MENU ZINFOS
Economie

Novelli III : Un nouveau sursis pour les entrepreneurs endettés


La lecture du protocole Novelli III a été officiellement présenté ce matin par le Préfet, Michel Lalande. Le contenu de ce protocole qui a pour objectif d'échelonner les dettes des entrepreneurs (du BTP mais pas seulement) a été unanimement salué par l'ensemble des représentations syndicales.

Par Ludovic Grondin - Publié le Vendredi 21 Janvier 2011 à 12:24 | Lu 1475 fois


Un nouveau sursis a été donné ce matin en préfecture, où Michel Lalande a communiqué à l'ensemble des représentants des PME du BTP et de transport de matériaux le contenu du Protocole Novelli, troisième du nom.

Que dit ce protocole ? Tout d'abord, les dettes relatives aux cotisations salariales nées avant le 31 décembre 2010 pourront faire l'objet d'un étalement sur une durée maximale de trois ans. Ensuite, les dettes fiscales nées avant cette même date pourront faire l'objet d'un étalement sur une durée maximale de 36 mois. Un coup de pouce supplémentaire après la fin du précédent protocole qui s'était terminé mi-2010.

En attendant les grands travaux...

"C'est une opportunité de pouvoir rebondir pour les entreprises dans un contexte difficile, en attendant la relance de la commande publique. Nous avons réalisé un travail considérable avec les entreprises", s'est réjouit le préfet.

Novelli III : Un nouveau sursis pour les entrepreneurs endettés
Une satisfaction partagée par le représentants des entreprises des secteurs du transport de matériaux du bâtiment et des travaux publics, les principales concernées.

Parmi eux, Armand Mouniata, le président de la plateforme syndicale regroupant huit syndicats du BTP : "Je tiens à saluer le travail des services de l'État. Après deux ans d'un travail acharné, les PME sont enfin écoutées. On a porté très haut la voix des plus faibles", a-t-il avancé.

1.500 entreprises concernées

Avant de clôturer la réunion de travail, le préfet a estimé qu'à travers ce dispositif d'aide dans la gestion des charges accumulées des chefs d'entreprises, environ 1.500 entreprises seront concernées par celui-ci.

Un nouveau point d'étape sera tenu au mois de juin prochain. Les entreprises concernées doivent, elles, transmettre leur dossier avant le 28 février aux services des impôts de la Réunion (DRFIP).





1.Posté par Padup le 21/01/2011 14:10

L"enfumage continue. Cela va donc faire la 3ème année que les charges (dont des fonds dont elles sont simplement dépositaires provisoirement, comme la TVA et les cotisations salariales) ne sont plus payées par ces entreprises artificiellement créees et artificiellement perfusées, qui se trouvent en position de concurrence déloyale, puisqu'elles font leur trésorerie sur le dos de la collectivité et de leurs personnels, au détriment de celles qui sont en règle et s'acquittent de leurs obligations, permettant à certains de leurs dirigeants bien connus, notamment ceux qui s'étant fait mousser là-dessus se retrouvent maintenant à piloter la CCIR en plus de leurs mercédès, de virer leurs salariés tout en continuant à profiter du système! Cela n'a pas amintenu l'emploi et cela se prolonge en toute illégalité, puisqu'en contradiction absolue avec la loi (La Lodeom est beaucoup plus restrictive) et sans espoir de récupération pour les caisses publiques car il faut être déconnecté de la réalité pour imaginer que le retour, hypothétique, des jours fastes permettrait de respecter les échéances courantes augmentées du paiement des impayés passés! Cocasse, au demeurant, que ce machin porte le nom d'un acteur, à présent éjecté du gouvernement, de la droite dure, ultralibérale et anti-étatique, mais logique en vertu de son beau principe de la privatisation des profits et de la nationalisation des pertes.

2.Posté par liam le 21/01/2011 14:26

NOVELLI III , achette la paix sociale pas de drame ,pas de barrage routier, pas de blocage de l'ile. Mais un jour ou l'autre patron endetté devra payer ses dettes c'est la regle pour tout le monde.

3.Posté par Info974 le 21/01/2011 14:55

Selon les dires de Mr ALAMELE, il est enseignant et biznessman sur Madagascar ... Mais que fait cet homme ? Qui est-il ?

4.Posté par Le Troll le 21/01/2011 15:08

Ouf!! Merci, je vais pouvoir changer le Cayenne de ma femme !!

5.Posté par David Asmodee le 21/01/2011 16:35

"à piloter la CCIR en plus de leurs mercédès"
C'est beau une Mercedès. Pourquoi tant de haine à l'égard de cette marque ? lol

6.Posté par brian le RMIste le 22/01/2011 12:04

c'est super. on peut le rencontre ce Mr novelli? je voudrais lui expliquer l'interdit bancaire dont je suis victime

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes