes circonstances.

Au vu des résultats, il semble bien que les décisions préfectorales sont conformes aux décisions prises dans des conditions cycloniques habituelles !

Dans la vie, il y a ceux qui causent, qui ont déjà tout vu et tout fait, et donnent des leçons et édictent des sentences, qui bla-blattent sur tout et n'importe quoi, et il y a ceux qui agissent !
On se demande bien auquel de ces 2 groupes vous appartenez !

Vos (très abondants) écrits me rappellent "Le coche et la mouche" de La Fontaine

10.Posté par A mon avis le 19/01/2018 18:37

@ 5 belocs :
relisez les posts @2 citoyen et post@4 Marie.
Je suis du même avis.

L'alerte orange permet à chacun à son niveau de prendre ses responsabilité !

Assez de considérer les gens comme des moutons et de les déresponsabiliser !

11.Posté par Nivet Alain le 19/01/2018 19:24

Marie, j'ose espérer que vous êtes sincère. Une réponse SVP .

Cordialement.
A.N.

12.Posté par Nivet Alain le 19/01/2018 19:31

Quant AMA se lance dans la réflexion et le conseil...tracas! Notre société est régie par des niveaux de responsabilité auxquels répondent des directives et des conditions . je pense à la justice, aux assurances qui ont un cadre hyper strict, aux responsabilités régaliennes. Mais, AMA s'en fout........Lui, l'irresponsable, donnant des conseils. On aura tout lu !

A.N.

13.Posté par Nivet Alain le 19/01/2018 20:54

AMV, une aberration : les critères de définition de la déclaration d'état cyclonique sont basées sur le vent et son intensité. La pluviométrie et la topographie sont très peu pris en compte. La haute expertise des services météo de la Réunion n'a pas été prise en compte. Le préfet en est encore à se référer aux années 87/89. Il y a 30 ans. Avant de respecter des normes existantes certes mais inadaptées en l'occurrence, LE PREFET A LE DEVOIR DE PROTEGER LA POPULATION. Il a failli a sa responsabilité et a un mort sur la conscience et une économie, dans le sud, très fragilisée. Dans notre société, il y a une chaine des responsabilités, et que tout un chacun, à sa place, doit respecter pour plus d'efficacité. Sinon, c'est le chaos, ou, si vous préférez, le bordel ! Toute la chaine est organisée, et heureusement. Si chacun devait n'en faire qu'à sa tête ou ses possibles compétences. Bien sûr, le Préfet est entouré de conseillers compétents. Mais la décision lui revient, et à lui seul. Dans l'affaire, in fine, il n'y a qu'un responsable, LUI. Mes courriers sont aussi abondants que les vôtres.OUI, je suis la mouche du coche. Et je me sens bien dans ce rôle.

A.N.

14.Posté par Lesseps le 20/01/2018 08:01

On trouvera toujours les mêmes vautours pour critiquer APRÈS COUP les décisions des personnes en charge... rien de plus facile quand on a le Q vissé sur son canapé et qu’on a jamais connu aucune responsabilité... la pudeur et la’ retenue devraient être de mise...

15.Posté par A mon avis le 20/01/2018 14:13

@ 13 Nivet Alain "Toute la chaine est organisée, et heureusement."

Eh bien alors, on est d'accord !
pas besoin d'orner cette affirmation de tout votre bla-bla-bla, ou plutôt de votre bourdonnement 😊😄😂

16.Posté par Nivet Alain le 20/01/2018 17:17

15, vous devez avoir soif, a force de débiter des évidences ou énormités lorsque vous êtes en perte d'arguments. La sagesse voudrait que vous vous reposiez afin de régénérer ce qui vous reste de logique, voir d'encéphalogramme actif....

A.N.. .

17.Posté par A mon avis le 20/01/2018 18:12

@ 16 Nivet Alain : le peu de logique restante que vous m'attribuez me permet de constater que vous ne tenez pas compte des arguments des autres et que vous continuez à 🎵🎶🎵🎶🎵🎶🎵🎶 bourdonner !
Vous êtes infatigable (et amusant) ! 😊😄😂

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?