MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Olivier HOARAU : on ne discute plus après moi...


- Publié le Mercredi 6 Mai 2015 à 12:42 | Lu 1292 fois

Lors du conseil municipal du 5 mai 2015, plusieurs affaires à l'ordre du jour, dont la question de l'attribution des subventions aux associations portoises. Pour rappel, le tissu associatif connaitra une baisse significative en dotations, ce qui risque de mettre à mal le fonctionnement de nombreuses associations, notamment sur le plan salarial.
 
Concernant cette affaire, je sollicite la parole pour poser des questions, notamment sur la nouvelle association PASS'PORT qui s'est vu attribuer 10.000 euros en investissement alors que personne n'a connaissance de son fonctionnement à venir....c'est quand même hallucinant de voir cela. Et dans son intervention Olivier HOARAU affirme qu'il faut "donner du sens". A la place qu’il occupe cela demande d’avoir de la cohérence, alors, il serait souhaitable qu'il fasse ce qu'il dit...et non le contraire, cela aurait un sens.
 
Lorsque le maire du Port prend la parole pour soi-disant répondre aux interrogations, il m'interpelle nommément sur  la question de PASS'PORT qui à l'évidence l'a contrarié.

Je souhaite alors m'exprimer pour tenter de rétablir certaines vérités comme par exemple :
- Le naufrage de Pass'Port a été organisé par ceux-là mêmes qui figurent aujourd'hui dans le proche entourage du maire.
- La réouverture de PASS'PORT amène à s'interroger au niveau juridique sur la dénomination, l'objet et d'autres points, vu qu'il y a eu liquidation judiciaire.
 
Mais Olivier HOARAU n'a visiblement pas envie d'être contrarié encore plus.  Il refuse de me donner la parole sous prétexte que je l'ai déjà eue. En clair, quand il a fini de s'exprimer on ne discute plus...c'est sa vision d'un débat démocratique où au sein d'un conseil municipal la parole n'est pas libre. Au sein d'une assemblée délibérante où on devrait pouvoir débattre pour voter en toute connaissance de cause, le (la) conseiller(e) municipal(e) n'a droit ni à l'information ni au débat.

Firose Gador
Conseillère municipale de l’opposition/PCR
 
 




1.Posté par KOKOLOC IN SON le 06/05/2015 14:10

pé tètre qué son tète la gonflé ? li prend li pou lo roi . li pense qué lé en monarsi . si i contini biento zot va appelle a li " ma majesté " !!!!!!!!!!!!!!!!!!
eskize mai mi iaime fé ri la guèle !!!!!!!

2.Posté par Portois le 06/05/2015 22:28

ça fait un moment que le petit dictateur a vu son melon gonfler. Hautain, arrogant, méprisant, menteur, hypocrite, tout dans le discours, rien dans les actes si ce n'est la traitrise, et à voir la brochette de bras cassés qui l'entoure, bientôt faudra changer toutes les portes de la mairie tellement leur tête a gonflé. Leur orgueil n'a d'égal que leur médiocrité. A vomir.

3.Posté par bea le 06/05/2015 23:52

quand c'était le grand timonier zot noré dit amen a tout va .......
PCR mauvais perdant ....

4.Posté par KLD le 07/05/2015 00:19

remarque , vu comment le PLR a été traité par deux trois certains du "pcr" .............. jusqu'à accusé Huguette Belo" de nazi ...... "tortue voit pas son queue" ........jusqu'à dommage les zarboutants l'histoire la Réunion y finie comme ça ...... ha , na certain y doit retourne à zot ds zot tombe ,...reusement la Réunion , na pont "le retournement " comme à Mada , ya !!

5.Posté par Juste le 07/05/2015 08:50

Pour votre rappel Mme GADOR, l'ouverture de la nouvelle association Pass'Port faisait parti d'une promesse électoral. Donc, inscrit dans le projet de la nouvelle équipe et a été distribué au Portois lors de la campagne électoral des municipales. Les électeurs ont voté pour que cette association existe. Vous êtes de mauvaise foi et votre raisonnement n'est pas la hauteur d'une politicienne.

6.Posté par GROS MALBAR le 07/05/2015 09:04

FIROSE, OU TE FAIT PARTI DE L EQUIPE MUNICIPAL A NE PAS AVOIR VOTE LE BUDGET DE L ASSOCIATION PASS'PORT EN 2008. LIQIDATION EN MARS 2009. (...) ET DOMOUN LE PAS DES COUILLONS

7.Posté par on ne discute plus après moi le 07/05/2015 09:43

Ni après ni avant. Le boug passé maître dans l'art de l'esquive et de l'nfumage

8.Posté par Phoénix420 le 07/05/2015 11:17

Mme Firose Gador quel bilan faites vous sur ces inepties nommées"Centres Sociaux" que l'ancienne Equipe et dont vous même avez choisi pour remplacer PASS'PORT...l'APJPA et l'ADAP??Au prétexte du faire des économies financières, vous avez opté pour du socioculturel au rabais!!!Notamment retirer aux Portois l'accès à des outils performants n'ayant plus à faire leurs preuves (en terme de lien social...d'écoute...de proximité...de prise en compte des réalités et des besoins dans les cités...des loisirs communs...de la médiation sociale et culturelle...à la vie associative..à l'environnement...à la prévention...etc)...PASS'PORT..ADAP et APJPA étaient des piliers et garants d'une politique sociale de proximité, de savoir-faire et de faire savoir!!!Depuis 2009 date de mise à mort de ces labels, vos Centres Sociaux ont-ils pu combler le déficit??Je crois qu'aujourd'hui nul n'a de doute sur leurs fiascos et leur inefficacité social...Alors cessez de vous endormir sur votre indigestion des récents échecs électoraux et par pitié cessez de débattre que sur la forme(aspect juridique..objet..) et ayez les c...lles de regarder une bonne fois pour tout le chaos et la déconfiture associative et culturelle que vous avez offert aux Portois depuis le sacrifice de leurs associations!! Vous verrez qu'après cela le retour d'entre les morts vous donnera moins la chair de poule??mdr

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes