Courrier des lecteurs

On le sait, désormais : ils iront jusqu’au bout

Mercredi 3 Janvier 2018 - 10:42

« Ils raseront les forêts. 
Ils videront les mers des thons, des baleines, des sardines. 
Ils pressureront les roches. 
Ils feront fondre les pôles. 
Ils noirciront l’Alaska. 
Ils réchaufferont l’atmosphère jusqu’à ébullition. 
Ils nous vendront un air coté en Bourse. 
Ils affameront des continents. 
Ils sauveront les banques avec nos retraites. 
Ils solderont les routes, les îles, les jardins publics au plus offrant. 
Ils spéculeront sur nos maisons, notre santé, notre éducation. (Ndlr : ils spécule déjà sur la faim et même sur la mort)
Ils mettront, à force de stress, la moitié des travailleurs sous antidépresseurs – et l’autre moitié au chômage. 
Ils lèveront des impôts sur nos égouts, nos chaussettes, notre haleine – plutôt que de toucher à leurs bénéfices.
Le doute n’est plus permis : qu’on les laisse faire, et tout ça ils le feront. Voilà leur programme pour ne rien changer, ou si peu. 
Pour préserver leurs privilèges, leurs dividendes, leurs jets privés, leurs allers-retours en classe affaire. 
Pour se bâtir des ghettos sociaux, sécuritaires, climatiques – où les plus riches de nos enfants, les plus serviles, les plus laquais, seront admis en leur compagnie.
Ils nous mènent là, tout droit. »


Dr Bruno Bourgeon, président d’AID
Repris de François Ruffin, de Fakir, député de la République française
Dr Bruno Bourgeon, président d’AID
Lu 1075 fois



1.Posté par JORI le 03/01/2018 11:14

Dr Bruno Bourgeon, président d’AID et porte parole local de la france insoumise!!. Cela ne reste que de la propagande politique que chaque parti défend!!. MDR

2.Posté par PATRICK CEVENNES le 03/01/2018 13:55

fukcd473
Il ne fallait voter, par défaut, pour le Prédicateur de la Secte des macro(N)iqueur le peuple français.

3.Posté par QUESTION ? le 03/01/2018 16:00 (depuis mobile)

Question à ce Mr Bruno Bourgeon !
Pour qui avez vous voté ?
Si vous vous êtes abstenu comme tant d''autres, pleurez pas...
Si vous êtes voté pour Mr Macron, comme tant d''autres, vous n''avez que ce que vous avez cherché !
Vous l''avez voulu, assumez...

4.Posté par Nivet Alain le 03/01/2018 16:36

Dr Bourgeon, je lis avec attention vos interventions sur ce site, même si , souvent, je les désapprouve. Il faut lire ou écouter son prochain parce que nul ne détient la vérité et que"l'autre" vous apprendra toujours quelque chose..Mais le moment de votre intervention est plutôt mal venu. Votre champion a tapé du talon le fond de la piscine et n'arrive pas à refaire surface. L'urgentiste Bourgeon intervient alors à sa modeste mesure mais cela ne sera pas suffisant. Arriverez-vous à sauver votre soldat ?

Cordialement,
A.N.

5.Posté par Bruno Bourgeon le 03/01/2018 19:55

Je ne me suis pas abstenu au second tour, puisque j'ai voté blanc, ne voulant ni d'une candidate, ni de l'autre. J'ai le droit de me plaindre. Mais comme vous ne lisez que rarement le fond, et écrivez des posts ad hominem, jamais sur le fond, permettez moi de dire ceci : ceux que vilipende François Ruffin sont les partisans d'une économie libérale, qui ratissent la planète jusqu'à la rendre exsangue. Sa diatribe est donc profondément écologique. Oui, il faut lire et écouter son prochain, M. Nivet. Je me fiche comme de l'an quarante du sort futur de M. Mélenchon, JORI, et ne suis aucunement le porte parole de la FI, d'avec laquelle je partage maintes idées de l'avenir en commun. En revanche, le sort des êtres vivants sur cette planète m'intéresse bien plus vivement, et vous feriez bien de vous y intéresser aussi : c'est de la qualité de vie de vos enfants et petits-enfants dont il s'agit. Ce pamphlet décrit un monde invivable : en voudriez-vous? Moi pas. Voilà pourquoi je rapporte les paroles de Fakir, l'un des rares journaux encore totalement indépendants.

6.Posté par Nivet Alain le 03/01/2018 20:34

Dr Bourgeon, j'entends votre réponse. Mais votre intervention était mal pensée et mal exprimée . Si elle a été mal interprétée, vous ne le devez qu'à vous même.Soyez moins confus la prochaine fois. Tout ce qui se conçoit bien s'énonce clairement !

Cordialement.

A.N.

7.Posté par Moi président le 03/01/2018 22:10

Je me demande si Ruffin n'est pas en train de se spécialiser dans le délire de persécution.

A l'heure actuelle en France, quand il y a un jour férié (1er mai mis à part), ce jour est payé même s'il est chômé à partir du moment où vous avez :
- 3 mois d'ancienneté
- 200 h de travail dans les 2 derniers mois
- travaillé la veille et le lendemain (sauf autorisation d'absence)

De plus, même chômé, il compte dans le décompte de vos heures hebdomadaires pour déterminer les heures supplémentaires.
Ex : vous travaillez 7h le lundi, mardi, mercredi, et 8 h le jeudi. Le vendredi est férié, et vous ne travaillez pas.
Dans la réalité, vous n'aurez travaillé que 29 h dans la semaine, mais comme les heures théoriques du vendredi (7 h) sont comptabilisées, ça vous fera 36 h , donc 1 h sup (majorée de 25%, ou RCR d'un quart d'heure). Je parle dans le cadre du minimum légal, avec les conventions collectives c'est peut-être plus favorable encore au salarié.

On est donc dans un système où l'entreprise est obligée de payer même des heures de travail non effectuées.

D'autre part, quand vous ne respectez pas les termes de votre contrat (horaires, autorité de l'employeur, ...), vous finissez par être licencié pour faute simple. Mais l'entreprise passera à la caisse en vous payant des indemnités de licenciement.

On est donc dans un système où l'entreprise indemnise un salarié qui n'aura pas respecté les termes de son contrat. Ceci dans le cadre d'un CDI.
Dans un CDD c'est encore pire : combien même votre salarié serait licencié pour faute simple au bout de 2 mois sur un contrat d'un an, l'entreprise devra lui verser les 10 mois de salaire restant.

Et des exemples comme ça, je pourrais vous en sortir d'autres, et c'est d'ailleurs ce que je compte faire tout au long de l'année sur Zinfos974.

Vous ne trouverez pas Ruffin pour pleurer sur l'injustice faite aux entreprises. Mais pour pleurer sur les "salauds de patrons", sur "la finance" (laquelle ?), ça vous pouvez lui faire confiance.

Vous ne l'entendrez quasiment jamais comparer la situation en France à celle de la Chine ou de l'Inde par exemple (notamment sur la question de l'environnement et du respect des salariés).
J'aurais apprécié de l'entendre sur Zinfos974, lui ou ses collègues de FI, nous faire une poésie sur les étudiants chinois forcés de travailler 11 h par jour sur le nouvel Iphone X d'Apple.

Au contraire, vous l'entendrez critiquer amèrement l'UE "ultra-libérale", l'UE "de la finance" ... Alors que si l'UE n'avait pas intégré les pays de l'Est anciennement sous le joug de l'URSS, on aurait un copié-collé de l'Inde et la Chine à la place de la Roumanie, la Bulgarie, la Pologne, la Hongrie, etc ...
Vous ne l'entendrez certainement pas nous informer qu'il y a des syndicats à l'échelle de l'UE, avec des conventions collectives comme chez nous en France.
Vous ne l'entendrez pas marteler dans tous les médias de France, à l'attention des chômeurs, qu'il existe des SCOP, des SCIC, des SASU, dans lesquelles on peut être à la fois patron et salarié. Rêve de tout gauchiste qui se respecte, et personnellement ça fait très longtemps que j'en rêve. "ILS" l'ont fait.

Bref. Gauchisteries de base, tout ça.
Moi aussi je pourrais écrire des pleurnicheries sur la situation réelle des entreprises en France, à longueur d'année sur Zinfos974, violons et pleureuses à l'appui.
Mais je le ferai de manière plus digne.
Et à la fin de l'année, j'espère que j'aurai ramené quelques brebis égarées sur le chemin de la raison et de la lucidité.
Et que les militants des partis soi-disant pro-UE me rejoindront dans cette noble cause, car les élections européennes, c'est en 2019 et ça ne se prépare pas au dernier moment.

8.Posté par JORI le 03/01/2018 23:47

5.Posté par Bruno Bourgeon le 03/01/2018 19:55
"Ce pamphlet décrit un monde invivable : en voudriez-vous?", mais je peux vous décrire un futur encore plus catastrophique que ce pamphlet, mais serais je plus crédible pour autant??. D'autant plus que tout comme vous et Ruffin, je ne suis pas extralucide. En parlant de ça, peut être que ruffin vous a communiqué le N° du prochain loto, non??.

9.Posté par Bruno Bourgeon le 04/01/2018 07:14

Moi président : vous êtes hors sujet. Que vous me parliez des difficultés des entreprises, de politique européenne, ou de tout autre chose que contient vos 48 lignes, que j'ai pris peine (le mot n'est pas trop fort) de lire, tout cela n'a rien à voir avec la destruction de notre niche à laquelle nous assistons. Et force est de constater que cette destruction anthropocène, qui relève d'un suicide collectif, est extra-naturelle (au-delà de ce que la nature peut réparer).
JORI : ce pamphlet est parfaitement crédible, nous avons, Ruffin et moi, les mêmes lectures, les mêmes références. Deux auteures qui peuvent vous aider dans cette voie : Naomi Klein et Elizabeth Kolbert, deux nord-américaines, pas spécialement des communistes de base. Je peux vous en citer plein d'autres. Mais ces deux-là ont écrit leur dernier livre sur ce sujet. Please read them.

10.Posté par margouillat974 le 04/01/2018 10:37

Les pays satellites de l'ex-URSS ne se conforment pas aux Règles de l' U.E ( refus des migrants sur leurs sols, pas de "cotisation" au dépenses faramineuses de fonctionnement de l' U.E.) La France a augmenté sa cotisation de quelques milliards d' euros pour que continue la gabegie menée par les lobbys avec à leur tête un alcoolique notoire ( M. Junker, ou Drunker, pour les intimes) qui ne cache même plus ses frasques! Sans compter que malgré tout les sacrifices imposés au peuple français (compensé par les cadeaux fiscaux, C.I.C.E., flat-tax et autres...) la règle des 3% ne sera pas atteinte cette année et l 'U.E., commandée par Mme Merkel et M. Drunker, se fera une joie de mettre notre "sauveur de l'Europe" à l'amende. Et vous vous demandez encore pourquoi les français ne veulent plus de l' Union Européenne. La France n'est plus la 5eme puissance mondiale, et ce n'est pas à cause des travailleurs ( ni des chômeurs) .

11.Posté par JORI le 04/01/2018 13:49

9.Posté par Bruno Bourgeon le 04/01/2018 07:14
Merci pour vos références d'extralucides mais ces derniers avant de parler futur, avaient ils ne serait ce que prévu la crise de 2008 par exemple??.

12.Posté par Ma sonnerie le 04/01/2018 14:26 (depuis mobile)

Nivet en juge de ce qui est bien, bon ou opportun....quel cauchemar..

13.Posté par Moi président le 04/01/2018 18:40

@9 B Bourgeon : je ne parlais pas des "difficultés" des entreprises, mais des injustices qu'elles subissent depuis des décennies.
Le texte de Ruffin qui constitue votre courrier parle des entreprises :
"Ils mettront, à force de stress, la moitié des travailleurs sous antidépresseurs – et l’autre moitié au chômage"
"Ils lèveront des impôts sur nos égouts, nos chaussettes, notre haleine – plutôt que de toucher à leurs bénéfices"

Il évoque aussi le secteur financier :
"Ils nous vendront un air coté en Bourse"
"Ils sauveront les banques avec nos retraites"
"Pour préserver leurs privilèges, leurs dividendes, leurs jets privés, leurs allers-retours en classe affaire"
(quand c'est Mélenchon qui vient à la Réunion en aller-retour classe affaires, ça ne lui pose par contre aucun problème)

Votre tentative de noyer le poisson s'est avérée vaine.

Sur le plan écologique, il aurait été honnête de faire la distinction entre les pays qui conviennent de mesures à prendre, et ceux qui font comme si de rien n'était.
Ce "ils", ce n'est ni plus ni moins qu'une façon de mettre tout le monde dans le même panier.
C'est bien un délire de persécution.

14.Posté par Moi président le 04/01/2018 18:42

@9 B Bourgeon : je ne parlais pas des "difficultés" des entreprises, mais des injustices qu'elles subissent depuis des décennies.
Le texte de Ruffin qui constitue votre courrier parle des entreprises :
"Ils mettront, à force de stress, la moitié des travailleurs sous antidépresseurs – et l’autre moitié au chômage"
"Ils lèveront des impôts sur nos égouts, nos chaussettes, notre haleine – plutôt que de toucher à leurs bénéfices"

Il évoque aussi le secteur financier :
"Ils nous vendront un air coté en Bourse"
"Ils sauveront les banques avec nos retraites"
"Pour préserver leurs privilèges, leurs dividendes, leurs jets privés, leurs allers-retours en classe affaire"
(quand c'est Mélenchon qui vient à la Réunion en aller-retour classe affaires, ça ne lui pose par contre aucun problème)
(quand Mélenchon demande des prêts bancaires pour sa campagne, et baratine les banques pour financer le FN, là bien sûr les banques sont de bonnes choses)

Votre tentative de noyer le poisson s'est avérée vaine.

Sur le plan écologique, il aurait été honnête de faire la distinction entre les pays qui conviennent de mesures à prendre, et ceux qui font comme si de rien n'était.
Ce "ils", ce n'est ni plus ni moins qu'une façon de mettre tout le monde dans le même panier.
C'est bien un délire de persécution.

15.Posté par Moi président le 04/01/2018 19:34

"Les Français sont de plus en plus nombreux à dire leur attachement à l’UE (66 %) ou à la zone euro (67 %), selon un sondage CSA - La Croix réalisé pour les soixante ans du traité de Rome"
(ref : https://www.la-croix.com/Monde/Europe/Leurophobie-recul-dans-lopinion-francaise-2017-03-20-1200833466)

"Sondage : 70% des Français opposés à une sortie de la France de l’Union européenne"
(ref : https://www.publicsenat.fr/article/politique/sondage-70-des-francais-opposes-a-une-sortie-de-la-france-de-l-union-europeenne)

Pas de chance pour ceux qui affirment "Et vous vous demandez encore pourquoi les français ne veulent plus de l' Union Européenne" ...

Déjà, si les Français étaient si opposés à l'UE que certains le prétendent, on n'aurait sans doute pas eu le même résultat au second tour de la présidentielle (le champion pro-UE contre la championne anti-UE).
Au final, entre les sondages et les résultats de la présidentielle, on peut sans problème affirmer que 2 français sur 3 sont favorables à l'UE dans son principe.

Après, certains veulent un peu plus de ci, un peu moins de ça.
Certains sortent leur calculette et boudent parce que les pays de l'Est ont plus bénéficié de l'UE que la France.
D'autres enfin, comme moi, sont conscients que l'UE n'est pas un "bizness" d'où la France doit sortir gagnante dans l'immédiat, mais plutôt une chance de ne pas s'écrouler dans un futur proche, quand une multitude de pays sortiront du tiers-monde et nous remplacerons sur les marchés où aujourd'hui on arrive encore à exporter.

Les pays de l'Est plus que les autres sont la cible de propagande féroce anti-UE orchestrée par qui-l'on-sait, mais les citoyens là-bas sont loin d'être bêtes et amnésiques, et savent ce qu'ils ont à gagner concrètement en restant dans l'UE.

Du reste, les partis pro-UE de tous pays ont encore de sacrés efforts à faire dans leur travail pour convaincre leurs citoyens des vertus de l'UE.
On aura l'occasion de reparler de l'UE tout au long de l'année sur Zinfos974, j'en fais serment. Dans le cas contraire, c'est que je ne serai plus de ce monde.

16.Posté par JORI le 04/01/2018 22:16

Mais au juste quel est le parti majoritaire à l'assemblée européenne?. Ah oui le PPE, la droite, quoi!!.

17.Posté par margouillat974 le 08/01/2018 00:09

C'est qui " qui l'on sait". Pourquoi les français si attachés à la construction de l'Union Européenne bouderaient, puisque la France ne reçoit RIEN de l'Europe ' on donne 22 ( un peu plus cette année) et on reçoit 14! Par contre l'Union Européenne valide le budget des français et décide de valider( ou non) le budget de la France. C'est Bruxelles qui décide si on construit des routes ou des hôpitaux en France, pas le chef de l'état, ni les français. Toujours 2/3 des français d'accord?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?