MENU ZINFOS
Société

Observation des cétacés : Un nouvel arrêté préfectoral pour mieux les protéger


L’observation des cétacés dans les eaux bordant La Réunion est devenue, depuis une douzaine d’années, une activité prisée des Réunionnais et des visiteurs. Afin de respecter ces mammifères marins, des zones et des périodes de quiétude sont mises en place pour permettre à tous les Réunionnais de profiter du spectacle de la nature. À ce titre la préfecture a publié un nouvel arrêté en date du 7 juillet 2021. Le communiqué :

Par - Publié le Mardi 13 Juillet 2021 à 11:03

La fréquentation de l’île par une vingtaine d’espèces de mammifères marins permet à tout un chacun de se familiariser avec ces animaux protégés et fragiles. Mais pour garantir les meilleures conditions de conservation des cétacés et l’absence de dérangement tout en assurant la sécurité des personnes, le respect de principes et de règles s’impose pour l’approche, l’observation et la mise à l’eau à proximité de ces animaux sauvages.

Ces règles sont inscrites dans un arrêté du préfet de La Réunion, délégué du Gouvernement pour l’action de l’État en mer, pris dans l’objectif de préserver l’environnement, d’assurer la sécurité des biens et des personnes et de garantir l’ordre public en mer.

En 2021, après un large travail de concertation, cet arrêté a fait l’objet d’une réécriture et une version révisée (arrêté n°2021-1306 du 7 juillet 2021) vient d’être publiée. Ce nouvel arrêté clarifie les conditions dans lesquelles l’approche, l’observation et la mise à l’eau à proximité des cétacés doivent être réalisées.

Cet arrêté reprend plusieurs principes structurants :

- Ces animaux protégés doivent bénéficier de périodes et de zones où ils ne sont pas soumis à la pression de l’observation par l’homme. Les cétacés qui fréquentent les eaux côtières de La Réunion utilisent préférentiellement certains secteurs pour la réalisation d’étapes essentielles de leur cycle de vie : mise bas des baleines à bosse, repos des dauphins long bec... Les déranger sur ces secteurs ou à ces moments de grande vulnérabilité compromet leur développement et la préservation des espèces. L’arrêté reprend ainsi la règle nationale d’une distance d’approche ne pouvant être inférieure à 100 mètres dans le périmètre de la réserve naturelle nationale marine de La Réunion et pose le principe d’une période de quiétude, sans observation des animaux, entre 18 h et 9 h.

- L’activité d’observation des cétacés est ouverte à tous : navires de transports de passagers, bateaux de location, plaisanciers, kayakistes, clubs de plongée... La diversité des supports autorisés est un choix fort du modèle réunionnais d’observation des cétacés. Il parie sur la responsabilisation de chacun et l’appropriation des règles définies. Il repose évidemment sur le respect strict par chacun des règles et limites propres à son activité et sur des règles communes permettant une gestion apaisée et sécurisée du plan d’eau.

- Ces sorties présentent des risques spécifiques : la proximité d’animaux imposants au comportement difficile à anticiper, la mise à l’eau en pleine eau, dans le "grand bleu", la présence de navires à proximité, les conditions de houle parfois marquées, sont autant de facteurs de risque dont le croisement est une spécificité de ces activités. Ils amènent à avoir une exigence de compétence et de savoir faire : que chaque capitaine ou chef de bord soit conscient des risques nautiques et des règles spécifiques à l’activité, que chaque pratiquant des mises à l’eau perçoive les risques des activités subaquatiques et soit dûment formé ou encadré.

Afin de maîtriser ces règles particulières d’approche et d’observation, des formations à l’observation des cétacés sont désormais proposées par les associations intervenant sur le sujet (Globice, CEDTM). Elles viennent compléter les formations à la conduite des navires ou aux activités subaquatiques.

Pendant la saison de présence des baleines à bosse, de juillet à octobre, la présence des unités et services de l’État chargés d’une mission de police en mer sera accrue pour veiller au respect de ces dispositions. Toute infraction donnera lieu à des poursuites administratives et pénales : amendes, suspension des titres de conduite des navires, interdiction de pratiquer.


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Zarin le 13/07/2021 11:55

Pourquoi la pollution sonore des océans menace les mammifères marins

Transport de marchandises, constructions offshore, explorations gazières… les activités humaines ont pris une telle ampleur sur et sous les océans que les mammifères marins deviennent sourds.

Lorsqu'il dévoile en 1956 le documentaire qui lui vaudra une palme d'or et un oscar, le commandant Cousteau subjugue les terriens en leur faisant découvrir un univers sous-marin dont ils ne soupçonnaient pas la beauté. Ni la quiétude. Plonger dans les entrailles de la mer, c'est pénétrer dans « le Monde du silence ». Mais c'était avant que l'océan ne devienne la proie des constructions offshore, ne voit se croiser chaque jour 60000 navires et n'attire la convoitise des prospecteurs de pétrole et de gaz.

Le Parisien

2.Posté par ACSP-REUNION le 13/07/2021 12:35

Pour s'informer, se faire une idée plus objective de cet arrêté "Cétacés-business" version 2021, et on peut lire cet article, lien ci-dessous :

Ou comment, malgré la formation gratuite sur internet à destination de toute la population, formation que l’Association Citoyenne avait demandée en 2020, formation mise en place par Quiétude en juillet 2021, eh bien REFUS de la DMSOI et de la DEAL de sa validation pour l'observation aquatique en ... PMT ... à la surface de l'océan.

Qui fait une formation « po la po patate ? »
Tout le système scolaire français développe la notion d’autonomie, et là, dans la vie quotidienne, exit l’autonomie des personnes motivées qui font l'effort de se former, faut passer par structures commerciales lucratives de plongée ?
Tout le monde aura compris.
Pour les directions locales de la DEAL et la DMSOI, il ne faut pas développer la formation et la connaissance pour le plus grand nombre, et la valider. Mais instituer de manière honteuse un « apartheid » pour l’accès au milieu naturel.
Favoriser le BUSINESS d’une corporation, au détriment de la population locale.
La « protection » des cétacés est un prétexte fallacieux.
L’argent donne plus de droit que la formation.

3.Posté par Zarin le 13/07/2021 12:58

L'acidité des océans aurait augmenté de 30 % environ depuis le début de la révolution industrielle.

On s'en fiche ???

4.Posté par Sounouk ek la moru le 13/07/2021 18:57

Des mesures pour protéger les baleines ? Mort de rire depuis qu on en a fait un business ,la préfecture décide et prend des mesures qui n existe nulle part ailleurs !!!
"Globice "et les autres pompes à fric s en réjouissent !

5.Posté par A mon avis le 14/07/2021 12:05

La vraie protection serait d'interdire tout approche de ces animaux.

Il n'y a rien de plus stupide comme comportement que d'aller tourner autour de ces animaux dans le simple but de les voir. (ou de tenter de les voir !)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes