MENU ZINFOS
Education

Nouvelle désillusion pour les étudiants en Santé de l'Université de La Réunion


​Nouvelle mauvaise surprise pour les étudiants de l’UFR Santé. L’Université de La Réunion a publié lundi matin un arrêté fixant les capacités d’accueil en filière Santé pour l’année universitaire à venir. Une douche froide supplémentaire pour l’association PASS LAS 974 qui veille au grain depuis plusieurs mois.

Par Ludovic Grondin - Publié le Mardi 22 Juin 2021 à 18:35

Les étudiants en santé et l’association PASS LAS 974 qui les accompagne vont de tracas en désillusion. Alors qu’ils pensaient leurs doléances prises en compte concernant le nombre de places ouvertes l’an prochain dans ces filières, voilà qu’ils prennent connaissance d’un arrêté du président de l’Université revoyant à la baisse le nombre de places. Si ce scénario n’est pas modifié, les étudiants de PASS se sont engagés, sans le savoir en début d’année U, dans un véritable goulot d’étranglement. 

Le 21 mai dernier, le nombre de places en médecine avait pourtant été fixé à 70 pour les PASS (c’est-à-dire les étudiants de licence santé avec mineure généraliste), à 36 pour les LAS 1 (Licence généraliste avec mineure santé) et 9 places pour les LAS 2 et 3.

Avec la nouvelle mouture publiée ce lundi 21 juin par l’Université de La Réunion, "les PASS perdent 10 places alors qu’ils comptent le plus grand nombre d’inscrits", déplorent les familles des étudiants. A l’inverse, "les LAS (LAS 1, LAS 2 et LAS 3) qui sont beaucoup moins nombreux, obtiennent au total 55 places en médecine", exposent-ils l’inéquitable équation alors que les familles de ces étudiants pensaient ce chapitre définitivement clos après les rounds de discussion du mois de mai.

"C’est complètement irresponsable"

"On découvre qu’il y a 60 places pour les PASS alors qu’on avait obtenu 70 places", rappelle un parent d’étudiant écoeuré. Il souhaite garder l'anonymat puisque son enfant est encore engagé dans ce cursus évidemment. "Surtout que nous nous étions contentés de 70 parce qu’on aurait pu ne pas se contenter de ça vu le nombre d’inscrits", ajoute-t-il. En effet, ils sont tout de même 382 étudiants en PASS, ce qui donne un aperçu du goulot d’étranglement dans lequel ils se sont engagés. Seuls 15% d'entre eux pourront accéder à la deuxième année au vu des 60 places ouvertes.

Voici le tableau récapitulatif des places attribuées par filière de santé, tenant compte du nombre d'étudiants ayant composé au concours de médecine de 1ère année. "Le pourcentage du taux de réussite entre chaque parcours souligne une inégalité de chance flagrante voire abyssale", commente un parent :

Autre curiosité qui marque l’étonnement de l’association, c’est de retrouver en LAS 2 et en LAS 3 plus de postes à pourvoir que d’étudiants inscrits (142 et 133% de réussite, ndlr). "Alors là on tombe sur la tête. On se dit que leur but c’est d’avoir moins d’étudiants dans chaque parcours de santé", finit par croire un parent. 

"Les enfants ont beaucoup travaillé, ils n’ont jamais eu un cours en présentiel en PASS cette année. Ils ont dû faire face à toutes ces difficultés et aujourd’hui on est à J+5 du résultat attendu" (notre précédent article publié samedi 19 juin). Sauf que les enfants qui doivent passer l’oral ne savent même pas à cette heure s’ils sont admissibles à cet oral. "Ils doivent déposer un dossier avant ce vendredi mais dans lequel il y a du travail à fournir, un rapport personnel sur lequel ils doivent être interrogés par le jury dans le cadre d’un grand oral. C’est complètement irresponsable de la part de l’Université", affirme ce parent membre de l'association qui compte 86 familles d'étudiants inscrits en Santé.    Elles attendent désormais du président Frédéric Miranville qu’il "revienne immédiatement sur le nombre de places attribuées aux PASS, dans un objectif de respecter une égalité de chance entre parcours."

"L’arrêté signé ce 21 juin fait fi des longues heures de négociation aux termes desquelles un accord avait été trouvé", exprime un parent :





1.Posté par Zot le moucate le 22/06/2021 18:50

Le président ne doit pas savoir lire les.chiffres notamment pour les Las! Ou alors il ne.comprend pas la différence entre inscrit et place. A moins qu'il doit placer des enfants de copains en Las.
Sérieusement, cela relève du comique sauf pour les malheureux étudiants .Encore heureux que mes enfants ne sont pas dans la filière.

2.Posté par wtf le 22/06/2021 18:57

ça pu les magouilles ces affaires là. Ils devraient demander une enquête sur ces choses, de toutes évidences certain(e)s veulent bloquer l'ouverture démocratique de ces filières et maintenir un état passif perpétuel.

3.Posté par Trofort le 22/06/2021 19:10

Ou sont passés les autres étudiants . Ils étaient 1470 il y a 2 mois .
Zétudiants y joué voleurs . Comment y fait ?

4.Posté par babouk le 22/06/2021 19:19

Il serait temps que le Président de l'université retrouve la raison. Trop de fautes graves depuis janvier. ( non publication des partielles, par exemple). Le Tribunal Administratif ne pourra que constater les nombreuses erreurs et en tirer les conséquences. Pauvres étudiants. ..

5.Posté par Gilles la gaieté le 22/06/2021 19:55

Qu'en penses le président du CAC grassement rémunéré ? Que fait-il pour sortir de cette impasse ? C'est honteux, M. LAJOIE ferme les yeux sur la détresse de nos enfants. Il s'en tape dés lors qu'il a les poches pleines. Inadmissible.

6.Posté par Faites un recours au Tribunal Administratif le 22/06/2021 20:21

C'est complétement illégale, le nombre de place doit être arrêté avant le passage des épreuves. Le nouvel arrêté est illégal car il s'oppose au principe de non-rétroactivité de ses dispositions. Consultez un bon avocat (une seule action d'un seul candidat suffit pour tout faire péter).

7.Posté par Gilles l’incompétent le 22/06/2021 21:23

Chers collègues,

Gilles l’incompétent ne s’occupe pas de l’UFR Santé voyons, soyez magnanimes !

Mais d’ailleurs, de quoi s’occupe-t-il à l’UR ?

Pourquoi autant rémunérer un homme qui ne sert pas à grand chose ?

Comment se fait-il qu’il cautionne le silence de l’UFR Santé ?

Protège-y-il des amis copains / coquins ?

8.Posté par Fanchou le 23/06/2021 07:05

Mais partez à l'étranger les jeunes.
C beaucoup mieux fait. Et puis l'anatomie en espagnol en chinois ou en anglais ça change quoi ?
Vous ne serez pas des machines à cracher des qcm.....

9.Posté par Fanchou le 23/06/2021 07:07

Mais partez à l'étranger les jeunes.
C beaucoup mieux fait. Et puis l'anatomie en espagnol en chinois ou en anglais ça change quoi ?
Vous ne serez pas des machines à cracher des qcm.....

10.Posté par Titi le 23/06/2021 08:18

Ça sent la magouille à plein nez, c’est inadmissible pour ma fille qui a durement travaillé et appris ses cours en distanciel , c’est bien triste tout ça, comment arriver à garder la motivation

11.Posté par Yabeleso le 23/06/2021 08:29

C'est une bonne nouvelle on ne joue pas avec la santé des gens! C'est une manière comme une autre d'écarter des incapables et incompétents qui seraient dangereux s'ils étaient amenés à exercer dans le futur !!

12.Posté par MôvéLang le 23/06/2021 08:42

Et didier demiroute il ne peut rien faire pour nos étudiants ? Et Ratenon, pareil, et Bello baregt, tak, fontaine etc, personne ne peut brailler pour faire entendre la détresse des étudiants ?

13.Posté par glopi le 23/06/2021 09:18

Tout ceci est véritablement scandaleux. Le nombre de places qui est un véritable déni de l'égalité des chances avec des taux de réussite différents selon les filières, Les étudiants qui sont en médecine (parcours PASS) ont moins de chance que ceux inscrits en économie, droit, histoire... avec une option médecine !!!!!! Mais de qui se moque-t-on ? Par qui voulons-nous être soignés ?
Quant aux notes qui apparaissent, disparaissent, ré-apparaissent modifiées, ce sont des QCM notés par un ordinateur. Va-t-il falloir saisir le juge pour repasser ces mêmes copies dans l'ordinateur devant huissier pour attester de l’honnêteté des résultats ???? Mais qu'est-ce que c'est que cette Université ???? Elle est à mettre sous tutelle de toute urgence ! Je suis révolté et indigné.

14.Posté par Jp POPAUL54 le 23/06/2021 10:23

Chaque année, étudiants et parents semblent découvrir que certaines formations sont en entonnoir...alors que c'est ainsi dans bon nombre de voies.
Alors choisissez les moins étranglées.

15.Posté par Jean Valjean le 23/06/2021 11:44

Si vous voulez vous convaincre du ridicule de cette Université et de la qualité de la formation qu'elle offre... allez faire un tour dans les cours qu'elle a proposé pour cette formation (PASS ou LAS)...

RIDICULE

Magouille & Cie, vive le copinage les amis.

Le plus triste c'est effectivement pour ceux qui y croient et jouent une partie de leur avenir...

16.Posté par Covid-19 le 23/06/2021 11:47

Pourquoi forer des médecins maintenant qu'il n'existe qu'une seule maladie, la Covid-19

17.Posté par MirAU le 23/06/2021 14:29

mi comprend pas comment z'étudiants réunionnais motivés pour embrasser la filière médicale se complaisent à rester à la Reunion dans une université qui ne leur assure que quelques misérables places en deuxième année ... La France métropolitaine leur tend les bras et nos étudiants réunionnais devraient s'y précipiter . .... au lieu de cela, nos étudiants croupissent dans la "vase" de l'université de la Réunion et ils n'ont à cause de cela aucune porte de sortie ... libre à eux de choisir l' université de la Réunion ... mais qu'ils ne viennent pas après, se plaindre ....

18.Posté par wtf le 23/06/2021 20:06

Pas tous ont les moyens de partir pour faire des études. Pas tous non plus ne peuvent faire des prêts étudiants en ce sens. Parlons même pas du volet de celles et ceux qui ont envie de rester chez papa / maman, mais je pense que si ces jeunes avaient la facilité (et ou l'envie) de partir, saute la mer....ils/elles le feraient.

Au final, cette affaire ne fait que mettre en axe un sujet très grave sur l'éthique, celui du complexe de la goyave de france. Dans le sens ou l'on à une économie déjà sclérosée et gangrené par les monopoles économique du aux clans ethniques : à chaque caste, sa chasse gardée . Secteur alimentaire à certain, secteur de l'habillement équipement à d'autre, secteur des terres agraires pour d'autres, et là, secteurs des métiers demandant une technicité internationale à ceux de l'extérieur, et pour le réunionnais lambda, nada...si, ça, en chance à saisir. Et après on va encore dire untel "la nu vole travail local"....il n'y a pas de vol à proprement parlé, il y a surtout une absence de centres de formations locale dans des domaines pointues jusqu’alors importée. Au contraire, ces jeunes ont une chance de se former en local, avec en fin de cursus il me semble, une obligation de sauter la mer pour nos locaux, avec des formations de prestiges. C'est une chance au contraire pour ces jeunes majoritairement coq la kour. Il faut développer cette île de façon structurante sur le long terme et non se contenter des p'tits contrat.

Au contraire, il faut que ces gens portent l'affaire en justice, sans être du milieu, ça sent l'arnaque magouilleur à pleins nez : en début d'année, ils se doivent de mettre en place ce nouveau dispositif réglementaire et là, vue de l'extérieur, ça donne le sentiment que certain(e)s n'ont pas fait leur travail d'appliquer les obligations réglementaires. Pourquoi ? pour privilégier une minorité de personne du milieu concerné ? Pourquoi faire ? Tous ont droit à leur chance. C'est immoral cette affaire. Légal ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes