MENU ZINFOS
Société

Opération de brûlage contrôlé dans la Savane du Cap La Houssaye ce vendredi


Afin de préserver la savane, plus grand espace restant des côtes ouest et sud où la végétation herbacée est dominante, le Conservatoire du littoral mènera ce vendredi 31 juillet une opération de brûlage dirigé.

Par - Publié le Jeudi 30 Juillet 2020 à 20:50 | Lu 1145 fois

Opération de brûlage contrôlé dans la Savane du Cap La Houssaye ce vendredi
Le Conservatoire du littoral mène depuis 20 ans différentes actions visant à la protection du site du Cap La Houssaye.

Une de ces actions consiste à restaurer et maintenir les pratiques traditionnelles de pastoralisme (cabris péi, bœufs moka) et de brûlage dirigé indispensables à la préservation du site contre les espèces ligneuses envahissantes (Cassi, Acacia et Zepinar). La combinaison du feu et du pâturage apparaît en effet constituer une action prioritaire pour l’entretien du milieu herbacé et la gestion de l’expansion des espèces exotiques.

S’inscrivant dans le cadre d’une recherche universitaire interdisciplinaire, autorisé par la réglementation préfectorale, des opérations de brûlage dirigé sont menées chaque année depuis 2016 sur les terrains du Conservatoire du Littoral par la Cellule Brûlage Dirigé du SDIS 974.

Après réalisation de parefeux de trois mètres de largeur, ce sont une équipe d’une trentaine de pompiers qui vont ce vendredi 31 juillet, de 07h30 à 14h30, mettre en œuvre et surveiller le brûlage de 1.6 ha au cœur de la savane. Deux autres opérations sont prévues fin août et début septembre pour respectivement deux zones de 4 ha et 8,2 ha. 


Amandine Dolphin
Rédactrice en chef adjointe - Passionnée de jeux vidéo, scrolleuse compulsive sur les réseaux... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Décibel le 31/07/2020 08:08

Quantité de co2 libéré ??? Prends moi 20 000 euros pour un taxe sur l'auto neuve et fait des train comme ça ! Pauvre France... 🤫

2.Posté par maikouai le 01/08/2020 16:41

« Cohérences incohérentes !?» Faire avec précaution un feu *de feuilles mortes de quelques minutes sous l’ arbre du jardin pour le protéger des parasites, est passible d’une très forte amende pour cause de pollution ?, par contre qu’un moteur thermique de voiture rejette en moyenne 1500 fois par minute de l’oxyde de carbone n’est pas verbalisable, de plus par pub incitative autorisée, les spécificités des différentes marques et types de véhicule sont vantées… Déduction, faut surtout pas s’opposer à la vente des pesticides, insecticides et autres polluants manufacturés, qui par le simple fait « de légalisation », sont assurément plus écologiques que ce petit feu et la propagation de sa fumée qui génèrent aux moins deux aspects positifs : élimination des parasites (moustiques, pucerons…) et avantage par effet induit, de ne pratiquement plus récolter de fruit véreux.
Ici n’est abordé qu’un exemple de ces « cohérences incohérentes » imposées pour prétendument mieux nous préserver via protection de l’environnement. C’est ainsi que les premiers antis détonants plomb/carburant, les gaz de réfrigération…, utilisés, ont été remplacés par les produits de substitutions censés selon les « spécialistes autorisés », être moins polluants mais qui à la longue se sont avérés être encore plus néfastes que les précédents… ?
Aujourd’hui les vieilles voitures, même bien entretenues, sont interdites de circulation à certains endroits…, a-t-on réussi à faire plus économique qu’une 2CV ? Depuis son invention, le mélange du dosage parfait et moins polluant, « carburant, comburant » à l’explosion n’a pas changé…, ce constat suscite l’interrogation suivante concernant l’incitation à l’achat de véhicule à toute époque, depuis combien de décennies les voitures ont été dotées de « pastille verte » à caractère écologique ? De ce fait les gaz d’échappement d’un véhicule neuf seraient-ils devenus moins toxiques ? Le mécano exposé à ces gaz dans une fosse d’atelier, n’y ferait plus de malaise, comme par le passé?

Approche (probablement utopique) de personne « qui ose encore et aussi regarder l’avenir dans le rétroviseur ». De ce fait, dans le cadre « Sécurité et Protection » de population, « la finance » doit primer (retour sur investissement oblige), les autres considérations ne sont à priori que des faires valoir. Un exemple concret : le Radar ne s’opposant à rien et n’étant que « pompes à fric » est imposé ; le limiteur de vitesse EFFICACE contre l’excès de vitesse, mais pas vendeur, est ignoré, sauf pour les poids lourds avec contrôle de fiabilité régulier du limiteur de vitesse ici embarqué et plombé? 2poids,2 mesures...?
Enfin : gaspillage, incivisme, excès et abus en tout genre, incohérence, démagogie, autoritarisme…, sont réellement anti écologiques, anti sociétaux et sociaux.
La course effrénée à l’innovation surtout pour des « retours sur investissement » par l’entretien démagogique et fantaisiste des peurs, fait perdre le sens profond des réalités…

Quant à l’opération de brulage de la savane à St Paul, ne serait-il pas préférable pour la préservation au moins de la faune « lendormi …», de procéder à son « nettoyage » pour l’essentiel, par tractopelle ?

*) Brulis, écobuage pratiques millénaires ; on ne construit plus comme les romains et pourtant les vestiges et monuments laissés défient le temps mieux que les ouvrages modernes… (rétroviseur)?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes