MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

« Okilé mon savate ? »


Par Jules Bénard - Publié le Vendredi 17 Juillet 2015 à 08:26 | Lu 732 fois

 « Okilé mon savate ? »
Mon pauvre Volnay, tu ne pourras bientôt plus la chercher. Si l’Etat continue de nous légiférer aussi stupidement, ta chère savate ne sera plus qu’un souvenir au rayon des symboles perdus de notre art de vivre.

Un automobiliste toulousain s’est fait taxer 95 euros parce qu’il conduisait avec ses savates deux-doigts. Il paraît que c’est interdit depuis longtemps. Alors, moi, j’ai une anecdote marrante à votre intention.

C’était en 1968 aux abords du cimetière de Saint-Pierre, là où se déroulaient les épreuves du permis de conduire. J’y avais été conduit par mon moniteur, Issop Sulliman, papa de mes frères Vally et Hassen.

"4è fois mi passe permis"

Nous étions 4 candidats (autres temps, autres mœurs). Pendant que l’un de nous était aux prises avec le seul inspecteur du Sud, le redoutable et redouté Lestrade, nous bavardions entre nous en tremblant un peu. Il y avait un brave Malbar de Saint-Louis, chapeau nylon, chemise blanche, culotte kaki et savates deux-doigts… à la main.

"Quatrième fois mi passe permis… Talèrla Lestrade la dit a moin i faut mi mette in soulier su mon patte. Même in savate dé doigts si mi veut !"

Un administratif donc, lui préconisait l’emploi de nos chères savates. Là, ce brave homme nous fit part de son profond désarroi : "Moin la zamé mette soulier ! Zamé ! La peau mon patte lé dir comm’ la corne bèf. Minm’ dan’ cannes fourmis qui mord’ i pique pas moin !"

"Mon patte i glisse !"

Il souleva un à un ses pieds pour le prouver, nous invitant à toucher. A moin, fourné comm’ zot’ i conné, moin la touché. Du bout des orteils au dévers de ses talons, sa plante n’était qu’une masse cornée, mille fois plus solide que tous les souliers de la terre. On ne voyait effectivement pas ce que des chaussures auraient pu lui apporter de plus ; et le terrible Lestrade lui avait conseillé nos vénérables savates deux-doigts.

"Moin la point l’habitude. Là-dans, mon patte i glisse comm’ puce su l’dos d’in chien maig’…" Est-ce la faute à son inaptitude ou aux savates, il a planté son 4è essai.

Question que je vous pose à tous : a-t-on le droit de conduire pieds nus ? Car je connais bien des gens qui enlèvent leurs chaussures dès qu’ils sont au volant. Marrant : la plupart du temps, ce sont des femmes. Exactement comme au boulot, beaucoup de femmes se déchaussent une fois derrière leur bureau.

Est-ce dû à une notion de "contact" que nous, les hommes, aurions perdue ? Vous avez remarqué comme c’est d’une grande sensualité, une femme qui avance les pieds nus ? Alors que nous les mecs, les arpions à l’air, on a l’air de clodos. Bon Dieu lé farceur non ?

Plus le droit… de rien !

Bref, plus ça va et plus on nous taxe sous des motifs qui ne sont que futiles prétextes. Exit le kit mains-libres and so on… Tenez-vous bien, nous n’aurons bientôt plus le droit, à cette allure, de zigouiller un poulet (une volaille à plumes, j’veux dire) chez nous. Plus le droit de griller une poignée de café sur notre balcon. Plus le droit de refuser de voter pour des cons. Plus le droit d’attraper un torticolis fréquentable en lookant la chute de reins d’une accorte demoiselle dans la rue. Plus le droit de dire à tantine "na trop d’sel dans out’ saucisses". Plus le droit de tac-taquer sans imperméable. Plus le droit de préférer le bœuf du Botswana au bœuf pays (et de l’affirmer haut et fort). Plus le droit de fumer même en plein air.

Non mais… vous vous rendez compte ?

Or, comme le dit l’un de mes frères : « Boire sans soif et baiser sans raison, c’est ce qui nous distingue de la bête ! » Ben oui mon grand, mais à force d’être légiférés comme ça…

La conclusion, elle est donnée par la propre fille de du pote Volnay, et vaut pour tout ce à quoi nous tenons : "Papa, momon la mette out’ savates dans la poubelle et la jette z’ordures dessus" - "Ah ! le quitte sa mère !"

Jules Bénard




1.Posté par Zoreil 49 le 17/07/2015 12:32

Un moment de pur plaisir que la lecture de ce texte !

2.Posté par la crise le 17/07/2015 12:40

Toujours du plaisir à te lire.
Il m'arrive de conduire en savates en revenant de la plage par exemple ou pour un petit trajet dans la commune même par exemple,mais conduire pieds nus, impossible! Marcher pieds nus, je ne peux presque plus. Pourtant, lorsque nous étions gamins, pour les grandes vacances , nous quittions la ville de Saint-Denis pour retourner dans notre petit village et là la première chose qu'on faisait : se débarrasser des chaussures. Et vive les courses dans les champs de cannes, sur les sentiers cabossés ou le chemin caillouteux de l'Etablissement. Bon, coup de cogne nous té connaît aussi! Les chaussures, on ne les prenait que pour la messe du dimanche.
A partir de maintenant, faudra faire attention.
Au fait , Jules , j'ai l'habitude de fumer des saucisses ou de la volaille ; activité que je mets en sommeil lorsque le Dash est dans l'île. Mi veut pas gaingne un voyage de l'eau su la tête. Mais bientôt ce sera interdit si ce n'est déjà le cas.

3.Posté par perplexe le 17/07/2015 15:06

Bien rigolé en lisant votre texte. Et que de souvenirs......M. Lestrade. Rien que d'y penser j'ai la boule au ventre

4.Posté par Ray_au_Port le 17/07/2015 15:37

Monsieur Bénard, vous conviendrez que si out' savate "deux-doigts" y chapp' su out' pied lors d'une situation nécessitant un freinage urgent, vous aurez un grand moment de solitude quand tout ça va maille dan' pédale lo frein ! ! !
Il donc sage de ne point conduire ainsi chaussé !
Conduire pieds nus, est très agréable et devrait être encouragé car RIEN ne gêne la polygraphie des pieds sur les pédales !

5.Posté par Jules Bénard le 18/07/2015 10:26

à posté 4 Ray_au_Port :
"la polygraphie du pied sur les pédales", j'adore ! Quand science et malice du vocabulaire se mêlent harmonieusement, c'est plaisir total.
Si vous en avez d'autres de ce calibre, j'achète.

6.Posté par Olivier Hubert le 18/07/2015 19:18

Ne vous déplaise, personnellement, en ce qui concerne la conduite automobile, je suis favorable à l'interdiction des pieds nus et des savates deux-doigts. Il me semble d'ailleurs qu'à l'époque Françoise Sagan avait été verbalisée parce qu'elle conduisait pieds nus. Olivier Hubert;

7.Posté par dédé le 19/07/2015 14:43

Cher jules bénard,
tu tois le savoir : quand on est directeur de la communication dans une grande commune,on ne doit pas arriver tout les jours complétement saoul......
tu vois ce que je veux dire ?

8.Posté par moca le 19/07/2015 14:42

C'est du plaisir , que de vous lire Monsieur Bénard ! N'en déplaise à certains " mal au ki ! "

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes