MENU ZINFOS
Société

Olivier Bancoult: "Nous irons aux Chagos en bateau et personne ne pourra nous en empêcher"


Par - Publié le Mercredi 31 Juillet 2019 à 17:02 | Lu 4099 fois

"Personne ne pourra nous en empêcher". Le ton ferme, Olivier Bancoult a fait part ce mercredi d'un projet de retour d’une délégation de Chagossiens dans l’archipel. Le chef de file du Groupe Réfugiés Chagos a donné une conférence de presse dans la matinée, entouré de Georges Gauvin, président du CSCR (Comité Solidarité Chagos La Réunion) et Julie Pontalba, représentante du Comité réunionnais du mouvement pour la paix.

"Nous allons nous rendre en bateau aux Chagos, avec la collaboration du gouvernement mauricien et de tous les pays qui ont soutenu la cause chagossienne, et ce sans la permission du gouvernement britannique puisqu’il n’en est pas propriétaire", annonce l'activiste en visite sur notre île. La date n'est pas encore fixée, mais le voyage pourrait se tenir en novembre prochain. 

Pour rappel, en février dernier, la CIJ (Cour Internationale de Justice) jugeait illicite la séparation de l’archipel des Chagos de l’île Maurice. Trois mois après, une résolution de l'ONU intimait le Royaume-Uni de rétrocéder l'archipel à Maurice dans un délai de six mois.
"Mais malgré ça le gouvernement persiste et signe. Il y a un manque de respect des institutions"fulmine Olivier Bancoult, qui tient dans le même temps à alerter l'opinion publique sur le comportement des autorités britanniques envers les Chagossiens récemment installés en Angleterre, y compris ceux détenteurs du passeport britannique.

Les Chagossiens conseillés de s'en aller

"Les officiers leur conseillent de repartir à Maurice ou aux Seychelles", rapporte-t-il. Une sorte d’intimidation qui serait notamment perpétrée envers ceux sollicitant une assistance pour le logement. Selon le militant, une centaine de personnes seraient concernées par ce traitement "honteux". 
  
"Le gouvernement britannique ne pardonne pas que les Chagossiens soient allés témoigner à La Haye de la situation, parce qu’ils ont pesé dans la décision", avance Olivier Gauvin, qui souligne : "Maurice et les Seychelles, ce n'est pas 'chez eux"". "Nous allons entreprendre une action, sous forme de pétition ou autre", annonce-t-il. La population est appelée à se mobiliser, ",mais aussi les membres de la COI (Commission de l'océan Indien)", juge Julie Pontabla. "Ils doivent s’exprimer en soutien du peuple chagossien. C’est à nous en tant que membres de l’océan Indien de nous battre pour nos frères".
 
"Nous sommes des gens de la paix, nous voulons juste retourner où nous sommes nés, où nos parents sont enterrés", conclut Olivier Bancoult.



Marine Abat
Journaliste - En charge du secteur Ouest - Fortement attachée aux valeurs du développement durable... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Michel le 31/07/2019 17:12

Les colonialistes britanniques sont parmi les plus violents, les plus arrogants et les plus méprisants vis-à-vis des peuples qui sont tombés sous leur coupe.
Il faut soutenir les Chagossiens dans leur lutte pour pouvoir retrourner dans leur pays.

2.Posté par JORI le 31/07/2019 17:15 (depuis mobile)

Ne serait ce pas le même problème qu'avec Mayotte ?.

3.Posté par klod le 31/07/2019 17:44

biens , total soutien face à un certain néocolonialisme indécrottable ( je reste poli !!!) des ex puissances coloniales .

croire que l'arrogance et la condescendance de certains cessent , un combat qui mérite de rester vigilant et "indigné" comme disait M. Hessel !

4.Posté par Joseph le 31/07/2019 18:13

Attention à vous, les Anglais sont moins "doux" que les Français, je crains qu'une intrusion sur leur base militaire soit réprimée dans la violence.
Oui ils doivent rendre cet Îlot à ses anciens occupants, mail là ça va être le pot de terre contre le pot de terre.
Courage à vous, tyen bo !

5.Posté par Abd_qy le 31/07/2019 18:32 (depuis mobile)

Non ce n est pas le même problème avec Mayotte, nous avons choisi notre destin. Déjà l union des Comores est mis en place par la France. Avant chaque île avait son sultant.

6.Posté par un observateur le 31/07/2019 18:49

...il n'y a pas seulement Mayotte post 2...

7.Posté par Yab bon des hauts le 31/07/2019 18:51

A Jori post 2

Non, la population a voté pour rester dans le giron français, contrairement aux autres îles des Comores qui ont voulu leur indépendance.

8.Posté par Joseph le 31/07/2019 18:56

Mayotte était le réservoir aux serviteurs, pour ne pas dire les esclaves du Sultan des Comores, ils travaillaient sur les plantations, ou étaient directement vendus aux étrangers.
Un peu d'histoire :
https://journals.openedition.org/insitu/10175

9.Posté par ali le kafhir le 31/07/2019 19:22

2.Posté par JORI

il y a eu certes un non respect des frontières de la colonisation dans les 2 cas mais les chagossiens n'ont jamais voté pour choisir leur destin contrairement aux mahorais et aux comoriens

10.Posté par Zirinbel le 31/07/2019 21:30 (depuis mobile)

Courage à vous !
Les Chagossiens ont subi une déportation honteuse et inhumaine.
Malheureusement très peu de personnes connaissent ou s''intéressent à votre histoire.

11.Posté par JORI le 31/07/2019 21:38 (depuis mobile)

Je parlais des résolutions de l'onu qui n'étaient pas respectées et rien d'autre.

12.Posté par marco le 31/07/2019 23:32

jori et surtout klod dans leurs posts deux gauchistes indécrottables c'est fou de ne pas connaitre l'histoire et surtout de savoir que les droits peuvent évoluer ce bancoul peut toujours rever et faire son cinéma, il aime le faire surtout devant les caméras réunionnaises de certains anticolonialistes bêlants, surtout avec des représentants zelés du PCR n'est ce pas ? bancoult ne représente que sa petite personne

13.Posté par Komsaminm le 01/08/2019 00:28

Ankor in fwa, Pèp sakrifiyé! Koloniaslism pou twé in Domoun Linosans...

Oui, les Chagossiens subissent cet intolérable sort, jusqu' à ce jour.

Ousanousava koma!....

La Réunion... Gard byin pou ou, osi....

14.Posté par Abd_qy le 01/08/2019 07:20 (depuis mobile)

Il faut lire un peu les archives, même si Mayotte devenait indépendant, jamais les mahorais n n''accepteront de retourner dans cet union qui n''a jamais fonctionné. Après le déplacement de la capitale ils ont laissé nos parents mourir de faim.

15.Posté par Abd_qy le 01/08/2019 07:29 (depuis mobile)

Les grands Comoriens savent qu'ils ont pourris les relations depuis 1956 après délocalisation de la capitale ven Grande Comore. Nous on s en fous de la résolution de l ONU. Est-ce que l'ONU est venu voir les mahorais.

16.Posté par ZHERISSON le 01/08/2019 08:16

A post 2, il y a aussi le Tibet maintenu sous occupation chinoise.....

17.Posté par titecréole le 01/08/2019 08:32

La France aussi a des îles à rendre également et le colonialisme français a aussi été atroce. ne parlons pas de la décolonisation (anciennes colonies françaises devenues des pays du tiers monde).

18.Posté par JORI le 01/08/2019 09:14 (depuis mobile)

12. Marco. Chacun son commentaire. Personne ne vous empêche d'être d'extrême droite.

19.Posté par Collapsus le 01/08/2019 07:41

Si les chagossiens doivent récupérer les Chagos, alors la France devrait pouvoir aussi récupérer l’Ile de France (Maurice) qui avait été envahie et spoliée aux français par les anglais en 1810. On peut aller loin comme ça...

20.Posté par AZALA le 01/08/2019 10:10

Pas de problème pour aller aux Chagos de nombreux navigateur y font escale par contre va pas falloir qu'ils s'approchent de Diego Garcia les ricains sont pas de enfants de cœur un effet d'annonce comme aiment bien ces fantoches!!!

21.Posté par christophe keys le 01/08/2019 10:15

Les anglais doivent trembler!!Ce Monsieur a juste une grande bouche, il débarquera jms e, bateau...et si c'est le cas, les yankees l'enverront au fond de la mer!

22.Posté par Hugues Neau le 01/08/2019 10:57

A quand un hotel 5 étoiles la bas?...

23.Posté par ? le 01/08/2019 10:57

Selon Huntington , « les civilisations durent,sont dynamiques naissent meurent, fusionnent, se divisent.N’importe quel étudiant en histoire sait qu’elles disparaissent aussi et se perdent dans les sables du temps ».(samuel Huntington )

Ce qu’ on n’arrive pas a comprendre c’est dans quelle direction se situe Maurice concernant son développement géostratégique. Tout le monde connaît le rapprochement de l’île envers l’Inde , fidèle allié.On comprend bien moins par contre comment Maurice peut elle laisser l’annexion d’Agalega .En même temps elle fait le reproche éternel concernant le cas des Chagos. Les natifs d’Agalega sont 700 sur le territoire mauricien selon défi média. Pour Laval Soopramanien président de l’association, l’absence de projet a Agalega pousse la population a chercher du travail sur Maurice.Pour Malenn Oodiah de lexpress.mu « S’il y a une problématique qui demande à être inscrite dans la mise en perspective tout en étant en situation et privilégier la prospective, c’est bien celle de la place de Maurice dans la région et dans le monde. Il y a d’une part un nouvel ordre mondial qui se cherche avec en toile de fond les profonds changements en cours, et d’autre part les tendances lourdes qui se dessinent sur le plan géostratégique, géopolitique et géo économique »
Depuis 1990 c’est la fin de la convention de Lomé dont le but était de favoriser l’adaptation des pays ACP à l’économie de marché.Par exemple lomé III propose 1,3 million de tonnes de sucre de canne aux prix européens, d’où le décollage de Maurice.

« La nouvelle donne, ce sont les nouveaux acteurs que sont la Chine et l’Inde, qui entendent prendre la place qu’ils estiment leur revenir dans le nouvel ordre mondial. L’océan Indien, «centre de gravité du XXIe siècle» selon le journaliste américain Robert Kaplan, et le continent africain sont les nouveaux terrains de leur positionnement. Cela soulève l’importance des rapports Sud-Sud et toute la question de la souveraineté des pays concernés » ( Malenn Oodiah). Pour Zinfo974 «La rumeur d'une cession d'Agaléga a provoqué une vive polémique, d'autant que ce n'est pas la première fois que l'Inde convoite cet archipel. En décembre 2006, la presse indienne avait déjà évoqué la négociation d'un bail de longue durée accordé à l'Inde par Maurice. L'information avait à l'époque également été démentie. »

L’Inde et la Chine se battent en Océan Indien, sous le regard de la France et de Maurice
Sur l’Île on fait surtout la culture des cocotiers.En Mai 2017 voila ce que disait les médias a Maurice « Interrogé sur la création éventuelle d’une base militaire sur Agalega par les Indiens, Pravind Jugnauth indique que la question n’est pas à l’ordre du jour. Il martèle que Maurice ne cédera jamais Agalega ».Mai en juillet le ton monte.Le gouvernement est carrément accusé de passer des accords secrets et le chef de l’opposition Xavier Luc Duval considère que l’alliance Lepep (alliance le peuple)dissimule beaucoup de chose. On doit construire une piste de 3 km, autant que celle de Maurice, pourquoi ? En 2005 on réclame l’aide indienne par Navin Ramgoolam.

Peut être que cette géopolitique semble dépasser tous le monde.En effet La chine cherche a isoler l’Inde sur le plan régional.La stratégie dite du collier de perles transparaît partout. Elle consiste dans le rachat de port, pour encercler les autres ports de l’Inde. La théorie est tiré d’un rapport d’état américain « Energy Futures in Asia ».La chine amène depuis peu une nouvelle base a Djibouti.


L’Inde et la Chine se battent en Océan Indien, sous le regard de la France et de Maurice
En fait l’île est complètement abandonné par Maurice. Comme pour Rodrigue , la population survit et le seul moyen de s’en sortir est de paradoxalement partir vivre sur…..Maurice (sic). Selon John Dacruz, enseignant,(ambassadeur de Maurice en Afrique du Sud de 2001 à 2004 ) certains Agaléens ont préféré quitter leur île pour s’installer à Maurice. « Selon certains habitants, auparavant Agalega comptait environ 800 âmes. Bon nombre d’entre eux, gagnés par un sentiment de lassitude et d’isolement, ont décidé de partir de cette terre qui leur est pourtant si chère pour venir à Maurice où ils vivent surtout dans les faubourgs de Port-Louis. Aujourd’hui, environ 280 personnes y habitent toujours », explique cet ex-enseignant du Agalega Medco SSS. (lemauricien.com)

« Les Agaléens, poursuit John Dacruz, reconnaissent qu’ils sont des assistés mais sont frustrés du fait que leur île demeure dans un état figé alors, qu’ailleurs, il y a une perpétuelle évolution. Ils disent adorer leur île et vouloir y mourir. De ce fait, ils n’aimeraient pas que leur terre soit cédée un jour à une quelconque puissance étrangère. » Le mauritius pride semble faire la navette tous les 6mois. En 2003 il y aurait eu un projet immobilier torpiller par Ramgoolam. Peut-être l’île est volontairement maintenue en léthargie au profit de l’union indienne. Le prix du bateau a augmenter de 200 % pour se rendre sur l’île. Drôle de développement. « Ne pli kapav al Agalega ! », lance avec colère Claude Médar, vice-président de l’association Les Amis d’Agaléga. Agaléga fait partie de la République de Maurice, mais visiter l’île est devenu un luxe que ne peuvent se permettre aujourd’hui l’Agaléen vivant à Maurice et le citoyen mauricien aux revenus modestes.

L’Inde et la Chine se battent en Océan Indien, sous le regard de la France et de Maurice
Les autorités ont supprimé au cours de cette année quelques privilèges auxquels avaient droit les Agaléens par rapport aux voyages. À titre d’exemple, Les Amis d’Agaléga bénéficiaient de deux billets gratuits à chaque voyage du bateau pour permettre à ses membres d’aller faire un suivi des projets qu’ils ont mis en route dans l’archipel. On cherche a dépeupler l’île. Doit on voir un nouveau concept chagossien ? Le vicaire général Jean-Maurice Labour, est du même avis en soulignant le sous-développement de l’île dans lequel se trouvent les Agaléens depuis des décennies. « La source de ce sous-développement qui perdure malgré les promesses des politiciens est l’enclavement de l’île. »

Concernant les îles éparses, il s’agit d’un long litige entre la France et Madagascar… La France les avait déclarées siennes en 1892 puis en 1897. Cette décision a été confirmée par un décret en ce sens du Président français en 1960, trois mois avant la proclamation de l’indépendance de Madagascar. Ensuite la loi de 2007 les a inclus dans la liste des terres australes et antarctiques françaises. Maurice réclame Tromelin , Madagascar l’ile Europa , Juan de nova.

L’Inde et la Chine se battent en Océan Indien, sous le regard de la France et de Maurice
Concernant les Chagos Maurice est sur le point de remporter la bataille qui l’oppose a l’Angleterre.Depuis cinquante ans, le David chagossien se bat contre les deux Goliath anglo-saxons pour que son peuple puisse retourner vivre sur les atolls dont il a été expulsé entre 1967 et 1973 par les Britanniques, pour laisser les Américains y implanter l’une de leurs plus importantes bases aéronavales au monde, sur l’île de Diego Garcia. Si, à l’époque, les Mauriciens ont accepté cette partition en échange de leur indépendance, ils apportent, depuis, un soutien sans faille à leurs frères chagossiens . Dans ce cas pourquoi laisser l’Inde faire la même chose pour Agalega ?

L’Inde et la Chine se battent en Océan Indien, sous le regard de la France et de Maurice
Un début de réponse: Les Indo Mauriciens majoritaires dans le pays trouvent un appui en 1936 avec la création du parti travailliste. « Auparavant ils étaient écartés des postes électifs. Cette classe moyenne hindou fut l’héritière principale du pouvoir colonial. Le communalisme mauricien a raté l’enjeu des minorités et l’on retrouve cette dimension dans les concurrences électorales. »(Julie Peghini:Île rêvée, île réelle). La fête du 12 mars de l’indépendance a été choisi par Sir Seewosagar Ramgoolam par rapport a la marche du sel de Ghandhi. Paul Berenger lui souhaite plutôt l’avènement de l’homme mauricien avec toute ses composantes ethniques. Son parti le MMM se posera garante de ce principe tout au long de l’histoire.C’est dans la même veine qu’intervient Xavier Luc Duval dans le débat houleux.

Le leg de 500 millions de dollars de l’Inde et la politique de chantier n’est t’il pas une forme d’achat du gouvernement ? « Pravind Jugnauth prend les mauriciens pour des imbéciles » c’est le Times of India qui révéla en 2006 le projet de base navale. En 2013 David Brewster, chercheur australien, révèle l’impensable. La publication des détails secrets des préparatifs en Inde pour une intervention militaire avortée à Maurice au plus fort de la crise politique de 1983, mettant aux prises le Premier ministre d’alors sir Anerood Jugnauth et le leader de l’opposition et du MMM Paul Bérenger, est venue jeter un pavé dans la mare politico-militaire. On parla même de coup d’état de l’Inde.
Bertrand C.
Lu 1580 fois

"La réalité?Maurice joue double jeu.Depuis 45 ans les relations sino mauriciennes sont au beau fixe. L’ile est le tremplin vers l’Afrique.Mais des mauriciens se demandent ce qu’a a apporter Maurice a ce géant qui a déjà tout ? On rappelle a toute fin utile que la Chine est le banquier des états unis endettés.
Le maître de la diplomatie Henry Kissinger aurait largement cautionner ce qui se passe a l’ombre des filaos. « Il est tout d’abord impératif de résoudre les conflits territoriaux (et/ou maritimes) ou tout au moins être assez intelligent pour les traiter différemment et ou les mettre de côté. Une approche intéressante a été celle développée par la France et Maurice pour aboutir le 7 juin 2010 à un accord-cadre de cogestion de l’île de Tromelin. Personne ne renonce à sa revendication de souveraineté sur cette île, mais les deux parties acceptent de mettre de côté leur différend pour convenir d’exploiter ensemble les ressources existantes. Une approche coopérative se substitue à l’expression stérile de désaccords insolubles » Voilà ce que disait l’ambassade de France a Madagascar en 2011.Cela résume assez bien la situation non ? C’est la real politique de Bismarck le maître a penser de Kissinger. Elle désigne « la politique étrangère fondée sur le calcul des forces et l'intérêt national » .
Il est nécessaire dans le cas de Agalega de fixer Le libéralisme égalitariste, avec en ligne de mire le livre Une théorie de la justice de John Rawls pour texte fondateur.De fixer un retour aux conditions préalables d’une conception de la justice sociale en mesure de satisfaire tant les exigences de la liberté que celles de l’égalité. "

Bertrand Carpaye.b[

24.Posté par Fredo974 le 01/08/2019 16:09

Il sera accueilli par la Marine américaine ...
Doivent trembler les Ricains !

25.Posté par Zarin le 01/08/2019 17:17

un peu de détente ?

Hardi les gars ! Vire au guindeau !
Good bye farewell ! Good bye farewell !
Hardi les gars ! Adieu Bordeaux !
Hourra ! Oh Mexico ! HO ! Ho ! Ho !
Au Cap Horn il ne fera pas chaud !
Haul away ! hé oula tchalez ! (*)
A faire la pêche cachalot !
Hal' matelot ! Hé ! Ho ! Hisse hé ! Ho !

Plus d'un y laissera sa peau !
Good bye farewell ! Good bye farewell !
Adieu misère adieu bateau !
Hourra ! Oh Mexico ! HO ! Ho ! Ho !
Et nous irons à Valparaiso !
Haul away ! hé oula tchalez !
Où d'autres y laisseront leur os !
Hal' matelot ! Hé ! Ho ! Hisse hé ! Ho !

Ceux qui reviendront pavillons haut !
Good bye farewell ! Good bye farewell !
C'est premier brin de matelot !
Hourra ! Oh Mexico ! HO ! Ho ! Ho !
Pour la bordée ils seront à flot !
Haul away ! hé oula tchalez !
Bon pour le rack, la fille, le couteau !
Hal' matelot ! Hé ! Ho ! Hisse hé ! Ho !

(*) Tirez (Haul away) Hé vous là halez

26.Posté par klod le 01/08/2019 19:00

un plaisir de se faire "traiter" de gauchiste par des comiques comme le post 12 dit marco ...................

perso , je n'ai pas de carte ni de camp politique après quand je lis des comiques comme "le" marco , une seule question : le terme "droitiste" , c'est framçais ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes