MENU ZINFOS
Société

On en sait un peu plus maintenant sur ce que vient faire Le Mistral à La Réunion


Par - Publié le Mercredi 1 Avril 2020 à 00:37 | Lu 8081 fois

On en sait un peu plus maintenant sur ce que vient faire Le Mistral à La Réunion
Le président Macron a annoncé mercredi dernier le déploiement de deux porte-hélicoptères amphibies outre-mer : le Mistral dans le sud de l’océan indien (Mayotte et La Réunion) et le Dixmude aux Antilles (Guadeloupe, Martinique et éventuellement Guyane).

Selon le chef de l’Etat, il devait s'agir pour les armées d’apporter "aide et soutien aux populations" et un "appui aux services publics" dans le domaine "sanitaire, logistique et de la protection" en outremer.

L'annonce de l'envoi du Mistral dans le Sud de l'océan Indien a engendré de grands espoirs à La Réunion et à Mayotte, où les capacités en lits de réanimation sont limitées.

Les Réunionnais et les Mahorais se sont souvenus que "Le Tonnerre", le frère jumeau du Mistral et du Dixmude, avait évacué le 23 mars dernier 12 patients atteints du Covid-19 de Corse vers le continent.

Il est vrai que ces deux porte-hélicoptères disposent à bord d'un petit hôpital destiné au personnel de bord et aux forces militaires qui peuvent être embarquées, et qu'ils peuvent en outre être transformés en véritables navires hôpitaux.

Le Dixmude se trouvait à quai à Toulon au moment de l'ordre présidentiel. Ce qui a permis à la Marine nationale d'effectuer les aménagements intérieurs pour lui permettre d'adopter cette configuration. Seul inconvénient, il n'arrivera aux Antilles que vers la mi-avril.

Le Mistral quant à lui est attendu à La Réunion au début de la semaine prochaine. Cela s'explique par le fait qu'il se trouvait déjà dans l'océan Indien dans le cadre de la mission Jeanne d’Arc débutée fin février, en compagnie de la frégate Guépratte. A l’issue d’une escale logistique de deux jours à Mahé, aux Seychelles, il doit mettre le cap vers La Réunion.

Le problème du Mistral, c'est qu'il n'a pas du tout été configuré en version navire hôpital.

Selon le journal Mer et Marine, particulièrement au fait de l'actualité de la Marine nationale, il "dispose de différents moyens à son bord, dont un EDAR (engin de débarquement amphibie rapide) et deux CTM (chalands de transport de matériel), ainsi que quatre hélicoptères, le plus utile étant un NH90 italien déployé à bord pour cette mission. S’y ajoutent trois appareils français, soit deux Gazelle de l’aviation légère de l’armée de Terre et une Alouette III de l’aéronautique navale. En plus des équipages (200 marins pour le Mistral et 150 pour le Guépratte) et d’environ 140 officiers-élèves en formation, le groupe Jeanne d’Arc accueille un détachement de l’armée de Terre. Si le programme annoncé lors du départ de Toulon a été respecté, le PHA devait embarquer à Djibouti 75 soldats de la 9ème brigade d’infanterie de marine (9ème BIMa) et des éléments du sous-groupement tactique embarqué du 2ème régiment d’infanterie de marine (2ème RIMa) comprenant un peloton blindé et 30 militaires du régiment d’infanterie chars de marine (RICM). Il y a également à bord du Mistral une unité interarmées de plage aux ordres du 6ème régiment du génie (6ème RG) ainsi qu’un détachement de fusiliers-marins comprenant notamment une équipe de défense et d’interdiction maritime (EDIM). Tous ces militaires et leurs moyens pourront aussi prêter main forte. Les installations hospitalières du Mistral sont pour le moment grées pour un déploiement classique et ne peuvent servir en l’état à l’accueil de patients atteints par le Covid-19".

Selon une source militaire citée par l'AFP, "on a une boîte à outils, on attend maintenant que le politique nous dise comment l'utiliser. Mais si on n'a pas de toubibs et de respirateurs, on ne pourra pas faire grand-chose".

Conscient des attentes des populations de La Réunion et de Mayotte, le ministère des Armées a apporté lundi quelques précisions concernant les missions qui seront dévolues au Mistral :  Le navire, "grâce à ses capacités, pourra une fois sur sa zone d’action participer à du transport de fret humanitaire, fournir un élément de sécurité civile rapide d’intervention médicale (ESCRIM) ou de secours, projeter de forces de sécurité ou encore être utilisé comme hôpital de délestage, à la condition de bénéficier d’un renfort sanitaire pour armer l’hôpital".

Cette transformation en navire hôpital, selon Mer et Marine, pourrait être rendue possible grâce à "du matériel disponible sur place (à La Réunion, NDLR) ou envoyé depuis la métropole par voie aérienne".


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par jean le 01/04/2020 10:46

140 OFFICIERS ELEVES OU ELEVES OFFICIER - faut déjà les rapatrier, ça sert à rien, ils apprendront à faire le point dans l'avion. Il faut faire venir du personnel de santé et équiper ce bâtiment, qui peut devenir un vrai hôpital, si on leur donne les moyens.

2.Posté par IXE le 01/04/2020 11:00

La situation sanitaire dans la zone Afrique s'aggrave... Envisagez différents scénarios.

Le même problème se pose pour le Japon et les zones sud américaines et indiennes. L'offre de soins doit, pour les pays concernés, s'accompagner d'une sécurisation de leurs territoires (dans les deux sens).

3.Posté par spartacus974 le 01/04/2020 14:11

Au départ,le mistral a été vendu aux Réunionnais comme un navire- hôpital qui allait venir porter assistance à la Réunion....Par la suite,on a appris que ce navire se partagerait entre la Réunion et Mayotte.Maintenant,il s'agit d'un navire équipé certes d'une unité médicale mais à destination de son équipage par rapport au personnel soignant présent et au matériel embarqué.Finalement,un simple effet d'annonce d'un gouvernement complétement dépassé qui croit encore que les promesses suffisent pour calmer le peuple.
C'est à l'image de la pénurie de masques:ils arrivent demain mais cela fait des semaines qu'il nous joue la même farce tragique.

4.Posté par Pascale le 01/04/2020 14:33

@spartacus974: parce que vous pensez vraiment que la France va nous venir en aide, nous apporter des masques etc... mon dieu, il faut atterrir la! Qu'à fait la France face à l'épidémie de dengue, de chikungunya?
S'ils nous ont volontairement contaminé en laissant entrer des milliers de personnes potentiellement atteintes du virus, c'était sans doute pas pour rien! :)

5.Posté par ONE le 01/04/2020 17:41

Au juste, lu vient faire koi a La Réunion?

6.Posté par spartacus974 le 01/04/2020 17:42

¨@pascale:j'analyse ce qui a été rapporté par les médias uniquement.
Contrairement à vous,je ne pense pas à une volonté de contaminer notre ile .Les voyageurs qui sont entrés sur l'ile ces 2 dernières semaines étaient des Réunionnais qui revenaient chez eux après les vacances.La prise en charge de ces voyageurs fut très légère au début de la crise.Le confinement strict en structure dédiée est plus que tardif car des milliers de voyageurs sont rentrés sur l'ile sans beaucoup de contrôle.

7.Posté par Joel le 01/04/2020 19:30

Se Pierrot Dupuy est de plus en plus bête, comme si nous Réunionnais nous avions besoin de nous poser la question, « pourquoi un bateau hôpital dans l’archipel. Je pense qu’il était le seul à pas savoir ...le pauvre pseudo journaliste....

8.Posté par Grondin le 01/04/2020 21:20 (depuis mobile)

S''''il n''''envoie pas de quoi le mettre en version hôpital par voie aérienne, je ne vois pas à quoi il Va servir.
Chouette des hélicoptères et du fret humanitaire,... Et après
Pour moi c''''est une mesure qui tant juste à rassurer certains...

9.Posté par Ma chanson 974 le 02/04/2020 21:04 (depuis mobile)

Viens je t’emmène sur l’océan
Viens je t’emmène sur mon bateau blanc
Vers la lumière du soleil levant
Viens je t’emmène auprès du vent. BIS

Le soleil s’est levé
Le soleil m’a regardé
Le soleil m’a sourit

Refrain...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes