MENU ZINFOS
National

"On n'est pas couché " : Les moments forts des déclarations de Manuel Valls


Par - Publié le Dimanche 17 Janvier 2016 à 06:51 | Lu 2671 fois

Manuel Valls était hier soir sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché" de Laurent Ruquier.

L'occasion pour lui de faire un tour d'horizon complet de sa politique et de répondre aux questions, parfois aux piques, des chroniqueurs et des invités de l'émission.

Un des moments forts a été son échange avec l'académicien Jean d'Ormesson...

"L’état d’urgence a permis de taper dans la fourmilière"

Alors que Laurent Ruquier rappelait à Manuel Valls qu'après les attentats contre Charlie Hebdo, il avait assuré qu'il ne prendrait "jamais des mesures d'exception, qui dérogeraient aux principes du droit et des valeurs", le Premier ministre a affirmé ne pas renier ses propos. Mais il assure l'importance selon lui de l'état d'urgence qui a permis "de taper dans la fourmilière, d'ouvrir des enquêtes, d'assigner des personnes qui sont en lien avec la mouvance terroriste. Un pays a besoin d'être rassuré. Il faut rassurer, protéger et évidemment être efficace".

En réplique, Léa Salamé lui a rappelé que le bilan des quelques 3.000 perquisitions effectuées depuis le début de l'état d'urgence se résumait à une seule mise en examen pour terrorisme.

Sur la déchéance de nationalité : "il s'agit de cibler des hommes et des femmes qui tuent"

Manuel Valls a défendu le projet de révision constitutionnelle qu'il présentera lui-même devant le parlement. "C'est très important de marquer quelque chose de définitif entre ces français qui s'attaquent à ce que nous sommes et de leur dire vous ne faites plus partie de notre république [...] Je crois à la force des symboles", a-t-il assuré.

Lorsque Léa Salamé lui a fait remarquer que cette mesure pouvait être perçue comme une attaque à l'encontre d'un autre symbole, l'égalité de tous les français face à la loi, le Premier ministre a répondu : "Il ne s'agit pas de cibler les bi-nationaux, il ne s'agit pas de mettre en cause ceux qui ont une ou deux autres nationalités, il s'agit de cibler des hommes et des femmes qui tuent".


"Pourquoi elle vous fait si peur, Christiane Taubira?"

Après avoir évoqué la déchéance de nationalité oblige, Manuel Valls a dû aborder le cas de la Garde des Sceaux qui a refusé de porter le projet de réforme devant le parlement.

Pour Christiane Taubira, cela va à l'encontre des valeurs de la République française comme le droit du sol. "Je crois qu'elle se trompe" a affirmé Manuel Valls, qui ne voit pas la ministre quitter le gouvernement pour autant. "Chacun a sa sensibilité, ses convictions, on les défend, c'est normal".
 


Jean d'Ormesson : "Vous vous êtes droitisé"

Jean d'Ormesson n'a pas été tendre avec Manuel Valls au sujet de la déchéance de nationalité mais aussi de sa "droitisation".

"Je crois que cette histoire de déchéance n'a véritablement aucun intérêt", a-t-il attaqué d'entrée.

"Imaginez quelqu'un qui va faire un attentat, qui va donc accepter de mourir, il va se dire : ho, je vais perdre ma nationalité française. Monsieur le Premier ministre, vous avez un grand talent mais quelques fois je me demande s'il n'y a pas une ombre d'enfumage. Je me demande si vous ne voulez pas changer de majorité [...] Toute la France s'est droitisée. Ce qu'il y a de plus frappant c'est que le Parti socialiste s'est droitisé, que Hollande s'est droitisé, et que vous, je ne veux pas vous insulter, mais vous vous êtes droitisé".


Sur le chômage : "Vous êtes sûr que votre politique est la bonne ? Parce qu'il n'y a pas de résultat"...

Manuel Valls a également été attaqué sur la progression inexorable du chômage.

"Vous êtes au pouvoir depuis deux ans, vous avez appliqué une politique que vous avez assumée, une politique pro-entreprises, en expliquant aux Français que ça allait faire baisser le chômage. Deux ans après il y a 700.000 chômeurs de plus", lui a fait remarquer Léa Salamé. D'où sa question : "Vous êtes sûr que votre politique est la bonne ? Parce qu'il n'y a pas de résultat". 

Manuel Valls campe sur ses positions : "Moi je pense que notre politique, c'est la bonne (...) Il y a une force dans notre économie. Arrêtons de parler de la France comme si c'était l'Albanie il y a 30 ans ! (...) Avec une croissance d'avantage soutenue, avec les entreprises qui ont plus de moyens pour embaucher, qui n'ont pas peur d'embaucher, en faisant en sorte que le marché du travail soit plus souple, je pense que nous aurons des résultats".

Et quand Laurent Ruquier lui fait remarquer qu'une stagnation du chômage ne jouerait pas en la faveur de François Hollande, qui ne pourrait sans doute pas se représenter lors des élections présidentielles de 2017, ce qui pourrait lui ouvrir la voie vers l'Elysée, Manuel Valls s'est contenté de répondre : "Je n'ai pas de perversité".
 


Pas de primaire pour François Hollande

Dans la continuité de ces propos, Manuel Valls a rejeté l'idée d'une primaire à gauche, estimant que François Hollande était le "candidat naturel" en tant que président sortant.

Il en a profité pour tendre une perche aux alliés potentiels à la gauche du PS en revenant sur la leçons des élections régionales. Une multitudes de candidatures ne pourrait que nuire aux partis de gauche voire même à la France. Car "il y a les attentats, mais il y a aussi le populisme qui prospère" et d'élection en élection, les divisions font le jeu du Front National.
 


"Vous, vous êtes en guerre. Nous on se fait tirer dessus quand on va voir des concerts"

L'humoriste Jérémy Ferrari a clôturé l'émission en s'adressant à Manuel Valls sur un ton très percutant.

Il a notamment attaqué le gouvernement sur son soutien au gabonais Ali Bongo, qu'il a qualifié de "dictateur" et qui n'aurait pas dû être, selon lui, aux hommages rendus à Charlie Hebdo.

Jérémy Ferrari est ensuite revenu sur les propos du premier ministre quant à la situation militaire de la France en lâchant : "Vous, vous êtes en guerre. Nous, on n'est pas en guerre. Nous on se fait tirer dessus quand on va voir des concerts".




Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Eno2016 le 17/01/2016 08:15

Je vois bien Valls comme 1er Ministre de Sarkozy !
Ensemble , ils feraient plein de bonnes choses pour redynamiser la France de mon enfance ...

Valls est excellent mais Hollande lui met les bâtons ... ainsi que le boulet "Taubira" !!!!

2.Posté par Simandèf le 17/01/2016 08:50

Comme dirait des politiciens de droite Manuel Valls est le bienvenu à droite.

3.Posté par madibastard le 17/01/2016 09:31

Quelle honte pour un politique de premier plan hors promo d'aller faire le bouffon chez Ruquier, après ils s'étonnent que les gens ne votent pas.

4.Posté par LORHEIN le 17/01/2016 09:57

MENTEUR !

5.Posté par Hélas le 17/01/2016 10:11

Quand des politiciens vont dans des émissions de divertissements c'est qu'ils savent qu'ils n'intéresse sent plus les français avec leurs discours convenus ...
Ils donnent dans le piège de la facilité ( et au passage , ici, Valls se renie , lui qui avait déclaré qu'il n'irait jamais dans ce type d'émissions , mais il obéit à ces communicants ! ) et du populisme .

6.Posté par christophe le 17/01/2016 10:17

Dommage que le chroniqueur Aymeric CARON (qui est un fervent défenseur de la cause animale) n’était pas présent pour exprimer son indignation face à l’horreur de la corrida quand on sait que Manuel Valls adore la corrida qui est un spectacle sanglant, cruel, barbare, digne d’un autre âge, dont la majorité des citoyens réclament son abolition depuis longtemps. Aux infos d’un 13 heures JT, présenté par Elise Lucet, j’avais été choqué par le reportage nous montrant Manuel Valls, dans une manade, entrain de marquer lui-même au fer rouge un jeune taureau, une pratique cruelle et très douloureuse pour les animaux.

7.Posté par Titi or not Titi le 17/01/2016 10:21

C'Est Pas Lui Qui Avait Fustiger Les Hommes
Politiques De Ne plus Aller Sur Les Plateaux People Tv ?? 😜
Une Vrai Valse A Mi-Temps (1000) ! 😜 J.Brel Revient ! 😄😄
Il Est En Campagne ?? 😡

ANouLa©®

8.Posté par lancien le 17/01/2016 11:08

Pardon mais face à la poussée religieuse de l'islam, Jeremy Ferrary a surtout contesté le vide idéologique de la France

9.Posté par ali baba le 17/01/2016 12:00

si moi j'étais couché
ruquier + vals le shobiz politico médiatique minable

10.Posté par Au bal au bal masqué le 17/01/2016 12:33 (depuis mobile)

La corrida..punaise...la hauteur de.vue de certains !

11.Posté par christophe le 17/01/2016 14:59

@Poste6 posté par christophe. Je suis de votre avis. Mis quelle drôle de psychologie faut-il avoir pour être amateur de tauromachie! Personnellement c’est tout à fait rédhibitoire je ne ferais jamais confiance à un politique ou à n’importe qui ayant ce manque d’empathie et cette attirance tordue pour ce genre de spectacle morbide.

12.Posté par GIRONDIN le 17/01/2016 15:32 (depuis mobile)

Une bonne préparation pour les primaires des Républicains.

13.Posté par Titi or not Titi le 17/01/2016 16:59

@Girondin 😄👍

14.Posté par O Kaïdi, Kaïda, Kaïdo... le 17/01/2016 19:33

Est-ce qu'il y avait suffisamment de white et blanco dans la salle?

15.Posté par O Kaïdi, Kaïda, Kaïdo... le 17/01/2016 19:35

C'est pas devant des journalistes qu'il devrait s'expliquer mais devant des citoyens par exemple en banlieue.

16.Posté par kafir le 17/01/2016 20:16

Monsieur Macron reste une valeur impérissable à suivre il est probablement le futur Président du Centre et de la Gauche.

Kafir

17.Posté par SEVERIN le 17/01/2016 23:46

Mon cher Kafir, Missier Macron se sent plus pisser de part,sa nomination comme premier sinistre par notre Manuel el Blancos. En consultant sa biographie, je crois qu'il doit son éloge par-apport au CV de ceux qui l'ont conçus, parent médecin dont le père issu d'une carrière politique. Il avait pas droit a l'erreur, car son parcours d'étudiant me semble pas si brillant que ça, surtout en commençant au lycée Henry IV ( Wikipédia ). Ces propositions en tant que sinistre de l'économie, industrie laisse indésirée,dans l'ancien temps il y aurait une grève suivi d'une demande de démission et plus de Macron. C'est exactement ce qu'on produit en dynastie politique a la Réunion, (Fontaine maire de St Pierre père pharmacien issu de la droite Isautier / Vergès / Virapoullé / Annette ) etc etc. En toute sincérité, en ces temps moderne ces politicards sont resté archaïques,se sont des parasites/carriéristes qui pensent qu'a s'enrichir sur les têtes des contribuables. Leurs mentalités ne sont plus adaptées dans l'évolution de notre siècle,voilà pourquoi on est dans le KO, tant qu'on changera pas ce vieux cheptel politique dégradant pour notre futur paysage économique et sociale. In yab des Yvelines

18.Posté par oui le 18/01/2016 06:24

Excellente prestation de Mr Valls, brillant, honnête, humble et précis ! Voilà enfin un bon futur président pour la France ! à droite rien de tel !!!

19.Posté par môvélang le 18/01/2016 13:47

""""""Sur la déchéance de nationalité : "il s'agit de cibler des hommes et des femmes qui tuent"""""""""

que fera t-il des francais de france qui tuent d'autres francais ??????? et des policiers francais qui paniquent et tuent des étrangers sans histoires ?

20.Posté par kld le 19/01/2016 18:22

vive valls , vive hollande , vive macron , la "nouvelle droite new age" ....................on est pas orti, pardon , sorti !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes