MENU ZINFOS
Océan Indien

Nouvelles mesures de gestion des risques naturels pour la zone OI


La Commission de l'Océan Indien (COI) a initié mercredi et jeudi une rencontre à la préfecture de Saint-Denis entre les acteurs de la gestion des risques naturels de la zone OI. L'échange s'inscrit dans le cadre d'un projet régional lancé en 2010 et basé sur la coopération des Etats pour prévenir les catastrophes majeures.

Par Marine Dijoux - Publié le Jeudi 28 Avril 2011 à 15:59 | Lu 1221 fois

Nouvelles mesures de gestion des risques naturels pour la zone OI

Après le tsunami particulièrement destructeur qui s'est abattu sur le Japon, la question des catastrophes naturelles apparaît prioritaire. Ils étaient ce matin une vingtaine de membres de la COI et d'acteurs régionaux investis dans la gestion des risques, à dialoguer des procédures à mettre en place en cas de crise majeure. Étaient représentés les cinq membres de la COI, Maurice, Réunion, Madagascar, les Seychelles et les Comores, ainsi que l'Indonésie.

Présent, le préfet, Michel Lalande, a rappelé l'utilité d'une coopération renforcée entre les Etats, pour une politique de prévention et de gestion des risques efficace. "De par notre insularité, nous sommes très vulnérables aux catastrophes naturelles. Si un tsunami en provenance d'Indonésie ou autre venait à atteindre la Réunion, il faudrait évacuer des dizaines de milliers de personnes. Aujourd'hui nous ne pouvons pas déplacer autant de monde". D'où une volonté de gérer les risques potentiels en amont, parce que "la crise résulte bien souvent d'un manque d'anticipation".

Une gestion commune

Qu'il s'agisse de cyclones, de séismes ou de maladies tropicales, la clé d'une meilleure gestion des risques à l'échelle de la zone OI réside dans "le dialogue entre les Etats", selon le Préfet, autorité locale en cas de crise.

Les réunions tenues aujourd'hui s'inscrivent dans le cadre d'un projet lancé par la COI l'an dernier et financé à hauteur de deux millions d'euros par l'Agence Française de Développement. Un projet qui vise notamment à définir les conditions d'une gestion commune des Etats de la zone OI en matière de risques et à la mise en place de procédures exceptionnelles pré ou post-crises.

La COI a d'ores et déjà proposé des actions à Maurice en réponse aux problèmes de glissements de terrains, à Madagascar autour des problématiques d'érosion et de déforestation, et aux Comores pour une surveillance volcanique du Karthala. Une entraide régionale qui vise, comme le secrétaire général de la COI, Callixte D'Offlay, l'indique, à "réduire les risques de façon global pour la protection de tous et partout dans la région".




1.Posté par Zorba le 28/04/2011 17:47

Pour ce qui est de la Réunion, le PPR ou Plan de prévention des Risques est l'occasion de spolier le réunionnais et en l'occurrence ceux qui ne sont déjà pas bien riches. Les tempêtes se succèdent aux USA : 162 morts déjà dont 128 en ALABAMA. Lorsqu'on entend parler les populations concernées, elles disent être conscientes du risque sans pour autant manifester une quelconque envie de quitter leur territoire.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes