Education

Nouvelles perspectives pour la CDPE-FCPE 974

Lundi 6 Septembre 2010 - 12:15

Les membres de la fédération locale de la CDPE-FCPE avaient rendez-vous ce week-end au lycée Pierre Poivre à Saint-Joseph. L'occasion d'entrevoir de nouvelles perspectives d'avenir et de renouveler les membres du Conseil d'administration.


Nouvelles perspectives pour la CDPE-FCPE 974
Aucun représentant de l'Education nationale présent au Congrès départemental de la CDPE-FCPE 974. C'est le constat dressé par les membres de l'association ce week-end du côté de Saint-Joseph. C'est au lycée Pierre Poivre que la section locale de la Fédération des conseils de parents d'élèves et de la CDPE s'est réunie sur le socle d'un nouveau congrès. Une réunion rythmée par une "lente renaissance" pour reprendre le propos de l'ancien secrétaire général, Gilbert La Porte.

Un nouveau bureau, un nouveau Conseil d'administration

"Le Conseil départemental des Parents d'élèves FCPE de la Réunion revient de loin, puisqu'au congrès de Sainte-Suzanne, nous avons assisté à la desertion quasi globale" explique l'ancien secrétaire général de la CDPE-FCPE, Gilbert La Porte, avant de rendre hommage aux parents d'élèves qui ont repris la fédération "agonisante" pour la remettre sur pied. Une fédération qui organisait ce samedi son congrès départemental où était programmées deux "remaniements".
Nommé Président du Bureau départemental, Patrice Souprayenmestry sera désormais secondé par Benoît Blard et Jean-Odel Oumania, tous les deux propulsés aux postes de vice-présidents et la secrétaire générale Nicole Clain. Quant au Conseil d'administration, il se compose, entre autres, de Jean-Dominique Atchicanon, Frédérique Brugeille, Jean-René Lefevre ou encore Nathalie Sinapin. l'occasion pour la fédération de rappeler son attachement à une représentation paritaire.

Entre motions et discussions

A l'issue de ce nouveau congrès départemental, quatre motions ont vu le jour. La défense du service public d'éducation étant logiquement au programme des "nouveaux" membres, la CDPE-FCPE a validé le principe de la nécessité des "moyens à la hauteur des objectifs fixés par le ministère de l'Education national". Insertion professionnelle et intégration sociale des jeunes et combat contre les différentes formes de discrimination et xénophobie ayant été également actés.

Lors de la séance plénière qui s'est déroulée ce samedi après-midi, trois thèmes majeurs ont fait l'objet de discussions. De l'Union des familles laïques (UFAL), Hubert Hervet est revenu sur l'épineux sujet de la sécurité dans les enceintes et dans l'environnement des établissements scolaires. C'est ensuite franco Loricourt, pour la CDPE 974, qui a animé le débat relatif aux classes européennes. Restait alors au conseiller d'orientation, Michel Zerwertz, de diriger les conversations en lien avec la réforme des lycées, un sujet pour le moins d'actualité.

Un site pour s'informer... et dénoncer

La CDPE-FCPE a par ailleurs invité les parents d'élèves à se montrer vigilant et à ne pas hésiter à "signaler le non-remplacement d'enseignants absents" ainsi que les "heures de cours non-effectuées du primaire au secondaire" sur un site dédié à cet effet et crée par la FCPE nationale (http://www.fcpe.asso.fr/ouyapacours). Un site dont la mission est également d'informer.
En guise de clôture de cette journée, les congressistes et représentants de l'UFAL ont manifesté leur appui à la manifestation initiée par la Ligue des droits de l'homme à Champ-Fleuri et au Plan national contre la xénophobie pour lequel une pétition a été créée puis signée par la FCPE-CDPE 974.

Le bureau départemental de la CDPE-FCPE 974
 
Patrice Souprayenmestry (Président) - Jean-Odel Oumania et Benoît Blard (Vice-présidents) - Nicole Clain (Secrétaire générale) - Marie-Solange Chazot (Secrétaire générale-adjointe) - Laurianne Mareva Tehaameamea (Trésorière) - Fabrice Juppin Defondaumière (Trésorier-adjoint);
 
Les membres du conseil d'administration

Jean-Dominique Atchicanon - Patrick Bénard - Frédérique Brugeille - Raymond Colette - Christine Hoareau - Chantal Lallemand - Jean-René Lefevre - Franco Loricourt - Jean-François Sarpedon - Nathalie Sinapin - Fabienne Victoire.
Ludovic Robert
Lu 2672 fois



1.Posté par noe974 le 06/09/2010 13:31

Super
Il faut que les Parents s'impliquent plus dans les différents conseils . Ne pas laisser l'Ecole se débrouiller seul face aux défis du 21e siècle .
L'Ecole n'appartient pas uniquement aux enseignants(es) . Ce sont les Parents qui éducquent les enfants . Seuls , abandonnés , ils deviennent la proie de la délinquance et de quelques gangs .

2.Posté par Simplet le 10/09/2010 18:25

Malheureusement les choses ne sont pas si simples.
Lors des élections de représentants de parents d'élèves au sein des conseils d'administration, il n'y a même pas 10 % des parents qui votent.
Ceux qui sont élus, se retrouvent dans des CA et autres Commissions ou ils n'ont aucun pouvoir.
Ils "subissent" les propositions et conditions imposées par le Chef d'établissement (qui agit en toute légalité).
La place donnée aux parents dans les établissements scolaires est extrêmement limitée, et leur pouvoir d'agir quasi nul (à moins de "boucher la route").

Je ne suis pas défaitiste pour autant, il faut que les parents s'investissent dans la vie de la communauté éducative ou se trouve leur enfant.
Mais il faut qu'ils apprennent à se battre, pour se faire respecter et entendre au sein de cette communauté éducative.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter