Société

Opération Piton Charrié à Petite-Ile : La première pierre posée

Vendredi 17 Février 2017 - 17:59

L'opération Piton Charrié de la SEMADER a été officiellement lancée ce vendredi avec la pose de la première pierre de ce projet sur 1,4 hectare à Petite-Ile.

Partenaire de la ville de Petite-Ile depuis 2011, la SEMADER œuvre dans le développement économique du bassin Grand Sud et l'habitat. L'opération Piton Charrié propose 14 terrains à des coûts préférentiels dans des lotissements aménagés. Les parcelles viabilisées en lotissement résidentiel, de 320 à 455 m2 à partir de 75 000 € seront disponibles dès septembre 2017. L'offre comprend également des logements sociaux avec la résidence Kumquat et 21 logements locatifs sociaux (LLS).

Cette opération permettra aux familles à revenus intermédiaires de devenir propriétaires, avec le PSLA (Prêt social location accession), notamment sur la Résidence Bigarade qui propose 8 maisons jumelées.
Lu 1746 fois



1.Posté par GIRONDIN le 17/02/2017 18:46

75000 €
350m2

235€/m2 coûts préférentiels ?


2.Posté par Charriérois le 17/02/2017 22:28 (depuis mobile)

Le personnage à droite de la photo était farouchement opposé à cette opération quand l''ancienne municipalité avait lancer ce projet. Aujourd''hui il pose la première pierre, retournement de veste ?

3.Posté par olivier Fort le 18/02/2017 19:55

A post 2
Le personnage à droite de la photo était tellement opposé à la précédente opération qu'il a attaqué cette première opération au tribunal administratif, qu'il a été emmené en Conseil d'Etat par la SEMADER et la commune de Petite-Île et qu'il a montré avec les habitants du quartier que ce précédent projet était illégal. Ce personnage impliqué de longue date dans la vie publique a poursuivi son combat contre une équipe qui ne lui semblait pas efficace pour la gestion de sa commune et il est maintenant élu. C'est ce qu'il a d'ailleurs dit dans son discours: " il est passé d'opposant farouche à maître d'ouvrage..."
Mais maître d'ouvrage d'un projet très différent du précédent puisque validé par les habitants du quartier et conçu à l'échelle du quartier en respectant celui-ci. Ce personnage l'a toujours dit: "cet espace est prévu de longue date pour une opération de logements et il y aura des logements mais pas n'importe lesquels!"
Ce personnage met en application la loi et accepte que des logements sociaux soient bâtis très près de chez lui mais qui dit social ne doit pas vouloir dire ghetto et c'est un peu le sentiment qu'avaient les habitants du quartier lorsqu'ils ont monté l'association" faut pas charrié" pour défendre leurs intérêts tout en accueillant les nouveaux arrivants de cette opération.
Ce personnage critique, s'engage, s'implique puis agit et construit. Il ne se contente pas d'un post polémique sur le cadran de son mobile...
Ce sera avec grand plaisir mon cher charriérois que je vous retrouverai lors de l'inauguration de cette opération et que je recevrai vos critiques sans doute acerbes sur ce projet. Cordialement.

Olivier FORT premier adjoint de la commune de Petite-Île

4.Posté par GIRONDIN le 18/02/2017 20:57

Comme apparemment on a de haute personnalité, je repose la question :
75000 €
350m2

235€/m2 coûts préférentiels ?

5.Posté par olivier Fort le 22/02/2017 22:01

A post 4 désolé mais la réponse n'a pas été publiée. Moi je me présente... A part ça, ce ne sont pas les élus qui fixent les prix mais la SEMADER... Voyez donc auprès d'elle car les prix dont j'ai entendu parler sont inférieurs à ceux-là et heureusement!

6.Posté par GIRONDIN le 22/02/2017 22:38 (depuis mobile)

5. olivier Fort
Merci,la semader fixe les prix vous n'avez donc rien à dire à ce sujet?
Vous êtes élu mais cela ne vous pose pas plus de questionS?

Cela ne vous dérange pas + que cela ?

Pas je n'ai rien contre vous,c'est juste une interrogation!

7.Posté par olivier Fort le 23/02/2017 09:10

Je comprends mais la SEMADER est propriétaire du terrain, nous lui avons fait la même remarque que la vôtre puisque ce prix semble trop élevé pour un quartier comme Charrié à notre sens. Un propriétaire décide du prix de vente de son terrain, si c'est trop cher, personne n'achète et les prix sont revus à la baisse. Le seul moment ou un prix est fixé autrement que par le propriétaire c'est lorsque la commune préempte un terrain ou un bien et que les domaines établissent le prix de la transaction avec une marge de manœuvre de 10%. Cordialement.

O. F

8.Posté par GIRONDIN le 23/02/2017 10:22 (depuis mobile)

7. olivier Fort
Merci et bonne continuation.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter