MENU ZINFOS
Santé

On pourra bientôt se prémunir et guérir du chik


L'annonce fait figure de bonne nouvelle. En 2005 le ministère de la santé avait fait de la recherche d'un traitement contre le chikungunya une priorité. Quatre ans après, les résultats sont plus que satisfaisants. Après avoir administré à une souris des anticorps récupérés dans le plasma de Réunionnais qui avaient guéri du virus, les chercheurs sont arrivés à cette conclusion : il est possible de traiter et de prévenir l'infection. Il semblerait que 100% des animaux à qui l'on avait inoculé le virus puis traité ait été guéri. Reste maintenant à pratiquer des tests cliniques afin de confirmer l'essai.

Par Mélanie Roddier et Audrey Caldone - Publié le Mardi 29 Septembre 2009 à 11:43 | Lu 1151 fois

On pourra bientôt se prémunir et guérir du chik
Une équipe de chercheurs de l'Institut Pasteur et de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), viennent de démontrer l'efficacité d'un traitement curatif et préventif contre l'infection par le virus du chikungunya. Les travaux ont été publiés le mois dernier dans la revue "Journal of Infectious Diseases".

Les chercheurs sont parvenus à traiter et à prévenir l'infection due au virus du chikungunya chez une souris. L'article souligne que cela ouvre la voie à l'élaboration d'un premier traitement spécifique contre l'infection due au Chikungunya. Les recherches se sont basées sur l'utilisation du plasma sanguin d'environ 600 patients réunionnais qui avaient développé la maladie en 2005/2006. Les anticorps développés par ces patients, désormais immunisés contre ce virus, ont été purifiés.

C'est par le biais de ce procédé que le partenariat LFB (groupe biopharmaceutique français qui développe, fabrique et commercialise des médicaments indiqués dans la prise en charge de pathologies graves et souvent rares), Institut Pasteur (centre de recherche en biologie dont une grande partie de ses travaux sont consacrés à l'étude des maladies infectieuses, génétiques, neuro-dégénératives ou de certains cancers) et Inserm (organisme public français entièrement dédié à la recherche biologique, médicale et en santé des populations), a permis de parvenir à ces résultats probants : le sérum des patients guéris, tout comme les anticorps purifiés à partir de leur plasma, sont capables de bloquer l’infection de cellules inoculées in vitro au laboratoire, et de guérir 100% des animaux infectés par le virus.

L’utilisation de sérum à visée anti-infectieuse est connue de longue date. Elle a été utilisée pour la première fois chez l’homme par le pasteurien Emile Roux pour le traitement de la diphtérie, dès la fin du XIXe siècle. Les travaux confirment donc qu'un premier traitement spécifique contre le chikungunya peut être rapidement produit à partir de donneurs ayant développé la maladie.

Des études cliniques devraient prochainement être réalisées en cas d'émergence de nouveaux foyers du virus. Un traitement qui pourrait être utilisé auprès des personnes à risque, comme les personnes âgées et les nourrissons nés de mères infectées.




1.Posté par Le cobaye le 29/09/2009 20:52

Et qui disait que la Réunion n'était pas une éprouvette géante pour test à grandeur nature!! .. lol. Avec la grippe cochonne, rebelote!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes