Zot Zinfos

Nouvelle création de la Konpani Ibao "Victoire Magloire dit Waro"

Mardi 1 Septembre 2015 - 12:52

La Konpani Ibao présente sa nouvelle création

VICTOIRE MAGLOIRE dit WARO
de Sully Andoche et Barbara Robert


Victoire Magloire, agriculteur modeste au Brûlé, dans les hauts de Saint Denis, est amoureux de Rolande. Il demande la main de Rolande à son père. Celui-ci la lui refuse au prétexte que Victoire ne sait ni lire ni écrire. Victoire décide alors de descendre dans la capitale et fait la promesse de revenir en lettré, épouser Rolande.

Le voilà donc, début août 1914, à Saint-Denis, où il découvre une misère insoutenable. Sans ressources, mais ne voulant pas mourir de faim, il est prêt à tous les sacrifices pour s’en sortir.

Le 6 août 1914, suite à la déclaration de guerre de l’Allemagne à la France, et à l’ordre de mobilisation proclamé à La Réunion, il décide de se porter volontaire.

Le 7 août 1914, Victoire se présente devant le conseil de recrutement. A la visite médicale tout va bien, il fait partie des 60,65 % d’appelés illettrés, mais n’est atteint d’aucune maladie sujette à le faire réformer : Victoire est donc apte.

Hélas, l’officier recruteur s’aperçoit inopinément que Victoire Magloire est daltonien et représenterait un véritable danger pour la nation sur le champ de bataille. Il est ajourné.

Victoire part en pleurant de la caserne Lambert et rencontre Waro, originaire de La Rivière Saint Louis. Ce dernier ne voulant plus faire la guerre, ils décident d’échanger en les falsifiant, leurs ordres d’incorporation respectifs. Victoire Magloire devient le caporal Ernest Waro dit Ti kapo

 16 août : Départ sur le Melbourne vers Diego Suarez. A Madagascar, il reçoit un entrainement et est nommé en tant que fusilier grenadier dans le 1er corps colonial, grâce à sa dextérité dans le lancer de grenades.

20 avril 1915, il débarque à Marseille, où la véritable instruction militaire commence.

Par la suite, de bataille en bataille, Victoire Magloire comprendra progressivement que la guerre n’est pas un jeu, mais une expérience humaine traumatisante, mêlée de cruautés, d’humiliations et de désespoir.

La Konpani Ibao a choisi de raconter le parcours d’un poilu réunionnais de son recrutement à son retour sur l’île.

Ce parti-pris d’individualisme semble, pour eux, le plus à même de mettre en relief l’héroïsme comme l’absurdité de la guerre. Notre héros traverse toutes les grandes batailles. Son besoin de reconnaissance est au cœur de l’histoire.

En vrai candide, sa naïveté rend drôles des scènes qui auraient pu n’être que cruelles. Surtout, ce voyage au cœur de l’enfer le transforme, le façonne. C’est un véritable parcours initiatique auquel le public est convié, l’emmenant d’un registre comique au tragique final.

La compagnie sera en représentation aux Bambous du 8 au 18 septembre et au Séchoir, Piton le 13 novembre.

 
.
Lu 785 fois




1.Posté par Canelle le 12/12/2015 19:05

Merci pour ce spectacle tout simplement touchant et exceptionnel. De très bon acteurs, de très bon costumes, tout était parfait.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >